L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

[Solo]"Une gangrène incessante" (journal d'un penseur observateur)

 :: Le monde :: Mar’Baal :: Ouest :: Ytuilë Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 23 Aoû - 0:11
Prologue.

Arcaëlle....les races, les Dieux, la flore, la faune...Mais qui a bien pu créer tout ça ?
Quoi qu'il en soit, la question n'est pas qui a inventé tout cela, mais qui l'a fait devenir comme telle ?
Aujourd'hui par exemple, je les ai vu...des bandits, de toutes races, perturbant l'équilibre. Battant de pauvres villageois, pris de leurs vices et leurs joug  brutaux et incessants. De simples hommes et femmes, subvenant de peu à leur besoin par la sueur de leur travail coulant de leur front, obligés de donner leur maigres récoltes sous peine de se faire battre ouvertement, la loi du plus fort, de la peur et surtout ce que je nomme "l'esclavage invisible". Qui dit que les Hommes ont besoin de personnes pour les gouverner, de Dieux qui les réconforteront, sans être juste. En effet moi, Dorian, je suis un homme, un humain. Je suis la race la plus faible, qui vit le moins longtemps. Je ne peux voler, je ne possède pas de force surhumaine ni même de capacité de transformation...À quoi suis-je bien utile ? Certes la diversité est une chose magnifique, mais uniquement lorsqu'elle est juste. Et en quoi cela est juste ?  Et même parmi ma race, je suis assez bien bâti, de taille moyenne, alors pourquoi certains sont faibles, mal conçu ? Serait-ce la chance ? La chance ?! Une chose aussi confuse que l'histoire des Divinités. Thaä est le gentil, Özan le méchant ? On dit que l'histoire est toujours écrite par les vainqueurs, or étrangement c'est Thaä et sa "bande" qui ont "gagné", tandis que Özan lui moisi dans son volcan...
Quoi qu'il en soit, la priorité est qu'un beau jour, il faudrait bien botter le cul de ces fauteurs de troubles ...
C'est décidé ! J'écrirai le plus souvent possible dans ce fichu bouquin ; mais de toute manière, ce monde doit changer. Les gens ont peur du changement, ils sont habitué à leur train de vie, si juste soit il, les pauvres subsistent du mieux qu'ils peuvent, les bandits volent, tuent, violent, mentent, les riches s'empiffrent, vivent sur le dos des autres, et les Dieux...les Dieux...les Dieux.... Que dire des Dieux, si pathétiques, si manipulateurs, si mielleux...Mais je pense avoir découvert leur secret : ils s'ennuient. Ils sont immortels et ne savent plus quoi faire, alors ils nous regardent dépérir, nous leur soi-disant création... À vrai dire je ne reconnais que 2 Dieux, Özan, le créateur, et Kaliqua. Ce dernier s'ennuie mais l'assume, se joue des autres Dieux, qui ne trouvent mieux que de passer cette tromperie sur leurs créations...
Mais qui dit que je viens de Thaä ?
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 26 Aoû - 23:34
Chapitre 1 : Le chaos

Qu'est ce donc que le chaos ?
-Tout d'abord que dit-on du chaos ? On dit qu'il est mauvais. Souvent synonyme de mal, de sentiments execrables tels que la peur, la haine, la souffrance, la tromperie, le mensonge... Mais le bien, soit ce qui se passe actuellement, est il si différent de tout cela ? N'éprouve-t-on pas ces sentiments aujourd'hui, sous le règne du "bien" ?
Quoi qu'il en soit, "chaos" est aujourd'hui est synonyme de "mal". Mais on dit aussi, aujourd'hui toujours, que le chaos est synonyme de "création". En effet le monde actuel viendrait du chaos, et les Dieux viendraient de Thaä, lui même crée par le souverain du chaos, donc, par logique, on déduirait que les Dieux et le monde est mauvais ?

-Mais que pensent réellement les Hayert'Väal ? Eh bien pour nous, le chaos est en fait l'essence même de la vie. Il est à la fois le bien et le mal, à l'état pur. Özan est le créateur, celui qui était là le premier, donc par logique celui à qui revient le pouvoir. Évidemment, même si je le penserai, je ne le vénèrerai pas s'il était un tortionnaire égoïste comme les autres Dieux, mais il se trouve que ce n'est pas le cas, contrairement à ce que beaucoup croient. La populace inculte et analphabète ne voit pas plus loin que le bout de leur nez, ils se contentent de croire ce qu'on leur raconte, tant cela puisse leur apporter un soi disant soutient psychologique ou même matériel, ainsi donc la propagande est lancée, on maudit le chaos, on le hait, les gens aimeraient le voir tomber, parce qu'ils ont peur, peur du changement comme je le dis plus haut.
Mais tout va changer, je le jure, ce monde va changer, demain, le mois prochain, dans plusieurs années, voire des siècles, mais il va changer, submergé par la magie du chaos, noyé par cette puissance. À vrai dire mon rêve le plus cher est de libérer des créatures plus monstrueuses encore, que toutes les civilisations se serrent les coudes, connaissent une guerre à une échelle immenses et oublient ce sentiment de supériorité, ainsi elles pourraient combattre ensemble et régner sur ce monde, sans hiérarchie, dans une égalité la plus totale malgré une telle diversité ...
Une vision bien utopique d'un monde parfait je dis l'admettre, mais ne dit on pas que les rêves irréalisables sont souvent les meilleurs ?
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 27 Aoû - 20:11
Chapitre 2 : Hayert'Väal

"Ils arrivent ! Ces fanatiques, prêts à vous éviscérer si vous ne pensez pas comme eux ! Ne vous approchez pas, ils vénèrent le chaos et veulent mettre les villages, les champs, les maisons à sac"

En tendant ces mots, j'ai commencé à perdre foi en l'humanité. Et pourquoi pas effectivement tous les ravager, les exterminer jusqu'au dernier et se donner la mort ensuite ? Pourquoi ? L'espoir !
L'espoir est la seule chose qui me reste pour essayer de faire un monde meilleur, et cela devrait être le but de chacun.
Mais quel est celui des Hayert'Väal ? Eh bien c'est assez flou. La plupart ont le même but, rendre le monde meilleur, mais avec des méthodes différentes. Malgré tout je dois admettre que certains sont trop..comment dire...intolérant, et je trouve cela inadmissible. En effet il serait avisé d'unifier le groupe pour ne créer qu'une idéologie, unique à tous, et de ce fait sans aucune hiérarchie disperser cette idée de liberté, répandant ainsi la vérité, celle que nous sommes tous esclave, le tout en restant tolérant envers les croyances des autres. Une fois que chacun le saura, nous extermineront les Dieux, libérant ainsi le reste de la population des ultimes entravent qui les enchaînes. Seulement il faudrait améliorer notre image, en rendant des services par exemple, et dire à la fin que nous sommes pour le chaos. Régner sur Mar'Baal, ne serait-ce pas merveilleux ? Être l'emblème de la neutralité la plus totale, de la plus grande tolérance, et de la liberté, la vraie, donc sans aucun chef, au-delà d'une démocratie, sans même de système de monnaie ... Une anarchie totale, non pas le désordre mais l'ordre absolu ..

"L'anarchie symbolise la libération de l’esprit humain de l’aliénation de la religion, la libération du corps humain de la domination de la propriété, la libération des chaînes qui nous lient à l’oppression des gouvernements. Elle défend un ordre social fondé sur la libre association entre individus."

En effet cela résume bien l'idéologie de notre clan, même si j'aimerai créer une "branche" dominante, plus souple, mieux perçue par les habitants d'arcaëlle, une sorte de..de...d'équilibristes, gardiens de l'équilibre sur le monde, "équilibre" traduit par "chaos" ...
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Avr - 14:34
Ha !
C'est après avoir soigneusement fais mes bagages et le tri parmi mes affaires que je tombe sur ce fichu bouquin ! Il y a eu du changement, beaucoup de changement, aussi est-il important de le noter.
Eh bien je viens de faire une grande découverte : les Hayert'Väal sont comme les autres : mauvais, voire pire. Il est regrettable qu'une idée qui ne semblait pas si mauvaise à l'origine soit gâchée par la nature humaine.

Une noble cause

Mais où aller ? Quel choix doit être fait entre la peste et le choléra ? J'ai beaucoup appris ces derniers mois, et je sais aujourd'hui que vouloir changer le monde est impossible, et c'est un peu ce que désirait les adorateurs d'Ozan. On ne peux que tenter de l'améliorer mais il n'est pas possible de le changer à sa guise.
Ainsi ai-je trouvé mon refuge auprès du Royaume. Il n'est certes pas idéal mais je pense qu'il est le plus juste, même si je compte bien faire changer des choses.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Mar’Baal :: Ouest :: Ytuilë-