L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Sexe, alcool... et Hayert'Vaäls ?

 :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Juier Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 12 Oct - 17:16
Je sortais de chez Elona, la guérisseuse. Après toute cette histoire, et les blessures que j'avais subit, il avait bien fallu que je me fasse soigner et chouchouter un peu. Miss Gros Lolos était quand même vachement doué dans son domaine et m'avait même gardé assez longtemps pour me parler un peu. J'en avais profité pour lorgner sur son décolleté la majorité du temps. Elle m'avait finalement jetée dehors après ma vingtième tentative de séduction. Décidément, cette fille ne voulait rien entendre quant à de potentiels rapports. J'avais finalement quitté Wraith sur une bonne base. Ce garçon me plaisait beaucoup en fait, avec son petit air innocent et ses délires un peu bizarres. En tout cas je m'étais bien amusée en sa compagnie. J'espérai en tout cas que l'on se reverrait vite.

Je retournais donc tranquillement à l'auberge, chantonnant gaîment. Mon habituel corbeau se posa sur mon épaule et braya de mécontentement.

- Alors toi... tu vas te calmer direct... Je sais, cette histoire m'a encore rien rapporté... Mais qu'est-ce que tu veux que j'te dise ? Tu préfères que je trucide des gens ? Qu'est-ce que ça va m'apporter, hein ? Tu crois que je vais manger à ma faim si je commence à butter tout le monde ? Franchement...
- Crooaaaa !!!
- Oh ! Ferme-la !!! Tu me casses les esgourdes ! Va voir ailleurs si j'y suis !
- Braaaaaak ! Brak !
- Pffff... T'es chiant...

J'arrivais enfin à l'auberge, la bourse à peine remplie. Je rentrais à l'intérieur et me fit attraper par le col par le patron.

- Ah ! Te voilà, toi ! J'ai deux mots à te dire !

Il me jeta sur une chaise avant de me menacer de son regard.

- Déjà tu vas me rembourser ce que tu me dois... J'vois que t'as de l'argent ! Donne-le moi tout de suite !
- Héééé ! Du calme le vieux ! C'est pas une façon de demander de se faire rembourser !
- J'ai dit... l'argent... tout de suite !!!!
- Ok ok ! Putain... T'es chiant mec !

Je lui vidais ma bourse dans la main. Il regarda les pièces et me fixa alors avec colère.

- C'est tout ce que t'as gagné ?
- Hé ! J'y peux rien moi ! Le vieux marchand avait pas grand chose à me donner au final... et j'ai du partager avec Wraith...
- T'as intérêt à me rembourser fissa, Tahiri ! Sinon j'te flanque dehors comme une chienne et t'aura plus qu'à bouffer les ordures et boire dans le caniveau !
- Heurk ! T'es dégueulasse...
- J'plaisante pas !! J'en ai marre de pas être remboursé pour ce que tu me dois ! Maintenant dépêches-toi ! Y a quelqu'un qui t'attend ! Elle a du boulot pour toi, je crois ! Assures-toi qu'elle te paye bien cette fois !
- Ouais ouais... Pfff... Une cliente, hein ? J'espère que c'est pour des services... très personnels, fu fu fu !

J'arrivais finalement à mon « bureau » pour y trouver une femme à la tignasse blanche que j'aurai reconnu entre mille.

- Vÿ ?? Non, je rêve ? Ah aaaaaaah !!! Mais si c'est bien toi !!!

Je la pris dans mes bras et la serrais contre moi, comme on serre contre soit une amie, une complice avec qui on a fait les quatre cents coups.

- C'est si bon de te revoir ! Que fais-tu ici ?
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 347

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Vaibïaën
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Oct - 17:35
J’avais pris la clef d’Anna et la quittais en la remerciant. Je me dirigeais d’un pas décidé vers l’auberge. Là je demandais à voir Tahiri. L’aubergiste me répondit qu’elle n’était pas là pour l’instant. Je soupirais et grognais de mécontentement. J’allais m’asseoir au bureau de Tahiri après que le tenancier m’y ait invité. Je commandais une liqueur de pomme pour patienter avec une assiette de fromages. Je réglais immédiatement mes achats ce qui combla le tenancier qui me dit :

Ah ! Vous avez de l’argent à ce que je vois. C’est bien. Très bien.

J’arquais un sourcil, surprise. Tahiri devait être fauchée comme les blés encore une fois. Je me pinçais l’arête du nez et grommelais. Je pris le couteau dans l’assiette de délice fromager et coupais un bout d’emmental. Je croquais dedans puis bus. Cela se répéta au moins vingt fois avant que je n’assiste à une scène burlesque. Tahiri se faisait malmené par l’aubergiste qui voulait son dû. Je soupirais, exaspérée. L’elfe était incorrigible.

L’aubergiste la laissa venir à ma rencontre et elle m’étouffa à moitié en me serrant contre elle. Je l’enlaçais à mon tour et humais son parfum. Dieux, ce qu’elle m’avait manqué ! Je souriais bêtement. Elle me lâcha enfin et s’installa derrière son bureau. Avant qu’elle n’ait le temps de parler je lui exposais la situation. Un ou des Hayert’Vaäl s’en prenait à la ville en signant ses méfait « M ». Ils visaient Anna Cornwall, celle qui s’occupait de la paperasse pour les commerces mais, cependant, qui était une ancienne adoratrice d’Özan.

Je m’occupe de régler ton dû à l’aubergiste et Anna te paie ton retour. Ça te va ?

Je pris un bout de chèvre et reluquais sans pudeur le décolleté de Tahiri.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 441

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Oct - 9:40
J'écoutais attentivement Vÿ m'exposer sa proposition. Elle ne m'avait même pas laissé le temps de respirer ou d'émettre la moindre parole. J'en profitais pour reluquer la belle arcaëllienne. Cela faisait si longtemps que je ne l'avais pas vu, et mon envie de lui sautait dessus et de la dévêtir était grande. Il fallait cependant que je me contienne et que j'écoute sa demande jusqu'au bout. Ainsi donc, il y avait une certaine Cornwall qui me paierait cher pour que je parte à la chasse aux Hayert'Vaäls dans la citée ? J'eus un sourire satisfait lorsqu'elle me parla de la rémunération.

- J'ai aucune idée de qui est ce « M » mais il va pas faire de vieux os bien longtemps.
- Crôoooaaaa !
- Ah non ! Chut toi ! Ne commence pas ! Bon... ok ! Si cette Cornwall me paie pour que je m'occupe de cette histoire, je vais m'en occuper !

Je dégainai mon sabre en bois et le brandis haut et fier. A moi l'argent donc la nourriture, l'alcool, et avec un peu de chance une partie de jambes en l'air avec Vÿ. Tout était enfin parfait, la chance revenait et je pourrais enfin quitter cet endroit.

- Tremblez Hayert'Vaäls ! Je ne sais pas encore où vous êtes, mais ça ne saurait tarder !

Le corbeau se posa au sommet de mon sabre en bois et croassa en signe de triomphe. D'où se permettait-il, le petit salopiot ?

- Crôooooaaaaa !
- Hééééé ! Tu t'es cru où ? C'est pas un perchoir ! Descends de là !!!

J'entendis Vÿdareen soupirer de désarroi devant le ridicule de la scène tandis que j'agitais mon sabre pour en faire descendre la bête. Il n'y avait cependant rien à faire, le corbeau ne lâchais pas prise. C'est au moment où je pris un godet en bois à l'arrière du crâne que je finis par abandonner pour me tourner vers le coupable de cette mesquinerie. L'aubergiste, évidemment...

- Héééééé !
- Au lieux de gigoter comme un asticot et faire n'importe quoi, demande plutôt à ton amie de te dire par où commencer ! Et oublies pas de te faire payer !!!
- Ouiiiiii !!! Ça va ! J'ai compris ! Non mais sérieusement... il est lourd ce type...

Je ne pris pas la peine de me rasseoir et me tournai vers Vÿdareen.

- Bon... Par où commence-t-on ?
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 347

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Vaibïaën
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Ven 13 Oct - 15:07
Comme souvent, et bien contre elle, elle faisait l’imbécile. Soupirant je vidais mon verre et pris un bout de fromage. Lorsque le spectacle fut fini, elle revint vers moi. Qu’est-ce que j’avais envie de la foutre à poil et de la prendre comme un animal…. Mais il n’était pas l’heure aux divertissements, n’est-ce pas ? Je répondis donc :

Je pense que le mieux c’est d’aller à l’échoppe qui a été brûlée ce jour. Anna m’a dit qu’elle était dans le centre.

Je me levais et invitais l’elfe à me suivre. Après une petite marche rapide, nous arrivâmes sur les lieux. Le feu était éteint mais il y avait encore de la fumée. La milice était sur place et interrogeait le pauvre propriétaire. L’arcaëllien était dévasté. Nous nous approchâmes, l’un des soldats nous dit de ne pas venir plus près je lui annonçais donc être là sur ordre de Dame Cornwall. Il hocha la tête et nous fit venir.

Je n’ai plus rien… Et tout ça à cause de ces maudits démons….. Ha pauvre Dame Cornwall ! Ça lui en fait du souci. J’ai aperçu un arcaëllien vêtu de noir qui se sauvait vers le sud. Mais mon aide s’arrête là….

Le sud… C’était vaste. Je regardais Tahiri et lui demandais quelle était la marche à suivre.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 441

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Oct - 20:41
C'était le seul indice que nous avions ? Un type louche habillé en noir ? Autrement dit, rien du tout. Autant chercher une aiguille dans une meute de foin. Vÿdareen me demanda par où commencer. Je lui demandai d'attendre quelques minutes, j'avais encore des choses à dire à ce marchand.

- Hum... Excusez-moi ! A quelle heure c'est passé l'incident ?
- Heu... Il était midi passé, même plus, je revenais à peine de ma pause déjeuner quand j'ai vu ce type habillé en noir courir au loin alors que mon magasin brûlait.
- Je vois... Donc il n'y avait personne autour ? A cette heure là ?
- Heu... Si ! Il y avait Berta, la fille du chaudronnier et aussi Ligvan, le cordonnier.
- Ils sont ici ?
- Pour sûr ! Les soldats les ont pas laissé partir, et puis ils se font du souci pour moi je crois.
- Hum... J'aurais peut-être quelques questions à leur poser... Vous n'avez aucun détail sur cet homme en noir ? Sa taille ? Son âge ? Un détail qui vous vient à l'esprit, même insignifiant.  
- Et bien... Il... Il n'était pas très grand... je crois même qu'il ne devait à peine dépasser cinq pieds de haut, peut-être la moitié d'un en plus. Mais pas six.
- Hum... On peut déjà éliminer les lorcqs, les elfes, les virenpiens...
- Heu... il n'avait pas d'ailes non plus. Et il avait pas l'air d'être... bestial.
- Pour lancer Mez, je me doute. Et bien ça ne laisse plus le choix que pour un humain ou un aracnor... Mais un aracnor ça ne maîtrise pas le fluide... il ne reste donc qu'une seule option... Un humain !
- Heu... oui, probablement.
- Vous avez vu autre chose ?
- Hum... Non... Non pas que je sache. Tout s'est passé si vite, et... mon magasin...

Le pauvre homme semblait dépité, inconsolable. Je me penchais pour lui donner une accolade.

- Comment avez-vous trouvé le message que vous avez donné à Dame Cornwall ? Difficile d'imaginer qu'un parchemin laissé dans votre boutique n'ai pas brûlé...
- Il l'a laissé tombé par terre avant de prendre la fuite.
- Je vois... Hum... C'était une boutique de quoi au juste ?
- Oh... je vous en pries... Ne remuez pas le couteau dans la plaie...
- Je suis très sérieuse ! Il faut que vous me disiez ce que vous vendiez.
- Et bien... C'était une boutique de vêtements...
- De vêtements ?
- Oui... De vêtements oui...
- Luxueux ?
- Pas... pas spécialement non, même s'ils étaient de bonne facture.
- Hum... Je vous remercie. Je n'ai plus de question. Si vous vous rappelez de quoique se soit, reprenez contact avec la milice ou passez me voir à l'auberge si j'y suis, elle est au bout de la rue là bas, en tournant à gauche.
- Très bien merci...

Je me tournais vers Vÿdareen et lui fit signe de la tête vers la femme qui était en train de se faire interroger par les miliciens.

- La fille du chaudronnier sans doute. J'aimerai bien l'interroger, mais la milice s'en charge déjà. Tu pourrais peut-être aller leur demander ce qu'ils ont appris, je vais essayer de questionner le cordonnier.

Je me dirigeais vers le vieux cordonnier, un aracnor qui avait du mal à garder ses mandibules dans sa bouche, dégarni, les cheveux gris et gras. Il portait des lunettes qui lui faisaient d'énormes yeux.

- Bonjour, puis-je vous poser quelques questions ?
- Hummmm... Tout ce que vous voudrez ma p'tite dame ! Avec un cul pareil, chuis même prêt à vous tenir la jambe jusqu'à ce soir.
- Vieux coquin ! Vous avez encore l'oeil !
- Hé hé hé ! Toujours ! Un p'tit cul bien ferme !
- Hum... On va arrêter de parler de mes fesses, et plutôt parler de ce qui s'est passé concernant l'incendie.
- Oui, bien sûr, j'étais dans ma boutique, en train de retaper une vieille paire de bottes, c'est le frère Piolax du temple de  May'Veal qui m'les a apporter à réparer, il avait les pieds gelés qui m'disait. Pour sûr, y avait un énorme trou dans ses pompes. Alors j'lui ai dit...
- Hum... L'incendie...
- Oh... Oh pardon... oui... heu... Ah oui ! Donc j'bricolais les bottes du frère Piolax quand j'vois un mec un peu bizarre rôdait dans l'coin. Patibulaire le type, un visage ingrat, avec un menton fort proéminent. L'était grand mais un peu cassé du dos, il avait une espèce de bosse.
- Hum... je vois... Et ce type alors ? Qu'est-ce qu'il a fait ?
- Ben... y a un autre type qu'est venu, ils se sont échangé quelque chose, j'ai pas bien vu avec mes loupiottes, mais pour sûr, l'autre gars, il a mis l'feu à la boutique.
- Donc il y avait deux hommes ?
- Le tout cassé du dos il est parti avant qu'l'autre se mette à faire des gestes avec les bras et tout mettre le feu. Quand j'ai vu ça, je suis sorti comme une flèche et j'ai crié d'ssus pour qu'il parte !
- Vous avez pu voir son visage ?
- Pas vraiment... mais c'était un gars... humm... ben il avait une toge noir et tout... on aurait dit... un... chais pas trop... comme un prêtre mais pas comme on connaît.
- Vous pouvez être plus précis ?

Le vieux se gratta la tête, puis la barbe. Il semblait réfléchir mais sans arriver à se mettre d'accord avec lui même.

- Chais pas trop comment vous dire. Pour sûr, ça ressemblait à des habits de prêtre, mais chuis presque sur que c'était pas un prêtre de May'Veal !
- Ca ne m'avance pas vraiment... mais, c'est déjà une bonne piste. Vous avez d'autres détails sur le type au dos cassé ? Une direction qu'il a pris pour partir ?
- Heu... Ben... chais pas trop... Par contre il avait les yeux qui brillent, ça j'en suis sûr, un regard pas très amical... On aurait dit un démon encapuchonné !
- Hum... Peut-être un lorcq... Merci vieillard ! A bientôt peut-être...
- Hé hé hé ! Avec plaisir mam'zelle ! Des jolies gambettes comme ça, ça mériterait une belle paire de bottes... repassez me voir dans ma boutique, j'aurai un offre spécial à vous faire.
- Je... je n'y manquerais pas...

J'attendais d'être éloignée pour me murmurer à moi-même.

- Le vieux pervers... J'espère que je serais comme lui quand je serais vieille ! Fufufu !

Je me dirigeai alors vers Vÿdareen et lui demandai si elle avait appris quelque chose des miliciens et de la jeune fille.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 347

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Vaibïaën
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Oct - 15:18
Je m’approchais des miliciens et de la jeune arcaëllienne. Je fis attention de ne pas dérange l’interrogatoire en me tenant à bonne distance. Une fois qu’ils eurent l’air d’avoir fini, je vins vers eux et la fille du chaudronnier. Je saluais tout le monde et me présenter humblement.

Que désirez-vous Dame Loumez ? Demanda l’un des soldats.
Je suis envoyée par Dame Cornwall pour éclaircir cette ombre. Pouvez vous me résumer ce qu’à dit mademoiselle... ?
Lya Vanbenoi.
Merci. Alors, soldat ?
L’incident a eu lieu aux alentours de midi. Un humain vêtue de noir a pris la fuite dans cette direction. Il a laissé tomber un bout de parchemin devant l’échoppe en flamme. Il avait un marque sur le front. Un tatouage le liant à Özan. C’est tout ce que nous savons. Du moins pour le moment.
Merci bien ces informations seront utiles.

Je les saluais et me tournais pour voir Tahiri sur venir vers moi. Elle me demanda ce que j’avais appris et je lui résumais ce que je savais. Elle fit grise mine. On n’avait rien comme info. Sauf qu’il était allé vers le port. Je suggérais à Tahiri d’aller là-bas .
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 441

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Juier-