L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

[Event] Festivités au Domaine

 :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 1 Sep - 15:48
Nous mangeâmes et bûmes à notre convenance. Morianne n’était pas dans son assiette et j’essayais, grâce au pendentif, de lui remonter le moral. Cela n’était pas convainquant….Je soupirais et pris la main de ma bien-aimée dans la mienne. Deux petites arcaëlliennes firent irruptions. Elles parlaient à Morianne de ce fait je n’y prêtais guère attention.

Lorsque ma dulcinée se leva, je sourie, elle semblait heureuse. Je restais un instant dans mes pensées, oubliant les tracas de la vie. Je regardais tout ce beau monde danser et parler sans que personne ne tienne attention à ma personne. Je tapais du pied en rythme avec les mélodies. Je tapais même dans mes mains.

Soudain, sans que je ne m’y attende, Anna surgit et me tendais la main pour que j’aille danser avec elle. Je souris doucement et pris délicatement la main de mon amie. Elle m’entraina sur la piste de danse et nous nous mîmes à virevolter joyeusement au rythme de la musique.

Après quelques danses j’étais à bout de souffle. Je fis signe à Anna que je m’arrêtais là pour le moment. Retournant m’asseoir à ma table discrètement, j’envoyais un message à Morianne pour savoir comment elle aller.

Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 315

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6



Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 1 Sep - 16:01
Nouveau tour de jeu, vous êtes libres de vos actions, pas de nouvel événement imprévu.

Ordre des joueurs inchangé.

Grégoire
Vÿdareen
Anna
Meril
Wraith
Morianne
Sëya
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 752

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Sep - 11:40

Les danses se poursuivirent un bon moment, je pouvais voir du coin de l’oeil que Saphira changeait de partenaire assez régulièrement, qu’Anna avait réussis à attirer avec elle la belle Seya, ce sacré Erikar était toujours en train de danser en plein milieu avec Awilda ! Je n’avais néanmoins guère de temps de distraction, Morianne d’abord surprise, c’est vite laissé aller à danser avec une joie qui semblait lui faire fort du bien. Je suivis au mieux les pas de danse de la druidesse jusqu’à ce qu’elle s’envole presque en m’emportant à bout de bras. Je riais en lui disant avec taquinerie.

« Ca te plaît tant que ça de me faire voler ! 
» En référence à nos premières rencontres. « Je tiens à dire que je n’ai toujours appris à ne serait ce que planer convenablement hahaha ! » 

Les danseurs, peu à peu, furent prit de fatigue, même Saphira fut heureuse de voir que les rafraîchissements et victuaille étaient prêt. Nous avons fini par tous nous retrouver autour des tables couvertes de broc, de pichet, de plat et autre contenants recelant nourriture aux odeurs succulente et boissons aux couleurs enivrante.
Profitant de cet interlude, je me servis un grand verre d’hydromel avec le baron Marthland, en bon vivant, nous avons trinqué à nos maisons respectives qui étaient déjà fort bien assuré par nos enfants ! L’ambiance se fit plus calme, je me dirigeais d’abord auprès de Saphira qui discutait avec notre chère Dorcas. Je finis d’avaler une brochette de viande et de fromage, fit passer le tout avec de l’hydromel et me joignit à la petite assemblée. Saphira m’expliquait que Dorcas et elle avait fait connaissance sur la piste de danse, elle avait semble t’il crus comprendre que Dorcas ne savait pas encore jouer de beaucoup d’instruments et c’était proposé de lui apprendre quelqu’un durant son séjour ici. Le peuple aassila adorait les conteurs et musicien. Je tapais gentiment sur l’épaule droite de mon ami en déclarant avec le sourire.

« Ma femme va vous faire étayer votre capacité à faire rêver les gens, on dirait. J’espère que la fête vous plait mon ami, il est agréable de s’amuser. Buvez, mangez, vous êtes notre invité. » 


Je repartis après avoir déposé un baisé sur la joue de mon épouse pour voir comment se déroulait le reste de la soirée. Je vis Marina et Sanaël en grande discutions à une table, une Awilda à l’air conspiratrice sur l’épaule de ma belle-fille… Devrais-je m’inquiéter ou être impatient de découvrir leurs cachotteries ? Je ne me décide pas. Je m’approchais d'Anna qui buvait un verre de vin avec une grande noblesse.

« Je te remercie Anna… C’est grâce à toi que tout est si bien organisé et que tous s’amuse... J’espère que toi aussi, tu arrives à t’amuser et profiter de cette superbe fête. »



 Je lui dis en posant une main amicale sur l’épaule avant de me diriger vers l’une des femmes qui accompagnait Dorcas et qui semblait se retrouver seule, c’était un joli brin de femme, aux cheveux de jaie soignée et portant une robe très élégante. 

« Ma dame,j’espère que vous vous amusez bien. Nous n’avons pas pu être présentées convenablement depuis que Wraith vous a amené. Je suis le roi du Domaine, Grégoire Boisdefer. Dite moi, comment dois je appeller une personne avec assez de cran pour suivre ce sacré Dorcas ? » Je lui dis en souriant.


Du côté de deux chipies nommée Valya et Malya et un septenn baptisé Pépi !

 
Les deux petites aracnors cherchaient des yeux maman bleue, elles finirent par trouver celle-ci en grande discussion avec le gentil elfe qui avait donner une poupée à l’une d’elle. Elle coururent vers eux, alors que Morianne et Seya arrivait près des deux convives. La petite Malya trébuchait, mais une masse d’air la sauva d’une chute douloureuse alors que Maman bleu s’agenouillait devant elle pour la remettre sur ses pieds. 

« Tu dois regarder où se posent tes pieds mon enfant avant de courir, c’est amusant que ce soit moi qui dois te le conseiller, normalement, j’ai des nageoire huhu. » Gloussait gentiment Saphira en déposant un baisé sur le front de la petite Malya.
Valya elle prit la main de sa sœur et celle de maman bleu et s’exclamait.

« Maman Bleue ! Regarde, c’est Tata Qui Vole ! » 

« Je suis ravi de vous rencontrer Morianne, il me semble que c’est votre nom huhu. Je suis heureuse que vous aillez aidé mon époux dans le passé. Il vous doit, nous vous devons beaucoup. » Dit la femme des mers après un gloussement suite aux appellations de ses filles adoptives. 


Et du côté d’une malicieuse jeune fille nommée Calysta.


Enfin, j’ai retrouvé mon chapeau huhuhu ! Je le mis sur ma tête et retournais dans les jardins pour profiter des bonnes choses qui avaient été misent sur les tables...Oh, l’archimage commence à se lever. Je tourne les yeux à gauche pour voir ma sœur Marina avec un grand sourire sur les lèvres… Je frissonne, c’est jamais bon signe ca ! 
Une main sur pose sur mon épaule gauche, une main gantée de blanc et avec une manche bordeaux… Oh non, c’est tata Anna… Je commence à avoir une mine implorante pour l’amadouer.





Retour vers le père !



Quelle femme des plus fascinante que j’ai rencontrée. Je vois que tous ont trouvé à qui
parler ou s’occuper. Arakar et Ykvar viennent à ma rencontre. 
« Papa ! Papa ! »
« Oui ? »
« Est-ce que tu peux dire à Arkturus qu’il est en repos ?… Mami Awilda qui demande... » Dit Arakr alors que son frère avait un sourire jusqu’aux oreilles.
« Eh bien euh… Oui, Je déclare que Arkturus chef des Protecteur est en repos ce soir… Soyez gentil avec lui. » Je finis de dire en riant.

Je levais les yeux vers Awilda et Sanaël et secouait la tête en souriant, l’air de dire « Bande de chipie. » Elles eurent un faux air d’innocence qui me fit rire.
Je vis aussi que notre chère ami Talvos Mirlen, l’archimage s’était levé et avec l’aide complice D’Aleksandar et Marina, avait aménagé un espace au centre du jardin. 
Il s’éclaircit la gorge et usant de fluide fit accroître le son de sa voix.

« Chère Amis du Domaine et d’ailleurs ! Je suis ravi de voir autant de joie à cette fête en l’honneur de l’amour de deux êtres qui s’aiment. De ma longue vie, ces occasions ne furent que trop rare et j’aimerais participer à faire de cette soirée, un moment dont tous, vous souviendrez à jamais, je l’espère. » Il les mains devant lui, un flux de fluide commençait à émerger. « J’use de ma magie, non pas pour détruire ce soir, mais pour tous puisse créer de leurs mains et de leurs pensées le temps d’une soirée, ce qu’ils imaginent au plus profond de leur esprit. Je vous invite tous à user de cet amas de lumière pour créer, faire parler la poésie et l’art de vos mains et vos pensées. » 

Une sphère de lumière ondulante, parfois changeante de couleur était apparue. D’une hauteur d’homme et large comme un cheval, Talvos fut le premier à faire démonstration de ce sort.
Il approchait de la sphère et utilisait ses mains comme un modeleur d’argile, mais avec la lumière même, et après un instant à dessiner dans ses mains la petite sphère de lumière qu’il avait prélevée… Tous purent voir une rose aux allures spectrale et colorées qui flottait maintenant à travers le jardin. J’applaudis avec enthousiasme alors que certains approchaient avec fascination.

(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Expérience : 46

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Kahn
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Sep - 15:57
La tête commençait à me tourner. C’est qu’il était bon cet hydromel. J’étais assise à une table, seule, à boire et taper de façon festive dans mes mains. Je souriais doucement. Alors que j’étais dans ma contemplation, on vint me déranger. Une jeune arcaëllienne, plutôt jolie, se mit à me parler. Elle se prénommait Méril. Je souris doucement et lui indiquais mon prénom. Après un bref silence où je vidais mon verre, elle me demanda si je connaissais les mariés.

Je connais le père du marié. C’est une connaissance de longue date.

Je me servis à nouveau, remplissant mon verre du délicieux nectar divin. Je cru apercevoir Wraith mais je devais me tromper. Ha bah non, le conteur était bien là. Je regardais la foule en souriant. Un mage fit un tour pour faire apparaitre une rose. Quel était ce fluide ? Vent sûrement.

Vous vous amusez bien, ma demoiselle Méril ? Pas évident de débarquer dans un lieu où l’on ne connait personne…

Je lui fis un sourire entendu. Bien évidemment, je ne me moquais pas d’elle. Je lui proposais un verre pour la détendre même si elle ne semblait pas tendue. J’applaudissais, en même temps, le mage. Je regardais les groupes se former autour du mage, le bousculant de questions.

C’et un beau moment, ne trouvez-vous pas ?
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Sep - 17:38
Je fus sur un petit nuage pendant tout ce temps, dansant avec Sëya, ravie de l'avoir avec moi. J'étais en paix. Après quelques danses, mon amie finit par me quitter pour aller s'asseoir et récupérer de la danse. J'aurai aimé danser plus avec elle, mais toutes les bonnes choses ont une fin. Un peu dépitée, j'allais m'asseoir tranquillement à la table pour y boire un verre d'eau. Je fus rejointe progressivement par les autres danseurs qui commençaient à fatiguer eux aussi. Les victuailles arrivèrent également petit à petit, avec leur lot de vin et d'alcools. Je vis Morianne se poser à côté de moi, quelque peu essoufflée mais heureuse.

- Salut, Anna !
- Hum... Bonjour, Morianne. Tu t'amuses bien ?
- Oui ! On peut dire que tu sais organiser des fêtes !
- C'est l'expérience qui parle... As-tu besoin de quelque chose ?
- Maintenant que tu le dis, je boirai bien quelque chose !

Je pris une bouteille de vin de noix et en servis deux verres. J'en tendis un à Morianne et bus en même temps qu'elle, croisant son regard.

- Hum ! C'est bon ! Qu'est-ce que c'est ?
- Du vin de noix !
- Du vin de... De l'alcool ? C'est drôle... on ne dirait pas ! C'est très bon !
- C'est plutôt doux au goût, c'est vrai. Tu ne supportes pas les alcools forts ?
- Pas vraiment... même les alcools doux, j'ai du mal... La dernière fois que j'ai bu de l'hydromel... ça m'a fait changer de couleur.

Je pouffais de rire. Morianne était vraiment une femme venue tout droit du monde sauvage. Elle avait beau porter de beaux vêtements actuellement, elle n'en semblait pas moins étrangère à tout cela. Et encore, j'avais fait des efforts pour rendre cette fête sobre et pas trop guindée. Inutile de dire qu'elle aurait été complètement perdue dans un bal de l'aristocratie des Citées Blanches.

- Je vois... Et bien au moins, tu sembles apprécier celui-ci !
- Oui ! Et... Encore désolée de ne pas avoir retrouvé Aaron...

Je levais une main pour l'arrêter dans ses propos.

- Non ! Inutile de t'excuser ! Tu as fait ce que tu as pu et même plus... Je veux que tu profites de la fête à présent... Va rejoindre Sëya... Je suis sûre qu'elle se demande où tu es...
- Effectivement, je l'entends m'appeler ! J'y vais ! Oh ! Et je prends ça ! dit-elle en embarquant la bouteille de vin de noix.
- Que...

Je n'avais rien entendu pour ma part. Probablement avaient-elles un secret pour communiquer entre elles. Je restais assise, quelque peu déconcertée et amère. Je bus une gorgée de vin quand Grégoire vint pour me remercier d'avoir organiser la fête.

- Oh ! Oui ! Ne vous en faites pas pour moi, Grégoire ! Je m'amuse comme une petite folle.

Je le regardai alors s'éloigner pour discuter avec une autre femme, une personne que je ne connaissais guère. J'espérai qu'elle prenait plaisir à cette fête en tout cas. Je me resservis un verre, d'une autre bouteille et d'un autre vin, rouge celui-ci. Je bus une gorgée quand je crus apercevoir quelque chose qui me fit rapidement passer de l'état de calme à l'agacement exaspéré. Je me lève, fait le tour d'une table pour en rejoindre une autre et pose la main sur la jeune fille dont la tête était couverte par un chapeau pointu. Je posais ma main sur l'épaule de Calysta et lui jeta un regard froid et glacial, mon verre dans l'autre main.

- Que vous avais-je dit à propos de ce couvre-chef ?
- Mais...
- Je ne veux pas de ce couvre-chef à ma fête ! Cela ne vous sied absolument pas mon enfant, pas avec la tenue que vous portez actuellement.
- Mais madame...

Je posais mon verre sur la table et pris délicatement le chapeau de Calysta entre mes doigts.

- Pas de mais, jeune fille.

J'interpellai alors un jeune page et lui demandait de bien vouloir déposer le chapeau dans la chambre de Calysta malgré ses protestations.

- Et maintenant, mangez ! Profitez de ce repas.

Elle fit une mine boudeuse et ne me répondit pas, cependant elle décida tout de même de manger et boire à sa faim et à sa soif. Je l'accompagnais, mangeant également avec l'appétit d'un ogre, mais la grâce d'un elfe. C'est alors que retentit la voix du vieil archimage. C'était l'heure de sa démonstration de magie. Je l'écoutai attentivement et observai l'homme nous faire la démonstration de son art. En utilisant je ne sais quel type de fluide, il fit apparaître une sphère de lumière qu'il manipula par de longs fils invisibles de fluide pour lui faire prendre la forme d'une rose. Je ne cessai d’applaudir la performance. J'étais incapable de me servir de la magie, mais ça, c'était quelque chose. L'euphorie me gagnait, non seulement de voir un tel spectacle, mais aussi d'avoir bu un peu plus que de raison.
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 278

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Force, Régénération
Groupes: Domaine
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3


"Des roses... de jolies roses rouges... partout..."

Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Sep - 13:38
La fête allait bon train.
Entre les danseurs, les retrouvailles, les enfants qui s'amusent et la dégustation de boissons et de nourritures qui ont été faites par on ne sait qui. Le chef cuisiner fait vraiment bien son travail !
Pendant que tout ce joyeux monde s'amuse, la gouvernante gardait un œil sur Méril, partie à la rencontre d'une parfaite inconnue qui pourrait être proche de Grégoire Boisdefer.
Depuis leur départ, les deux jeunes femmes ne cessent d'entendre parler de lui. Peut-être parce qu'elles ont fait le voyage en compagnie d'un ami de cette personne... Quoiqu'il en soit, leur but est de pouvoir approcher ce personnage, peut-être pourra t-il donner des pistes à Méril sur la suite de l'aventure qu'elle a entrepri.
Alors que la gouvernante tente de tendre l'oreille pour écouter ce que se disent Méril et la séduisante femme aux cheveux blancs, une personne approche et entame la conversation.
La gouvernante, surprise qu'on l'accoste ainsi, tente de se souvenir de qui il s'agit ... Tant de prénoms et de visages à retenir ici...
Finalement, il se présente comme étant Grégoire Boisdefer ! En personne !
La chance tournait-elle enfin ? Dommage que Méril ne soit pas ici, elle aurait pu en profiter pour lui poser toutes ses questions ...
Ne sachant comment réagir à la venue du seigneur des lieux, la gouvernante rougie quelque peu lorsqu'il lui demanda de se présenter.
Elle sent alors l'excitation monter, elle ne peut plus s'empêcher de vite aller prévenir Méril, quitte à la couper dans sa conversation ! Cet homme est bien trop occupé pour prendre le risque de lui parler plus tard. Les seuls mots qui sortent alors de sa bouche sont :


<< - Je ... Euh ... Wraith ? Oui haha il est euh ... Pardon, veuillez m'excuser je dois vous présenter quelqu'un ...>>

Rouge de honte, elle se dirige alors vers sa protégée.
Méril quant à elle, apprit que la dénommée Vÿdareen connait le seigneur Boisdefer !
Cette femme, alors aspirée par le spectacle d'un mage qui passe totalement au dessus de la tête de Méril, lui demande si elle s'amuse bien. Sans même prendre la peine de lui répondre, elle commence à la bombarder de questions :


<< - Ho ! Vous êtes une amie de Grégoire Boisdefer ! Super ! Vous n'imaginez pas le nombre de tentatives que j'ai fais pour l'approcher et me présenter à lui ... Il est trop occupé et je vous avoue qu'il me parait plus judicieux d'attendre la fin des festivités pour m'approcher de lui.
Comment le connaissez-vous exactement ? J'ai lu des choses sur lui, il commence à être médiatiser et il reste beaucoup de zones d'ombre encore méconnues du grand public sur ses aventures et sa création du Domaine. Cela ne vous dérange pas si je vous pose quelques questions à son sujet ? >>

Méril sort alors son gros grimoire qu'elle avait prit soin de dissimuler dans un baluchon qu'elle s'est permise de prendre pour le mariage. Elle ne se promène jamais sans !
Elle sort également une plume et un petit récipient qu'elle débouche et où se trouve de l'encre pour plume.
Méril prit l'une des chaises non loin de Vÿdareen et s'installe face à elle, à quelques centimètres, prête à écrire.

C'est alors que la gouvernante arrive et l'attrape par l'épaule. Surprise, la jeune fille tombe de sa chaise.
La gouvernante l'aide alors à se relever, s'excuse mille et une fois et lui dit que le seigneur Boisdefer est juste là, et qu'il l'attend.
Méril accepte donc rapidement les excuses, range tout son matériel, essuie sa robe couverte de terre à cause de la chute, regarde Vÿdareen avec un peu de peine car elles n'auront pas beaucoup parlé. Cette femme lui inspiré de la confiance, un sentiment étrangement similaire à celle de sa gouvernante.
La suivante tire alors Méril par le bras pour l'amener vers Grégoire mais la jeune fille se débat, fait lâcher prise à son amie, et vint embrasser Vÿdareen sur la joue avant de courir en direction de Grégoire et de crier à la personne qu'elle vient d'embrasser :


<< - Navrée d'être restée si peu ! Je reviendrai vers vous après ! Vous ne m'oublierez pas hein ?!>>

Elle continuait de parler tout en s'éloignant, ce qui devenait, normalement, tout à fait incompréhensible par la destinataire...

Elles arrivent enfin toutes les deux aux cotés du maître des lieux. Essoufflées par la petite course improvisée, elles trouvent un siège non loin de Grégoire et la gouvernante entame la conversation :


<< - Veu ... hun ... Veuillez ... Nous excusez pour l'attente Seigneur Boisdefer ...>> Dit-elle en reprenant son souffle tant bien que mal.

<< - Je vous présente Méril, une historienne qui n'a qu'une hâte depuis plusieurs jours : vous rencontrez.>>

Méril, sourire jusqu'aux oreilles, est ravie de rencontrer cette personne ! Elle se recoiffe un peu avant de prendre le relais :


<< - Enchantée ! Méril, c'est moi ! J'ai tout un tas de questions à vous poser mais ça serait sans doute malvenu et surement impoli de vous faire subir une interview pendant le mariage de votre fils ...>> Elle se rappel alors qu'elle est pleine de terre et plus du tout présentable à un seigneur ... Elle regarde sa robe et frotte aussi fort que possible tout en regardant sa gouvernante et en émettant
des petits bruits de mécontentement.


<< - J'ai entendu parlé de vous et j'ai également lu quelques écrits sur vous. Je suis historienne et mon travail est de découvrir des vérités sur le monde et sur ses habitants. Je m'étais dis que vous pourriez peut-être m'aider ou m'accorder un entretien plus tard ?>>

Elle continu de frotter, si fort qu'une des bretelles de sa robe se cassa.
Méril eu un beau réflexe et réussi à s'emparer de la bretelle cassée afin de ne pas dévoiler sa poitrine qui commençait à se découvrir.
Rouge de honte, elle s'excuse et a peur de passer pour une parfaite idiote maladroite ...
La gouvernante se lève pour l'aider et réussi à faire un nœud avec la bretelle.


*Mais quelle désastre ... Nous n'avons jamais eu l'air aussi bête qu'aujourd'hui...* Pense alors la gouvernante.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1 RP à la fois
Identité : Mon histoire
Expérience : 206

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Principauté
Race: Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Sep - 11:29
Après notre petite danse, la demoiselle se présente. Saphira. C'est un jolie prénom. La... LA FEMME DE GRÉGOIRE ? Attends ! C'est elle sa femme ?! Ou alors il a deux femmes ?! Et l'autre ? Une blonde avec un air autoritaire ? C'est sa femme aussi ? Je comprends plus rien. On a le droit d'avoir deux femmes ici ? Je ne vais pas lui poser la question, j'ai peur de passer pour un péquenaud avec toutes ces âneries... . Mais quand même, deux femmes. Et je ne peux pas me repérer à ses enfants car ils sont tous adoptés. Ou alors Saphira est sa femme et la blonde c'est... Sa maîtresse ! Non, ça m'étonnerai. Il ne ferai pas un discourt d'entrée avec sa maîtresse. Faisons l'air de rien, histoire qu'on ne voient pas ma confusion. Tous cela me laisse un peu pantois.

Saphira semble très curieuse et me pose un tas de question dès que le mot "conteur itinérant" sort de ma bouche. D'abord étonnée que je ne joue pas d'instrument de musique car je ne sais pas en jouer, elle me propose d’emblée de me faire apprendre deux ou trois instruments. Son peuple grouille de musicien en herbe, chez eux c'est banal. Ah ah, voilà qu'elle vente les mérites de l'ouï de elfes en pensant que j'en suis un. Se serait difficile de la contrarier. D'autant plus que je ne contais pas m'éterniser ici même si ça m'aurait bien plu. J'ai un monde à découvrir et un père à trouver. Mais bon, si je savais jouer un peu ça amusera certainement plus des enfants. Je pourrais les intégrer à mes contes, se serait sympa. A peine je l'a remercie pour ça qu'elle va vers Grégoire et lui raconte d'un air passionné la petite discussion. Je les rejoint et celui-ci me tapote l'épaule.

- Ma femme va vous faire étayer votre capacité à faire rêver les gens, on dirait. J’espère que la fête vous plait mon ami, il est agréable de s’amuser. Buvez, mangez, vous êtes notre invité.

- Oui, c'est un très beau mariage, mes félicitations. Dis-je en souriant.

La brochette qu'il s'est fourré dans le bec m'a donné envie d'y goûter. Ah ! Il en reste une !

- Ah, ah ! Crie un petit être sournois prenant la dernière brochette de ce type entre ses petites mains. T'es magicien ?!

- Euh... Non. Je suis conteur.

- C'est nul ! J'étais sûr que tu l'étais !

Cette déception dans son regard. Pourquoi me prend-t-il pour... Ah oui, ma tenue. Flûte. Une idée pour le consoler...

- En fait, je connais bien un tour de magie, tu veux savoir lequel ? Alors file-moi la brochette et je le ferai.

Il appelle ses copains et copines d'un peu près tout âge mais évidemment ne dépassant pas l'adolescence et ils se mettent tous autour de moi. Je leur certifie que s'ils se cachent tous, je pourrais les retrouver sans bouger de place en restant assit. Sidérés, ils parlent entre eux avant de me mettre au défie de tous les trouver. Ils partent ensuite tous dans toutes les directions. Cela aurait été plus vite de leur montrer le coup de la pièce à l'oreille ou des cartes mais n'ayant ni l'un, ni l'autre il faillait que j'invente un truc. Je m'assoie dans un endroit isolé pour me mettre en forme d'esprit. Ainsi je parcours tout le jardin puis trouve chaque enfant. J'ouvre les yeux puis leur crie leur positions. Après quelques minutes, ils sortent, leur visages ébahies me fait sourire.

- Chère Amis du Domaine et d’ailleurs ! Je suis ravi de voir autant de joie à cette fête en l’honneur de l’amour de deux êtres qui s’aiment. De ma longue vie, ces occasions ne furent que trop rare et j’aimerais participer à faire de cette soirée, un moment dont tous, vous souviendrez à jamais, je l’espère.

Je m'approche, un homme semble faire une annonce.  Il mets ses mains devant lui, un flux de fluide commence à émerger.

- J’use de ma magie, non pas pour détruire ce soir, mais pour tous puisse créer de leurs mains et de leurs pensées le temps d’une soirée, ce qu’ils imaginent au plus profond de leur esprit. Je vous invite tous à user de cet amas de lumière pour créer, faire parler la poésie et l’art de vos mains et vos pensées.

Une sphère de lumière changeant parfois de couleur apparaît. Aussi grande qu'un humain et épaisse comme un cheval. Un type fait des choses bizarres avec ses mains qui forme après une rose aux allures spectrale et colorées qui flotte maintenant à travers le jardin. Je m'approche de cette sphère étrange. Je me demande avec quelle magie il peut faire un truc pareil. C'est super jolie. C'est vrai que je n'ai aucune magie, se serait bien que j'en apprenne une. Une magie qui fascine aussi comme ça. Ils ont pas une école ici ? Il me semble que j'en avait entendu parlé... Mais quand et où ? Puis bon, ça doit être payant je pense. A moins que je m’infiltre en spectre et que je les regarde puis je m'exerce par la suite. Se serait fastidieux. C'est super beau, ça animerait mes contes et tout. Décidément, je vais y rester un bout de temps ici.
Spoiler:
 
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Un pour le moment
Expérience : 501

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Sep - 16:38
Je ris de bon cœur. Cela me rappela la première rencontre avec Grégoire. C'est vrai que je l'avais fait voler. J'étais contente de l'avoir aidé ce jour là.

J'allais finalement vers les tables couvertes de boissons et de nourritures, après quelques danses, pour aller me reposer un peu quand je croisa Anna du regard, seule, buvant un verre d'eau. Je n'étais pas à l'aise avec elle, loin de là. Elle n'était pas ce qu'on pourrait appeler une personne très avenante de première abord. Elle avait de bonnes manières, et savait comment recevoir ses invités, mais son visage était toujours aussi froid et peu expressif.

- Salut, Anna !
- Hum... Bonjour, Morianne. Tu t'amuses bien ?
- Oui ! On peut dire que tu sais organiser des fêtes !
- C'est l'expérience qui parle... As-tu besoin de quelque chose ?
- Maintenant que tu le dis, je boirai bien quelque chose !

J'avais soif, horriblement soif même, j'aurai pu boire un pichet entier d'eau. Cependant, ce n'est pas de l'eau qu'elle nous servit, mais un liquide à la couleur rouge-brun. Je pris le verre qu'elle me tendit et bus, la fixant dans les yeux, essayant d'y lire une expression, une intention. Rien... cette femme était vraiment mystérieuse. Le liquide qui me passa en travers de la gorge avait un goût à la fois doux, sucré, et quelque peu relevé. Possiblement y avait-il de l'alcool ? En tout cas cela ne se sentait pas beaucoup.

- Hum ! C'est bon ! Qu'est-ce que c'est ?
- Du vin de noix !
- Du vin de... De l'alcool ? C'est drôle... on ne dirait pas ! C'est très bon !
- C'est plutôt doux au goût, c'est vrai. Tu ne supportes pas les alcools forts ?

Sa question semblait pour une fois sincère, sans arrière-pensée de sa part. Cela m'étonna un peu, mais je fus contente qu'Anna soit un peu plus sympathique à mon égard.

- Pas vraiment... même les alcools doux, j'ai du mal... La dernière fois que j'ai bu de l'hydromel... ça m'a fait changer de couleur. lui répondis-je finalement.

Elle se mit à pouffer de rire. Je souris timidement, un peu gênée par sa réaction. Elle devait sûrement se moquer de moi. Moi, la pauvre fille sauvage, qui n'avait jamais bu jusqu'à l'ivresse et qui ne connaissait pas grand chose à la vie des citadins. Mais étrangement, je ne m'en sentis pas offusquée, je ressentais même un peu de sympathie pour cette étrange lorcq.

- Je vois... Et bien au moins, tu sembles apprécier celui-ci !
- Oui ! Et... Encore désolée de ne pas avoir retrouvé Aaron...

Elle me fit signe de la main de m'arrêter là dans mes excuses.

- Non ! Inutile de t'excuser ! Tu as fait ce que tu as pu et même plus... Je veux que tu profites de la fête à présent... Va rejoindre Sëya... Je suis sûre qu'elle se demande où tu es...

Je lui adressai un petit sourire lorsque je sentis Sëya m'appeler par la pensée. Elle n'aurait pas pu viser plus juste. Sacrée Anna. Elle ne s'en rendait sûrement pas compte elle même, mais c'était une bonne personne dans le fond.

- Effectivement, je l'entends m'appeler ! J'y vais ! Oh ! Et je prends ça ! dit-je en embarquant la bouteille de vin de noix.

Elle sembla vouloir dire quelque chose mais se contenta de me regarder m'éloigner, l'air stupéfaite. Elle n'avait toujours pas l'habitude du fait que Sëya et moi puissions communiquer par télépathie via le collier. Je finis par rejoindre ma douce et tendre, la bouteille à la main.

- Désolée de t'avoir fait attendre. Je suis aller voir Anna entre temps. Et j'ai rapporté du vin de noix ! dis-je fièrement en brandissant la bouteille. Je t'en sers un verre ?

Je nous servis un verre à chacune et m'attablai devant une quantité de plats phénoménale. Nous prîmes nos verre et trinquâmes aux jeunes mariés. Je bus une gorgée de mon verre avant d'embrasser tendrement Sëya sur la joue. Je lui fis un petit sourire complice avant de m'attaquer à la nourriture. J'avais une faim de bsurt. J'entendis alors dans mon dos quelqu'un trébucher. Je me retournai pour voir Malya suspendu dans les airs, à quelques centimètres du sol.

- Tu dois regarder où se posent tes pieds mon enfant, avant de courir. C’est amusant que ce soit moi qui doive te le conseiller, normalement, j’ai des nageoires, huhu, dit une voix douce qui n'était autre que celle de Saphira qui aida la petite fille à se remettre sur ses pieds.

J'entendis alors Valya s'exclamer :

- Maman Bleue ! Regarde, c’est Tata Qui Vole !

« Tata Qui Vole ! » me répétai-je à moi-même en gloussant. C'était amusant comme surnom. Je la regardai avec un sourire tendre avant que Saphira ne se tourne vers moi et ne m'adresse la parole.

- Je suis ravie de vous rencontrer, Morianne. Il me semble que c’est votre nom huhu. Je suis heureuse que vous aillez aidé mon époux dans le passé. Il vous doit... nous vous devons beaucoup, rectifia-t-elle.
- Hum... De me rencontrer ? On s'est déjà vu, Saphira, justement quand Grégoire a eu le plus besoin d'aide ! Tu te souviens, non ? Le Cube, les Hayert'Vaäls... Et Grégoire qui dépérissait à vue d’œil... C'est toi qui l'as soigné si je me rappelle bien.
- Exact ! C'est vrai ! Où avais-je la tête ? Vous étiez là... Mais vous sembliez si différente à l'époque.
- Ah ah ah ! C'est vrai... J'ai un peu changé, mais je suis toujours la même Morianne ! Gentille, bienveillante et... toujours aussi amoureuse ! Saphira, je te présente Sëya, ma douce et tendre et... Et bien Sëya... Saphira, celle qui fait battre le cœur de Grégoire, hi hi !  

La conversation alla alors bon train, je continuais de boire et manger, verre après verre, bouchée après bouchée. Je portais Malya sur mes genoux, partageant mon assiette et ma nourriture avec elle. Valya s'était installé à côté de Maman Bleue... heeeeeu, de Saphira.

Après un moment à manger et boire, je me sentis quelque peu somnolente. Il était bon ce petit vin de noix, mais je ne savais plus trop ce que je faisais, mes pensées étaient quelques peu confuses et je me mettais à rire pour rien. C'est alors que l'archimage prit la parole, amplifiant sa voix grâce à un fluide de vent et nous présenta l'un de ses nombreux tours. Celui-ci consistait en une sphère de lumière, translucide, qui flottait dans l'air et changeait de couleur. Il en changea l'aspect, rien qu'en y injectant du fluide, et la sphère pris la forme d'une rose. J'applaudis tout en le félicitant bruyamment. Je me rapprochai alors, toute pompette que j'étais.

- Hé ! A moi ! A moi !! Moi aussi j'veux lui faire changer de forme ! Ahaha !
- Ah... druidesse ! s'exclama le mage. J'ai entendu parler de vos talents... nous feriez-vous le plaisir d'une démonstration ? Voyons si vous êtes capable de modeler ce sort à votre volonté.
- Mais oui ! Évidemment que je peux !

Je fis courir mon fluide à travers la rose pour lui faire changer de forme, bandant ma volonté toute entière pour cela. Je pouvais sentir les flux de magie : les circuits, comme j'aimais les appeler. Des circuits qui permettaient de visualiser les matrices de cette magie et d'ainsi la modifier à sa guise. N'étant pas tout à fait dans mon état normal cependant, je n'arrivai pas tout à fait à produire l'effet désiré. Je réussis cependant à produire la forme d'un bébé bsurt tout petit avec une grosse tête et des gros yeux tout mignons.

- Ahahahaha ! Oh non !! C'est ridicule ! Ahaha ! éclatais-je de rire avant de me rouler à terre, me tenant les côtes.
- Oh... c'est... c'est original, druidesse... très... original.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 612

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan
Groupes: Neutre
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Sep - 19:14
J’étais attablée avec des inconnus qui ne me prêtaient aucune attention. Je jouais nerveusement avec une mèche de ma chevelure soupirant tous les quatre doigts. Cependant je n’étais pas en reste au niveau de la boisson. Je buvais un petit hydromel bien fruité. Mais je m’ennuyais profondément n’ayant personne à qui parler. De ce fait, grâce au bijou, j’appelais Morianne afin qu’elle vienne avec moi.

En attendant qu’elle arrive je pris une cuisse de poulet rôti. Je portais le met à ma bouche et croquais dedans avec avidité. Cuit comme il faut ! Une fois que j’eus fini de manger je vis Morianne arriver. Elle s’excusa de m’avoir fait attendre m’expliquant qu’elle était allée voir Dame Anna. Ensuite, brandissant sa bouteille comme un trophée, elle me proposa du vin de noix.

J’acceptais de prendre un verre de ce vin trompeur. Je prévins Morianne d’y aller mollo sur sa consommation elle qui n’avais pas l’habitude de boire. Bien évidement ça passa dans une oreille pour ressortir par l’autre. Elle but et mangea à satiété. Je fis de même sans me rendre ivre ce qui ne fut pas le cas de Morianne. Le mage de Grégoire fit un tour des plus exquis ce qui lui valut une ovation de Morianne qui fut inviter à tester en tant que Druidesse elle avait aussi des dons.

Elle fit naître un bsurt assez rigolo. Je ris doucement avec le reste des convives. Quant à ma dulcinée ? Elle se tordait de rire au sol, pleine comme une outre à vin. Je me levais et allais la chercher afin de la ramener à sa place pouffant discrètement. J’eus du mal à la redresser mais finis par y arriver. Je raccompagnais mon aimée à notre table sous les regards moqueurs des convives.

Mon cœur je crois que tu as assez bu.

Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 315

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6



Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Sep - 21:01
La soirée ce passait à merveille ! J’étais ravi, les enfants s’amusent et les adultes aussi… Je peut même voir un certain protecteur Arkturus en armure de cérémonie en pleine danse avec Marina. Je part discuter avec les invitées, la baronne d’Hydron est ravi, Marthland est comme un coq en pâte en contant ses exploits à mes plus jeunes files.
Je vais comme tout le monde assister au spectacle de l’archimage qui semble ravi de l’émerveillement provoqué. Je ris face à la tentative de Morianne pour façonner la magie à sa volontée et je sens que l’archimage me fixe alors… Comme la plupart de mes invitées… je pense qu’ont attend que je remonte la barre.
Je me place au centre du jardin et commence à user du fluide pour créer une image de mon plus précieux souvenirs… Une forme à quatre patte, une tête munis d’un bec. Je sculptais les plumes qui couvrait la créature de mon souvenir, j’amenais une couleur rubis dominante sur ma sculpture de lumière. l’image de ma première amie, Plumefeu la plus courageuse attentionné Hyuo’han que j’ai connus. Un pincement au coeur je laissais l’image flotter en s’animant légèrement dans le jardin.
Je me rendis aux tables et en profitais pour manger un petit peu à côté de ma tendre Saphira qui gardais Malya et Valya sur ses genoux, elles semblaient très fatigué. L’ambiance c’était calmé et les invitées étaient en train de prendre racines aux tables pour profiter de la soirée. Je laissait la chose durer une petite heure avant que je n’embrasse Saphira avant de filer sous les yeux de mes enfants, sauf Aleksandar, intrigué.
« Mes chères invitées ! » Je m’exclamais en sautant sur une table pour dominer l’assemblée.  « Je passe en votre compagnie, une bien agréable soirée, la plus agréable depuis des mois ! » Une ovation me répondis, je levais les mains et souriais. « J’ai un dernier cadeaux pour vous ce soir ! Pour vos yeux ébahis, laisser moi amener le soleil en pleine nuit ! » Je levais la main au ciel et comme convenu par ce signal, une bande d’artificier lancèrent une salve de feux d’artifices qui dans un sifflement firent illuminer la nuit dans un bouquet d’explosion de milliers de particules aux lumières chatoyantes.
« Et parce que un ce n’est pas assez ! » Une nouvelles série de feux illuminèrent le ciel, défiant les étoiles peu après la disparition des premières.
« Et que deux c’est mesquin ! » Une dernière nuée de lumière éclipsait les étoiles dans un manteaux d’améthyste, de saphir, d’or et de rubis.
Je redescendis, profitant encore de l’ébahissement de mes invités pour rejoindre ma famille. Je vint aider Saphira à border les petites Malya et Valya qui étaient à bout de force à cette heure si avancée de la nuit. Les garçons finirent par rentrer peu à peu dans leurs chambres… Parfois accompagné, Calysta fini par courir à sa chambre retrouver son si précieux chapeau… Après avoir remercier Anna d’un câlin, ce que m’étonna… Mais s’expliquait au final. Marina avait disparu tout comme mon capitaine des protecteurs. Je ‘occupait de gérer l’hospitalité des derniers invités qui partirent peu à peu au fil d’une heure après après le feu d’artifice. Je me rendis au centre du jardin, le tout était si calme… je m’assis à côté d’une Anna qui elle même était attablée à l’une des dernières tables encore en place.
« Une sacrée soirée n’est-ce pas ? » Je lui dis. « Je vous remercie, encore… Vous nous avez fait honneur aujourd’hui. »
je restais près d’elle encore quelques instants avant de rentrer dans le manoir, de tomber sur Aleksandar et Sanaël dans le hall, puis au détour d’un corridor je pus voir que notre chère Wraith Dorcas était perdu. Je lui indiquais sa chambre et continuais mon tour… Je finis par tomber sur dame Loumezqui avai trouver refuge dans les cuisines… je profitais du calme du lieu pour discuter avec elle de ses affaires en lui vantant les vins du vignoble d’Anna.

Une sacrée soirée… j’ai enfin retrouver mon lit, Saphira se blottit à moi aussitôt et d’une main enroulé autour de ses hanches, je la câlinais en observant par ma fenêtre le ciel étoilé.






(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Expérience : 46

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Kahn
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Mar 12 Sep - 10:44
Meril m’avait quitté. Je regardais autour de moi et ne vis aucune bouille familière. Je décidais de faire ce que je faisais le mieux lors de mes moments d’ennuie : boire et manger. Déjà ivre, j’en rajoutais une couche.

La soirée se passa dans le brouhaha festif et la magie. J’applaudie le mage et Morianne. Grégoire fit apparaitre un autre animal puis vint le feu d’artifice. C’était sympa mais je bougonnais lorsque je vis que l’on débarrassait les tables. Je suivie un page jusqu’au cuisine et demandais qu’on me donne une bouteille de vin. Personne ne chercha à discuter et on me donna ce que je réclamais.

Le Seigneur de ces Terres me rejoignit et nous parlâmes affaire. Enfin pour moi ce fut difficile. Nous finîmes par nous lever pour aller au lit. Grégoire m’indiqua ma chambre. Je m’y rendis en titubant comme pas possible.

Je pris la peine de me mettre en sous-vêtements et de m’étaler comme une merde sur le lit. D’abord sur le ventre puis sur le dos, j’avais le monde qui tournait à vive allure. Allais-je vomir ? J’espérais que non…. Je fermais les yeux et ne tardais pas à m’endormir.

Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Sep - 13:20
Je restais là, à admirer le spectacle. Morianne venait d'y donner sa contribution. Je levais un sourcil intrigué et ne pus m'empêcher de rire. La druidesse était visiblement saoule, probablement parce qu'elle n'avait pas l'habitude de boire. En tout cas, le bsurt qu'elle avait formé était amusant, avec ses gros yeux, sa grosse tête, et sa langue pendante. Je vis Sëya la ramener à leur table et ris d'autant plus. Ces deux là étaient adorables. Cela me fit cependant penser à ma propre solitude. J'avais organisé tout cela, pour l'union de deux personnes, mais moi-même, j'étais bien seule. Il fallait dire que mon attitude n'aidait pas vraiment à ce sujet. J'étais toujours aussi distante, toujours aussi froide et inaccessible.

Mon sourire revint lorsque Grégoire fit à son tour démonstration de son talent. Il forma un magnifique Hyuo'han que j'admirai pendant un petit moment. Je l'applaudis et bus une gorgée de vin avant d'engloutir avec appétit un morceau de fromage avant que ne soient servis les gâteaux et fruits de saison. Calysta était à côté de moi et faisait toujours la moue. Un peu dépitée qu'elle continue à me faire une sale mine pour son chapeau, je lui promis une sacrée surprise. Elle me regarda d'un air surpris et sembla alors impatiente. Je lui servis un peu de gâteau avant de lui dire que si je lui disais ce que c'était maintenant, ce ne serait plus une surprise.

C'est quand Grégoire monta sur les tables pour annoncer le nouvel événement que je fis un signe à la jeune aracnor que c'était le moment pour la surprise.

Le ciel s'éclaira alors de milles feux. La poudre que nous utilisions pour nos canons, servit aujourd'hui à illuminer le ciel de couleurs étincelantes. Calysta regarda la nuit étoilée, parsemée de ces éclats de lumière avec des yeux brillants de fascination. Il n'y avait rien de plus beau que ces yeux là, ceux d'un enfant emplis de joie. Il n'y avait pas besoin de lui poser la question pour savoir si ça lui plaisait.

- Je savais que ça te plairait... finis-je par déclarer.

La jeune fille se jeta dans mes bras pour me faire un câlin. Je fus un peu surprise et gênée. Je ne savais pas trop comment réagir à cela, d'autant que je ne m'y étais pas vraiment attendu. Je lui rendis maladroitement son étreinte.

- Merci, Dame Anna ! C'était vraiment génial !
- Je... je n'y suis pour presque rien... C'est... Ce sont les artificiers qu'il faut remercier...
- Mais c'est vous qui les avez fait venir.
- Hum... C'est... vrai. Et bien... Je suppose que j'ai un peu de mérite...

Je lui souris, d'un air gêné avant qu'elle ne parte. La soirée avait été longue, et probablement était-elle épuisée. Je lui souhaitai bonne nuit avant de m'occuper des convives. Peu à peu leur nombre se fit décroissant et il ne resta plus qu'une table. Je bus un verre en compagnie de dame Loumez à qui je réitérai ma proposition de l'accompagner à Juier d'ici quelques jours, afin de lui remettre son droit de commerce et toute la paperasse qu'il fallait. Au fond de moi-même j'étais épuisée, non seulement par l'alcool mais aussi par la fatigue. Elle finit par se lever, bougonnant qu'il n'y avait plus de vin. Je fis signe à un page de venir discrètement pour qu'il indique les cuisines à la charmante jeune femme, même si elle avait visiblement bu un petit coup de trop déjà.

Grégoire s'installa finalement à côté de moi.

- Une sacrée soirée n’est-ce pas ? me dit-il. Je vous remercie, encore… Vous nous avez fait honneur aujourd’hui.
- Bah... ce n'était trois fois rien. Mais si cela vous a fait honneur, alors je n'en suis que plus satisfaite ! dis-je avec un sourire goguenard.

Je cherchais alors Sëya et Morianne des yeux, mais ne vis aucune d'elles. Probablement s'étaient-elle éclipsé un peu avant. Je soupirai et décidai qu'il était finalement l'heure pour moi de prendre un peu de repos bien mérité. Je saluais Grégoire et pris congé. Une fois dans ma chambre, je me dévêtis entièrement avant de me glisser dans les draps. Je m'endormis très vite, sans même m'en rendre compte.
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 278

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Force, Régénération
Groupes: Domaine
Race: Lorcq
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3


"Des roses... de jolies roses rouges... partout..."

Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Sep - 21:07
Finalement, le seigneur Boisdefer accepta cette fameuse entrevue et donna rendez-vous à Méril une semaine plus tard.
Une semaine ? !
Mais ... Qu'allait-elle faire durant une semaine ? Du shooping ? Pas sûr qu'il y ait de quoi tenir une semaine avec cela ...
Grégoire retourne alors à ses occupations et, pendant que Méril et sa gouvernante parlaient pour programmer leurs prochains jours au Domaine, un feu d'artifice éclata ! Méril est totalement folle des feux d'artifices ! A peine eut-elle entendu les premières explosions dans le ciel qu'elle se tourna vers le spectacle, couru en direction d'une des tables et monta dessus pour pouvoir être encore plus proche et avoir la meilleure vu possible. Elle a les yeux ébahis, le sourire d'une gamine de sept ans et l'émerveillement général qu'elle ne pu avoir que peu de fois dans sa vie.
Son amie la contempler de loin, son spectacle à elle, c'est de voir cette petite heureuse, elle fut donc combler durant quelques minutes.
Une fois le balai de lumières terminé, Méril fit la moue, déçue que cela ne puisse pas durer toute la nuit et s'avance de nouveau vers sa gouvernante. Cette dernière, proposa à Méril de passer la nuit à faire des folies pour couronner cette belle soirée, ce fut accepter sans hésitation !
Alors que tous les invités rejoignaient leur chambre, les deux filles étaient restées dans les jardins, quelques serveurs étaient encore là à nettoyer les tables.
En espérant une réponse positive, la grande dame aux cheveux noirs demande à l'un d'eux s'il reste de la boisson, si possible alcoolisé, à finir.
Il répond par l'affirmative avec beaucoup de joie, prétextant qu'il fallait vider le dernier demi-tonneau de cervoise qui se trouvait là, il ne serait plus bon le lendemain !
Ni une ni deux, Méril et la gouvernante enchaînaient les verres, dansant entre les serveurs qui continuaient leur travail, se dénudant presque totalement pour sauter au milieu de la piste de danse où il y avait eu du monde tout à l'heure et chantant des chansons totalement inventées et issues de leur imagination d'état second.
Après des heures de folie, et un vomis de la part de Méril, elles s'endormirent toutes les deux ; chacune sur un banc du parc, et savaient pertinemment que le matin allait être difficile à gérer. C'est le risque de ce genre de fête !
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1 RP à la fois
Identité : Mon histoire
Expérience : 206

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Principauté
Race: Humaine
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Sep - 10:56
- Mes chères invitées ! S'exclame Grégoire en montant sur une table. Je passe en votre compagnie, une bien agréable soirée, la plus agréable depuis des mois ! J’ai un dernier cadeaux pour vous ce soir ! Pour vos yeux ébahis, laisser moi amener le Soleil en pleine nuit !

Tel un prestidigitateur, Grégoire nous montre ses talents. Amener le Soleil en pleine nuit, drôle d'idée ! Soudainement, une lueur apparaît et comme s'il s'agissait du Soleil, cette lumière embaume rapidement le jardin. C'était super beau ces petites particules de lumière. Il nous en refait une démonstration puis encore une autre. On dirait un artificier montrant son oeuvre. Je suppose que c'est son bouquet final. La fête va se terminer et lentement les invités vont s'éclipser. Cela me fait penser que j'ai sûrement une chambre ! Je vais laisser les domestiques danser et profiter à leur tour en compagnie de Méril et sa suivante pour profiter du lit. Je ne dors pas tous les jours dans un lit. Un lit. C'est trop génial ça. Elles me rejoindront peut-être, on verra.

Bon, par contre, c'est grand ici. Il ne peut pas y avoir des panneaux d'indications pour les invités ? Ou genre juste une flèche ? Ah ! Y'en a un qui indique quelque chose. Euh... C-ca-v-e ? Cave ! Ah bah non, c'est pas là. Y'en a un autre ! S-Sa... Heu... Sanc... Sanctuaire ? Ah bah nan y'a pas assez de lettre. Oh bordel. Salle ? Ouai, Salle. Salle de... Bain ? Non. Bal ! Salle de bal ! Bah c'est pas là non plus ! Sapristi ! C'est où ?! Il faut un panneau qui commence par... "Ch". Ouai ! Ou "Sh" ? Ah je ne sais pas. Bon, où on peut faire "sh" et "ch". Ah ! Un "h" ! Ah non, "hall d'en...trée". Zut ! C'est peut-être à l'étage ! Ah ! Voilà Grégoire ! Je vais lui demander.

Bon, d'après lui, c'est là. "Ch... Cham...bre" Ah, donc avec un "c". Enfin ! Ah mais c'est laquelle la mienne ?! Grégoire m'a indiquer son numéro mais j'ai encore du mal avec les chiffres. Y'a un 1 puis... Raaah ! Celle-là ! Oups ! Non, pas celle-ci. Celle-là ! Y'a un 1 dessus !

- Oh ? C'est toi mon quatre-heure ? ~

- Nan madame !

Je referme vite. Encoure loupé ! Mais ! J'ai une clé ! Je vais voir avec ça si c'est la bonne porte.

Après une bonne heure de recherche à essayer de trouver où sont les chambres et laquelle est la mienne, je l'ai enfin trouvé ! Y'a personne dedans, il y a mon bazar, c'est que c'est la mienne. Je vais enlever toute cette attirail sur moi et au dodo !


Spoiler:
 
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : Un pour le moment
Expérience : 501

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Sep - 9:56
Après ma pittoresque performance, Sëya vint me raccompagner à la table, non sans commenter mon état d'hilarité.

- Mon cœur je crois que tu as assez bu.
- Mais naaaan ! Ahahaha ! Bon... d'accord ! Peut-être juste un 'tit peu ! Fu fu ! Oula... Le sol est pas très droit...
- Non, ça c'est les effets de l'alcool, mon cœur...
- Oh...

Une fois assise, je pus admirer la suite du spectacle. D'abord la performance de Grégoire pour façonner une splendide créature avec son fluide, puis vint le moment qui resta un long moment gravé dans ma mémoire. Alors que notre ami au chapeau montait sur les tables, il en appela à des artificiers qui firent s'illuminer le ciel nocturne de couleurs enchanteresses. J'ouvrais de grands yeux ébahis, la bouche complètement bée. Je pointais alors ces éclats de lumières du doigt.

- Ouaaaaaaaah ! C'est magnifique !

Nos regards se croisèrent, Sëya et moi. Mon cœur bondit dans ma poitrine. Comme elle était belle, illuminée de toutes ces lumières éphémères. Je ne pus résister à la tentation de l'embrasser, et elle non plus d'ailleurs. C'est sous les éclairs de lumière que je redécouvris l'espoir, que je me rappelai à nouveau pourquoi j'avais entrepris tout cela.

L'amour.

Une fois le feu d'artifice terminé, je toussota, regardant Sëya dans les yeux avant de rire doucement. J'étais sûrement toujours un peu ivre mais j'avais encore un peu de suite dans les idées. La nuit était déjà bien entamée, aussi me dis-je que c'était le meilleur moment pour s'éclipser. Je me rapprochai alors de Sëya, me collant à elle de manière un peu trop sensuelle pour un endroit et un instant si peu intime, mais l'alcool ne m'aidait pas à garder le contrôle, bien au contraire. Je me sentais presque l'envie de déshabiller la mzékils de mon cœur tout de suite, là ici et maintenant.

- Hum... Et... Et si on allait finir la soirée un peu plus au calme ? Juste toi et moi...
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 612

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan
Groupes: Neutre
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Sep - 10:32
J’avais réussi à ramener Morianne à notre table. Elle dit que le sol n’était pas droit, cela m’amusa et je lui répondis que c’était un effet de l’alcool. Je fus amusée par son visage exprimant l’incompréhension et la surprise. Je passais une main dans son dos en souriant.

Grégoire nous fit admirer un bel animal avec son fluide puis, une fois fini, il sauta sur une table et nous promis le soleil en pleine nuit. S’en suivit un feu d’artifice qui émoustilla Morianne. Elle m’embrassa avec passion et désir. Je lui rendis bien son baiser, fermant les yeux.

Le feu d’artifice finit, les arcaëlliens commençaient à partir. Morianne me proposa de quitter les lieux aussi. Elle le fit d’une façon peu cavalière et très excitante. Je ne sus pourquoi, j’eu une image en tête de Morianne me faisant l’amour. Cela fit rire ma dulcinée et me fit rougir.

Après quelque difficulté, nous arrivâmes dans la chambre. J’aidais Morianne à se dessaper puis je me mis à nu. Je me dirigeais vers le lit en baillant. Morianne était déjà dans le lit dormant à moitié. Tant pis, pas de galipettes ce soir…. Je fermais les yeux et m’endormie immédiatement.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 315

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6



Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 18 Sep - 11:43
Fin de l'Event ! Merci à tous d'avoir participé !
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 752

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf-