L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Le long de la falaise.

 :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Kaïl :: Ouest :: Hydron Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 17 Sep - 0:07

L’entretien avec la dame Okawa avait été… Amusant, mais je n’avais pas eu le temps d’y réfléchir encore plus que je devais reprendre la route une semaine après le mariage de mon fils. On m’indiquait grâce à mes informateurs que les sirènes qui passaient parfois à Hydron, avaient fait part d’étrange ruines le long des falaises qui menait au nord du continent. 

Je recherchais toujours des indices plus approfondie sur mes origines, pensant que cela pourrait me mener à un ancien sanctuaire de ma famille, je pris la décision de m’y rendre après avoir informé ma famille. Saphira me fit jurer de faire attention avec les sirènes (elle ne leur faisait pas confiance, une sombre histoire entre aassila et sirène datant de quelques siècles) et avec Ombrefeu juché sur la croupe de Douce-Brise, je me rendis vers la ville d’Hydron. 

Il me fallu un moment pour atteindre la cité portuaire du nord, mais j’y parvins sans accrochage, je constatais fièrement que notre politique de recrutement portait ses fruits au vu des patrouilles régulières de cavalier le long des routes. J’atteignis dans la mâtiné la ville en plein réveil, et profitant du début d’agitation, me rendis au plus vite vers les quais. Ma longue veste et mon chapeau pour vêtement, ma lance cachée dans un linge pour éviter d’être reconnus. Je parvins jusqu’à ma destination. Je parlai avec plusieurs pêcheurs avant de réussir à trouver un petit esquif à voile que j’obtins en échange d’un service, comme dans le temps juste une histoire d’algues envahissante. Je parvins à faire charger des provisions sur le bateau et m’assis avec ma lance à porté de main sur un ponton d’amarrage en attendant les sirènes pour leur demander des informations. Mes jambes balançant à quelques centimètres de l’eau et Ombrefeu calé sur mes jambes. 

J’entendis derrière moi quelqu’un joué d’une sorte de mandoline, la mélodie me donnait envie de danser de manière quasiment irrésistible, fasciné, Ombrefeu et moi-même somme partis voir cet artiste avec curiosité, une foule c’était amassé autour de la source de la musique. Après quelques tours de coude, je parvins au premier rang pour voir un xen bien connus…. Wraith.

« Eh bien, vous jouez plutôt bien pour un amateur. » Je lançais au blond en lui lançant une pièce avec un sourire en me rapprochant pour lui serrer le bras. 


(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Expérience : 46

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Kahn
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Sep - 15:47
- Hyyyyyydron ! Hydron !

Ah ah ! J'ai su lire le nom de cette ville portuaire. Encore un endroit à ajouter sur mon carnet. Alors, ça s'écrit comme hydre mais ça se termine par on. Comme ça. Bon, ben y'a plus qu'à visiter. Voyons un peu ce qu'il a à Hydron. Déjà, beaucoup de bars. Oh, il y en a un grand nommé "Le Va...Varechhh". Hum... Des bars, il y en a partout. Celui-ci, y'a pleins de choses écrites dessus. Beaucoup avec le mot "varech" dedans. Tiens, un beau bâtiment pas très loin.

Alors... "Temmmple deee... Temple de Mayyy’Veal" ? C'est sûrement une divinité. May'Veal... Cela me dit quelque chose mais là de suite, ça ne me revient pas. Oh ! Un temple pour les autres divinités. Ils sont bien croyant dit donc ! Je me demande si y a mon préféré. Ah ! Il est là ! Gadvaoi. Ouah... ! Elle est toute jolie sa fresque. Bon, je vais allez priez un peu du coup.

Gadvaoi, euh... Ça fait un petit instant qu'on a pas converser tous les deux. Alors, j'ai été à un mariage, celui de mon pote, Grégoire, je t'en ai déjà parlé. Enfin je me doute bien que tu t'en rappel. C'était très sympa, y'avait des trucs avec des bulles c'était très beau. Sinon... J'ai apprit à jouer un peu de la musique, surtout avec la mandoline. Il s'est passé beaucoup de choses avec cet instrument mais du coup je l'a garde. Sinon, se serait sympa si tu me faisais un signe à propos de mon père, des personnes ayant le même œil que moi, tous ça. Parce que j'ai l'impression qu'il y a personne comme ça à Kaïl. Après c'est un très grand territoire et au final, je fini toujours par revenir au Domaine. Je crois d'ailleurs que c'est encore une terre appartenant au Domaine. Donc bon voilà, si tu pouvais m'envoyer un petit signe de rien du tout, pas grand chose hein, un truc quand même que je pourrais facilement comprendre. Ah et dans tes représentations tu es toujours un homme. Cependant j'entends de temps en temps une voix féminine qui semble vouloir me guider. Mais, tu es une divinité masculine non ? Enfin, c'est juste pour être sur que se soit bien toi, juste au cas où. Parfois, la voix chantonne et sa me rentre dans la tête, j'ai enfin de la jouer après. C'est pas désagréable mais c'est souvent triste. Bon, ben je ne vais pas te déranger plus longtemps. Euh... Bisous.

Ça c'est fait. Allons voir le reste de la ville. Oh, une autre taverne, "Le Varech Bleu". Décidément, je ne sais ce que c'est ce "varech" mais c'est partout. Ah ! Voilà le port. Il est bien grand. Serait-ce... Des sirènes elfiques ? Elles semblent bien installées. Et si je m'y installais aussi ? Ce rocher sera parfait. Je vais jouer un petit morceau que j'ai en tête pour mettre tous le monde de bonne humeur. C'est marrant, avec cette mandoline, tout va tous seul. Je couche les notes avec une aisance déconcertante. C'est parti !

Oh ? Les sirènes sont les premières à s'attrouper devant moi et a bouger. Les humains et autres races viennent par la suite et certains tapotent du pied. Au bout d'une dizaine de minutes, des personnes dansent autour de moi au rythme de la musique tandis que d'autres viennent seulement écouter tout en essayant de se contrôler pour ne pas danser. Un type sortant du bar vient même avec un bon verre, surement remplis d'alcool pour me l'offrir en cadeau. Décidément, dès que je joue, tous s'emballe à une vitesse...! J'en voit un avec un chapeau qui tente de se hisser à travers la foule. Mais c'est Grégoire ! Oh il est accompagner de sa fidèle renarde.

- Eh bien, vous jouez plutôt bien pour un amateur.

Je lui sourit tout en continuant à jouer.

- Cette nouvelle acquisition est étonnante ! C'est fou ce qu'on n'arrête pas de se croiser quand même ! Tu es partout ma parole ! Je fini l'air puis si vous voulez on ira discuter dans l'un des nombreuses tavernes.

Je fini en effet mon air et tous le monde applaudit et peu à peu, ils reprennent tous leurs activités. Sauf les sirènes, qui semblent attendre quelque chose. Pourquoi elles me fixent toutes ? Hé ! Mais ! Pourquoi elles rient toutes ? Il y'en a une qui me masse les épaules, l'autre qui regarde ma main, une autre encore fouille dans mon sac, curieuse de tout et d'autres qui me posèrent des tas de questions sans s'arrêter. Je regarde Grégoire comme pour lui demander de l'aide mais l'une me tâte les oreilles.

- Mesdemoiselles... ! Mais que faites-vous... Voyons...!

- Vous avez des petites oreilles pour un elfe messire ! Remarque une sirène elfique.

- Il a des poupées dans son sac et un carnet ! Déclare une autre.

Grégoire, je n'ai jamais repousser autant de femmes d'un coup. Fait jouer ton autorité suprême, je t'en prit !
Spoiler:
 
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Un pour le moment
Expérience : 501

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas
Sam 23 Sep - 17:07

Le xen semble heureux de me voir, j’attends comme il me le demande, qu’il termine son morceau de mandoline. Je peux constater que les sirènes que je cherche sont déjà là en train de tourner autour du blondinet… Le morceau se termine et la plupart des habitants se dispersent en offrant un présent aux pieds du jeune xen… Sauf les sirènes qui le colle de manière plus que sensuelle. Je pose ma main sur mon front, c’est donc ça que Saphira voulait me faire comprendre sur les sirènes. Je vais devoir encore faire savoir qui je suis alors que je souhaitais être anonyme… 
« L'aile de papillons qui à des oreilles pointues semble très gênée que les femelles femmes poissons veuillent de son corps. » Émet Ombrefeu avec amusement. « On devrait l’aider avant que les femmes poissons ne fasse des choses indignes… Je préfère vraiment Saphira, elle est bien plus élégante. » 
« Je savais que tu n’étais pas vraiment jalouse de Saphira… Mais oui, tu as raison. Ne laissons pas notre ami dans une telle posture. » Je répondis mentalement à Ombrefeu, 
Je m’approchais pour aller secourir le pauvre Dorcas, Ombrefeu elle filait pour prendre dans ses gueules les effets du conteur sortis de leur sac et les y remettre avant de le tirer loin des curieuses humanoïdes. Pour ma part à peine à quelques pas de mon ami, les trois sirènes me fixèrent de manière étrange… L’une d’elle glissait vers moi en reniflant ma main avant de s’exclamer avec une mine choquée.
« Il sent la femelle aassila ! » 
« Han le pauvre ! » Reprit une autre avant de venir s’enrouler autour de moi en caressant mon bras.
« Mesdemoiselles… J’ai beaucoup à faire, je dois aider mon ami que vous avez beaucoup perturbé pour commencer. » 
« Mais il est si mignon !… Laisse-le-nous, ont lui fera pas de mal, c’est les pouzan qui sont méchant. » Suppliait l’une d’elle.
« Comme je vous l’ai dit, j’ai beaucoup à faire… Je dois me rendre aux grottes dont les vôtres ont parlé aux gens du coin et... » Le silence s’était soudain fait.
L’un des sirènes se dressait devant moi et posait ses mains sur ses hanches en faisant une moue contrariée.
« Je ne guiderais personne là-bas… C’est un sanctuaire de tristesse et d’amertume.» 
Je contournais la sirène pour relever Wraith et le dépoussiérer un peu en répliquant à la sirène. 
« Je le sais… Ce sont les miens qui sont sûrement là-bas. Enterré. » 
La sirène se rapprochait et me fixait dans les yeux… Elle soupirait finalement.
« Tu es visiblement borné ! Et je me doute un peu de qui tu dois être… Demain, tu viendras sur le ponton où tu attendais depuis des heures… À l’aube, tu appelleras mon nom… Taïka. » 
Elle glissait alors avec ses deux comparses dans les eaux… Je guidais Dorcas jusqu’à la petite esquif que j’avais obtenu et une fois à bord, je lui tendis de quoi boire, un simple jus de fruit dans une bouteille. 
« Eh bien, tu fais de l’effet aux dames mon ami… Qu’est-ce qui t’amène ici ? Moi je vais aller explorer une grotte non loin comme je l’ai dit à ton amie sirène… Je pense qu’un de mes ancêtres y est enterré et j’aurais peut-être des informations sur ma famille d’origine. » Je lui demandais et expliquais en m’allongeant sur mes bagages en guise d’oreiller, chapeau sur le visage.


(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Expérience : 46

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Kahn
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Dim 24 Sep - 12:58
Les sirènes s'approche de Grégoire et l'une le renifle. Elle lâche un commentaire sûrement pas plaisant. C'est quoi une femelle Assila je ne sais pas quoi ? C'est peut-être une autre race de sirène ? Elles ne s'entendent pas toutes entre-elles ? Saphira, c'est une sirène et c'est bien la femme officiel de Grégoire. Donc elles sentent bien son odeur. Oh, quel odorat au passage ! Grégoire tente une sortie sans clamer son identité. Il ne veut pas que tous le monde le sache ? Je me retrouve à être négocier comme une marchandise... . C'est quoi un pouzan ?

Finalement il réussit à avoir une guide pour aller là où il veut mais ça ne sera pas de suite. Je reprend mes affaires en remerciant la renarde de me les avoir garder et me faufile discrètement aux côtés de Grégoire. Il me tend de quoi boire, je sens que c'est simplement du jus de fruit que j’entame plutôt bien. On est à bord d'un petit bateau

- Eh bien, tu fais de l’effet aux dames mon ami… Qu’est-ce qui t’amène ici ? Moi je vais aller explorer une grotte non loin comme je l’ai dit à ton amie sirène… Je pense qu’un de mes ancêtres y est enterré et j’aurais peut-être des informations sur ma famille d’origine.

Il s'allonge sur ses affaires, je me pose à côté en mettant mon sac à côté avec ma mandoline et mon arc. Cela fait beaucoup de bordel à trimbaler mine de rien.

- Toi aussi tu cherches tes origines ?!

Oups ! J'ai parlé un peu fort. Je baisse le ton.

- P-pardon... Si j'ai entreprit un tel voyage ce n'est pas que par curiosité mais aussi parce que je cherche mon père. J'ai pleins de questions à lui poser notamment au sujet de mon œil, celui que tu as vu au bal et que je cache aujourd'hui. Aussi... Même si je n'ai pas de preuve tangible, j'ai des demi-sœurs et frères ayant aussi un œil comme celui-là. Je ne sais pas s'ils sont exactement comme moi, je ne pense pas mais peut-être qu'eux auront des infos.

Je m'adosse contre le bateau en soupirant.

- Mon oncle doit savoir un tas de choses mais il veut que je le découvre moi-même. D'où le voyage. C'est de lui que part l'idée. Si jamais vous voyez quelqu'un ayant le même œil que moi, même si c'est un ennemi, quitte à le capturer, tu pourrais me l'informer ? Je vais reste un moment par-ici, au Domaine. En échange, je veux bien t'accompagner à ton lieu mystérieux !

Je lui souris.

- C'est quoi une Assila par rapport aux sirènes au faite ? Et un Pouzan ? J'ai pas tout compris tout à l'heure !
Spoiler:
 
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Un pour le moment
Expérience : 501

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas
Hier à 21:43

J’écoute attentivement mon ami sans aile alors que ma renarde se cale sur les bagages de celui-ci en faisant sa mignonne pour avoir des caresses. Je relève un bord de mon chapeau pour regarder le blondinet.
« Les pouzans sont des êtres humanoïdes vivants dans l’eau… Mais ils sont plutôt agressifs. Saphira est une aassila, elle peut obtenir une paire de jambes sur la terre ferme et des nageoires dans l’eau. Les sirènes sont bloquées avec leurs nageoires… Saphira dit que les sirènes sont des femmes très porté sur les désirs charnels et que cela ne les déranges pas de dévier les hommes déjà pris de leurs femmes… Si tu veux mon avis il y a du avoir pas mal d’histoires de tromperies entres ces deux races haha. » Je lui explique en regardant le soleil qui disparaît peu à peu à l’horizon. 
Je me redresse pour fixer un peu les étoiles avant de demander à Wraith des précisions sur ses paroles…
« Tu ne serais pas un demi dieu ?… Avec tes histoires de demi-frères et sœurs et d’œil uniques. En tout cas, j’espère que tu découvriras ton passé… Je cherche aussi le mien comme tu l'as constaté. » Je me rallonge lentement en remettant mon chapeau sur mon visage.  « Tu devrais dormir, j’ai comme l’impression que demain va être mouvementé... » 
Je sens qu’Ombrefeu se blottit sur mon torse et je la couvre avec les pans de ma veste. Nous avons alors une petite conversation mentale. Elle me fait part de ses angoisses caché depuis des années, celui déjà de ne pas être à la hauteur de Plumefeu qu’elle à l’impression de chercher à remplacer… Et elle à peur que je ne l’abandonne au profit de mes enfants et de Saphira peu à peu. Je suis plutôt bouleversé par ses aveux, et je lui transmets toute mon affection pour la rassurer. Je ne l’abandonnerais pas, elle est de la famille, aussi sur que Awilda est ma mère et Erikar mon oncle… Cela semble la rassurer, et après une bonne heure de conversation mentale, nous finissons par nous endormir, l’un contre l’autre comme à l’époque.
Je sens que le soleil tape sur mes vêtements, le balancement lent et berçant de l’esquif… Je me réveille lentement et je peux constater qu’à peine les yeux ouverts, il y a trois sirènes qui sont en train de venir caresser le torse de Wraith, l’une gratte les oreilles d’Ombrefeu encore en plein sommeil et Taika est en train de se pencher vers mon visage en soulevant juste ce qu’il faut de mon chapeau pour atteindre mes lèvres des siennes. Oh ca ma jolie, tu peux l’oublier tout de suite. 
J’attrape vivement Ombrefeu à porté de main et la place entre moi et la sirène qui finis par faire un bisou sur la truffe de la renarde qui se réveille et fait une grande léchouille sur le visage de celle ci.
Je pouffe de rire à cette scène si drôle et écarte la sirène venir poser ma main sur celle qui est en train de caresser l’oreille d’un Wraith réveillé et très gêné… 
« Encore un coup comme ça, et vous allez passer un saaalllleee quart d’heure les filles. » Je lâchais avec un air jovial.
Les sirènes comprirent le message et s’écartèrent pour laisser se pauvre Wraith reprendre ses esprits. Je me penchais au-dessus du bastingage de l’esquif pour parler à taika qui s’était réfugier dans l’eau.
« On y va alors ? » 
« Oui… Mais je vous aurais prévenu, c'ets un lieu d'une grande tristesse. » Prévint-elle une dernière fois.
Je levais les voiles après avoir coupé les amarres et l’embarcation pris le large en longeant les côtes vers le nord. J’appris à Wraith comment manœuvrer et trouver la direction des points cardinaux par rapport au soleil pour nous occuper. Les sirènes semblaient s’amuser à faire des compliments à Wraith pour le voir rougir… 
Le vent soufflait avec un rythme parfait, le soleil était haut dans le ciel dégagé. Les falaises sur notre droite étaient splendides, toute de granite tels d’énormes griffes pour retenir l’océan à la terre. Je dus faire attention aux rochers qui menaçaient de détruire le navire, mas cela se passait bien… Un voyage calme, serein… Si bien que le crépuscule approchant et teintant de pourpre les eaux, les sirènes nous guidèrent enfin à al fameuse grotte.
Elles nous aidèrent à manœuvrer pour éviter d’éventrer la coque sur les rochers et nous avons mit pied à terre au seuil d’une immense bouche de pierre blanchâtre qui menait à des escaliers grossiers montant dans la falaise. Je dus faire attention aux rochers qui menaçaient de détruire le navire, mas cela se passait bien… Nous avons grimpé un immense escalier de pierre, les sirènes n’avaient pas voulu nous suivre, les deux plus jeunes faisant de grands gestes à Wraith.
Le sommet de l’escalier… menait à une porte circulaire et énorme de marbre blanc, des runes naines gravé de manière circulaire à partir du centre de la porte et s’étendant en cercles parallèles comme une onde d’eau. Je me tournais vers Wraith pour avoir son avis sur la question, en haussant les épaules. 


Indice pour Wraith:
 

(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Expérience : 46

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Kahn
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Kaïl :: Ouest :: Hydron-