L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Sam 27 Mai - 20:58
Je venais de passer deux jours à Zaï'Han, la capitale de Zaï'Lou. Après un voyage éprouvant, j'avais ressenti le besoin de rester un peu tranquille et de profiter des avantages d'une grande ville. J'avais ainsi pris mes quartiers dans une auberge un peu cossue, ce que je pouvais aisément me permettre avec mes économies de ces derniers mois. De plus, j'avais passé un accord avec la tenancière, une bonne vivante férue d'histoires d'aventures. Je jouais et chantais pour ses clients tous les soirs et en contrepartie, j'avais mes repas gratuits. N'ayant que le logement à payer, j'étais fort aise de m'être installée là. L'endroit m'avait été recommandé par un aubergiste rencontré dans un petit village quelques jours plus tôt, et je lui en étais reconnaissante.

Une fois bien reposée, j'avais passé un temps considérable à arpenter la ville à la recherche d'articles me permettant d'exercer ma lubie du moment : les enluminures. J'avais renouvelé mes stocks de matériaux divers et lorsque j'avais entendu parler d'un bateau en partance pour Wasdkioljer, qui me permettrait ensuite de rejoindre Samdal'Han. J'y étais déjà allée à plusieurs reprises et y avais fait des rencontres intéressantes. L'ambiance y était agréable et les commerces présentaient toutes sortes de curiosités.

Je me lassais rapidement de rester trop longtemps au même endroit, aussi pris-je le fait d'avoir entendu parler de ce bateau par hasard comme un signe. Aussi avais-je réservé une place pour le voyage et préparé mes affaires en toute hâte avant de rejoindre le quai qu'on m'avait indiqué au pas de course, mon barda bien rempli sonnant à chaque mouvement. Les fioles les instruments et les différents articles que j'avais acquis en ville s'entrechoquaient joyeusement et je prenais garde à ne rien cogner pour éviter une catastrophe. Je n'avais hélas pas eu le temps de mieux empaqueter mes affaires : le bateau allait partir dans moins d'une heure et je ne voulais pas prendre le risque de le manquer. Aussi trottinais-je avec entrain lorsque je dus faire un pas de côté pour éviter une charrette dont le cheval s'était emballé. Emportée par mon élan, je rentrai dans une personne avec suffisamment de force pour me faire couiner de douleur. Je m'excusai aussitôt, le visage rougi à la fois par l'exercice et la gêne. Fort heureusement, j'étais quasiment arrivée.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 2 ou 3 histoire de commencer tranquille
Identité : Ma personne[url=LIENFICHE]Fluide ou Compétences[/url]Mon Journal
Expérience : 193
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Mai - 9:23
Aux Cités Blanches je tournais en rond. J’avais donc décidé de voyager un peu avec ma solde de chasseuse d’Hayert’Vaäl. J’étais allée à Zaï’Lou et avais visité le continent avec ferveur. J’avais croisé quelques malfrats durant mon périple mais ils ne firent pas long feu.

Ma dernière étape sur ce lieu était la capitale. J’y étais restée plusieurs jours visitant les monuments et les marchés. Il y avait un grand nombre d’échoppes où il fallait fouiner pour trouver quelque chose. Mais j’avais le temps.

Après un certain temps, je songeais à mon ami Grégoire Boisdefer, je me dis que son domaine avait dû bien évolué. J’avais une carte du monde détaillée et lorsque j’entendis parler d’un navire en partance pour Wasdkioljer je décidais de le prendre.

Me rendant au bateau, la tête dans les nuages, je fus percutée par une jeune xen. Elle avait dû se faire mal car elle couina. Lorsque, rouge comme une écrevisse, elle se perdit en excuses, je l’arrêtais lui disant que ce n’était rien.

Pas de bobos ?

Lui demandais-je aimablement.

Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 393

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 3


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Mai - 14:57
Tandis que je me  massai vigoureusement l'épaule, un peu endolorie. Une voix féminine m'arrêta dans mon flot d'excuses et me demanda :

"Pas de bobos ?
-Non, non, merci..."
, répondis-je en secouant la tête si fort qu'un bruit de verre brisé émergea de mon sac.

En grommelant au sujet de ma propre bêtise, je retirai mon paquetage pour vérifier l'étendue des dégâts. Une importante tache d'encre noir se diffusait sur la toile du sac, et je constatai bien vite que de l'encre -fort heureusement de piètre qualité- avait taché toute la partie inférieure de mon paquetage.

"Par tous les dieux, quel gâchis..." gémis-je en extirpant une feuille de bon vélin de ce carnage.

J'avais néanmoins de la chance dans mon malheur car un seul pot d'encre s'était brisé et son contenu n'avait coulé que sur d'autres pots en verre et quelques breloques sans importance. Seul le vélin était une perte regrettable, mais il avait au moins contenu la majeure partie de la catastrophe... En soupirant je retirai le gros des morceaux de verre avant d'éponger avec une jupe noire.

"Pas le temps de faire mieux, sinon je serai en retard..." marmonnai-je en remettant mes affaires comme possible.

Je m'inclinai devant la personne que j'avais bousculée en signe d'excuse, puis repris ma route, manifestement pressée. Je montai rapidement à bord et m'installai à la proue du navire pour vider l'intégralité de mes affaires et retirer tous les petits morceaux de verre tout en bougonnant.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 2 ou 3 histoire de commencer tranquille
Identité : Ma personne[url=LIENFICHE]Fluide ou Compétences[/url]Mon Journal
Expérience : 193
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Dim 28 Mai - 15:14
Je ne fis pas grand cas de cette bousculade et repris mon chemin après qu’elle m’eut répondu. Je demandais au second du navire s’il y avait une cabine de libre et il me répondit que oui. Je sortis ma bourse et payais ma place à bord du trois-mâts.

On lève l’ancre dans une heure, prenez place.

S’époumona le second. J’aperçus la capitaine, une mzékils aux yeux rouge et aux ailes noires. Elle avait fière allure avec ses cheveux roux attachés en arrière. Un matelot me pris en charge et me conduisit à ma cabine.

Il y avait deux lits dans la pièce ce qui voulait dire que j’allais avoir un ou une camarade de chambrée. Amusant en quelque sorte. Je m’assis sur le lit du fond et posais mon sac de voyage dur la commode clouée au sol. Le voyage serait long. Quelques semaines en mer n’allaient pas me tuer.

Me laissant tomber à la renverse sur le lit, je fixais le plafond. Je déposais la clef de ma cabine sur la table de chevet dans le tiroir.

Après une bonne heure étendue sur mon lit je sentis le bateau s’ébranler. Nous partions. Cela m’enchanta. Je me levais, pris la clef et sortie de la cabine en prenant soin de fermer à double tour la porte.

J’allais contre la rambarde du navire et regardais les arcaëlliens restés à terre faire des signes à leur amis/enfant/mari/femme ou autre partant. J’avais laissais ma lance et mon barda dans la cabine. J’avais la piaule numéro dix. Un chiffre rond et pair. J’aimais ça. J’aperçus alors la jeune arcaëllienne qui m’était rentrée dedans un peu plus tôt. Je l’observais un instant puis détournais mon regard pour aller voir la mer.
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 393

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 3


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 23:34
Départ dans une heure... cela me laissait le temps de bien prendre mes marques et de faire un dernier petit croquis de cette contrée. Une fois que j'en eus fini avec mes morceaux de verre, je m'assis sur un tonneau afin de bien voir les lieux tout en crayonnant sur une feuille de papier de basse qualité.

Je prenais mon temps pour saisir toute la vie des lieux : les rues animées, un mousse au travail, une femme embrassant son amant sur le départ, des enfants adressant des signes de mains à leur père, qui semblait être le second du navire. J'étais tellement concentrée sur ce qu'il se passait face au bateau, sur le quai, que j'en occultais complétement ce qui avait lieu directement autour de moi.

Alors que j'ignorais totalement les autres voyageurs, certains se rassemblaient non loin, visiblement subjugués par une bagarre entre deux hommes, pour un sujet quelconque. Je m'en moquerais, même si j'avais entendu cette agitation. J'aurais de toute manière tout le temps de m'installer ensuite... finalement, un mouvement directement devant moi m'interrompis dans mon instant créatif. Je levai les yeux, prenant soudainement conscience de tout ce qu'il se passait autour de moi.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 2 ou 3 histoire de commencer tranquille
Identité : Ma personne[url=LIENFICHE]Fluide ou Compétences[/url]Mon Journal
Expérience : 193
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Lun 5 Juin - 10:32
Regardant la grande étendue d’eau salée s’étendant devant moi, je soupirais. J’observais, au loin, les sirènes elfiques dansant avec les dauphins. C’était magique et magnifique. Pouvaient-ils se comprendre ? Je restais admirative devant le spectacle. Une fois lassée, je remarquais qu’il y avait une bagarre sur le pont. Faisant fi de cette activité peu ludique j’allais sur le bateau. Me promenant, les bras croisés dans le dos, j’observais les passagers.

Je remarquais alors la jeune arcaëllienne qui m’avait bousculée. Elle était affairée à dessiner. Je me postais à quelques pas d’elle et observais ses dessins. Elle avait le trait fin et la main agile. Je restais un moment à regardais par-dessus son épaule. Je ne savais pas dessiner moi. Sauf des bonhommes bâtons.

Je me plaçais, sans le vouloir, devant elle afin d’admirer les paysages qu’offrait le continent. Je me tournais ensuite et vis que l’inconnue me regardait. Je m’excusais d’avoir pris sa lumière et me décalais. Je lui demandais si ça allait et ce qu’elle comptait faire après avoir dessiner. J’avouais avoir une ou deux bouteilles d’hydromel dans mon bagage.

Un silence s’installa puis j’ajoutais que je serais ravi de partager ma boisson avec elle.
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 393

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 3


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Juin - 20:31
J'examinai la personne qui m'avait dérangée d'un œil plus surpris que réprobateur. Lorsque je m'adonnais au dessin, comme pour le chant et la musique j'avais tendance à oublier tout le reste. Elle s'excusa d'avoir pris ma lumière, ce qui me fit sourire. Je répondis :

"Il n'y a pas de mal. La lumière et l'ombre font toutes deux partie du paysage, comme les êtres qui y évoluent."

Une fois qu'elle ne fut plus à contrejour, je m'aperçus qu'il s'agissait de la personne que j'avais bousculée. M'étant déjà excusée, je ne renouvelai pas : cela aurait été superflu. Néanmoins j'appréciais qu'elle ne m'aborde pas avec mécontentement. Elle me demanda ce que je comptais faire après mon dessin et j'y réfléchis très soigneusement tandis qu'elle poursuivait en me parlant d'hydromel. Ce à quoi je répondis avec désinvolture :

"Vous êtes bien aimable, mais je ne bois pas. Merci quand même. Quant à votre question, eh bien, une fois mon dessin terminé, je pense que j'irai voir mon logement pour le voyage. Je n'en ai encore guère eu l'occasion."

En réalité, j'avais été tellement saisie par la vie des docks qu'après avoir terminé de nettoyer les dégâts dans mon sac j'avais complètement oublié les détails "techniques" de mon voyage. Je soupirai à ce souvenir puis me mis à ajouter des ombres à mon œuvre. Les ombres étaient une chose primordiale car elle faisait passer le dessin dans le réel et plus seulement dans l'illustration. C'était du moins ce que disait mon professeur d'arts plastiques, à l'époque. Et pour ma part, j'étais plutôt d'accord...

"Cela dit, ajoutais-je en poursuivant mon ombrage, je n'ai aucune objection quant à l'idée de partager une autre boisson avec vous, si le cœur vous en dit."
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 2 ou 3 histoire de commencer tranquille
Identité : Ma personne[url=LIENFICHE]Fluide ou Compétences[/url]Mon Journal
Expérience : 193
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Juin - 10:35
Satisfaite des réponses données par la jeune arcaëllienne, je souris. Elle se replongea dans son dessin et j’admirais à nouveau la ville. Elle s’éloignais petit à petit, c’était assez amusant. Je restais accoudée sur la rambarde, le regard dans le vide. La voix de l’inconnue me ramena à la réalité. Elle proposa d’aller boire un petit quelque chose. Je hochais la tête, heureuse. Je devais avoir un jus de fruits dans mon sac.

Je m’appelle Lilith et toi ?

Je m’étais tournée vers elle pour lui demandais son prénom. Je l’observais un instant, elle avait la posture noble mais les vêtements pauvre. J’arquais un sourcil me demandant ce que cachait cette damoiselle. Cependant, trop polie pour demander, je fis fi de ça.

M’appuyant contre le bois du navire, je regardais l’inconnue. Je sursautais soudainement lorsqu’il y eut un craquement sinistre à deux pas de moi. Je tournais la tête et vis une caisse explosée sur le pont du bateau. Dans les débris de la caisse se trouvait un virenpien qui pestait. Il se dégagea tant bien que mal des débris sous les rires moqueurs des autres marins.

Je revins à l’inconnue et lui proposais d’aller à ma cabine. La numéro dix.
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 393

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 3


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Zaï’Lou :: Est :: Zaï’Han (Capitale)-