Eh bien regardez qui voilà?

 :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 14 Déc - 22:37

J’avais décidé ce soir de me balader de manière anonyme dans les rues de la capitale qui ne dormait jamais. Un simple pantalon brun et une tunique crème, j’arpentais les rues, la grande avenue qui allait d’un bout à l’autre de la cité était toujours animé des tavernes et des établissement de plaisirs qui la bordait, le quartier des fluides qui cernait l’Université accueillait des magasins d’objet magique standard, des vendeurs de livres et autres artefacts soit disant miraculeux pour soigner l’impuissance.
J’ai fini par porter mon dévolu sur un établissement du quartier des temples, la façade était illuminé par des torches et bien décoré, tout en végétations grimpantes et affiches clamant les douceurs de l’endroit.

Je poussais les portes pour arriver dans une salle vinement décoré de tapisserie, de table en bois laqué, le luxe transpirait de chaque objet. Circulaire, l’endroit offrait une grande scène visible de chaque table de la salle, sur cette scène des jeunes femmes bien doté par les dieux faisait languirent des hommes ou des femmes avec des sourires aguicheurs et des positions suggestives. Je pris place à une des tables, mon pistolet à ma hanche, ma dague dans le creux de mes reins, j’observais les filles et les gens qui les observaient aussi… Ont dirait que certains ont une vie fascinante après le travail de jour. J’allumais un cigare grâce à une pierre à feu inventé par les mages de l’Université récemment… très pratique ce « briquet ». La fumé bleuâtre de mon cigare s’élevait peu à peu alors que je voyais une femme aux longs chevaux de jais marcher dans ma direction. Mes pieds posé sur la table en bois laqué, le cigare au bec et mes yeux vert la fixant alors qu’elle approchait, je laissais venir les choses en la détaillant plus en détails.
Un jolie brin d’humaine je dirais, une robe somptueuse, une démarche noble… Néanmoins, les yeux avertis des gens qui tuaient comme moi, pouvait détecter que la femmes aux yeux sombre n’était pas sans défense malgré ses airs de princesse en viré nocturne. La femme prit place à ma table, juste face à moi…
« Drôle d’endroit pour une femme dans votre genre, nan ? » je lâchais en souriant.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 434

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5






Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 15 Déc - 16:09
Ma mission au Domaine se poursuivait, la soirée arrivant à grands pas. J'avais fait le tour de l'Université afin d'examiner de plus prêt ces fameuses technologies qui faisaient la renommée de cet endroit. Pour le peu que j'avais vu, je ne pouvais qu'admettre que le Domaine a une sacrée longueur d'avance sur nos instruments de guerre. Malgré leur faible nombre, les habitants de ces lieux pourraient facilement rivaliser avec nos meilleurs bataillons. Toute guerre devait donc être évitée afin d'assurer une prospérité durable. Je cherchais alors un endroit digne de moi pour me restaurer et me reposer tranquillement afin de continuer mes recherches le lendemain. La fatigue se faisant de plus en plus présente, le fait de ne pas avoir pris d'esclaves avec moi se faisait ressentir, la faim me gagnant petit à petit. D'habitude, la nourriture est exclusivement à but gustatif, jamais dans son but d'origine, mais pour retrouver du fluide, je dois manger comme une arcaëllienne ordinaire. Dans ce quartier populaire, des vendeurs criaient leurs produits, soignant tout et n'importe quoi sans vraiment apporter de preuves derrière, des escrocs de base, en somme.

Je finis donc par arriver devant un établissement, non loin des temples, avec une architecture plus travaillée et des décors qui étaient proches de mes goûts esthétiques, un endroit adapté à ma position sociale et à mon image, parfait pour moi. Entrant à l'intérieur de l'édifice, je remarquais bien vite la décoration intérieure des plus ravissantes, parfaitement adaptée à ma personne. Je ne pouvais pas trouver mieux en ces lieux, c'est ici que je m'installerai pour la nuit. La luxure était cependant, bien présente aussi, avec toutes ces femmes qui aguichaient des hommes et d'autres personnes du même bord. Les pulsions sexuelles sont parmi les plus dures à freiner et ce lieu savait en tirer parti. Je ne serais même pas étonnée que les femmes les plus dévergondées travaillent au sein de ce bâtiment à tentations. J 'étais toujours équipée de quelques lames et de poisons, mais je dois bien avouer que le plaisir de la chair me tenter, pas pour faire la bête à deux dos, mais pour prendre le fluide du partenaire au moment où il s'y attend le moins, afin de me rassasier comme il se doit. Au loin, je fis un homme, allumer son cigare avec une pierre à feu, imprégnée de fluide. Serait-ce une invention de l'Université? Est-ce que cet homme est un inventeur de renom? Cela attirait ma curiosité, décidant alors de m'approcher vers lui avec grâce, sans pour autant être méfiante. Je ne suis pas une femme facile et il était hors de question de me faire traiter comme un objet sexuel, je ne suis pas une esclave. Montrant ma confiance, je m'installais sans aucune gêne à sa table, me permettant même de sourire. Il lâcha alors un commentaire.

