L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Mer 14 Juin - 11:55
J’avais ouïe dire que le Domaine de Sir Grégoire Boisdefer s’était étendu largement. En un an il avait réussi nombres d’exploits. J’avais décidais d’aller y faire un tour afin d’installer un commerce si cela était possible. J’avais donc pris le bateau en direction de Kaïl puis j’avais chevauché Nyra jusqu’au Domaine.

J’avais demandé à voir l’intendant de commerce mais on m’avait dit qu’il n’était pas là. Je soupirais et décidais d’attendre dans la ville son retour. Je pris place dans une chouette auberge où chaque soir se jouaient des spectacles. Tous les soirs, excepté le Möoly et nous étions ce jour calme.

Aujourd’hui il y avait un marché aux diverses couleurs et senteurs. Je trouvais de beaux vêtements aux couleurs chatoyantes et de l’excellent hydromel. Une fois mon tour fini, je retournais à l’auberge et déposais mes emplettes dans ma chambre. Il était midi, l’heure de la bouffe ! J’allais dans la salle commune et commandais une part de rôti de dindonneaux avec de la purée.

Après avoir mangé, je décidais de faire une balade digestive dans les alentours de la ville. Je restais non loin de la cité, on racontait que des hytrez erraient dans le marais. Même si j’étais bien armée, je ne voulais pas jouer ma vie.

Le soir tombais doucement, j’étais assise à une table au fond de l’auberge à boire un délicieux hydromel en mangeant des petits pois avec du poulet. Je regardais le va et vient des résidents et des habitués.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 6 Juil - 20:51


Enfin rentré de Wasdkioljer, j’avais passé quelques jours à récupérer du voyage. Mes blessures finissaient de guérir lentement avec les soins de mon épouse, hélas les voyages étaient encore douloureux. Je profitais de ce jour de Möoly pour me rendre en début de soirée à une auberge que je connaissais un peu. J’avais enfin récupéré mes vêtements habituel et j’en étais ravi ! 
L’auberge, la plantureuse virenpien, qui tenait son nom de la figure de proue planté sur la façade par l’ancien marin qui tenait le bâtiment, était assez standard, mur de pierre et toit de tuiles. Je passais la porte pour échapper à la froideur de la nuit qui arrivait peu à peu et regardais rapidement la grande salle, un groupe de tahora dans un coin, plusieurs humains en plein jeu de dé à une table et alors que mon regard tournait, je pus reconnaître la crinière blanche d’une jeune femme que j’avais déjà pu croiser. 
Je fis un rapide passage au bar pour récupérer un broc de cidre et des pains au miel avant de payer rubis sur l’ongle et venir m’asseoir naturellement à la table en relevant un peu mon chapeau pour que la jeune femme puisse voir mon visage.

« Pour une surprise ! Cela faisait un bail Loumez ! Qu’est-ce qui vous amène dans un pays en pleine guerre ? » Je m’exclamais en posant mes victuailles sur la table pour grignoter en attendant sa réponse dans un silence quasi parfait et paisible, perturbé par les conversations des tahora et les dé qui roulaient sur le bois de la table des humains. 
(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Expérience : 255

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Kahn
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Ven 7 Juil - 13:48
Je mangeais paisiblement mon plat sans oublier de boire. Il n’y a pas, cette auberge était parfaite. Dans un coin des arcaëlliens jouaient aux dés. Je me servis à nouveau un peu d’hydromel. Je portais le verre à mes lèvres et bus longuement. La soirée se déroulait paisiblement dans le brouhaha des conversations. Quand j’eus finie de manger, je poussais l’assiette au milieu de la table. Rapidement on vint la retirer.

Alors que j’étais perdue dans mes pensées, quelqu’un s’assit à ma table. Je tournais la tête vers l’importun et me mis à sourire. Sir Grégoire Boisdefer était là et me saluait. Lorsqu’il me demanda ce que je venais faire dans un pays en guerre, je souris de plus belle. Je bus cependant quelques gorgées avant de répondre.

Tu n’es pas sans savoir qu’actuellement mon titre est Princesse Marchande. Mes biens et ma fortune ne sont pas un secret pour qui me connait. Je viens donc ici pour savoir si je peux implanter l’un de mes commerces et l’une de mes écoles. Bien sûr il me faut l’accord de l’intendant au commerce. Ou ton aval. J’ai déjà repéré une fermette qui pourrait être idéale pour mon commerce. Pour l’école je ne sais pas encore, mais, je l’admets, ce n’est pas une priorité. Et puis comme ça ma petite aracnor pourra changer de lieu d’apprentissage et retrouver ses frères et sœurs. Qu’en penses-tu ? Je soupirais et bus longuement. Une fois le verre posé j’ajoutais : Je possède déjà pas mal d’établissements de par le monde. En avoir un au Domaine serait un honneur. Bien évidemment, pour ta garde, je formerais des montures capables d’aller sur un champ de guerre. Je te conseille les bsurts, ils font pas mal de dégâts.

Je fixais Grégoire avec sympathie et attendais patiemment sa réponse. Dans tous les cas j’avais fait mon exposé. Je souriais et attrapais mon verre afin de boire. Je me rendis compte que la bouteille était vide au trois-quarts. J’allais devoir en commander une autre… Bah, ma bourse était pleine et j’avais un coffre de taille moyenne dans ma chambre.

Je vidais donc la bouteille dans mon verre et appelais une serveuse pour commandais la petite sœur de la défunte. Dire qu’avec une bouteille dans la tronche j’étais encore lucide et apte à marchander…. Ça fait plutôt peur. Je haussais les épaules discrètement et bus.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 7 Juil - 22:05




Alors ainsi la jeune femme voulait s’implanter de manière commerciale au Domaine… Une idée des plus attrayante, c’est pourquoi je lui répondis en buvant à même mon broc de cidre.
« Toutes offres commerciales sont bonne à prendre surtout venant de personne intègre. Je ferais savoir à ma ministre du commerce, Dame Cornwall, que vous viendrez au manoir demain pour rédiger le contrat pour vous implanter sur les terres Dominian. » Je lui expliquais avant de penser à un problème assez complexe auquel je n’avais pas pensé.
« Étant donné que vous êtes doué en dressage… J’aimerais vous confier ma jument pour la préparer aux futures batailles qui ne manqueront pas d ’ici quelques mois. » Je croquais un morceau de pâtisserie. « Nous avons terminé la construction d’une grande Université de magie et technologie il y a peu, et votre arrivée sur le terrain du commerce va permettre d’aider à augmenter la production qui va être nécessaires à mon prochain grand prochain…. Nous manquons cruellement de capacité industrielle, je travaille en ce moment avec mes architectes pour nous préparer à bâtir un lieu palliant ce problème… Il va me falloir encore quelques semaines de travail pour peaufiner les plans. » Je buvais un peu de cidre en gardant soin de ne pas laisser les serveuses demandées par dame Loumez voir mon visage.
« Je parle, je parle mais et vous… Comment ce porte les affaires ? Vous vous en sortez ? Et la petite va bien ?… J’ai l’impression de parler d’un enfant que nous aurions eu de manière illégitime hahaha ! » Je gloussais.  .
(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Expérience : 255

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Kahn
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Juil - 15:04
Posant mon verre, vide, j’observais Grégoire. Tout cela me semblait honnête. J’attrapais la seconde bouteille et me servis afin de boire. J’aperçus une jolie minette assise à une table en compagnie d’autres arcaëlliens. Je l’imaginais se déshabillant dans ma chambre et je me vis toucher sa peau ébène qui semblait de velours.

Grégoire me sortit de mes pensées en parlant de la petite aracnor et des affaires que je gérer. Je quittais donc la beauté noire et revint vers le pâle visage de mon compagnon de table. Je soupirais doucement, plus de fatigue que d’ennuie. Je souris à Grégoire et lui répondis que tout allait pour le mieux pour le moment. Mais il fallait faire attention avec le commerce, on pouvait vite se retrouver sur la paille.

Je parlais ensuite de la petite aracnor disant qu’elle était très investit dans ses cours et qu’elle suivait bien l’école. Elle avait même dressait son premier poulain cet hiver. L’animal était doux et obéissant, je lui en avais fait cadeau pour la féliciter. Je faisais souvent ça avec mes élève, ce n’était pas une exception donc.

Le gosier sec, je vidais mon verre et m’en servis un autre sur le champ. Je lui demandais comment se portait le reste de la tribu. J’étais curieuse d’en savoir plus sur les frères et sœurs de mon élève.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Juil - 22:14


C’était vraiment agréable de pouvoir, boire et manger incognito en compagnie d’une ancienne connaissance, sans me faire interpeller par tous les habitants à cause de mon titre, après une bonne gorgée de cidre, je commençais à répondre aux questions de la dame aux longs cheveux de neige.

« Au départ, cela n’a pas été simple… Il y a eu un sacré paquet d’accrochage. Le temps aidant, j’ai réussis à gagner leurs confiances, et aussi avec l’aide d’Erikar, le frère de mon père adoptif aracnor. » 

Une jeune femme à la peau d’ébène avait entrepris de chanter au coin du feu de la grande salle.

« Malya, la plus jeune est encore dans l’apprentissage des bases élémentaires, Valya et elle sont les plus jeunes et sont toutes deux très douce et timides, elle ont recueillis un petit septenn qu’elles emmènent partout avec elles. 

Malek le petit aux cheveux châtains aime bien rôder près des artistes qui viennent au manoir, il aime beaucoup les arts ,c’est un bon garçons même si il à tendance à avoir la t^te dans les nuages à en oublié certaines règles élémentaires. 

Calysta avec ses yeux rubis a entrepris d’étudier à l’Université l’art des potions et de l’herboristerie. Je pense qu’elle va finir par avoir de très bons mentors. »


La femme chantait plutôt bien et un petit nombre de clients avaient entrepris de s’asseoir autour d’elle pour profiter, laissant notre côté de la salle quasiment désert hormis nous.

« Ykvar, le brun est un sacré coureur de jupons hahaha… Il adore flatter la gente féminine et courir partout sur les toits pour impressionner les demoiselles… En général, il préfère le faire quand je ne suis pas là.

Arakar lui est un adepte de l’art des machinistes. Il a déjà fait part de son envie d’étudier les technologies nouvelles, il est sacrément bougon, mais au fond malgré son air râleur, c’est un petit gars au grand coeur haha. » 


La femme ébène avait trouvé une harpiste pour l’accompagner dans un chant tahora.

« Marina, elle est un sacré bout de femme. Elle a vite appris le maniement du sabre et est devenu une adversaire redoutable, aussi bien physiquement qu’au niveau intellectuel. Elle gère la direction de Juier et la constitution de notre flotte en ce moment même.  

Et… Aleksandar l’aîné, eh bien… C’est un gentil jeune homme. Il a très a coeur le bien-être de ses frères et sœur et malgré son air un maladroit, il sait toujours trouver les mots pour rassurer quand je ne suis pas là… Et de plus, eh bien, il va se marier ! Après une sacré aventure, lui et la comtesse Sanaël de Phangrt vont s’unir ici à la capitale, c’est l’affaire de quelques semaines avant la cérémonie… Rien de très grandiloquent. Juste les proches des deux mariés et des amis… Ont à pas finis la liste des invités, elle est déjà longue hahaha ! » 
.
(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Expérience : 255

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Kahn
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Dim 9 Juil - 12:03
J’écoutais l’arcaëllien parler en hochant de temps à autre la tête. La damoiselle que j’avais reluquée avait une voix merveilleuse et enchanteresse. J’avais du mal à rester concentrée sur Grégoire. Cependant, je lui souris pour faire bonne figure. J’attrapais ensuite mon verre et bus son contenu avant de me resservir. Je commençais à avoir chaud aux oreilles. M’avachissant sur ma chaise, je dis au maître du Domaine qu’il pouvait être fier de lui et de ses enfants.

Mon regard se porta sur la chanteuse à la peau noire. La harpiste était plutôt jolie aussi avec sa peau qui contrastée avec celle de la chanteuse. Je souris doucement. Je revins à Grégoire et lui demandais comment ça se passait au Domaine. Je lui demandais également si l’Alpha réagissait à son expansion.

Je fis signe à la belle serveuse de venir, ce qu’elle fit. Je commandais un plateau de fromages et de charcuteries afin de me sustenter encore un peu. Elle hocha la tête et alla me chercher ça. Lorsqu’elle revint, les bras chargés de victuailles, mon sourire s’agrandit.

La serveuse, à qui j’avais demandé le prénom qui se révéla être Dënba, reçue la somme due et elle s’en alla tout sourire. Elle me conseilla cependant, avant de tourner les talons, de ne pas trop boire. Je lui promis de ne boire qu’un verre à la fois.

Je revins à Grégoire Boisdefer. Je lui proposais de partager le plateau de victuailles avec lui.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Juil - 20:25




Les autres clients commençaient à s’agiter, certains dansaient, d’autre avaient rejoins les musiciens et la chanteuse… De notre côté, dame Loumez semblait avoir un peu faim au vu de l’immense plateau qui arriva plein de bonnes choses aux bonnes odeurs… Et en plus Ombrefeu n’est pas avec moi, huhuhu !
« Eh bien, le commerce se développe lentement. Je ne manque pas de main d’œuvre pour bâtir, gérer les champs ni même de recrue qui souhaite défendre leurs nouveaux foyers. Hélas, même si j’arrive à payer tout ce beau monde assez convenablement et faire tourner le commerce interne, mes bateaux sont lents à ramener de l’or de l’étranger en échanges de nos marchandises et les pirates guettes. J’ai un projet en tête, mais il va falloir que je sécurise les voies marchandes pour le lancer et gagner assez de capacité productive. »

Tout en parlant, je roulais du jambon autour d’un morceau de fromage pour apaiser ma gourmandise. Quand j’eus avalé le tout, je continuais.

« L’alpha n’a pas encore officiellement réagi. Mais je sais qu’il soutient les adorateurs pour essayer de m’évincer et passer pour un héro… Quand je le pourrais, je m’occuperais de se gros lard stupide. » 
Je soupirais pour évacuer ma colère envers ce personnage détestable et jetais un coup d’oeil vers les clients en entendant des pas se rapprocher. La jolie chanteuse s’était approchée avec les autres pour nous amener avec eux, je rabaissais un peu plus mon chapeau sur mon visage ne voulant pas être reconnus.
« Allez, venez les amis ! On a aussi de quoi boire et manger et danser ! Et surtout de quoi danser et passer de bons moments tous ensemble ! » S’exclamait la voix de la chanteuse au teint brun.
« Mon amie serait ravie, je pense, hélas, je ne puis venir avec vous, je reviens de Wasdkioljer et je n’ai guère le coeur à danser. » Je disais en prenant une voix plus grave que d’habitude… Dans ce pays même ma voix était connue sang et cendre !

« C’est terrible ! Mais je vous prie, venez tout de même, pour oubleir de tels horreur rien ne vaux l’amusement. » Tentait la tahora du groupe au cheveux blond et bouclé.
Sang et cendre, faut qu’ils me lâchent là… Sinon ils vont rien oser faire de la soirée en voyant ma face qui commence à trôner sur les pièces d’or ! 
Heureusement, le tenancier qui connaissait mon identité, un vieux elfe borgne portant un bouc et des cheveux bruns, et un peu ventripotent, chose rare chez un elfe, interpellait le groupe.

« Sibillyn, laisse le, je le connais bien et il danse comme un lupan ivre… Puis il a besoin de solitude, crois en un vieux guerrier. » Dit amicalement l’elfe.
La chanteuse me jetait un regard avant de tirer vers elle dame Loumez en s’éloignant… Alors que la femme aux cheveux blancs se tournait vers moi, je relevais rapidement mon chapeau pour lui tirer la langue et sourire en grignotant le plateau de charcuterie et de fromage tout en buvant mon cidre. Je levais le pouce vers le tavernier qui hochait la tête avant de retourner à son travail. 
(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Expérience : 255

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Kahn
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Lun 10 Juil - 21:10
INTERVENTION MJ

Vous continuez de passer votre soirée à vous amuser et à parler alors qu'un inconnu aux vêtements délabrés entre avec fracas dans l'auberge. Ce dernier se met à crier qu'une horde de Lupan, visiblement adorateur d'Ozan ont attaqué son village il y a de cela moins d'une heure et qu'il a couru jusqu'ici pour trouver de l'aide.
L'homme a ses vêtements en lambeau mais aucune trace de blessure.
Il regarde tout le monde, cherchant désespérément de l'aide ou cherchant peut-être à atteindre la crédulité et la compassion des personnes qui l'écoutent présentement.
C'est un elfe, pas de traces de sueur sur son front mais de la quiétude dans son regard et l'on peut sentir sa peur.

Que ferez-vous ?

Relance du MJ lorsque je verrai votre choix car la suite est déjà écrite. Bonne chance !

PS : petite précision, des points d'expériences vous serons attribués si vous faites les bons choix.
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 726

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Juil - 15:26
La soirée se déroulée joyeusement. L’ambiance était festive mais cela allait changer. Un elfe poussa la porte, tout ahuri. Je cessais de danser et observais l’arcaëllien. J’écoutais son histoire mais j’y mis un bémol. En effet il n’était ni essoufflé ni en sueur. Je soupirais de lassitude. Nous racontait-il un bobard ? C’est ce qui me semblait le plus crédible. Cependant, malgré son aspect répugnant, je m’approchais de lui. Avec gentillesse je l’invitais à s’asseoir à ma table et lui proposais de se restaurer un peu. Il ne se fit pas prier.

Une fois assit, il se jeta sur la charcuterie et le fromage. Je demandais un verre au tavernier. Un verre d’eau. Je dis alors que l’elfe devait être bien épuisé après un si long chemin parcouru d’une traite. Il ne répondit pas et avala son verre d’eau. A côté de lui je pouvais sentir sa peur mais son regard était paisible. Etrange…. Je n’en fis pas grand cas et me posais à côté de lui, entre Grégoire et l’elfe.

Je posais un doigt sur mon menton, suspicieuse. Je demandais à quoi ressemblaient les lupans ayant attaqué son village. Il engouffra un morceau de fromage et mâcha longuement comme pour ne pas répondre. Que cachait cet arcaëllien apeuré ? Quel était son véritable secret ?

Je passais outre et lui demandais son nom lui donnant le mien avant toute chose. L’elfe était entré avec fracas dans l’auberge et tout le monde avait cessé ses activités. L’auberge était devenue silencieuse et trop calme on aurait pu entendre une mouche péter. J’observais l’elfe et remarquais qu’il n’avait aucune blessure. Je lui demandais alors comment il s’en était sorti indemne.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Juil - 20:40


La soirée avait fini par se tasser, dame Loumez dansait joyeusement avec les autres alors que je buvais et mangeais dans mon coin… Jusqu’à ce qu’un elfe débraillé et pouilleux entre avec fracas dans l’auberge en criant que des lupans d’Ozan avaient attaqué son village.

Ma première réaction était de me rendre immédiatement à ce village avec mes hommes, alors que je réfléchissais sur les garnisons disponibles… je me mit à remarquer certains détails. 
Il n’était pas blessé, il ne semblait pas en accord corporellement avec ses propos… Alors que dame Loumez s’occupait de lui, je pouvais voir que son regard était serein… Et un clan de lupans si près de la capitale sans que personne ne le remarque ? Tout ça pour attaquer un village perdu…

Je me levais et retirais mon chapeau pour me tourner vers l’elfe… Les autres clients poussèrent des exclamations de surprise, mais j’ignorais.

« Eh bien mon brave, vous allez me suivre. Nous allons faire rallier les renards écarlate disponible et nous rendre sur place anéantir ces engeances, de ce pas. » Je déclarais avec détermination.

Je demandais à l’aubergiste d’aller immédiatement chercher une patrouille de garde. Il s’exécutait sans rechigner alors que j’essayais de comprendre comment un elfe criant comme celui-là avait pu entrer en ville sans qu’aucun garde ne l’intercepte avant cette auberge qui n’est même pas la plus proche des murs. .
(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Expérience : 255

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Kahn
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Juil - 15:44
Dans un premier temps, l'elfe se laisse faire par Vÿdareen, appréciant de se faire chouchouter de la sorte mais garde toujours son air inquiet et quelque peu apeuré.
Lorsque Grégoire lui fait comprendre qu'il allait devoir le suivre, l'elfe se prit les côtes, déclarant avoir horriblement mal et préférant rester sur place pour se faire soigner pendant qu'ils aideraient le village attaqué.
Pour les convaincre de faire vite, l'elfe explique alors que sa petite fille de dix ans est encore à son domicile, cachée sous un lit. Il se met alors à verser une larme avant de se reprendre, de taper du poing sur la table et de supplier qu'ils se dépêchent.
La tension commence à être palpable alors que l'elfe perd patience. Il sent bien que des regards suspicieux sont tournés vers lui mais il préfère ne pas y prêter attention par peur de ne faire naître plus de soupçons et de ralentir les opérations lancées par Grégoire.



Prochaine réponse du MJ quand les deux participants auront répondu.
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 726

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Juil - 16:06
Il ne répondit à aucune de mes questions ne donnant même pas son nom…. Etrange. Je regardais Grégoire qui avait l’air suspicieux tout comme moi-même. L’elfe se plaignit de douleur alors que le Seigneur du Domaine proposait d’aller dans son village. Etrange… S’il n’y allait pas comment Grégoire et ses arcaëlliens allaient trouver la cité ? De plus, les lupans n’attaquaient jamais sans raison valable un village ou une ville. Je les connaissais bien. Adorateur ou non d’Özan, un lupan devait avoir une raison pour lancer un assaut.

Je regardais l’arcaëllien qui empestait la peur vider mon plateau de douceurs salées. Je me frottais la nuque, perplexe. Je jetais un regard à Grégoire en lui demandant silencieusement ce qu’il allait faire. Je doutais de la véracité des mots de cet elfe mal famé. Faisant mine que je croyais qu’il ne m’avait pas entendu je lui reposais mes questions. S’il n’y répondait pas, je dirais à Sir Boisdefer de ne pas allait à la rencontre de ces drôles de lupans.

Je tournais la tête vers l’elfe et soupirais. Il y avait des incohérences dans son attitude et dans la pseudo attaque de son village. Il disait avoir une fillette sous un lit dans une maison mais pour moi ça sentait le piège. Je posais alors une question simple mais qui révélerait les intentions de l’arcaëlliens. Je lui demandais à quoi ressemblaient les lupans.

Je saisis ma bouteille d’hydromel et bus directement au goulot. Après quelques lampées, je posais la bouteille sous le regard envieux de l’elfe. Mais, tant qu’il n’aurait pas répondu, il n’aurait rien. Je retirais le plateau de victuailles, chopant au passage un bout de fromage. Perdant patience je lui lançais un « alors ? » agressif et méfiant.

Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Juil - 20:48


Les dernières réactions de l’elfe avaient renforcé mon impression que quelque chose ne tournait pas rond avec ce personnage. Je voyais aussi que dame Loumez avait des doutes à la façon dont elle essayait d’obtenir des réponses à ses questions. 
Un groupe de quatre gardes entra à ce moment et en me voyant se mirent immédiatement au garde-à-vous. Je soupirais et leur ordonnais de se mettre au repos avant de me tourner vers l’elfe.

« Je crois que vous mentez… Votre récit est incohérent, vous ne présentez aucune blessure, vous prétendez avoir couru une heure durant sans jamais rencontrer un seul soldat avant d’arriver ici… Impossible. »
Je me tournais vers le capitaine des quatre gardes.
« Y’at’il une localité à moins d’une heure de course de cette auberge ou de la capitale, capitaine ? » 
« Non, mon seigneur… Le premier village agricole est à douze de marche de la capitale, pour laisser la place de prévoir les extensions de la capitale selon vos demandes. » Répondit le capitaine des gardes en posant la main sur son épée à sa hanche gauche.
Je me retournais vers l’elfe en laissant mon bras droit devenir un gantelet de bois de fer d’où sortit une lame de feuille acier. Je demandais à tous de reculer immédiatement de l’elfe avant de dire à celui-ci.
« Vous allez nous suivre sans faire de vague, les limiers s’occuperont d’obtenir la vérité sur votre récit. Elfe. » Je déclarais froidement.
(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Expérience : 255

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Kahn
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Juil - 11:36
Malgré l'urgence de la situation dans laquelle se trouverait être l'elfe, vos deux héros continuent de poser des questions. Il s'acharne et répond qu'à l'heure actuelle son nom n'a aucune importance.
Cependant Vÿdareen pose une question sur le physique des agresseurs du village. Une goutte de sueur commençait à perler sur le front du voyageur. Stressé et bombardé de question, ce dernier se lève lorsque Grégoire lui demanda de le suivre. Il a échoué dans sa quête mais n'était tout de même pas fou,
il ne voulait ni sa mort, ni même se retrouver emprisonné.
C'est alors qu'il avoua les origines de sa venue, regardant le sol de ses yeux désolés et plein de regrets.Il explique qu'effectivement, sa fille est en danger. Elle est détenue prisonnière par un groupuscule d'une dizaine d'anarchistes ayant trouver abris dans une forêt. Il explique que ces bandits cherchent à dépouiller des établissements et que, pour cela, ils envoient en espionnage des personnes qu'ils soudoient. Un peu comme cet elfe.
Il commence donc à implorer le pardon des personnes présentes et demande s'il est possible pour lui d'aller faire un rapport à ces agresseurs afin d'espérer peut-être retrouver son enfant.


Vous n'êtes pas entrés dans le piège médiocre de l'espion qui essayait de vous berner. Vous l'avez dénoncé et il renonce à toute tentative d'évasion ou d'attaque.
Vous gagnez tous les deux 5xp bonus, peu importe le sort que vous réservez à l'elfe.
Si vos personnages ont besoin d'une nouvelle réponse du MJ concernant ce personnage, contactez moi !
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 726

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas
Jeu 13 Juil - 16:54
Ainsi la vérité éclata au grand jour. Je décidais de ne pas ma mêler de la suite des événements. Je dis à Grégoire que je lui confiais le soin de gérer l’elfe menteur et manipulateur. Je me levais, attrapais ma bouteille et allais m’asseoir ailleurs.

Ce qui me faisait de la peine c’est que sa fille était réellement en danger de mort mais ce n’était plus mon problème. S’il a bien une chose que j’exècre c’est le mensonge. Et lui, maître de ses dires, nous avait roulé dans la farine. Je soupirais et bus longuement à ma bouteille. L’auberge était silencieuse dans son ensemble. Il y avait bien quelques chuchotements à droite et à gauche mais personne ne poussait sa voix.

M’avachissant sur ma chaise, j’observais la suite des évènements. Je ne savais pas quel sort Grégoire allait réserver à cet énergumène mais ce ne serait sûrement pas joyeux. Je basculais ma tête en arrière en grognant. Me redressant, je posais mon regard sur l’elfe qui, maintenant, pleurait et suppliait qu’on sauve sa fille. J’avais un peu de peine pour le fieffé menteur mais pas trop.

L’auberge, animée de chuchotement à peine audible, était devenue le théâtre de l’elfe et de Grégoire. Je haussais les épaules, bien que peinée par le sort de l’arcaëllien mythomane, j’avais cure de cette affaire. Il était digne de Kaliqua et non de Thaä. Et j’avais en horreur Kaliqua autant qu’Özan. Bien qu’Özan soit placé un peu plus haut dans mon dégoût.

L’elfe se jeta à genoux devant Grégoire et l’implora en sanglotant de sauver sa petite. Je me demandais ce qu’allait répondre Grégoire. Je n’étais pas sans cœur et la douleur de l’elfe me saisit entièrement. Il était sincère dans son malheur. Il se courba, attrapant les chevilles de Boisdefer, et le supplia de tout son être de le pardonner. Il assura avoir agi pour sauver son enfant. J’attendais alors, avec une certaine crainte, la suite des événements.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Juil - 16:10


L’elfe piégé laissa alors éclater la vérité, sont histoire n’était qu’un mensonge au profit d’une bande de brigand. Les supplications de l’elfe qui m’implorait de le laisser repartir auprès des bandits pour qu’ils ne fassent pas de mal à sa fille, me rendais mal à l’aise.
Je réfléchissais rapidement… Je fis signe au capitaine des gardes d’approcher.
« Quel est votre nom ? » Je demandais e allant chercher auprès du tavernier de l’encre et du papier.
« Je m’appelle Galaan Duchêne mon seigneur. » Réponds le capitaine.
« Bien Galaan, vous allez remettre cela au capitaine des Protecteur, Dakeyras, vous l’accompagnerez ensuite pour nettoyer le repaire des brigand décrit par cet elfe. Je veux que vous assuriez la sortie de sa fille en priorité. Ensuite exécutez tous les brigands. » J’ordonnais en mettant dans la main du capitaine une lettre avec ma signature et un code pour mes Protecteur qui allaient accompagner le détachement du capitaine. Le renfort des soldats d’élite du corps des Protecteur assurait que le sauvetage se passe sans accrochages ni complications.
Je relevais l’elfe d’un main et le poussais dans les bras de deux gardes encore présents.
« Conduisez-le aux limiers et aux proclamateurs ! Il sera jugé pour avoir été complice d’une tentative d’embuscade, sous la contrainte. Les proclamateur déciderons de son sort. Exécutions soldat. » J’ordonnais avec fermeté alors que les deux gardes tiraient l’elfe qui se débattait mollement en suppliant de l’épargner et de sauver sa fille.
Je partis m’accouder au comptoir de la taverne en commandant un hydromel à mon ami tavernier alors que le silence régnait dans l’établissement. Je fis signe à dame Loumez de venir me rejoindre et poussait une chope de vodka devant elle.
(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Expérience : 255

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Kahn
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas
Sam 15 Juil - 16:59
La sentence était tombée. ? Grégoire allait sauver la petite mais l’elfe allait être puni pour sa mascarade. Après que Boisdefer m’eut fait signe de le rejoindre au comptoir, je me levais et allais à ses côtés. Je soupirais en m’appuyant sur le bois du comptoir. J’attrapais la chope et bus avec avidité.

J’espère que la sentence ne sera pas trop dure pour l’elfe. Ça ne me regarde pas plus que ça mais il était vraiment désemparé.

Je bus à nouveau, vidant mon récipient d’une traite. Je ne savais quoi dire ou faire et ce silence m’agaçait. Je saluais Grégoire, commandais de l’hydromel et montais dans ma chambre. Une fois seule, et après avoir fermé la porte à clef, j’ôtais mes chausses et mes vêtement ne gardant que les sous-vêtements. J’allais à la fenêtre et l’ouvris. J’observais la rue un court instant puis retournais vers le lit. J’attrapais l’hydromel et l’ouvris.

Quand j’eus terminée la bouteille, je m’avachis dans le lit. Il était très confortable et les draps étaient doux. Je fermais les yeux et je ne tardais pas à dormir paisiblement.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf-