L'union fait la force [Pv Lilith]

 :: Le monde :: Les Cités Blanches :: Forêt de Gubaz Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 25 Oct - 16:49

Le général avait décidé de réunir plusieurs recrues de l’armée royale –soldats en tous genres, magiciens, archers, guerriers, espions... – pour se préparer en cas d’attaque imprévue d’Hayert'Väal. On organise toujours ce genre d’entraînement au Royaume, pour apprendre à contrer et anticiper les attaques de ces choses assoiffées de sang. Nous nous étions donc tous rendus à la forêt de Gubaz pour être dans un endroit tranquille, à l’abri du petit peuple pour éviter de l’effrayer mais nous n’étions cependant qu’une vingtaine de soldats, ceux que la reine décrivait comme ayant du potentiel. J’apprenais de jour en jour auprès du général, et je me plaisais infiniment dans l’armée de sa majesté. C’était une bonne personne, à l’écoute, sincère et juste envers le peuple. Elle m’avait toujours traitée avec égard, que je sois la fille de mes parents ou un espion pour sa cause.

Depuis quelques minutes, nous marchions dans un silence monotone le long des sentiers de terre à l’abord de la capitale. Le ciel était un peu grisonnant, le soleil perçait quelques nuages pour venir se déposer sur la cime des arbres. Un temps parfait pour s’entraîner ! Je soupirais bruyamment, à l’arrière de la file que formait cette marche assurée.

« Bah alors, Miry ? On fatigue ? » lancait mon camarade Deyn, un valeureux lorcq, un large sourire moqueur étirant sa bouche.

Je ris doucement à mon tour avant de lui flanquer un petit coup de coude amical dans les côtes. Nous reprîmes la route en silence. Je laissais mes yeux se balader sur l’ensemble du groupe. Nous n’étions que 5 femmes, sur une vingtaine de soldats. Mon regard s’attardais alors sur une jeune femme spécifique, l’air bien entraînée. Une Xen aux jolis ailes bleutées, de longs cheveux bruns attachés en natte serrée. Elle avait l’air également très consciencieuse, et ne se mélangeait pas vraiment au reste de la troupe.

Encore quelques minutes de marche intensive et nous arrivâmes dans la vaste clairière qui nous servait de camp d’entraînement. Des rondins étaient disposés de part et d’autre du terrain, servant pour ceux qui maniaient la hache, les dagues et les épées. Des cibles avaient été peintes sur certains arbres pour le tir à la corde et chaque maître de son fluide pouvait s’en servir pour s’entraîner à l’utilisation de celui-ci, à condition que le sort ne soit pas dévastateur.

Le général nous répétait ensuite les recommandations standards des entraînements « pas de fluide qui puissent atteindre à votre vie ou à celle des autres, pas de mauvais gestes, repli en cas d’attaque » avant de nous laisser pour aller former une nouvelle recrue. Je commençais alors à m’exercer sur une souche, lançant les dagues une à une au milieu de celle-ci, quand j’entendis des cris un peu plus loin. Prudemment, je m’avançais en direction de ceux-ci. Un groupe de soldats semblait s’énerver, derrière un buisson.

« Bah alors, qu’est-ce qu’on fait là, traîtresse ?? »

« Les gens comme toi devraient être décapités plutôt que de servir sa majesté ! »

« Sale traînée ! »

J’allais alors vivement à leur rencontre, m’immisçant avec facilité dans le cercle formé jusqu’à apercevoir la jeune Xen, au milieu du cercle. J’avais entendu parler qu’une ancienne Vaibïaën s’était repentie en s’intégrant à l’armée, mais je ne savais pas de qui il s’agissait. Les remarques blessantes n’eurent l’air de lui faire ni chaud ni froid –du moins, à en paraître- mais je décidais de prendre sa défense.

« Emrold, Rodrick, laissez-là c’est bon ! Tout le monde a le droit à une deuxième chance. » Je levais les yeux au ciel, exaspérée.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 2-3 rps en même temps
Expérience : 58

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan'Néé - Niveau 1 / Thâ'Ronae - Niveau 1
Groupes: Royaume
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Oct - 18:47
J’avais été nominée pour un entraînement spécial contre les Hayert’Vaäl. Je m’étais isolée le temps du trajet afin d’éviter les quolibets. Nous arrivâmes enfin au point d’instruction. Le général donna ses ordre et parti avec une nouvelle recrue.

Je pris au hasard une cible et attrapais mon arc et une flèche. Je visais mais avant que je n’aie le temps de tirer on me traina de force dans un coin reculé. Emrold et Rodrick commencèrent à m’insulter et m’intimider. Je restais de marbre même si, intérieurement, j’avais envie de les tuer. Je poussais un cri de mécontentement quand Emrold me poussa et me fit tomber. Je me relevais prestement et avec souplesse. Débarqua alors une arcaëllienne. Elle déclara :

« Emrold, Rodrick, laissez-là c’est bon ! Tout le monde a le droit à une deuxième chance. »

Le deux arcaëlliens l’insultèrent et lui dirent de foutre le camp. Rodrick me mit un coup de poing assez violent. Je tombais sur les fesses. Ma lèvre du bas saignée abondement. Je pestais, me frottais avec le revers de la main et me relevais. Je m’approchais de Rodrick et lui mis un violent coup de tête dans le nez.

Espèce de salope ! Tu m’as pété le nez !
C’est toi qui as commencé la danse ! Maintenant lâchez moi la grappe, compris !
Hep, hep ! Tu vas pas t’en sortir comme ça sale chienne de traîtresse !

Je me mis en position de combat et attendis.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Oct - 15:07


N'écoutant pas mes conseils, Rodrick et Emrold jurèrent et pestèrent contre moi avant de me dire de foutre le camp. Je soufflais et levais les yeux au ciel -ceux-là étaient extrêmement têtus, autant que moi, ce qui avait le don de m'énerver-. J'ouvrais à peine la bouche pour parler que Rodrick assignait un coup de poing à la jeune Xen. Je pestais tandis que celle-ci tombait au sol, se relevant avant de lui rendre un coup de tête bien placé. *Chapeau ! * Je fulminais. Nous n'étions plus des enfants !

Espèce de salope ! Tu m’as pété le nez !

C’est toi qui as commencé la danse ! Maintenant lâchez moi la grappe, compris !
Hep, hep ! Tu vas pas t’en sortir comme ça sale chienne de traîtresse !
Je hurlais le nom de Rodrick en me plantant devant lui, à côté de la jeune femme. Sur le coup, je n’en avais rien à faire de qui elle était, pourquoi ils ne l’aimaient pas et si c’était une ancienne traîtresse. Nous faisions tous partie au même titre de l’armée. Emrold, comprenant l’ampleur de la situation, décidait de repartir la queue entre les jambes s’entraîner. Je lui lâchais un regard mauvais tandis qu’il s’éclipsait. Je jetais un coup d’œil furtif à la Xen. Elle saignait abandonnement de la lèvre, mais rien de bien méchant.

« Rodrick, si tu veux la frapper, tu devras t’opposer à moi d’abord. Je t’aime bien, mon gros, mais ici on est tous soldats et la reine n’accepterait pas ça dans ses rangs. Je m’en fiche de qui elle est. »

J’évaluais son attitude, sa réaction. Il ne bronchait pas, pour le moment. Il penchait légèrement la tête sur le côté avant de se ruer en ma direction pour m’asséner une droite franche qui me laissait à bout de souffle, la marque rougissante de sa main imprimée sur ma main. Je me mordis la lèvre, serrait mon poing et fonçait à mon tour en sa direction pour lui asséner un coup de poing au niveau de l’arcade, laissant perler un filet de sang en dessous de son sourcil.

Un peu sonnée, j’entendais la voix du capitaine hurler nos noms à quelques mètres plus loin. Je me tournais brusquement pour le voir venir dans notre direction, le pas furieux, la recrue sur les talons. Il avait le regard d’un homme énervé mais j’y discernais aussi de l’inquiétude lorsqu’il découvrit nos visages ensanglantés. Il se postait finalement devant nous, croisant les bras sur son torse. Rodrick faisait moins le malin, étrangement.

«  Général, j'aimerais… ! »

« Miranya, je sais. » me coupa-t-il. « Rodrick, et Lilith. Je devais m’attendre à ce que ça fasse du grabuge. Rodrick, à quel moment être un chevalier honorable signifie frapper ses camarades et, qui plus est, des femmes valeureuses ? »

Puis il se tournait vers la nommée Lilith.

« Que s’est-il passé ? »
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 2-3 rps en même temps
Expérience : 58

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan'Néé - Niveau 1 / Thâ'Ronae - Niveau 1
Groupes: Royaume
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Oct - 15:30
J’étais bouche bée. Cette inconnue s’était pris un coup pour moi ? Pourquoi ? Cela m’échappait sur l’instant. Soudain une voix tonna, hurlant nos prénoms. Le général arriva sur nous, furibond. Il parla à mon agresseur puis me demanda ce qu’il s’était passé.

Emrold et Rodrick m’ont coincé ici afin de déverser leur haine sur ma personne. Ça a dérapé en bagarre. Désolée.  

Le général soupira et nous regarda à tour de rôle. Il observa nos blessures et décida de nous envoyer voir le soigneur. Un jeune xen aux ailes dorées et à la peau mate. Je sortis du bosquet et allais voir Gallaad. Ce dernier me regarda avec surprise mais ne dit rien. Il prit une bassine qui était pleine d’eau et un chiffon. Il désinfecta ma lèvre puis usa d’aän pour me soigner.

Une fois fait je me mis sur le côté et attendis que les deux autres soient soignés. Une fois qu’ils furent rétabli, je me tournais vers l’arcaëllienne et la remerciais pour son aide. Une fois fait je retournais m’entrainer.

Je sortis une flèche et la posée contre mon arc. Je bandais la corde et tirais. La flèche arriva en plein milieu de la cible.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Nov - 16:45


Emrold et Rodrick m’ont coincé ici afin de déverser leur haine sur ma personne. Ça a dérapé en bagarre. Désolée.  

Elle prononçait cette phrase d'un ton presque automatique, comme si cela ne l'affectait pas. Ca avait pourtant l'air d'être quelqu'un de droit dans ses bottes, je ne comprenais pas pourquoi les garçons avaient réagi comme ça. Traîtresse, de qui, pour quoi ? Ici chaque recrue ayant intégré l'armée se permettait d'oublier son passé, son présent et son futur. Chaque jour, nous ignorons si nous allons mourir pris par les flèches ennemies. Je me tournais à nouveau vers le général, qui soupirais avant de nous envoyer vers Sa Majesté, qui nous appellerai dans l'après-midi.

Lilith, donc, sortais du bosquet avec entrain, sans mot de plus, pour rejoindre quelqu'un qui pansa ses plaies, sans se poser de questions -apparemment-. J'en profitais alors pour discuter un peu avec Emrold et Rodrick, qui n'en menait pas large. D'habitude, ces deux-là étaient toujours un peu stupides, mais pas méchant en soi. Je ne comprenais pas pourquoi ils avaient agit de la sorte mais je ne leur en voulais pas.

« Par tous les dieux, c'était quoi ça les gars ?! Vous avez quoi contre elle ? Tu sais qu'on as pas le droit à ça dans l'armée quand même ? »

J'attendais leurs réponses, fixant nerveusement les deux types en face de moi, qui paraissaient tous deux gênés. Je soufflais bruyamment puis finis par répéter le nom du premier, Emrold. Un peu plus enrobé que Rodrick, c'était un homme bon, père de deux petites filles adorables même si c'était un piètre guerrier. Rodrick, lui, était un célibataire aigri qui livrait sa vie chaque jour au combat. Celui-ci prit la parole en premier.

C'est une ancienne adoratrice de Morloc. Lilith Yakan. Elle as rejoint l'armée en tant que chasseur d'Hayert'Vaäl pour le royaume, mais moi j'y crois pas.

Je levais les yeux au ciel.

« Vous êtes pathétiques. Tout le monde devrait avoir le droit de se racheter. Si on est ici, c'est un peu pour ça aussi. »

Je n'attendais pas de réponses de leur part et je tournais alors les talons pour reprendre mon entraînement. Je me battais en duo avec Ghalad, le jeune arrivé récemment. En un rapide tourbillon, je me faufilais derrière lui et lui administrais un coup de genou au-dessus du sien afin de le plier à ma volonté et de l'accroupir au sol. Je sourit alors, fière de ma victoire, lui tendant la main afin de l'aider à se relever.

***

L'après-midi

J'attendais devant la porte de la salle du trône, convoquée par Sa Majesté avec la Xen pour l'altercation plus tôt dans la journée. Emrold et Rodrick étaient convoqués un peu plus tard dans la soirée. Maintenant que je connaissais son identité, je comprenais la rancœur des deux soldats - leurs familles respectives ayant été touchées par ce fléau-, mais pas leurs agissements. J'aperçut Lilith qui apparaissait à son tour. Je lui lançais un bref sourire avant que les gardes n'ouvrent la large porte métallisée, s'ouvrant sur une large surface marbrée, décorée somptueusement.

Au milieu siégeait le trône et Sa Majesté. Je m'approchais jusqu'à hauteur des escaliers le précédant, et m'agenouillait avec ferveur, saluant la reine.

Dame Miranya, Dame Yakan. Puis-je avoir votre version des faits ?

Il était plus facile d'avoir un entretien avec sa Majesté en ces termes qu'en une requête écrite pour une audition voulue.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 2-3 rps en même temps
Expérience : 58

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan'Néé - Niveau 1 / Thâ'Ronae - Niveau 1
Groupes: Royaume
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Lun 6 Nov - 20:05
L’après-midi arriva et nous retournâmes vers la ville, l’arcaëllienne qui m’avait défendu et moi. Nous ne parlâmes pas et arrivâmes au palais royal. Nous pénétrâmes dans la salle du trône là où j’avais avoué ma faute. Amalÿ nous regarda. La mzékils parla calmement nous demandant notre version des faits.

Agenouillée face à elle, n’osant la regarder je répondis d’une voix calme. J’expliquais qu’Emrold et Rodrick m’avaient coincé dans un bosquet et avaient commencé à m’insulter. Puis, le ton montant, ils en étaient venus aux mains. C’est alors que l’arcaëllienne à ma droite est intervenue et me défendit face aux deux malotrus.

Je fis silence, attendant que la Reine parle. Elle se contenta de demander l’avis de ma compagne. Je relevais la tête et mon regard croisa celui de la douce mzékils. C’était tout de même un comble que de s’appeler Tahora’Han et d’être de la race des mzékils… Cette pensée me fit sourire discrètement. Amalÿ tourna son regard vers l’inconnue, attendant sa réponse.

Je n’étais pas à l’aise ainsi agenouillée. Mon genou posé au sol, le gauche, me faisait terriblement mal. Mais je ne pouvais changer de position. Cela n’aurait pas était convenable.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Nov - 14:45

La dénommée Lilith expliqua alors ce qu'il s'était passé à la Reine, agenouillée devant elle. La Mzékils à la couronne dorée lui adressa un signe de main prompt, l'incitant à se relever. Je pût remarquer que la Xen témoignait beaucoup de respect envers sa Majesté, ceci même étant jugée comme traîtresse par les gros bras de la garde.

« Dame Mekhin, confirmez-vous les faits de Dame Yakan ? Pourquoi vous êtes-vous ralliée à sa cause ? » Elle posa ensuite ses yeux emplis de bienveillance sur Lilith, et lui sourit doucement. « Relevez-vous, je vous prie. Cela doit être inconfortable de rester ainsi. »

J'attendais patiemment qu'elle finisse de parler avant de répondre à mon tour. J'en profitais pour détailler la salle du trône d'un regard. Les larges colonnes dorées à la lumière du soleil se reflétaient dans les yeux de la Mzékils majestueuse. Elle avait une prestance qui impressionnait à chaque fois que je la voyais, même si j'avais été élevée à ses côtés. Elle faisait cet effet à tout le monde, c'était peut-être pour cela que c'était une reine très populaire au sein du peuple, ainsi que par ses actes de générosité et son sens de la justice.

« Je confirme sa version des faits, votre Majesté. Peut-être n'aurais-je pas dû intervenir dans ce conflit, mais je pense qu'une armée est faite pour sembler tel un poing fermé, pas des phallanges séparées, on ne peut pas se permettre ces tensions au sein d'un groupe. » Je baissais les yeux, consciente de ma phrase osée.

