Entretien pour la postérité.

 :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 9 Sep - 12:02


Comme il avait été convenu,durant la brève rencontre lors du mariage de mon fils , avec dame Meril. J’allais lui accorder un entretien, elle avait dit être historienne, qu’elle demande à connaître mon histoire me flattais, je l’admets volontiers. 
Nous étions une semaine après le mariage et j’avais donc fait savoir à la garde d’élite d’escorter la demoiselle d’Yban jusq’à la salle de réception de l’aile nord. La rectangulaire, là même où j’avais rencontré pour la première fois dame Cornwall, n’avait guère changer. Un mobilier de bon goût, des tapisserie dominian sur les murs et une table ronde avec deux chaises et une bouteille d’hydromel et deux verres, j’étais déjà attablé, attendant…
Près de la porte d’entrer, deux Protecteur (la garde d’élite) avec leurs amures peu communes se tenaient figé, mais je le savais, l’oeil et l’oreille aux aguets. La prote s’ouvrit bientôt et je fis signe à dame Meril de venir prendre place, il n’y avait qu’à peine six ou sept mètres entre la porte et la table, mais je me levais tirer la chaise de la demoiselle et lui servir un peu d’hydromel le temps qu’elle puisse s’installer et commencer à poser ses questions. Les Protecteurs n’avaient apparemment pas accepté qu’elle soit accompagnée par sa gouvernante… Décelaient ils une force cacher derrière le séduisant visage de la jolie brune ? Je leur demanderais plus tard. 

« Dame Meril, je suis ravie de vous revoir, est-ce que la vie au Domaine vous est agréable ? » Je demandais avec un sourire en rajustant mon sempiternel chapeau que j’avais vite retrouvé après les festivités.


(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 443

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Sep - 13:53
Durant le mariage du fils de Grégoire Boisdefer, Méril et sa gouvernante réussirent à rencontrer le maître du domaine. Ce ne fut pas chose facile et elles n'ont pas non plus fait très bonne impression. Quoiqu'il en soit, ce dernier accepta de s'entretenir en privé avec la jeune aventurière. Pour cela, il lui avait donné un rendez-vous prêt d'une semaine suivant les festivités.
Pendant ce temps d'attente, les deux dames se sont contentés de rester dans le domaine, loger dans des auberges et essayant de rencontrer le maximum de personnes possible tout en restant discrètes sur leurs origines.
Elles n'avaient pas prévu de rester plus de deux ou trois jours dans le même endroit, par peur de se faire reconnaître par une personne qui serait de la principauté.
Heureusement, ce ne fut pas vraiment le cas.

C'est le jour J ! Le moment que Méril attend depuis une grosse semaine !
Le réveil est dur ce matin là ... Les deux amies dorment dans la même chambre, dans deux petits lits séparés et peu confortables. Elles ont un peu mal au dos et n'ont dormi que par intermittence.
Elles s'habillent toutes les deux, en tenue du peuple pour toujours rester dans la discrétion, et se mettent en route.
A la sortie de l'auberge, une charrette tirée par deux chevaux les attend. Elles s'installent et se mettent alors à relire les questions que Méril avait prit soin de noter dans son grimoire afin de ne rien oublier. La gouvernante, très concentrée et attentive aux écrits de sa protégé s'étonne alors quand elle s’aperçoit que cette dernière ne cesse de se mouvoir dans tous les sens en lisant...
Elle lui demande alors :


<< - Que vous arrive t-il ? Quelque chose ne va pas ?
- Ho ! Ce n'est rien, j'ai oublié d'aller euh ... >> Elle termine sa phrase, tête baissée car un peu honteuse, en murmurant :
<< - Au petit coin...>>

La gouvernante ne se gêne alors pas pour lui faire remarquer la débilité de son oublie. Elle lui conseille de se retenir pendant la durée de l'entretien et de se concentrer sur son objectif principal.

Une fois sur place, les deux aventurières se font escortées jusqu'à une salle.
On sent la gouvernante toujours agacée par ce petit problème gênant et Méril, stressée et en même temps mal à l'aise. On peut d'ailleurs voir quelques gouttes de sueur perler sur son front.
Les gardes qui escortent les deux jeunes femmes sont plutôt froids et n'adressent ni la parole, ni même un regard aux deux héroïnes jusqu'à ce qu'ils se trouvent devant la porte de la pièce où attend le seigneur Boisdefer. L'un des deux dit alors en fixant Méril :


<< - Vous ! Vous pouvez entrer. Sir Boisdefer vous attend.>> Son regard se tourne à présent vers la gouvernante et il continu, sèchement :

<< - Et vous ! Restez ici. C'est un entretien privé.>>

Un peu choquée par cette annonce, la gouvernante jette un œil à sa partenaire et lui fait comprendre d'un simple regarde que l'entretien se passera très bien.
Rassurée, Méril entre alors. Le seigneur Boisdefer est là, assis sur son siège, attendant la jeune fille.
Elle se prend alors les mains et avance vers lui tout en scrutant du regard la pièce où elle se trouve.
Les portes se referment derrière elle et son hôte vint lui tirer la chaise.
Elle s'installe, le regarde servir l'hydromel quand soudain, à cause de ce liquide qui coule dans les verres, se rappel qu'elle a une forte envie de pipi...
Elle rougit et s'adresse alors à Grégoire sans même répondre à la question qu'il lui a adressé :


<< - Veuillez m'excuser monsieur mais, il me faut absolument trouver les toilettes... Je sais que c'est malvenu mais, ... C'est vital !>>

Rouge de honte mais déterminée, elle sort alors son énorme grimoire de son baluchon, sa plume et son encre, les pose sur la table ronde et fouille encore dans son sac.
Elle y trouve du tissu, ce qui pourrait ressembler à un mouchoir ... Et cours vers la porte, l'ouvre, demande à l'un des garde de lui indiquer un endroit où il est possible de faire ses besoins, et se remet à courir dans cette direction.
La gouvernante, toujours en attente devant la porte, hausse la voix pour s'adresser à Grégoire :


<< - Excusez là mon seigneur ... Elle est normalement bien élevée ...>>

Très gênée, elle adresse un regard furax à Méril lorsque celle-ci revient. Elle est toute souriante et chantonne en marchant en direction de la salle de l'entretien ...
Une fois installée de nouveau, elle prit en main son grimoire. Un magnifique livre qui doit faire au minimum 10 cm d'épaisseur et 50cm de hauteur orné de dentelles et de fresques en or, la couverture étant en cuir très soigneusement confectionné à la main.
Elle repousse le verre d'hydromel du bout de son doigt en s'adressant à Grégoire :


<< - Je suis navrée pour mon petit incident et navrée également de devoir refuser ce verre. Je ne bois pas d'alcool, ça a le don de me faire faire n'importe quoi ! Je deviens presque folle avec cela !>> S'exclame t-elle en rigolant.

Elle a l'air de prendre cette entrevue très simplement et se sent détendue. Elle ouvre donc son grimoire à une page vierge et prit sa plume ainsi que son pot d'encre qu'elle prit soin de déboucher avant d'y tremper sa plume.


<< - Pour répondre à votre question de tout à l'heure, oui nous avons passé un bon moment dans votre domaine ! Merci d'ailleurs d'avoir accepté notre présence au mariage de votre fils. Nous ne nous sommes pas revu depuis mais je tenais à vous féliciter ainsi que les personnes ayant participer à l'organisation de ce mariage. C'était vraiment charmant !>>

Tout en tournant ses pages pour arriver sur celle où sont inscrites les questions qu'elle aimerait poser à Grégoire, elle se permet de demander :

<< - Avant que nous ne commencions, puis-je vous demander si vous avez des questions à me poser ? S'il y a des choses que vous ne souhaitez pas parler ? Je tiens à ce qu'un climat de confiance s'installe entre nous pour que je puisse plus facilement cibler mes questions.
Vous m'excuserez également d'être assez franche et direct dans mes propos ! Vous verrez, on s'y habitue vite.>>
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1 RP à la fois
Identité : Mon histoire
Expérience : 340

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Principauté
Race: Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Sep - 20:28

La jeune femme était des plus atypiques. Après qu’elle ai avoué ses petits « soucis ». Ont lui indiquait les sanitaires et je patientais, je n’étais pas pressé, mais la gouvernante, elle semblait être terriblement confuse du comportement de sa protégée. Je la rassurais avec un léger sourire que cela ne me gênait pas. J’en profitais pour manger un des biscuit sur le plateau près de le l’hydromel. 
Elle revint et plus sûr d’elle, visiblement, elle fit part de sa volonté que l’entretien se passe avec franchise. Une bien honorable volontée.
J’ajustais ma sempiternelle veste verte feuille en souriant avant de déclarer avec amusement :
« Je n’ai aucun secret à cacher, hormis ceux du Domaine bien évidemment. Néanmoins, juste pour votre information… Même si de petits contingents de la principauté sont autorisés à patrouiller pour aider à sécurisé les voies marchandes au sein de mon territoire… Ils ne sont pas autorisés à emmené qui que ce soit sous peine de réduire à néant nos arrangements. Je pense que cela devrait vous rassurer dame Okawa. » 
Je fis amener du jus de fruit à la jeune femme et un peu plus de biscuits sucré de ma boulangère préféré. 
« Je vous écoute, que souhaiter vous apprendre en premier ? » Je demandais après avoir mangé un biscuit.


(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 443

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Sep - 21:26
La stupéfaction pouvait se voir sur le visage de Méril. Ce qui se confirme également au moment où elle lâche sa plume pleine d'encre qui vint tacheter le grimoire.
Comment cet homme connaissait-il son nom ? Comment savait-il qu'elle venait de la principauté ? Il a même l'air de savoir qu'elle est actuellement en fuite ...
Elle secoue la tête afin de se reprendre et d'un comportement quelque peu énervé, referme son grimoire et questionne Grégoire en fronçant les sourcils :


<< - Que venez-vous de dire ? Comment savez-vous tout cela ?! Je n'ai rien divulgué à qui que ce soit !>>

Elle prit une minute pour réfléchir... Pendant ce temps, une personne vint lui servir un jus de fruit qu'elle bu d'une traite.
Elle ne prêta pas attention à la question que Grégoire lui a posé et s'exclame violemment :


<< - Ha mais je sais ! Comme il n'y a que moi et ma suivante qui sommes au courant, ça ne peut être qu'elle ! Elle vous a tout raconté ?!>>

Méril se lève de son siège, poings serrés et prête à en découdre avec son ex amie.
Elle rumine un instant avant de prendre la décision de demander à Grégoire :


<< - Ouvrez-moi cette maudite porte, il faut que j'assassine celle que je considérais comme ma sœur et ma meilleure amie depuis tout ce temps !>>

Elle prit le verre que la serveuse lui avait donné et le jette de toute sa force contre cette fameuse porte en hurlant :

<< - J'aurai ta peau traîtresse ! Je te hais ! >>
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1 RP à la fois
Identité : Mon histoire
Expérience : 340

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Principauté
Race: Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Ven 15 Sep - 19:32
Sang et cendre ! Mais qu’est-ce que j’ai pu dire à dame Okawa ?! Elle était devenu furieuse envers sa gouvernante qu’elle prenait pour la source de mes informations. Je me levais avec un sourire nerveux en faisant signe aux gardes de ne pas intervenir.
Je vous lais simplement la rassurer sur sa situation…
« Dame Okawa ! Sang et cendre ! Mais votre gouvernante n’a rien dit sur vous à qui que ce soit, je vous assure. Je vous en prie calmez vous. » Je dis avec nervosité en me mettant devant la jeune demoiselle.

« J’ai obtenu ces informations par corbeau de mes espions parmi la principauté, je voulais juste vous rassurer sur votre situation. Qu’ici vous ne risqueriez rien de la part des ressortissants de votre pays. » Je lui dis en lui souriant en enlevant mon chapeau et en passant une main dans mes cheveux en l’invitant à rejoindre la table pour l’entretien.


(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 443

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Mer 20 Sep - 12:36
Après avoir ramassé le verre qu'elle a projeté, Méril le relança avec plus de force sur la porte avant d'entendre le discours de Grégoire.
Elle reste un moment à ne rien dire, dos à son interlocuteur, réfléchissant à sa bêtise avant de reprendre le verre et de le poser sur la table devant laquelle elle s’assoit.
Rouge de honte, elle essuie son grimoire avec sa manche mais ne fait qu'étaler les tâches d'encre.
Sans dire mot, elle continu de réfléchir avant de s'excuser platement :


<< - Veuillez m'excusez mon seigneur ... Voilà peu de temps que j'ai fuis mes terres ; et l'idée que de telles informations vous soient révélées si facilement m'a mise hors de moi. Ma gouvernante et moi avons fait tant d'efforts pour rester anonyme...>>

Finalement, elle tourne la page de son grimoire, abandonnant l'idée d'écrire sur les feuilles gâchées par sa bêtise.
Elle serra sa langue entre ses dents, ferma un œil et commence à écrire avec des symboles étranges avec grande concentration.
Une fois sa présentation faite, elle dit à Grégoire, d'une voix tremblante :


<< - Je m'excuse encore pour ma réaction de tout à l'heure. Pour un chef comme vous, j'imagine qu'il est normal de se renseigner sur les personnes que vous côtoyez de prêt ou de loin.
Pouvons-nous passer à l'entrevu ? J'ai des tonnes de questions à votre sujet, sur le domaine et sur le monde en général.>>

Méril passe sa plume sur son menton plusieurs fois de suite et les yeux levés au ciel afin de fouiller dans sa mémoire et pouvoir poser des questions précises.
Après s'être souvenu de ses lectures, elle repose sa plume et regarde Grégoire avec un sourire d'amabilité :


<< - Je connais l'histoire de la création du domaine. Elle commence à être écrite dans certaines contrées. En revanche, c'est l'histoire de son créateur qui est floue. Je n'ai que très peu de renseignements sur vous, sur votre passé. Ai-je le droit d'en savoir plus sur vos origines ? Vos parents, votre enfance ?>>
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1 RP à la fois
Identité : Mon histoire
Expérience : 340

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Principauté
Race: Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Mer 20 Sep - 20:32

Mes mots semblèrent ramener la jeune femme à la raison, à mon grand soulagement. Elle fut visiblement très sincèrement désolée de son excès de colère, prenant pitié de cette jeune femme loin de chez elle, je posais une main réconfortante sur son épaule en lui assurant que tout cela n’était déjà plus que du passé. Je me rassis et écoutais alors la première question de l’apprentie historienne… Mon passé ? Un sujet épineux, car je n’en connaissais aussi que des bribes haha !
« Eh bien, en étant tout à fait honnête… Je n’ai pas connu ma famille de sang. J’ai été laissé seul dans la forêt de Jalui par mon frère et ma sœur pour me protéger d’un culte d’adorateur d’Ozan, ils ont péri plus tard des mains des cultistes alors que j’errais apeuré et seul dans l’immense forêt. » Je bu un bonne gorgée d’hydromel avant de poursuivre. « Je n’ai appris cela qu’il y a peu d’un esprit de mes ancêtres, ma véritable famille à été décimé par les cultistes avec l’appuie de l’ancien Alpha.

C’est Awilda, la petite drekk que vous avez aperçu au mariage, qui m’a recueillis et élevé alors que je connaissais à peine les bases de la parole. J’ai donc eu une vie de sauvageon avec mon ami Huan’Han, Plumefeu. Plus tard, un aracnor est apparus, un vieil aracnor, Didiorkar. Il s’est installé dans ma forêt et au fil du temps nous nous somme liée d’amitié, il m’a beaucoup appris sur le monde extérieur. Je crois, qu’il a été ce qui se rapproche le plus d’un père. 
» Je soupirais, laissant un peu de temps à Méril pour noter, avant de continuer sur une partie plus… Désagréable.
« J’ai quitté la forêt au début de l’âge adulte, après la mort de mon amie plumefeu des mains d’une femme que je hais aussi fort qu’Ozan, peu après Didiorkar aussi à péri… J’ai récupéré son chapeau et son amulette me permettant de communiquer avec les renards, et j’ai pris la route vers la capitale… Pour une nouvelle vie. » Je conclus pour les premières années de mon existence. 
(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 443

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Mar 26 Sep - 12:26
Passionnée par l'histoire qu'elle entend, Méril n'hésites pas à écrire avec une rapidité affolante et toujours en hiéroglyphes étranges et indescriptibles pour le commun des habitants d'Arcaëlle.
Toujours la langue à moitié sortie de sa bouche, serrée contre ses dents, elle gribouille également quelques dessins étranges.
Lorsque Grégoire fait une pause, elle en profite pour replonger sa plume dans le pot d'encre noir et pose également une question pour que les notes qu'elle prend ne soient pas désordonnées :


<< - Bien ! Super ! Sans me vanter, je pense que vos histoires vont être mondialement connues grâce à moi !>> Bien sûr que si, elle se vantait ... Elle n'est que débutante dans le domaine historique.

<< - Souhaitez-vous continuer sur votre histoire ? Si vous avez une suite sur votre adolescence peut-être ? Où viviez-vous ? Comment s'est passé vos débuts de dialogue avec les renards ? ... J'aimerai bien parler avec un renard ... Euh ! Et aussi me raconter vos grosses batailles qui ont amenés la création du Domaine. Inutile ensuite d'aller plus loin, je connais globalement la suite.>>

Elle lui fit comprendre que la biographie de Grégoire n'était que l'introduction de son interrogatoire, elle comptait ensuite lui poser des questions sur d'autres choses, pour pouvoir la guider dans son aventure.
Mais tout d'abord, elle devait finir ce petit récit qui retrace la vie du seigneur Boisdefer.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1 RP à la fois
Identité : Mon histoire
Expérience : 340

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Principauté
Race: Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Oct - 13:50


C’est bien la première fois que je voyais une personne si fasciné par mon histoire, elle écrivait à rythme que ferais pâlir de jalousie le plus expérimentée des érudits. Je me rinçais le gosier avec un peu d’hydromel avant de continuer.
« Comme je vous l’ai dit, j’ai vécu jusqu’à l’âge adulte dans la forêt de Jalui, dans ses profondeurs les lus inexploré. Didiorkar avait fini par construire sa propre maison à côté de la cabane qui me servait de maison et où Awilda et les drekk m’éduquaient. »
Je gloussais d’avance du premier souvenir de ma rencontre avec Ombrefeu.
« J’ai rencontré Ombrefeu, ma renarde, peu après avoir quitté ma forêt… Enfait, je passais dans un village et alors qu’un boucher la pourchassait pour lui avoir volé un bout de viande, elle à sauté dans mes bras. Bien sûr, il n’était pas question que je laisse le boucher la tuer… Je me suis donc m’y à esquiver les coups de son hachoir en sautant sur la charrette d’un colporteur, c’est là qu’Ombrefeu m’a tendu le manche d’une lourde poële de ses petits crocs et que je m’en suis servis pour assommer le boucher avant de quitter le village… J’ai appris sur la route que l’amulette me permettais de comprendre les membres de son espèce, j’ai fait une sacrée tête quand j’ai entendu sa voix dans mon crâne la première fois haha. » 
Je terminais par lui conter la bataille des marais de Ghyuerf, la première de nos batailles où nous avons affronté des déserteurs et bandits coalisé. Comme nous avons marché sur Ytabguer’Rall aux mains des gangs en faisant usage de ruse, comment Marina avait pris Juier en usant de nuage soporifique… La bataille du Pic de Thaa avec Morianne pour remettre en place l’étrange cube druidique, le combat naval au large de la forêt d’Amonco et enfin la terrible bataille de Wasdkioljer où nous avons affronté un fils d’Ozan en personne.


(c) Never-Utopia

Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 443

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Oct - 17:32
Méril ne prenait alors plus que des petites notes sur son grimoire.
N'écrivait que des mots, griffonnant des dessins baveux par l'encre de sa plume. Il fallait qu'elle raccourcisse ses écrits, pour pouvoir écrire une histoire bien ficelée et ne pas s'encombrer de trop de détails qui ne mériteraient pas d'être lus.
Quand Grégoire eut fini son discours, Méril se caressa les narines avec sa plume, levant les yeux au ciel pour réfléchir à la formulation de sa prochaine question.
Étourdie, comme à son habitude, le frottement de la plume sur son nez lui déclencha une série de petits éternuements digne d'un petit cri de souriceau. Attendrissante ou juste étrange ? On peut se poser cette question à chaque action de la demoiselle...
Une fois remise de son calvaire, elle prit la parole d'une voix spéciale... Surement dû aux éternuements :


"A brésent, je voudrais vous debandez si vous connaîtriez une personne vieille d'environ 500 ans ?"

Méril sort un morceau de tissu de son baluchon et se mouche un bon coup avant de le ranger et de reprendre avec une articulation plus claire :

"Un vieil Elfe par exemple, ou les espèces pouvant vivre aussi longtemps, même si j'imagine qu'avec toutes les guerres qu'il y a eu en 500 ans, ça ne doit pas être commun d'en trouver ..."
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1 RP à la fois
Identité : Mon histoire
Expérience : 340

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Principauté
Race: Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Oct - 18:46


Je regardais la jeune femme éternuer en contenant un rire devant le comique de cette situation. Je réfléchis un instant à sa demande et lui dit alors.
« Si vous cherchez des témoignages des anciens, je vous conseille directement de vous rendre à l’Université de la capitale, il y a des centaines de mages qui y transitent, parfois venant de très loin. l’archimage que vous avez pu croiser au mariage est aussi un elfe assez âgé, mais je ne connais pas son âge exacte. 

Sinon, je ne peut que vous conseiller de vous rendre directement à Sec’Rina dans la forêt d’Amonco, c’est une région plutôt sûr et allié au Domaine. Vous trouverez certainement un ancien elfe acceptant de répondre à vos questions. 
» Je l’informais avec gentillesse avant de poser les mains sur mes genoux en attendant de savoir si la jeune femme en avait terminé.

« Avez-vous d’autre question mademoiselle Okawa ? » 




(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 443

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Oct - 12:12
Méril prit soin de retenir les indications données par Grégoire. Elle se répète les noms des villes plusieurs fois à elle même et après quelques secondes de concentration intense, elle sourit amicalement à son nouvel ami en annonçant :

"Je vous remercie pour votre collaboration et pour votre aide ! Si jamais je fais paraître un écrit sur vous, je ferais en sorte qu'il vous soit envoyé au préalable afin que vous puissiez le consulter avant sa parution à plus grande échelle."

Elle se lève alors de son siège, s'étire de tout son corps en baillant la bouche grande ouverte puis s'approche de Grégoire.
Elle tend alors sa bouche vers sa joue et l'embrasse avant de lui donner une petite tape dans le dos et le saluer familièrement :


"A plus Greg' !"

Elle ouvre la porte afin de sortir de la pièce et de rejoindre sa gouvernante qui l'attendait assise sur un banc, l'air inquiète, comme si sa propre fille avait passé un entretien d'embauche. Elle se lève puis, toutes les deux, se dirigent vers la sortie.
Méril tente d'expliquer à son amie qu'il faut qu'elles trouvent un moyen de transport pour aller dans les endroits que Grégoire Boisdefer lui a suggéré.
Et voila, merci à lui d'avoir pu guider la jeune aventurière atypique !
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1 RP à la fois
Identité : Mon histoire
Expérience : 340

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Principauté
Race: Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf-