Une dernière nuit avec toi.

 :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 4 Avr - 22:46
Une dernière nuit, douce, délicieuse et confortable.
Je suis assis sur le toit du Manoir, mes pieds se balancent dans le vide alors que je fixe de mes yeux les étoiles qui illuminent la voûte céleste. Demain, je partirais avec Tahiri pour retrouver des armes dignes de ce nom pour continuer à défendre ma famille et mes gens… J’ai donc passé la journée avec mes petits et mes parents d’adoptions.
Ce matin, je me souviens, alors que l’aube ne pointait que faiblement au loin. J’ai descendu jusqu’aux cuisines, les boulangers s’affairaient déjà avec enthousiasme à leurs tâches. Après quelques mains serrées et des plaisanteries, ils ont fini par se détendre et me laisser observer un petit peu leurs travaux sans trembler. Je les ai tous félicité et en ai profité pour emprunter un plateau de bois sur un plan de travail qui se couvrait de farine à chaque miche de pain pétri. J’y ai entassé des viennoiseries préférées de mes enfants et me suis éclipsé le plateau en équilibre sur un bras et une bouteille de lait et de miel dans l’autre. 
J’ai monté les marches du hall avec silence pour atteindre l’aile abritant la chambre de mes enfants. J’avais la joie de voir toute ma famille aujourd’hui. Il y avait un petit salon au fond du couloir de cette partie de l’aile, je m’y suis installé et ai déposé sur une table ronde de bois toutes les victuailles. 
Je me suis après faufilé, de chambre en chambre. D’abord chez les plus jeunes, Malya et Valya, qui dormaient toujours ensemble. Elles étaient blotties l’une à l’autre dans leurs lits, leurs cheveux bouclées étalé comme un tapis d’écorce. Je me suis agenouillé à côté et les ai câliné jusqu à ce qu’elle se réveille doucement. Leurs sourires étaient une source de joie. Leurs petits bras s’agrippèrent à mon cou alors que leur esprit encore embrumé baragouinaient quelques mots encore pâteux. Je leur soufflais de se rendre au fond du couloir et de m’y attendre en les embrassant sur le front toutes les deux.
Je me suis alors glissé dans la chambre d’Arakar, lui ai poqué l’épaule et après une caresse sur les cheveux lui ai indiqué de rejoindre ses sœurs. À mon entrée dans la chambre de Malek, il était déjà en train de s’habiller et en me voyant vint me prendre dans ses bras, je lui rendis son étreinte en lui indiquant de rejoindre la salle au fond du couloir.
Calysta fut la suivante, en entrant, je constatais qu’elle s’était endormie sur son bureau, je la réveillais doucement en caressant son épaule en la prenant contre moi jusqu’à ce qu’elle pousse un bâillement en ouvrant les yeux pour mieux se blottir à moi. Je la câlinais encore quelques instants et lui demandais de rejoindre les autres. Ce fut maintenant au tour d’Ykvar de se réveiller, en me faufilant dans sa chambre, les outils de sculpteur de bois et de pierre étaient étalé un peu partout et mon fils était plonger dans un croquis, il sursautait quand je le tapotais sur l’épaule en lui demandant de rejoindre les autres avec un sourire qu’il me rendit à mon plus grand plaisir.
En ressortant, c’est Erikar et Awilda qui me trouvèrent. Le vieux aracnor gloussait et partis vers la salle de repas en lancant une petite remarque sur une odeur difficile à ne pas sentir de bon matin. Awilda elle restait sur mon épaule en calant sa tête contre ma joue. Nos rencontres étaient trop rares. Je me rendis dan la chambre de Marina, je constatais que Ombrefeu avait trouvé un lit dans lequel dormir en compagnie de ma fille aînée. Je gloussais et m’assis au bord du lit en caressant les oreilles des deux petites femmes en chantonnant un chant doux et calme. Ma renarde finis par frotter sa tête à ma main alors que Marina calait sa tête sur ma cuisse en poussant un petit soupir d’aise. Je gloussais et leur demandais de me rejoindre pour le petit déjeuné. Je filais ensuite vers la chambre de mon fils aîné… 
Je rentrais à pas de loup et m’avançais vers le lit pour y voir deux silhouettes enlacées. Je contenais un rire amusé et m’assis par terre à côté du lit en murmurant à Aleksandar avec un amusement plus que palpable de se réveiller. Il ouvrit les yeux peu à peu et alors qu’il bougeait la tête vers moi, je vis une chevelure blonde se décaler sur son torse. Mon fils était rouge et je lui tapotais l’épaule en lui demandant de me rejoindre quand la belle Sanaël serait réveillé.
J’ai rejoins la salle où tous étaient attablé, les conversations allaient bon train dans la pièce, Saphira avait fini par rejoindre le reste de la famille et gardait sur ses genoux la petite Malya en lui racontant des histoires de son peuple. Je pris place à table en servant jus de fruit et lait au miel à qui le souhaitait en me mêlant aux conversations aussi.
Peu après Aleksandar et Sanaël nous rejoignirent et s’installèrent près de moi. La jeune comtesse semblait surprise par tant de gaieté au sein de notre famille mais elle se prêtait vite à s’intégrer en répondant avec une douceur toute maternelle à la petite Valya qui lui posait des tonnes de questions, parfois qui faisait sourire l’assistance.
Je caressais la fourrure d’Ombrefeu en lui donnant des morceaux de friandises qu’elle mangeait en me léchant les doigts au passage. Ykvar était très proche d’Erikar et ils ne cessaient de débattre sur telle ou tell variété de bois ou de pierre. Aleksandar et Marina se taquinaient sur qui était la plus fine lame des deux. Arakar vu pris d’assaut par une Ombrefeu qui en avait visiblement à son gâteau et il fini par céder aux yeux attendrissant de la renarde ,de mauvaise grâce.

Nous nous nous sommes séparé peu avant midi avec bonne humeur et je profitais de mon temps libre pour aller faire une ballade dans le jardin intérieur avec Saphira, nous émerveillant des nouvelles variété de fleurs que Calysta avait fait pousser avec brio. Nous l’avons d’ailleurs croisé en nous baladant, je l’aidais alors à prendre soin de plusieurs plants de rose d’Yban amené par le Prince et une heure plus tard, je laissais Saphira et la jeune fille en pleine discussion sur les tulipes tahora. 
Je finis par trouver Marina et Aleksandar dans une salle d’entraînement du manoir, Sanaël était assise sur un banc contre l’un des murs alors que son fiancé tenait une épée d’entraînement face à sa sœur qui faisait de même. Je m’assis à côté de la comtesse en regardant débuté le combat entre les deux jeunes gens. Ils étaient bons, rapides, forts et vifs d’esprit. Je me laissais aller à donner quelques conseils en venant moi-même les aider à se placer correctement, Sanaël et moi en venions à discuter de tout et de rien, surtout de cuisine à mon grand étonnement, mais agréablement. Je les laissais au bout d’une heure environ et marchai dans les couloirs du manoir allant jusqu’à la grande fresque que les enfants dessinaient pour offrir au visiteur un aperçu de l’histoire du Domaine. Mon fils Malek était là, montrant à Malya et Valya à dessiner avec des peintures à l’eau de différentes couleurs. Je me joignis avec plaisir à eux trois en les taquinant parfois d’un peu de peinture sur le bout du nez. Nous avons peint durant une bonne heure en riant et Malek étai un professeur d’art doux et patient ce que je le félicitais en encourageant les efforts de mes deux petites princesses qui avaient commencé à peindre Saphira. 
C’est dans l’allée qui menait à l’entrée du château que je finis par revoir Ykvar et Arakar qui avaient je ne sais comment trouvé un bloc de pierre et s’entraidaient pour le tailler petit à petit. Je vins leur demander pourquoi, et ils me répondirent qu’une statut de la général et du prince seraient juste dans l’allée des héros au vue de leurs aident. J’approuvais et les aidais à mouvoir le bloc de pierre et débuter les premières taille. Je finis par comprendre en quelque phrase piège que c’était la général tahora qui motivaient surtout les deux jeunes aracnors. Mais je ne dis rien et les aidais durant une bonne heure. 
Je me suis mis plus tard à flâner avec Ombrefeu dans les bosquets préservé autours du manoir. Nous avons chassé ensemble comme à nos jeunes années, d’une cachet et à l’autre et finissant souvent à jouer à cache cache plutôt que de chasser. C’était une belle journée.

J’ai fini de passer cette journée assis là… Une bouteille de cidre, quelques biscuits et la voûte étoilée. Je finis par rejoindre avec un sourire heureux mes appartements au dernier étage de l’aile nord, deux grandes fenêtres accueillaient les visiteurs lors du passage de la porte, à cette heure, on pouvait surtout voir les toiles et la cime des arbres. Une petite table et des chaises étaient placé sous les fenêtres, des tableaux étaient accrochés aux murs à côté de la porte d’entrer de l’appartement, cadeau de dame Cornwall, les tableaux représentaient des paysages lointains et paisibles. 
Je me dirigeais vers la porte à gauche de l’appartement qui menait à ma… Notre chambre, un lit double des plus confortables, des tapisseries brodé de scènes de paix et sylvestre, un présent des elfes d’Amonco. J’avais encore mon sempiternel chapeau sur le crâne en entrant et poussais un petit soupir en pensant à ma dernière nuit dans un bon lit avant plusieurs jours voir semaine. 
J’ai commencé à porter mes mains vers mon chapeau quand des doigts fins et d’une infinie douceur ont saisi mes mains et je me suis alors laissé faire en sentant la présence de Saphira dans mon dos. Elle a retiré mon chapeau, et dans une même délicatesse, elle m’ôtait ma veste verte pour les poser sur un coffre voisin. Elle collait son corps à mon dos et je sentais alors son souffle au creux de ma nuque alors que ses mains glissaient devant ma chemise, la délassant avec patience. Elle m’enlevait également ma chemise, me laissant torse nu alors qu’elle lançait une incantation et qu’une sphère bleutée de lumière apparaissait au-dessus de notre lit en émettant une mélodie douce et apaisante… Intime presque. 
Elle me prit une main pour que je me tourne vers elle et j’eus le souffle coupé en même temps que le coeur qui courus alors à vive allure. Elle était… Divine. Elle avec laissé ses cheveux bouclés et bleutés en cascade sur ses épaules nues, une nuisette de dentelles azur lui épousait les formes de sa poitrine, de ses hanches en coulant jusqu’à ses cuisses. Elle avait les joues rouge alors que ses mains se posaient sur mes joues en une délicieuse caresse, m’attirant à ses lèvres pour un tendre baiser.
Je sentis qu’elle me guidait petit à petit jusqu’à notre lit. Elle m’y allongeait avec douceur en venant se tenir au-dessus de moi. Son regard plongé dans le mien, plein d’amour et d’un désir sans pareille. Elle laissait son corps se blottir au mien, sa poitrine s’écrasant sur mon torse alors que je passais les mains sous la dentelle fine pour caresser son dos et ses hanches avec tendresse. Nous avons passé quelques instants à nous embrasser et nous câliner avant que je ne sente son bassin se presser de plus en plus intensément au mien, alors que des soupirs lui échappaient. Je l’ai saisie par les hanches et l’ai allongé sur le dos, me relevant pour retirer mes dernières pièces de tissu et venir me poster au-dessus d’elle en l’embrassant à nouveau. Elle laissait sa main gauche descendre nos corps, me saisir, me guider jusqu’à un doux et chaud fourreau, m’arrachant comme elle un gémissement de plaisir coupable alors que nos corps fusionnaient. Nous commencions alors à laisser parler nos corps, ils ondulaient, se mouvaient dans une étreinte qui nous faisais tout oublier alors que notre plaisir ne faisaient que gagner en intensité. Notre transe menait Saphira à califourchon sur mon bassin, ses reins ondulant comme une rivière alors que sa poitrine se ballotaient sous mon regard. Je redressais mon buste pour venir goûter à ces mamelles opulentes et douces comme soie. Nos gémissement se mêlaient et finirent par devenir un râle de juissance au fils des minutes qui semblaient longues et trop courte.

Nous sommes resté ainsi enlacé, profitant de mots doux, de musique et d’amour partagé jusqu’aux petits matins. 

Musique calme et posé:
 



(c) Never-Utopia
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : Je suis au complet ^^
Identité : Fiche
Fluide
Expérience : 353

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Khan
Groupes: Domaine
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5






Artefacts acquis:
 
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Domaine de la Ghyuerf-