A mon grand étonnement, le visage de la belle Mzékils s'illumina d'un sourire éclatant. Elle nous regardait tour à tour, radieuse. Elle descendit de son trône avec une grâce innée puis s'approcha de nous, puis posa une main sur nos épaules respectives. Je levais mes yeux vers elle, un mélange d'appréhension et d'incompréhension.

« Dame Mekhin, Dame Yakan, je vais vous affecter au commandement d'unités de l'armée. Miranya, vous pourrez mettre votre esprit avisé et vos compétences en matière d'espionnage au service de vos troupes, Lilith, vous pourrez faire vos preuves auprès des soldats de ce royaume, vous m'avez l'air d'une bonne personne et vous n'avez rien à envier sur vos talents. »

Je restais bouche bée un instant, ne sachant pas vraiment quoi répondre, avant de remercier avec ferveur sa Majesté Tahora'Han, en bégayant, les yeux humides et brillants. Depuis ma plus tendre enfance, je rêvais d'atteindre le commandement d'une unité. Je me battais dans l'espoir de pouvoir partager ce que j'avais appris moi-même. Je posais alors mes yeux sur la jeune Xen, avant de lui décrocher un mince sourire d'encouragement.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 2-3 rps en même temps
Expérience : 58

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan'Néé - Niveau 1 / Thâ'Ronae - Niveau 1
Groupes: Royaume
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Lun 20 Nov - 16:43
Relevez-vous, je vous prie. Cela doit être inconfortable de rester ainsi.

Dit la Reine Amalÿ Tahora’Han. J’eus un petit sourire. Elle avait raison c’était très inconfortable voir douloureux. Avec la grâce d’un félin, je me mis debout. J’écoutais la conversation entre les deux arcaëlliennes. J’étais soulagée, je n’allais pas être punie ou pire renvoyée. Discrètement, je soupirais de soulagement et lançais un regard circulaire. La salle était vraiment belle.

Je sursautais lorsque la reine posa sa main sur mon épaule avec la douceur d’une mère aimante. Je levais un regard inquiet vers elle, déglutissant avec difficulté. Elle déclara alors d’une voix sereine :

Dame Mekhin, Dame Yakan, je vais vous affecter au commandement d'unités de l'armée. Miranya, vous pourrez mettre votre esprit avisé et vos compétences en matière d'espionnage au service de vos troupes, Lilith, vous pourrez faire vos preuves auprès des soldats de ce royaume, vous m'avez l'air d'une bonne personne et vous n'avez rien à envier sur vos talents.

J’écarquillais les yeux de stupeur, prise au dépourvu. Que pouvais-je répondre à ça ? Dans un bafouillement à peine audible je remerciais sa majesté. La question qui me taraudait été : serais-je à la hauteur ? Allait-on écouter la traitresse ? Les arcaëlliens sous mes ordres auraient-ils confiance en moi ? Baissant la tête, je me posais mille et une questions. De plus, serais-je une personne digne de la foi de la reine ?

Tant de question mais aucune réponse sur le moment. Je soupirais discrètement. La tâche serait sûrement difficile mais, dans le fond, j’étais capable de relever le défi. J’étais prête à parier mon existence. Ma vie, autrefois, ne valait rien. Aujourd’hui, j’étais gradée dans l’armée du Royaume. Je savais que l’on essaierait encore de me tuer pour avoir trahi Fannÿ, la main de Morloc, mais j’étais la meilleure combattante de l’île. Personne ne m’arrivait à la cheville dans ceux de ma génération. Je me mis à sourire, inclinais la tête et remerciais d’une voix franche et audible la reine Amalÿ.

Sa majesté nous invita à quitter la salle du trône après nous avoir remis le symbole de notre nouveau grade. C’était une broche bleue avec un geai moqueur. Je trouvais cela étrange mais j’en fis fi. J’inclinais la tête et quittais la pièce. Je demandais à l’arcaëllienne qui m’accompagnait ce qu’elle ressentait sur le moment.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Les Cités Blanches :: Forêt de Gubaz-