-Drôle d’endroit pour une femme dans votre genre, nan ?

Il n'avait pas tord, cependant, je cherchais avant tout un endroit pour dormir et ce lieu était l'occasion parfaite. Souriant à nouveau, je lui répondis, le regardant dans les yeux avec malice.

-Vous pensez que je ne suis pas assez dévergondée pour cet endroit? Pourtant, il est luxueux et chic, tout ce que j'aime, la vraie question est plutôt : que faites-vous seul ici?

Voyant une serveuse passer, je lui fis signe de venir, commandant alors un rafraîchissement pour moi et la personne à cette table, voulant me faire pardonner de cette intrusion soudaine. Cet homme a peut-être des choses à me dire, et je vais essayer de récolter le maximum d'informations.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 3
Expérience : 257

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Discretion
Groupes: Principauté
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4
Revenir en haut Aller en bas
Mar 19 Déc - 16:32
La jeune serveuse xen peu vêtu me tendit l'un des verres du plateau qu'elle transportait de table en table, je saisis le verre et goûtais à un vin plutôt agréable en fixant la femme devant avant de lui répondre avec amusement.

"Je suis venu profiter des belles formes des femmes dominian, ou peut être suis je venu de la part des limier pour enquêter sur cet établissement... Ou alors suis je le roi venu incognito pour échapper à ses attributions le temps d'un soir... Je suis peut-être même venu pour simplement boire et oublier mon travail peu palpitant à la caserne... Qui voudriez-vous que je sois mademoiselle?

Je pris une gorgée de vin avant de poser le verre et de remettre mes pieds au sol, feignant l'embarras.

"Sang et cendre, je ne me suis même pas présenté. Je suis Didiorkar, je connais un peu la capitale." Je mentis en inclinant un peu la tête.

La femme devant moi dégageait une assurance et une malice palpable, une malice que certains pourrait prendre pour un désir de s'amuser de la chair, mais... Il fallait rester prudent, la duperie existe et parfois les masques de porcelaine révèle des ténèbres cauchemardesques.  Je jetais un regard sur la scène où certains hommes et femmes avaient semble t'il choisis avec quelle créature sensuelle ils voulaient continuer plus agréablement la soirée. 
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 434

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5






Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 25 Déc - 3:21
La jeune femme possédait moult rafraîchissements sur son plateau qu'elle transportait de table en table, afin de servir aussi rapidement que possible les clients présent ce soir. Pour ma part, je pris un petit cocktail plutôt excentrique, bien qu'elle soit réservée au peuple : l'hypocras. Il avait un goût léger qui masquait la mauvaise qualité du vin. L'homme en face de moi me répondit alors, d'une voix plutôt amusée.

-Je suis venu profiter des belles formes des femmes dominian, ou peut être suis je venu de la part des limier pour enquêter sur cet établissement... Ou alors suis je le roi venu incognito pour échapper à ses attributions le temps d'un soir... Je suis peut-être même venu pour simplement boire et oublier mon travail peu palpitant à la caserne... Qui voudriez-vous que je sois mademoiselle?

Petit joueur, il pense me bluffer en cachant son identité mais peu importe son nom, ce qui m'intéresse, ce sont les informations qu'il peut me fournir sur les technologies des environs. Sa pierre est des plus intrigantes, et mon petit doigt me dit que je suis sur la bonne piste. Souriante, je décidais alors d'entrer dans son jeu. Il prit une gorgée de son vin avant de le poser et se présentant.

-Sang et cendre, je ne me suis même pas présenté. Je suis Didiorkar, je connais un peu la capitale.

