L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Que tous nous voient cueillir sur la rive le triomphe doré !

 :: Le monde :: Mers et océans [ZONE RP] :: Cimetière d'épaves Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 7 Aoû - 20:39
Tandis qu'une folie épouvantable broie
Et fait de cent milliers d'hommes un tas fumant ;
- Pauvres morts ! dans l'été, dans l'herbe, dans ta joie,
Nature ! ô toi qui fis ces hommes saintement !...

A.R



L'Arrembaggio diminua de voile et vira au vent. Il ne fallait pas qu'ils le perdent. Dans la course du brigantin, le Royal Rover ajusta son cap. Tandis que l'équipage à bord du navire de Phadransie La Noire s'abîmait les mains sur les cordages, le maître pilote, ajustant ses lunettes sur son nez, tenait la barre d'une main ferme. Il fallait en avoir, de l'expérience, afin de parvenir à manœuvrer dans ce cimetière d'épaves ! Et si Phadransie, pour y avoir menée sa barque déjà trois fois, en était tout à fait capable, il fallait bien quelqu'un afin de la relayer lorsqu'elle prenait un peu de sommeil. Même si Phadransie La Noire dormait très peu, tous le savaient. Elle aurait pu confier ce poste à sa chère Renarde, Renarde à la jambe unique, mais elle savait que les compétences de cette dernière excellaient davantage lorsqu'il convenait de traiter des pièces, plutôt que de la barre. Elle avait ainsi insisté sur ce point à Port-Suppure : un bon maître pilote ! Pas un fieffé Aracnor, pas un fils de pute d'Elfe, pas un cuistre Virenpien, pas un pédé de Xen. Ils s'étaient finalement arrêté sur un  Elfin imberbe, mais pourtant passé la quarantaine, et qui, à ce qu'il prétendait, avait déjà fait le cimetière d'épave plusieurs fois au cours de son existence. Jusqu'à cette heure, il n'avait pas offert à sa noire Capitaine matière à se plaindre de ses capacités.

Comme il était impossible de donner ordre aux morts, Black Jack avait dû aussi, sans doute, désigner un pilote compétent à bord de son Royal Rover. Si les épaves et les noyés refuseraient de s'écarter sur le passage des deux navires, il fallait bien que des hommes, à la barre de ces derniers, s'écartent de leur passage à eux. Comment diable, songeait Phadransie La Noire du pont de L'Arrembaggio, des vaisseaux aussi gigantesques que ceux du Roi Pirate, le Seventh et le Eighth Son, faisaient-ils afin de se frayer un passage parmi ce cimetière d'épave. Elle avait entendu une fois dire à Port Suppure que le meilleur moyen de survivre en traversant le cimetière d'épave, était la voie des airs ! Avec un bâtiment, on ne prenait que trop le risque d'ajouter une épave de plus au lugubre cimetière. Dans un canot de rade ou une chaloupe ? L'endroit regorgeait, paraissait-il, de monstres marins qui n'attendaient que cela ! Et il était impensable de tenter sa chance à la nage...

L'Arrembaggio étant bon voilier, il tint bon sa route. Vers le milieu de l'après midi, on mit en panne, et La Noire fit ordonner par signaux l'arrêt au Royal Rover. Le navire le mieux monté des deux, songeait-elle souvent. Il lui tardait de reprendre sa BlackWasp !

On fit alors invitation au Capitaine Lupan, et il mit bientôt une chaloupe à la mer, les deux avirons battant silencieusement l'air avant de s'enfoncer dans un même mouvement au creux de l'eau noire. Lorsqu'il monta à bord de L'Arrembaggio, Renarde et Phadransie La Noire l'accueillaient.

« Que faisons-nous à présent ? demanda le Lupan à Phadransie La Noire. Vous n'avez pas de carte, et le cimetière d'épave est vaste. Nous pourrions passer des années ici, à scruter la hausse et la baisse et de la marée sans jamais ne rien découvrir.

A cela, Phadransie répondit toute fière en désignant du crochet deux prisonniers que l'on faisait sortir de la cale ! Sans doute cette vision surprit le pirate, même si il n'en montra rien. Les deux prisonniers, mâle et femelle Xen et Royalistes -on le devinait par leur accent et les supplications qu'ils faisaient- solidement encadrés par les marins de L'Arrembaggio furent jetés aux pieds de Phadransie La Noire, Renarde et Black Jack. Les deux avaient les poignets enchaînés dans le dos, et leur visage trahissait de nombreuses ecchymoses et plaies. Malgré cela, Noire brandit un crochet fier devant le visage de la femme, qui devait encore être à l'âge de fille !

- Ah ! Il m'en a fallu de la patience et de la retenue mes laiderons, je vous l'assure, pour vous garder intact et en un seul morceau tout le long de la traversée !

En guise d'explication, elle se redressa lentement, et tourna la tête vers Black Jack avant de cracher entre ses lèvres pincées :

- Des Royalistes ! Je les ai capturés lors d'une de mes chasses ! Ils croisaient au large de Ray'Bauz, les tourtereaux ! Un bâtiment de ligne et un voyage de noces je crois, ou une connerie du genre, j'ai pas trop bien compris en fait. Et je m'en tape !

Elle posa son pied sur le thorax du jeune Xen mâle qui, suffoquant et allongé au sol, ne trouve plus rien à répondre à ce grand oeil noir qui le dévisageait de façon fort méchante !

- Alors mon petit moineau, dis-moi. Lequel de vous deux est meilleur nageur ?

Ce disant, la pirate à la chevelure en cascade s'était saisis de son pistolet, passé à sa ceinture, et qu'elle avait amorcé sans tilter. Comme aucun des deux prisonniers ne se décidait à répondre à la question, Noire s'en indigna ! Elle balança un coup de pied rageur au visage du Xen, avant de pointer l'arme sur lui. Le pointer sur lui, jusqu'à lui enfoncer le canon dans la bouche, à un bon pouce de profondeur !

- Ma parole que c'est bouché ces oiseaux là ! Des oiseaux de mauvais augure ces Royalites, j'vous jure ! Peut-être qu'un peu de poudre dans les plumes vous rendrait plus volubiles, mes trésors ?

Elle avait soupiré, enfonçant encore un peu le pistolet, l'index caressant la détente. Déjà, l'équipage avait reculé d'un bon pas, peu soucieux de se salir avec des débris de chair, de sang et de cervelle, lorsque La Noire se déciderait à appuyer !

- Je répète donc ma question, puisqu'il se trouve que vous êtes tous deux bouchés comme des queues de pipe à pétun ! Par May'Veal, et moi qui faisait des effort pour être gentille avec les aristos du Royaume ! LEQUEL DE VOUS DEUX EST LE MEILLEUR NAGEUR ???

Elle avait hurlé ces derniers mots, de la rage et de la folie furieuse entre les dents !
Alors la jeune femme avait imploré, balbutiant que son compagnon nageait fort bien ! S'estimant satisfaite, Phadransie La Noire avait approché ses lèvres, doucement, de la tempe du jeune Xen pétrifié, pour y déposer un baiser.

- Tout le succès de mon entreprise dépend donc de toi, petit rossignol !

Elle avait alors désamorcé son pistolet et s'était éloignée de sa proie. Puis elle fit un signe de la tête, et claqua des doigts. Deux solides humains, hauts comme des armoires et munis de marteau, avancèrent. Alors, tandis qu'on maintenait au sol la jeune femme, ils lui brisèrent les jambes avec la plus grande violence !

- Voilà l'affaire mon petit pioupiou, reprit La Noire après avoir jouis d'un tel spectacle, le soleil est déjà haut dans le ciel. Tu as jusqu'à la tombée de la nuit pour explorer le cimetière d'épave. Ce que je cherche est...

Elle avait murmuré quelque chose à son oreille, après avoir écarté du bout de son crochet quelques mèches de ses cheveux blonds.

- Puis, poursuivit la pirate, tu reviendras à bord m'indiquer l'emplacement et la route à suivre. Si tu ne reviens pas me rendre compte...

Elle claqua des doigts et on abattit de nouveau le terrible marteau sur les jambes de la jeune fiancée qui se morcelèrent de nouveau en un lugubre craquement d'os !

- Je la bute.

Mais l'étendue d'une telle scène ne suffisait apparement pas à l'orgueil de Phadransie La Noire, et elle poursuivit :

- Si tu reviens trop tard. Si tu nous envoies sur une mauvaise route. Ou même si tu n'as rien trouvé...

Elle se redressa alors, toute accroupie qu'elle était, et envoya rouler son Xen au sol d'un coup de botte ! On défit les chaînes qui retenaient ses mains derrière son dos tandis que La Noire rangeait son pistolet ! L'air d'un exécuteur entouré de ses aides, on balança alors à la mer le pauvre Xen qui, les larmes aux yeux, se changea aussitôt en un grand poisson argenté, et disparut sous la surface de l'eau ! La Noire claqua de sa main sur sa cuisse, et on amena alors, sur un petit plateau d'argent recouvert d'une cloche, un bol de punch ainsi que trois verres à pied ! Phadransie La Noire, à l'aide d'une petite cuillerée, remplit le premier verre jusqu'à mi-bord, et le tendit à la Xen, gémissante et pleurante sur le pont du navire. Ses jambes se tordaient en des sens anguleux et indescriptibles. Du sang avait d'ailleurs tâché le pont.

- Bois petite colombe ! lui sourit Phadransie. C'est du punch, je te garantis qu'il n'y en a pas de meilleur sur toutes les eaux du Sud d'Arcaëlle ! Tu vois comme je suis gentille ? Je m'efforce, dans la mesure de mon possible bien sur, d'egayer un peu votre lune de miel Royale ! Goûte, tu verras que c'est bon !

Mais, comme sa victime restait au sol à pleurer, La Noire prit cela en ombrage. Elle vida d'un trait le petit verre de punch qu'elle tenait à bout de doigt, et le tendit à Renarde la Rousse jamais très loin qui s'en saisit sans un mot !

- Il te faut choisir, murmura alors la Capitaine à l'attention de sa victime. Le punch ou..

Elle tendit son crochet, qu'elle amena jusque sous la nuque de la belle enfant.

- Le crochet.

Comme elle n'obtint toujours aucune réponse, elle éclata de rire ! Elle ordonna alors à ce qu'on "offre" à cette tourterelle son dû de punch ! Ce qui fut exécuté, par le biais des deux pirates au marteau qui, délaissant leur arme pour se saisir du bol et de la petite cuillère, la tombèrent à maintes reprises entre les lèvres de la Xen qui s'etouffa à demi avec, suite à la grande délicatesse de l'opération ! Phadransie La Noire ordonna alors qu'on amène la prisonnière dans sa cabine ! Elle invita Black Jack ainsi que sa Renarde à la suivre !

- Il ne nous reste plus qu'à attendre ! Le Xen localisera l'île immergée, c'est certain. Nous l'attendrons donc, en sirotant avec notre royal gosier un bol de punch ! »
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Tout RP
Expérience : 218

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/aracnor
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Mers et océans [ZONE RP] :: Cimetière d'épaves-