Affichant un rictus, un léger rire s'échappa de ma bouche, lui répondant avec assurance, ne montrant aucune gêne ou désorientation suite à ses paroles.

-Ce n'est pas grave, je suis sûre que très peu d'hommes se présentent à ces femmes ici, c'est un lieu dédié à tout les vices, même si je ne cherchais qu'un endroit digne de moi pour dormir ici, certains pourraient même utiliser un faux nom pour que leur partenaire ne puisse soupçonner une adultère. Seuls les Dieux en seront témoins.

Je bus une gorgée de mon breuvage avant de le regarder avec des yeux plein de malices, je repris la parole, d'une voix suave et apaisante.

Est-ce votre cas, Monsieur Didiorkar? Après tout, je ne suis qu'une femme de passage, je pourrais être une habitante de ces lieux ou une rencontre d'un soir, au moindre souci, je disparais, tel une ombre dans la nuit. Mon nom n'a aucune importance ici, sauf si vous décidez de le rendre important. Vous pouvez m'appeler Eleonore, Lilith,
Lucrétia, Cornelia, Christa, tout ces noms ont de l'importance que si vous en donnez.


Le territoire des pêchés capitaux, c'était le mien, voyons voir comme il allait réagir face à mes paroles, je comptais bien le bouleverser, le dompter mentalement, avoir le contrôle sur lui. Le voyant alors détourner son regard vers les autres hommes et femmes qui comptaient succomber au plaisir de la chair cette nuit, je pris une autre gorgée de ma boisson, m'adressant à lui avec un sourire, me rapprochant légèrement de lui.

-Vous jalousez ces hommes? Qu'est ce qui vous empêche de faire pareil?
Vous ne comptez quand même pas passer votre soirée avec votre pierre magique, n'est-ce pas?


La balle était maintenant dans son camp, je prenais vraiment un malin plaisir à lui parler de la sorte. Pour ma part, je ne cherchais pas à le mettre dans mon lit, juste à le faire craquer et à le mettre dans ma poche, je verrais bien comment la suite s'annonce.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 3
Expérience : 257

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Discretion
Groupes: Principauté
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4
Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Déc - 13:06
Ma pierre... Magique ? De quoi est-ce qu'elle.... Ah, oui, je vois maintenant. Le briquet à silex compact. Une très récente innovation des technologues du dôme Ambre de l'Université, elle commence à peine à être produite et uniquement pour les divisions de fusilier de l'armée dominian. J'avisais la proximité de la jeune femme me faisant visiblement du charme, j'aurais presque pu croire qu'elle n'était qu'une femme voulant un peu de luxure ou m'amadouer pour me voler ma bourse... Mais l'objet de son désir était maintenant évident. 

J'eus un sourire et grattais la molette du briquet juste sous le nez de la femme qui eut un mouvement de recul alors que la petite flamme lui effleurait le nez.


"Du calme voyons... Y'a pas le feu." Je dis en clapant le briquet et le rangeant dans ma manche avant de rire. 

"Pour répondre à vos propositions, j'ai une compagne qui ferait bien pire que de me tuer si je laissais une autre femme m'approcher si près... Sans parler de mes enfants." Je gloussais. "Alors, qui convoite les merveilles de mes technologues, mademoiselle ?" Je demandais avec une voix beaucoup plus sérieuse.

J'avais saisis mon pistolet et l'avais braqué sur le ventre de la jeune femme sous la table où nous nous trouvions. Depuis mes récentes batailles, je n'avais plus envie de prendre de risque. Mon collier d'argent qui symbolisait mon rang au sein des frontières du Domaine avait fini par sortir de sous ma tunique pour devenir visible et du coin de l'oeil je pouvais constater que certaines serveuses partaient vers l'arrière salle, surement prévenir leur patron qu'un prestigieux client était là.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 434

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5






Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 6 Jan - 21:33
Sa réponse ne se fit attendre, grattant sa pierre sous mon nez, je reculai par réflexe, ne voulant pas être brûlée et ne connaissant pas la véritable puissance de cet artefact. Je sentais la chaleur de la flamme près de mon visage. Il voulait jouer avec mes nerfs mais celui-ci ne savait pas à qui il avait à faire.

-Du calme voyons... Y'a pas le feu.

Sa blague de mauvais goût me laissa indifférente, tandis qu'il rangeait sa pierre et rigolait, je le regardais plus sérieusement, surtout quand je sentis ce qui ressemblait à une arme à feu sur mon ventre. Il continua alors de parler.

-Pour répondre à vos propositions, j'ai une compagne qui ferait bien pire que de me tuer si je laissais une autre femme m'approcher si près... Sans parler de mes enfants.

Monsieur était un homme fidèle, c'est tout à son honneur, mais je m'en moquais, ce n'était que de la poudre de perlimpinpin, ces avances. Il gloussa alors et vint aux choses sérieuses.

-Alors, qui convoite les merveilles de mes technologues, mademoiselle ?

Tout autour de la pièce, la foule s'agita légèrement, tous regardaient vers l'homme en question, happé par son collier plutôt banal. Cette personne n'était peut-être pas aussi insignifiante qu'il paraît. Des murmures se firent entendre petit à petit ; "Qui est cette jeune femme" "C'est sa maîtresse?" et d'autres ragots de ce genre mais ce qui m'intrigua au plus haut point c'est que j'avais entendu dans ces paroles perdues, le mot "seigneur", le désignant. Serais-je tombée par le plus grand des hasards sur le fameux Seigneur Boidefer? Cela me semblait tout à fait possible, après tout, il possède des technologies de l'Université et surtout, il a parlé de cette technologie et de celles du Domaine comme étant les siennes. Cependant, je ne devais pas montrer la moindre inquiétude, je devais garder le contrôle de la situation. Souriant alors à nouveau, je lui adressai alors la parole, ne montrant aucune anxiété.

-Vous accueillez chaque touriste n'ayant jamais vu votre pierre de la même manière, Monsieur Didiorkar, ou devrais-je dire, Seigneur Boisdefer?

Joignant mes mains avant de poser ma tête dessus, je continuais alors à parler.

-Vous avez l'air tendu, je me trompe? Vous êtes du genre craintif, à moins que vous jouiez la carte de la sûreté, d'où cette arme pointée sur une femme qui n'est là que pour prendre un verre et plus si affinités.

Je me permettais même un petit rire, montrant avec quelle légèreté je prenais cette situation plutôt critique.

-Pour notre confort, je vous conseillerais de ranger votre arme, mon Seigneur, en échange, je ne poserais plus aucune question sur votre allume-cigare, après tout, on est là juste pour se détendre, non?

Je lui fis un petit clin d’œil. Après tout, pourquoi transformer cet endroit en un lieu de carnage, de toute manière, même sur une île entourée d'eau, je m'échapperai, je m'en sors toujours des traquenards de la vie, avec ou sans encombres. De plus, la nuit m'est favorable, l'obscurité est mon domaine, je suis entraînée à être discrète, mais il vaudrait mieux éviter le bruit de ma venue au Domaine. Je n'étais pas inconsciente de ce que je faisais, car je sais exactement ce que je fais, je suis la meilleure dans ce que je fais, la meilleure de la Principauté, voire du monde entier.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 3
Expérience : 257

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Discretion
Groupes: Principauté
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4
Revenir en haut Aller en bas
Dim 7 Jan - 12:12
 Ne me défaisant pas de mon sourire je me permis moi aussi un petit rire, voilà une situation qui ressemblait fort à celle de mes jeunes années. Néanmoins je gardais mon arme braqué sur le ventre de mon « invitée ».
« Un touriste comme vous dites aurait immédiatement pris peur si il était braqué par une arme, et je ne parle même pas de savoir que c’est le seigneur du royaume où il séjourne qui le braque. »
De ma main libre je pris mon cigare pour l’éteindre sur la table avant de le ranger dans ma tunique.
« Bien, je pense que vous n’êtes pas une « touriste » ordinaire, loin de là. Soit vous avez un passif de soldat ou d’assassin soit vous êtes là justement pour fureter partout pour le compte de quelqu’un. Je ne pense pas me tromper. »
Les clients commençaient à s’agiter, et voyant que ma soirée tranquille était fini je poussais donc un long soupire.
« Je n’ai rien contre vous et je ne suis pas la justice. J’imagine qu eje vais devoir un faux pas de votre part pour que les limiers puisses avoir de quoi vous mettre en cage. » Je rangeais l’arme à son holster et me levais lentement en fixant la jeune femme toujours dans les yeux. Je lui fit une révérence parfaite et sortis de l’établissement dans la nuit éclairé par les lampadaires à huile des rues.
Je vit une ombre furtive sur un toit et souriais à pleine dent… je ne suis jamais vraiment seul et sans défense dans cette ville.

Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 434

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5






Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Jan - 22:00
Je sentais encore l'arme braquée contre moi, il est vrai que je n'étais pas à mon avantage mais je restais calme pour autant. Oserait-il tirer contre une inconnue, sans aucune raison apparente? Après tout, si c'était véritablement le Seigneur Boisdefer que j'avais en face de moi, alors je doute qu'il m'exécutera avec son arme sans raisons, c'est un homme bon, et sa bonté le trahira. Il commença alors à me répondre, je gardais mon sourire alors qu'il avait ri auparavant.

-Un touriste comme vous dites aurait immédiatement pris peur si il était braqué par une arme, et je ne parle même pas de savoir que c’est le seigneur du royaume où il séjourne qui le braque.

Les clients s'agitèrent de plus en plus, apparemment, c'était bien le maître de ce territoire que j'avais en face de moi, c'était à la fois une aubaine et une malchance, car maintenant, il savait que j'étais là. Je devais redoubler d'efforts et me sortir de ce pétrin des plus risqués. Poussant alors un long soupir, il ajouta.

-Je n’ai rien contre vous et je ne suis pas la justice. J’imagine que je vais devoir attendre un faux pas de votre part pour que les limiers puissent avoir de quoi vous mettre en cage.

Un léger rire sorti de ma bouche, je ne pouvais m'empêcher de le provoquer une dernière fois avant de le sentir ranger son arme et de le voir se lever, sans rompre le contact visuel.

-Vous auriez pu me surveiller de près, de très près même, mais vous êtes un homme fidèle, c'est tout à votre honneur.

Ah! La sournoiserie, que cette arme était redoutable, elle peut même me sortir de situations désespérées sans que je me batte, c'était si bon. Il me fit une parfaite révérence que je lui rendis en me levant et en faisant de même. Je le regardais partir au loin, ne le perdant pas de vue. J'avais poussé ma chance assez loin, mieux vaut ne pas la provoquer mais dorénavant, je ne prendrais aucune boisson de cet établissement, et je ferais attention à toute tentative d'intrusion dans ma chambre. J'étais presque tentée de chercher une proie afin d'absorber le fluide, la seule limite étant que je ne devais pas tuer la personne, juste l'épuiser suffisamment pour éviter un maximum de contact sexuel, mais lui laisser la vie sauve. Peu importe la personne, elle fera l'affaire, j'avais faim. Je pris alors une chambre au propriétaire de cet endroit.

-Bonsoir, une chambre je vous prie...

Au même moment, je vis une femme me faire un petit clin d'oeil et un grand sourire, elle semblait vouloir de moi cette nuit. Je lui souris en retour et compléta ma demande.

-Avec un lit double, je ne serais pas seule ce soir.

Je pris les clés de la porte et vins en face de la dame en question. Il ne fallut que quelques instants avant de nous embrasser. J'espère que sa bouche n'était pas trop sale et j'osais encore moins savoir ce qu'elle avait fait avec. Quoiqu'il en soit, nous nous retrouvâmes rapidement dans la chambre avant de nous mettre en tenue d'Eve. Je lui fis des caresses, commençant à absorber son fluide petit à petit. Je jouais aussi avec les parties les plus intimes de son corps, absorbant de plus en plus son fluide, lui donnant une sensation similaire à un orgasme qui allait bientôt venir. Lorsqu'elle atteignit le 7ème ciel, je pris assez de fluide pour qu'elle ne puisse plus tenir éveillée, afin qu'elle s'endorme sur-le-champ et que je puisse dormir en paix, sans trop me fatiguer. Je m'endormis ensuite assez prudemment, je restais craintive.

Le réveil se fit sans encombres, ma partenaire d'un soir était encore endormie à cause d'hier. Je partis tôt le matin afin de faire le tour de la ville à nouveau, observant les alentours. Je restais proche de l'Université, mais en faisant quelques rondes, faisant mine de visiter les alentours. Ceci dit, je me sentais observée, on avait eu vent de ma présence ici...
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 3
Expérience : 257

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Discretion
Groupes: Principauté
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf-