L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

[Event] Le Pouvoir Absolu

 :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Wasdkioljer Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 6 Jan - 16:21
Nous revoici réunis tous ensemble pour un deuxième tour, chers joueuses et joueurs. Le combat est d'ailleurs loin d'être terminé… À moins que celui-ci ne s'achève de manière brutale pour vous.

Vous avez décidé lors de l'Event précédent (ou on vous a plus ou moins imposé ce choix) d'affronter/fuir Saladin qui… n'est plus tout à fait lui-même. Il possède à présent un pouvoir qui est égal à celui que possédait Badb, sauf que contrairement à Morianne, Saladin, lui, ne va certainement pas le restreindre.

De votre côté, c'est un peu la panique. Certains de vos compagnons ont fuit, d'autres tiennent encore bon pour résister aux Serviteurs Noirs. Ce qui est sûr, c'est que vous avez décidé de vous échapper de cet endroit pour le moment.

Sëya, Morianne, vous avez pris la décision de vous échapper de là, de quitter la demeure où vous vous trouviez pour  fuir les assauts mortels de Saladin. En sortant d'ici, vous vous rendez compte que c'est un bordel monstre. Il y a des morts dans tous les sens, les combats continuent à faire rage entre les Mages du Domaine et les Serviteurs Noirs et la pluie tombe drue, tellement qu'à peine sorties, vous êtes déjà trempées jusqu'aux os. Il y a sur la place, un accès à quatre chemins. L'un, au sud, est bloqué par un monticule de débris encore fumants, un autre, qui tend plus à l'ouest, semble totalement dégagé et sans ennemi. Au nord, une voie se dégage mais semble être le théâtre de combats. Le dernier passage mène vers l'est, mais vous pouvez clairement voir qu'il y a des explosions dans tous les sens et que les sorts fusent.

Thaielsen, tu es en mode grosse boule dans les bras de Barthémilius qui est persuadé de tenir un chat contre lui. Il fait face à Saladin dont l'aura noire commence à aspirer les flammes autour de lui. Tu vois le Général faire une moue de mécontentement et s'apprêter à fuir, jusqu'à ce que son regard tombe sur Näzver. Il se jette en avant, en faisant une roulade, sans te lâcher et attrape l'arme maudite.

« Hum… Étrange… J'aurai juré que cette arme était le bâton maudit d'Özan : Näzver. Pourtant l'arme ne semble pas s'attaquer à mon esprit… Très étrange… Mais je n'peux pas laisser une telle arme aux mains de ce maudit chien de Saladin ! Il est temps de fuir… Et de sauver ce chat qui est adorable ! »

Barthémilius lance alors un sort qui produit un mur de flammes entre lui et Saladin et s'échappe avec toi dans un bras et Näzver dans son autre main. L'arme ne manque d'ailleurs pas de te dire :

« J'ai jamais vu un humain aussi taré que ce mec… Fais un truc ! Je vais pas pouvoir supporter ce débile très longtemps ! »

Vous arrivez ainsi sur la place au quadruple choix de fuite.

Ethan, tu étais en train de combattre les forces Hayert'Väals près de la porte Est, sur la place de Gar'Haz, un nom qui n'a pas manqué de te rappeler sa fille, Tahiri, qui compte sur toi pour votre mission spéciale : récupérer les Armes Maudites d'Özan. Seulement il y a eu un problème de taille. Tu as entendu des cris de terreur et tu as à peine eu le temps de lever la tête au ciel qu'un gigantesque dragon maudit s'est jeté sur un autre qui était stationné sur l'un des bâtiments près de toi. Tes réflexes de mercenaire t'ont permis d'échapper à l'éboulement provoqué par le combat des deux créatures, mais ça n'a pas été le cas pour toutes les personnes qui étaient avec toi. Tu as été séparé du reste de l'armée et un peu forcé à faire un détour pour rejoindre un bataillon du Domaine. Alors que tu progresses dans les rues de Wasdkioljer, tu vois au bout de la rue où tu te trouves une place où les Mages du Domaine livre un combat sans merci contre les Serviteurs Noirs. Tu arrives d'ailleurs à distinguer deux mzékils féminines, une avec de longs cheveux bruns et l’autre aux cheveux châtains cuivre, la première porte des vêtements de bonne facture, et plutôt guerrier, tandis que l'autre semble porter une tenue moins sophistiquée, plus indigène.

Chers joueuses et joueurs, c'est à votre tour d'agir. Voici l'ordre dans lequel vous allez jouer :

Sëya
Morianne
Thaielsen
Ethan

Évidemment, comme pour l'Event précédent, une fois le tour terminé, ce sera au MJ d'intervenir.
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 775

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Je suis le Maître !
Revenir en haut Aller en bas
Sam 7 Jan - 18:32
Le pouvoir de Saladin était déchaîné. Seule la fuite s’offrait à nous. J’attrapais Morianne sous les bras et déployais mes ailes pour sortir dehors. Là un spectacle sans nom s’offrait à nous. Il y avait des combats partout et sur tous les fronts. Quatre chemins s’offraient à nous. Lequel devions-nous prendre ? La pluie m’avait trempée jusqu’aux os et le froid me gagnait. Claquant des dents je posais Morianne contre un mur. Où étaient les autres ? Dans la débandade je ne les voyais pas. Je soupirais en regardant ma dulcinée. D’une voix tremblante je lui demandais ce qu’il fallait faire. La guerre faisait rage autour de nous et il fallait bouger au plus vite. Je priais un instant Thaä de nous venir en aide. Sa réponse ne se fit pas attendre. Un loup multicolore apparut devant nous et poussa un jappement. L’animal nous tourna le dos et pris le chemin menant à l’ouest. Cette décision me sembla sage et je lui emboîtais le pas en espérant que Morianne suive. Il y avait des cadavres partout et des arcaëlliens agonisant au sol. Toutes factions confondues… C’était un carnage. Le loup s’arrêta et grogna. Je dégainais mon épée et malaxais mon fluide prête à me battre. Mais il se calma quand passa un chien errant complétement paniqué. Je rengainais mon arme et soupirais de soulagement. J’eus cependant un pincement au cœur pour le canidé en panique. Toujours à l’arrêt je demandais à Morianne si elle allait mieux. J’entendais les cris d’agonie des combattants et ne pouvais le supporter. Cette guerre était trop horrible pour moi. Je songeais à ma mère et l’implorais de veiller sur nous depuis le Royaume de Gar’Haz. J’entendis quelqu’un courir et supplier qu’on l’épargne. Je plaignis intérieurement le pauvre bougre et me remis en marche vers l’ouest de la ville.
Niveau 7
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 108

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 7



Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Jan - 11:59
J'étais à peine capable de marcher, courir et voler m'aurait été difficile dans cette situation. Je revenais à peine du Royaume des Morts qu'il me fallait prendre la fuite et heureusement que je pouvais compter sur ma tendre et douce. Sëya m'attrapa par dessous les bras et nous fit voler jusqu'à la sortie. Nous arrivâmes sur la place où c'était un carnage sans nom. Même les pavés de la place avait été retournés à cause de la violence des combats... probablement suite à l'utilisation d'un fluide de terre.

Sëya me déposa contre un mur sur lequel je pus m'appuyer pour rester debout sans son support. Elle ne semblait pas vraiment quoi faire, perdue dans ce combat bien trop titanesque pour elle. J'avais déjà pris le coup de main suite à la bataille qui avait eu lieu dans la Forêt du Pic de Thaä, j'étais déjà forgée dans les flammes de la guerre. J'avais déjà perdu mon innocence, et peut-être même plus. La culpabilité suite à la mort que j'avais causé à des personnes sous les traits de Badb continuait d'ailleurs de me ronger l'esprit. Mais je ne pouvais faiblir ni plier mon esprit, je devais accepter ma part d'ombre et prouver à nos ennemis qu'ils avaient choisi le mauvais adversaire.

Quatre choix s'offraient à nous pour fuir, et aucun ne semblait vraiment sûr. Même le chemin sans la présence d'ennemi apparente ne m'incitait guère à l'emprunter. Qui sait quelles embuscades auraient pu être préparées par les Serviteurs Noirs ? Qui sait quel plan tordu avait pu concocter Saladin ? J'avais probablement du hériter de sa facilité à concevoir des pièges et ruses. Il fallait que je le surpasse sur ce coup, car vu sa puissance, la force brute ne valait rien.

Alors que je songeais à un plan, Sëya me demanda ce qu'il fallait faire. J'analysai alors notre environnement rapidement et me dis que le plus sage serait de prendre le chemin vide d'ennemis. J'allais proposer cette réponse quand un grand loup multicolore fit son apparition. Je clignais alors des yeux , abasourdie par cette apparition qui me sembla surréaliste. Mais il n'y avait aucun doute possible, Thaä venait encore une fois de nous prêter main forte grâce à un messager. Alors que ma dulcinée s'empressa de suivre la créature, je me tournais en arrière pour trouver quelconque signe de nos alliés. Je vis Barthémilius sortir du bâtiment, portant un chat dans ses bras, ou plutôt Thaielsen transformé en chat.

«  Lààààà !!! Par-ici !  » leur criais-je pour leur indiquer la voie à suivre pour fuir.

Je ne sais s'ils m'entendirent, Barthémilius dû esquiver un sortilège. J'hésitai à présent entre suivre Sëya ou porter assistance au mage et à Thaielsen, mais dans mon état je ne pouvais que suivre Sëya. J'espérai qu'ils se débrouilleraient seuls et qu'ils nous suivraient. Je me tournais vers ma douce qui me demanda si j'allais mieux. Je soupirai et la pressai d'avancer.

«  Pas le temps de se soucier de mon état... Avançons vite ! Il faut fuir ! Saladin ne tardera pas à se mettre à notre poursuite !  »

Ainsi nous avançâmes rapidement et nous vîmes au loin un jeune homme, humain visiblement, arborant des cheveux bleus et des vêtements dans des nuances de la même couleur, armé d'un lance.

«  Demi-tour !  » lui hurlai-je. «  Demi-tour ! Fuyez !!!  »
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 54

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan
Groupes: Neutre
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Jan - 16:06
Il y avait un espoir, je le sentais. Blottit dans les bras du magicien, tu pouvais voir la puissance de son fluide qui entrava Saladin. Fermant tes yeux, tu le vis ramasser ton arme qui s'empressa de te supplier de faire taire l'humain. Plaquant tes oreilles, tu ne te blottis que plus contre Barthémilius.

* Nous ne serions pas dans cette situation si tu n'avais pas tenté de garder le contrôle de mon corps. Assume maintenant. *

Finalement, le magicien fini par partir de la pièce, fuyant Saladin comme vous tous, bien que tu savais éperdument que celui-ci ne tarderai pas à vous rejoindre. Tu sentis cette force en toi qui te ravivais depuis que le magicien t'avais ramassé. Dehors, alors que l'eau vous rendait trempé, tu entendit la voix de Morianne, tournant ta tête, tu te sentis subitement déplacé par une attaque lancé à votre encontre.

Agacé, tu finis par bondir des bras du magicien pour prendre la forme d'un immense tigre elfique. Ton pelage n'était plus aussi sombre, non, bien au contraire, il était doré et tes rayures noires, sûrement parce que tu utilisais ton don de ta propre initiative et non pas parce qu'Ozän t'y contraint. Tu atterris sur le lanceur de sort ennemi et planta férocement tes crocs dans sa carotide. Grognant de fureur à l'égard des assaillants, tu tournas ta tête vers le magicien.

« Partons, nous ne sommes pas en sécurité ici. »

« Heu... Je... que... blllluuuuargh ! Mais... MAIS... Le chaton... le tigre... le... Ok ! D'abord la fuite ! On posera des questions après ! Fuiiiiiiiiiiiiite !!! »

Après ceci, tu finis par courir en direction du fluide de Morianne et de Sëya. Ce ne fut pas si compliqué étant donné qu'elle était unique, cette Sëya, elle te faisait tant frémir. Tu ne saurais pas comment décrire cette sensation, c'est un mélange d'exaltation et d'envie. Tu tentais de calmer ces arrières pensées que tu jugeais trop négatives et fonça de toutes tes forces en leur direction.

Tu voulu t'approcher d'eux quand tu sentis un nouveau fluide apparaître au loin, tu remuas un moment ta tête avant de te décider d'approcher. T'arrêtant pas trop prêt du loup qui s'était sûrement mit à grogner face à toi, c'était comme plus fort que toi, il débordait d'un fluide que tu n'arrivais pas à apprécier. Tu passas sur ce cas et fini par tourner ta tête vers Morianne.

« Morianne, tu vas bien...? »
Niveau 2
avatar
Je suis dispo pour : 1/1
Identité : Histoire
Fluide
Journal
Expérience : 106

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Aän
Groupes: Hayert'Väal
Race: Demi-Dieu d'Özan & Elfe
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 2


Näzver, celui qui ne tue pas

Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Jan - 9:03
Je combattais aux côtés des soldats du Domaine. Des combattants tombaient des deux côtés, la pluie continuait et semblait même s’intensifier. Je commençais à avoir un peu de mal à maintenir le rythme… En même temps, je combats et cours partout depuis le début des hostilités, je n’ai pas vraiment pu me poser afin  réellement récupérer.

Alors que j’abattais un énième ennemi, il y eu un bordel sans nom au-dessus de ma tête. J’ai à peine eu le temps de lever la tête, voir l’étendue de la situation avant de me jeter sur le côté afin d’éviter de me retrouver enseveli sous les gravats. Deux dragons se battaient et leur lutte fit s’effondrer une partie de bâtiment. Grâce aux réflexes que j’ai obtenu au cours de ma vie de mercenaire, je pus me jeter sur le côté et éviter un bien funeste sort.

Me redressant aussi rapidement que possible, je vis que les gravats m’avaient séparé des combattants du Domaine. La voie étant bloquée, j’étais dans l’obligation de faire un détour afin de les rejoindre. Bon… Euh… Même si je connais pas extrêmement bien Wasdkioljer, je devrais pouvoir les rejoindre si je remonte un peu la rue et que je prends à gauche… Normalement… Bon ! On verra bien.

Profitant juste un instant de cet accalmie imprévue pour récupérer un petit peu. Lorsque je considérais que j’avais suffisamment repris de force, je commençais à remontrer la rue. Plus je remontais la rue, plus j’entendais les carnages des combats que des mages menaient. J’hésitais un instant à les rejoindre plutôt que ceux que je fus obliger de quitter.

Lorsque j’arrive au niveau de la rue à prendre pour rejoindre mon ancien groupe, je vis un peu plus loin, le combat que les mages du Domaine menaient. Alors que j’allai tourner, j’aperçus deux femmes mzékils sortir d’un bâtiment. Les voir ainsi me fit hésiter un instant. Je peux pas les laisser comme ça. Alors que je me dirigeais vers elles, elles vinrent à ma rencontre. Dès que je fus à portée de voix, celle aux cheveux cuivre hurlait que je devais fuir. Affichant un sourire confiant, je approchais en marchant, dégageant, d’un revers de la main, une mèche de mon visage.

« Je vous remercie de vous souciez de moi, madame, mais… Je n’ai pour habitude d’abandonner un contrat, d’autant plus que j’aime bien la tête de Boisdefer. »

Alors que j’allais arriver au niveau des jeunes femmes, un tigre à la fourrure dorée, au dos ornés d’excroissance osseuse dans le dos et accompagné d’un homme arriva. Force m’est d’avouer que la présence et l’aspect de ce tigre me perturba un peu… Jusqu’à ce qu’il parle… Là, mon esprit eut du mal à assimiler le fait que ce tigre, qui me semblait déjà pas vraiment normal de part sa présence ici et ses excroissance, pouvait en plus parler. Puis, après un court instant de réflexion, je parvins à une conclusion : Sans doute un Xen… Au goût douteux.

Tenant ma lance en travers de mon dos, je ne savais pas vraiment qui était définit comme étant ennemi ou allié. Voyant le tigre proposer à l’une des jeunes qui semblait « revenir d’entre les morts », si je puis dire, de monter sur son dos, je pouffa légèrement de rire.

« Je dois avouer ne pas bien comprendre tout ce qui ce passe ici, mais si ces jeunes femmes doivent fuir, permettez que j’apporte mon aide. Je suis Ethan, un mercenaire au service du Domaine. »

Je m’avançais un peu dans la direction d’où venait tout ce petit monde en observant le lieu qu’il venait tous de quitter. Je le répète : Je ne comprend pas vraiment ce qu’il ce passe, mais cela ne me dit rien qui vaille. Si ces personnes et le tigre… Enfin le Xen… Enfin vous m’avez compris… étaient présent ici, c’est qu’il devait y avoir une bonne raison. Même mon objectif premier est de combattre les Hayert’Väals et tout leur copains, mais mon instinct me disait que mon employeur ne m’en voudrait pas trop si j’accompagne ce petit groupe en oubliant un petit peu mon objectif principal.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Jan - 10:22
Vous êtes à présent tous réunis chers joueurs. Vous ne vous connaissez pas tous, et vous hésitez encore sur la marche à suivre, à part peut-être certains d'entre vous qui sont sûrs d'une chose : Il faut fuir.

Ethan, tu es arrivé devant ce groupe un peu bizarre qui était en train de prendre la fuite avant que tu n'arrives en te recoiffant tel un prince charmant au secours de ces dames. Tu leur as fait un sourire enjôleur en leur proposant ton aide, persuadé que tu pourrais être d'un grand secours. Au même moment, tu sens qu'on te tire la tunique derrière toi. Tu te retournes et constate qu'un loup aux couleurs de l'arc-en-ciel est en train de te tirer les vêtements avec sa gueule en te faisant signe de fuir. Tu n'es pas un demi-dieu, mais tu sens que cette créature est divine. Tu devrais peut-être lui faire confiance.

Au même moment, vous voyez tous le mage Barthémilius en train de courir comme un dératé et gueuler comme un malade.

«  Fuyeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeez !!!  »

Il passe devant vous et se barre à toute allure alors que vous entendez une explosion assourdissante provenir de la place que vous avez fuit. Vous vous tournez tous vers la place et remarquez que le devant de la demeure a littéralement explosé, elle est largement éventrée, et vous voyez à ce moment là une créature semblant être surgit des profondeurs infernales d'Arcaëlle. Saladin semble avoir muté, il fait deux fois la taille qu'il faisait auparavant, ses ailes sont également plus grandes et il semble que des griffes lui soient poussé aux bras. Il commence même a avoir des cornes qui pointent au dessus de sa tête et ses yeux sont luminescents. Son visage a également quelque chose de plus démoniaque et vous voyez, même de loin, qu'il a de grosses canines qui dépasse de sa... bouche ? Ou est-ce une gueule que vous voyez ? En tout cas son armure commence à partir en morceaux et à céder sous sa taille grandissante. Vous l'entendez alors pousser un hurlement terrible :

«  Groaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaar !!!!!  »

Et il se met à courir vers vous. Il semble rapide et il serait peut-être bien que vous vous activiez ou que vous trouviez un plan pour combattre cette monstruosité.

Morianne, tu es toujours épuisée par ton retour du Royaume des Morts, et l'adrénaline ne sera peut-être pas suffisante pour te faire courir et fuir efficacement ce monstre. Il faut que tu trouves une solution pour fuir plus vite qu'à pied. La pluie est également handicapante et fuir par les airs va être très difficile avec ce vent, même avec l'aide de Sëya. Tu te demande également où est passée ta mère biologique. Tu ne l'as pas revu dans tout ce fatras.

Sëya, le loup multicolore semble en panique devant le monstre qu'est devenu Saladin, mais il te fait signe de lui suivre, il sait peut-être où trouver une bonne cachette, ou un endroit plus avantageux pour vous pour combattre ce monstre. Mais il faut aussi penser à Morianne qui n'est pas en état de courir le marathon.

Thaielsen, tu pourrais, comme l'a suggéré Ethan, d'utiliser ta forme de tigre pour porter Morianne sur ton dos et éviter ainsi qu'elle ne vous ralentisse. Mais vous devez prendre rapidement cette décision, vous avez un genre de Balrog en devenir au cul quand même.
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 775

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Je suis le Maître !
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Jan - 10:40
Un arcaëllien déboula devant nous tous. Le mage avait posé le demi-dieu d’Özan. Je me pinçais l’arête du nez et soupirais bruyamment. Il fallait fuir. Le loup de Thaä le démontrait bien. De plus, Saladin venait de faire son apparition et il était effrayant à souhait. Mais Morianne ne pourrait pas courir durant des heures…. Nous étions coincés. Je demandais alors ce que les autres comptaient faire. La pluie faisait rage alourdissant mes vêtements. J’aurais été mieux à poil… Mais ma pudeur m’empêcher de le faire. Je regardais Morianne qui semblait exténuée, j’attrapais sa main dans la mienne et fis une pression dessus. Je ne voulais pas avoir l’air de paniquer comme une enfant devant un cauchemar mais Saladin s’approchait de nous. Lentement car il ne devait rien voir avec la pluie, mais sûrement. J’attrapais Morianne par la taille et me mis à courir vers l’ouest. Le loup lâcha Ethan et passa devant nous en courant aussi. Nous courûmes cinq minutes avant que je m’arrête pour Morianne. Elle était trop faible…. Je devais trouver une solution. Et vite !

Alors que je réfléchissais, le loup me lécha la main. Soudain ça fait tilt. Je demandais au lioup de Thaä de devenir un bsurt ou un cheval. Il choisit le loup géant. J’invitais Morianne à monter sur le dos de la bête.
Niveau 7
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 108

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 7



Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 11 Jan - 15:24
Nous fûmes rattrapés par Thaielsen qui était à présent sous forme de tigre. Il me demanda si j'allais bien. Je lui souris brièvement et lui fit signe de nous suivre.

«  Ça va, Thaiel ! Je suis soulagée que tu t'en sois sorti. Viens avec nous !  »

Nous avançâmes un peu plus et l'homme que j'avais interpellé vint à nous, n'ayant visiblement pas compris mon conseil. Il se recoiffa d'un geste et d'un air assuré nous dit alors :

«  Je vous remercie de vous souciez de moi, madame, mais… Je n’ai pour habitude d’abandonner un contrat, d’autant plus que j’aime bien la tête de Boisdefer.  »

« Mais quel idiot... », pensais-je. Il ne se doutait pas à quel point nous étions tous en danger.

« Je dois avouer ne pas bien comprendre tout ce qui ce passe ici, mais si ces jeunes femmes doivent fuir, permettez que j’apporte mon aide. Je suis Ethan, un mercenaire au service du Domaine. »

C'en était trop ! Alors que nous accourions vers lui, je me jetais sur lui et le saisis par le col. J'avais bien envie de lui en coller une mais le temps nous manquez.

«  Qu'est-ce que vous n'avez pas compris dans : « Demi-tour, fuyez ! » ?  »

C'est à ce moment là qu'une explosion eut lieu. Nous nous tournâmes tous vers le bruit de l'explosion et aperçûmes Saladin… ou plutôt ce qu'il était devenu. Il poussa un hurlement à nous glacer le sang.

«  Voilà pourquoi on doit fuir !! Les présentations et explications attendrons !  » expliquai-je à Ethan.

Thaä sous forme de loup arc-en-ciel se mit à mordre la tunique d'Ethan et le tira en arrière. C'est à ce même moment que Sëya prit une de mes mains en la pressant dans les siennes et me regarda dans les yeux. Je pouvais sentir grâce au médaillon sa peur face à Saladin. Je lui fis signe qu'on devait courir et elle m'attrapa par la taille pour me faire courir en avant. J'entendis Thaielsen protester de l'attendre et nous suivre. Ethan dut en faire de même car je vis le loup nous rattraper.

Nous courûmes un moment avant que Sëya ne s'arrête, exténuée par la fatigue. Elle ne pouvait pas me porter aussi longtemps. Le loup vint lui lécher la main et Sëya sembla avoir alors une idée. Elle demanda au loup de Thaä de se changer en bsurt, ce qu'il fit aussitôt. Ma douce m'invita alors à monter sur le dos de la bête. Je tournais mon regard en arrière et vit Thaielsen arriver comme une fusée. J'eus alors une meilleure idée.

«  Je te laisse le bsurt ! Vas-y ! J'vais prendre le tigre ! Enfin… Thaiel !  »

J'attendis que Thaielsen soit à notre niveau pour lui monter sur le dos.

«  On y va, Thaielsen ! Faut pas traîner !  »

Je vis alors Barthémilius, qui était à présent à notre niveau, invoquer un cheval de feu. Il monta dessus et fit signe à Ethan de monter à son tour sur le destrier de flammes.

«  Venez, Ethan !!! Il ne faut pas perdre de temps ! Fuyons !  »
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 54

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan
Groupes: Neutre
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Jan - 18:52
Morianne tenta de te rassurer mais tu avais bien sentit qu'elle était à bout de souffle. Son fluide, tu le voyais rétrécir, s'aménuiser. Tu grognais sourdement alors que la rage contre Saladin, non, contre ton père.

* Thaielsen... Ne me laisse pas dans les bras de ce fou ! *

Tu grognais contre toi même alors que Sëya et Morianne se mirent à courir. Râlant, tu les rattrapa en quelques enjambées. Tu étais robuste et rapide, comme tu pouvais préférer alors la capacité de maîtriser cette forme, bien que tu sentais que si ton nouveau petit frère s'approchais, tu pourrais de nouveau céder au chaos.

La lueur du loup grandit, aussi haut que toi. Morianne semblait refuser et grimpa sur ton dos à peine tu eusse arrivé à elle. Tu la laissas faire et d'une seule parole de sa part tu te mis à suivre l'aura du loup de Sëya, poussant un grognement enragé.

« Jusqu'à où allons nous fuir...? »
Niveau 2
avatar
Je suis dispo pour : 1/1
Identité : Histoire
Fluide
Journal
Expérience : 106

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Aän
Groupes: Hayert'Väal
Race: Demi-Dieu d'Özan & Elfe
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 2


Näzver, celui qui ne tue pas

Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Jan - 12:52
Alors que je m’étais présenté, quelqu’un derrière moi tira sur ma tunique. J’eus à peine le temps d’apercevoir un loup arc-en-ciel, dont il émanait une aura divine et bienveillante, me tirer comme pour me dire de fuir, que l’une des jeunes femmes m’attrapa par le col comme pour me demander en hurlant ce que  je ne comprenais pas dans la phrase « Demi-tour ! Fuyez ».

Alors que j’allais répondre un humain courais, comme s’il avait la mort au trousse en nous hurlant de fuir. À peine quelque seconde après, une explosion éventra le bâtiment d’où ce groupe insolite semblait venir. Euh… Je ne crois pas qu’il s’agisse d’un des pièges que Grégoire a fait mettre en place. Une créature provenant du plus profond des enfers était sortit du bâtiment en ruine. Même avec la distance, je le devinais grand, mais, selon moi, je doute que les griffes de ses bras et les débuts de cornes soient naturelles et… C’est moi où on arrive à voir ses canines d’ici ?!

La créature, sans doute à l’origine de l’ordre de fuite, poussa un hurlement. Même si je suis adepte des missions suicide, j’accepte rarement les contrats qui me mène vers une mort certaine… Quoique… Pas le temps de réfléchir Ethan ! Alors que le loup arc-en-ciel se changeait en bsurt et que la mzékil en tenu guerrière monta dessus, la mzékil au cheveux cuivré chevaucha le tigre doré et corné. Tout le monde se retrouvait avec une monture, sauf moi, mais le mage humain, qui était passé en courant comme un dératé, invoqua un cheval de feu et me somma de monter afin de fuir.

Il n’avait même pas fini sa phrase que je m’étais dirigé vers lui et avais sauté afin de monter rapidement sur le cheval, non sans jeter un coup d’œil vers la créature démoniaque. Qu’est-ce que c’était que tout ce bordel ? Comment quelque chose de la sorte a pu apparaître ici ? Autant de question qui resteront sans réponse, sans nul doute. Mais pour le moment, je gardais un œil sur la créature qui semblait bien décidée à poursuivre ce petit groupe insolite.

Cependant, je ne me faisais pas d'illusion. Nous aurions forcément à nous battre contre cette monstruosité un moment ou un autre.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Jan - 18:18
Vous prenez la fuite, et à raison visiblement. La créature qu'est devenue Saladin semble tout droit surgie du néant d'Özan et fonce après vous. Vous possédez des montures pour aller plus vite... et heureusement pour vous, car même ainsi, Saladin commence à vous rattraper. Il se met à battre des ailes et, lourdement, s'élève dans les airs, malgré le vent puissant autour de lui et la pluie qui ne cesse de tomber drue. D'ailleurs, le tonnerre continuer de gronder, et parfois de tonner même.

Vous essayez de fuir un peu au pif, du moment que c'est loin de cette créature. Mais elle commence à vous rattraper, et il va vite falloir trouver une solution. Il y a autour de vous une continuité de rues qui vont un peu dans tous les sens. Non loin de vous, il y a le sommet d'un temple qui dépasse des autres bâtiments qui vous entoure, c'est le temple de Thaä, vous en êtes sûrs, parce que son symbole est facilement visible et reconnaissable. La pointe du bâtiment s'élève assez haut, c'est peut-être même la pointe la plus haute dans tout Wasdkioljer à présent.

Barthémilius semble quant à lui quelque peu pessimiste face à la créature qui vous poursuit et commence à songer à ce qu'il va sortir comme sortilège pour vous sortir de ce pétrin. Il ne sera certainement pas assez fort pour contrecarrer le démon. A force de réflexion, il finit par hurler :

« Il faut trouver un plan !! Il arrive bientôt sur nous ! »

Morianne, alors que tous les autres sont accaparés par ce qu'ils font, tu vois ta mère naturelle vous rejoindre depuis une autre rue. Elle semble légèrement blessée, et chevauche une créature faite d'eau. Visiblement, elle manipule aussi bien le fluide dën que khan.

Sëya De ton côté, tu vois que le loup de Thaä se dirige vers le temple, c'est visiblement vers là qu'il voulait te faire fuir. Peut-être que Thaä a un plan pour vous ? Qui sait... ?

Thaielsen, tu sens la puissance d'Özan se rapprocher de vous. Tu sens sa corruption se répandre autour de lui. Tout devient froid et tu sens sa déception envers toi. Tu entends également Näzver qui proteste et s'énerve toujours plus du fait que Barthémilius le possède pour le moment.

Ethan, tu es peut-être le seul à le remarquer, mais tu vois que la créature est en train de préparer quelque chose. Tu vois que l'intérieur de sa gueule commence à luire dangereusement... comme celle d'un dragon qui s'apprête à cracher du feu.
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 775

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Je suis le Maître !
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Jan - 18:32
Morianne était monté sur le tigre étrange qui parla. Je sautais sur le dos du loup géant. Il se mit à galoper aussi vite que possible. Je priais Thaä de nous venir en aide. La pluie, battante et virant à l’orage, n’aidait en rien. L’eau ruisselait sur ma peau et mes cheveux, dégoulinant dans mes vêtements déjà bien trempés. Ils étaient tellement humides qu’ils me collaient à la peau. Malgré la pluie, je vis un temple. Je tournais la tête pour mieux le voir et vis que c’était un édifice à la gloire de Thaä. Le bsurt se dirigeait vers lui d’un pas assuré. J’hurlais aux autres de nous suivre vers le temple. Le lieu de culte serait peut-être une protection pour nous. Où, peut-être, notre tombeau.

Je n’osais regarder en arrière de crainte d’avoir peur de ce que je pouvais voir. Je sentais que Saladin nous talonnait. C’était mauvais, très mauvais. Ce qu’il était devenu était indescriptible. Il était devenu une créature d’Özan en tout point. La noirceur de son âme n’avait fait que s’obscurcir plus. J’étais effrayée et un peu en panique. Mais il fallait garder son sang-froid. Je malaxais mon fluide s’il y avait besoin. Les armes classiques n’auraient sûrement aucun effet sur le démon qu’était devenu Saladin. Je haletais à cause de la peur. L’eau rentrait dans ma bouche m’obligeant à la fermer et à me reprendre. Il ne fallait pas céder à la panique, pas maintenant en tout cas. Nous nous rapprochions du lieu de culte de Thaä.

Il faut rentrer dans le temple !

Hurlais-je aux autres. Je tournais la tête vers Saladin et vis qu’il était vraiment proche de nous. Je frissonnais de peur et de dégoût. Dieux qu’il était monstrueux ! J’arrivais la première devant le temple. Le bsurt s’arrêta et je descendis de son dos pour aller ouvrir les portes. Une fois fait, je rentrais dans le temple et attendis les autres.
Niveau 7
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 108

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 7



Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Jan - 16:00
Tout se pressait horriblement dans le fil des événements : notre fuite, le cri de la bête, Ethan rejoignant notre groupe de fuyard, l’apparition du clocher du temple de Thaä et finalement ma mère qui arriva par une autre rue. Il fallait faire vite, prendre des décisions rapidement, ne pas se laisser déborder par la quantité d'information et de choses à gérer. Je vis Sëya foncer avec le loup de Thaä vers le temple. Nous n'avions désormais pas le choix... Je hurlais alors à Thaielsen.

- Je sais que tu ne vas probablement pas aimer ça, mais il va falloir qu'on aille au temple de Thaä ! Fonce et ne t'arrête pas ! Je crois que je commence à avoir une idée de plan !

Oui, dans cette petite cervelle de moineau qu'est la mienne, venait de germer une idée, une idée brillante qui utiliserait les dons de tout le monde. Mais il fallait faire vite et faire en sorte que tout le monde m'écoute, ce qui ne serait peut-être pas évident.  Ma mère naturelle nous rejoignit alors, à dos d'une créature faite d'eau.

- Morianne !
- Pas le temps ! Il faut rejoindre le temple de Thaä ! Viens avec nous !
- Le temple ? Tu es folle ! Il faut fuir !
- J'ai un plan ! Aide-nous !

A contrecœur, elle se décida à nous suivre jusqu'au temple de Thaä tandis que nos alliés se précipitaient tous là bas.

- Il faut rentrer dans le temple ! hurla Sëya.
- Faites ce qu'elle dit !! Rentrez tous dans le temple !!!
- C'est de la folie !! Ce ne sont pas quelques murs qui arrêteront Saladin ! Tu as vu ce qu'il est devenu ? objecta ma mère.
- Il est trop rapide pour nous. On ne peut pas le fuir plus longtemps ! Nous devons l'affronter, mais quitte à le faire, autant choisir un endroit qui nous avantagera.

Nous nous précipitâmes à l'intérieur du temple. Saladin n'était plus très loin mais nous attendîmes que tout le monde soit à l'intérieur pour refermer les portes.

- Et en quoi ce temple va nous avantager ? protesta ma mère.
- D'une ! Nous avons la protection de Thaä, ici !

Je levai alors mon doigt en l'air.

- La protection de... As-tu perdu la tête ? On ne peut pas compter uniquement sur...
- De deux ! Nous avons ta puissante magie qui nous ferra gagner du temps ! Je veux que tu barricades cette porte avec ton fluide Khan !
- Mais...
- Fais ce que je dis !

Elle resta un moment dubitative mais au final, elle s’exécuta. Elle fit se dresser un mur de pierre juste derrière les grandes portes.

- De trois, j'ai besoin que toutes les personnes qui maîtrisent le fluide Ka se préparent à malaxer leur fluide et se rendent en haut du clocher, sauf toi Sëya ! J'ai besoin que tu fasses autre chose ! Tu vas également monter les escaliers du temple et te mettre en haut. Une fois que je t'en donnerai le signal, fait pleuvoir un déluge de feu dans les escaliers.

Je restais à observer les autres agir ou se préparer à agir en tout cas. Je me tournais enfin vers Thaielsen duquel j'étais descendu.

- Thaielsen, il faut que tu gardes ta forme de tigre pour le moment ! J'ai besoin de ton agilité et de ta rapidité en tant que tel. On va jouer les appâts...

C'est au moment où ma mère finit de faire s'ériger le mur de pierre que l'on entendit un craquement sinistre. La porte du temple venait de se faire littéralement exploser et on pouvait entendre Saladin rugir face au mur de pierre... Ce serait bientôt le moment de vérité.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 54

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan
Groupes: Neutre
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 30 Jan - 15:37
Tu suivais alors les indications de Morianne, t’arrêtant en sentant la présence divine qui contenait le temple face à toi, tu grognas légèrement tout en décidant à entrer de manière aveugle. Peu importe ce que tu pouvais ressentir, tu avais une confiance sans limite en Morianne, autant que celle que tu confiais à ton père.

Ignorant les plaintes de Nazver, tu la laissa descendre de ton dos et se mettre à devenir une véritable leader. Tu souris longuement avant de sentir un immense malaise te parvenir. Tu poussas un grognement, luttant contre toi même alors que tu sentais subitement la haine, le désespoir, la peine, la peur, tout s’engouffrait en toi. Tu haletais, tu voulais tant pouvoir les aider, mais finalement tu n’avais pas eu la force de garder cette forme.

« Je crains ne pas pouvoir… »

Tu décidas de changer de forme avant de céder à tes envies meurtrières, aux envies guidées par ton père. Tu remuas ta tête avant de te changer en elfe, laissant visible tes excroissances et tes longs cheveux noirs qui retombaient sur ton corps maintenant nu depuis tes répétées changements de forme alors que ton unique mèche dorée, ta lueur d’espoir, traversa ton visage haletant.

Tu te tenais le cœur et luttait contre ta panique débordant d’émotions, serrant les dents.

« Je suis désolé… Morianne, pardonne moi... »
Niveau 2
avatar
Je suis dispo pour : 1/1
Identité : Histoire
Fluide
Journal
Expérience : 106

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Aän
Groupes: Hayert'Väal
Race: Demi-Dieu d'Özan & Elfe
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 2


Näzver, celui qui ne tue pas

Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Fév - 21:32
La course-poursuite dans laquelle notre groupe se retrouvait impliqué nous mena jusqu’à un temple de Thäa. Sans vouloir paraître pessimiste et mauvais croyant, mais, j’avais du mal à croire qu’un simple lieu érigé en l’honneur de Thäa pourrait nous protéger.

Néanmoins quelque chose de bien plus important retint mon attention durant la course-poursuite. Cette étrange lueur que les mauvaise langue diront de mauvais augure. J’aurais bien prévenu les autres, mais, pour le moment, la fuite était ce qu’il y avait de plus important. Qu’est-ce que je pouvais bien faire ? Ce n’est pas dans mon habitude, mais je suis obligé d’avouer que les événements me dépasse énormément.

Dans ce qui pouvait être perçu comme un acte désespéré, je visais autant qu’il m’était possible avant de lancer ma lance en direction de la créature. Et là ! Y ce passe un truc ! Et puis voilà !… Si seulement les choses pouvaient être aussi simple… Tandis que la brindille que devait représenter ma lance pour la créature se dirigeait à peu près vers elle, j’essayais de me faire entendre de tous.

« On a un problème ! La créature prépare quelque chose ! »

Et c’était pas avec mon fond de fluide que j’allais pouvoir faire quelque chose. Malgré tout, nous parvînmes à rejoindre le temple. Là, la mzékils cuivrée prit le contrôle des opérations. Elle ordonna à ceux qui maîtrisaient Ka de malaxer leur fluide tout en nous rendant au niveau du clocher. Bien madame ! Oui, madame !

Si elle avait prévu quelque chose, je me devais, en dépit de mes réserves de fluides aux plus bas de faire tout mon possible. Me dirigeant vers le clocher, je me concentrais pour malaxer au mieux le peu de fluide qu’il me restait… Espérons que ça vaille le coup, rien que malaxer mon fluide était une épreuve, une telle épreuve que je ne pus continuer qu’avec un genou à terre et même là, ça restait compliqué… Mais je devais tenir le coup… Aller du nerf !
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Fév - 17:00
Le danger est bel et bien présent. Vous avez décidé de fuir vers le temple de Thaä et de vous y enfermer. Mais était-ce vraiment une bonne idée ? Vous faites cependant confiance à Morianne qui semble avoir un plan sans vouloir en dire plus pour le moment. Peut-être réussira-t-il à vous sortir de là, ou peut-être qu'il scellera votre destinée. Vous ne pouvez en avoir la certitude.

Ethan, tu as usé de ta lance comme javelot pour atteindre la créature... sans vraiment d'effet probant. Cela a eut sur Saladin à peine l'effet d'une piqûre de moustique, c'est très désagréable, je te l'accorde, néanmoins, ce ne sera pas suffisant pour stopper cette monstruosité. Tu t'es engouffré dans le temple suite à ce geste un peu désespéré... et tu as remarqué au-dessus de ta tête, juste en entrant, une représentation très stylisé de Thäa, une sorte de statue représentant deux ailes qui sont déployées. Tu l'as facilement remarqué car Morianne, en pointant son doigt vers le haut tout en disant que vous possédiez ici la protection de Thaä, semblait désigner cette effigie. Mais tu n'as pas le temps de tergiverser, ni de prendre le temps de te poser. Elle a effectivement demandé que les personnes qui manipule le fluide Ka se regroupe en haut du temple et tu as décidé d'obéir. Tu te dirige donc vers une assez grande porte qui mène à de grands escaliers qui montent en colimaçon. Tu remarque également, malgré tout, que la structure est soutenue par de grosse poutre en bois. Barthémilius t'as rejoint dans les escaliers et semble perplexe.

« Cette femme est folle... Complètement folle ! Mais j'espère que c'est de cette folie que viendra un plan brillant qui nous sortira de ce pétrin ! »

Sëya tu as pu entendre tout ce qu'a dit Morianne. Le plus important à présent, c'est si tu vas faire confiance ou non à son plan. La dernière chose qu'elle te demande en tout cas, c'est de monter en haut des escaliers et d'attendre le bon moment pour user de ton fluide Mez pour tout cramer.

Thaielsen, tu es épuisé suite à l'utilisation de ta forme divine. Le temps s'est écoulé et tu ne peux plus t'en servir durant un moment. Il serait peut-être prudent pour toi de ne pas t'attarder ici, mais Morianne comptait peut-être sur toi. La décision cependant t'appartient.

Morianne, j'espère vraiment que tu as un bon plan et qu'il va fonctionner, sinon tu risques de tous les faire mourir pour rien. T'as mère a érigé une barrière de roche, mais ça ne sera pas suffisant, tu en es consciente, je pense. Thaielsen semble ne plus pouvoir te soutenir pour ta fuite, et tu vas peut-être devoir réviser ton plan... à moins que Thaä soit de ton côté.

Sëya, Thaielsen, Morianne, vous qui n'avez pas encore pris les escaliers, vous voyez la chose suivante : le loup de Thaä semble pris de panique et commence à tourner autour de Morianne en couinant avant de lui mordre la cape pour la tirer en arrière. Vous voyez la mère de Morianne s'écarter de l'entrée quand soudain vous entendez un hurlement suivit d'un bruit sourd. Le mur de pierre se met à rougir comme chauffé à blanc et explose littéralement en morceau avant de laisser passer un jet de flammes noires qui semblent absorber la lumière environnante. Vous êtes aveuglés quelques instant avant de voir sortir de derrière le rideau de fumée noir, ce géant démoniaque qu'est devenu Saladin. Vous pouvez sentir son aura sombre sans avoir énormément d'affinité avec le fluide... vous savez que ce monstre n'aura absolument aucune pitié pour vous, sauf peut-être pour toi, Sëya, mais ça sera pour sûrement mieux te sacrifier à Özan par la suite. Son regard glacial semble aspirer le peu de joie qui reste en vous... le peu d'espoir... Il vous ferait presque oublier les moments les plus heureux de votre vie pour ne vous laisser que les moments les plus amers, les plus pénibles... Le désespoir... Voilà ce qu'il semble personnifier.

« Pauvres fous ! Croyez-vous que Thaä pourra vous protéger de moi, ici ? Ce temple sera votre tombeau ! » rugit-il.
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 775

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Je suis le Maître !
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 2 Fév - 17:17
Morianne donna des ordres et tous s’exécutèrent. Je restais silencieuse et apeurée. La mère biologique de Morianne érigea un mur de terre devant la porte. J’étais un peu septique mais ma dulcinée avait toute ma confiance. Le bsurt de Thaä se mit à tourner autour de Morianne et commença à tirer sa cape avec ses crocs. Soudain le mur explosa et Saladin fit irruption. C’était mauvais comme situation… Je dégainais mon épée et malaxais mon fluide. Je craignais pour la vie de mes comparses. Une chose était sûre : il me voulait vivante. Mais les autres ? Leur mort lui importait peu. Il était le mal incarné, l’avatar d’Özan. Une calamité plus que réelle. Nous nous n’en sortirions pas d’un coup de baguette. Nous allions morfler sérieusement. Il rugit alors dans une folie semi contenue :

Pauvres fous ! Croyez-vous que Thaä pourra vous protéger de moi, ici ? Ce temple sera votre tombeau !

Je me crispais, apeurée. Mon regard se dirigea vers Morianne et silencieusement, avec le pendentif, je l’implorais de nous sauver. Je tenais mon épée, prête à en découdre avec cette monstruosité. J’étais sûre que ma mère biologique allait intervenir. C’est alors que le bsurt de mille et une couleurs se jeta sur le possédé. Mais la créature maléfique esquiva l’attaque sans peine. Le bsurt vint vers moi. Peut-être était-ce pour me protéger. Qu’allions-nous devenir ? Qu’allait-il advenir ? Je ne pouvais abandonner, cela aurait été un crime. Je devais affronter dignement Saladin. Je finis par courir vers les escaliers et les montais quatre à quatre. Maintenant j'attendais le signal de Morianne pour user de mon fluide Mez.
Niveau 7
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 108

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 7



Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 3 Fév - 17:36
Je voyais avec désarroi Thaielsen reprendre sa forme elfique, s'excusant de ne pouvoir répondre favorablement à ma requête. Nous avions à présent un problème de taille, je ne savais si je pourrais appliquer correctement mon plan sans sa forme de tigre. Il faudrait bien faire sans, cependant, mais cela représentait un risque énorme pour moi. Je me mordis nerveusement la lèvre inférieure et essayer de réfléchir le plus rapidement possible.

- Merde... Merde merde et merde... C'est... c'est pas grave, Thaiel... V... Va ! Courre ! Rejoins les autres en haut !

Ethan et Barthémilius étaient déjà partis vers les escaliers, ce qui était un bon point. Je voulus alors m'adresser à ma mère biologique pour lui demander quelque chose, mais je ne sus comment m'adresser à elle... Je ne pouvais vraiment pas l'appeler « mère », je ne réservais ce nom que pour celle qui m'avait élevée, celle qui m'avait vue grandir, ma « vraie » mère. C'est à ce moment là que je remarquai le loup de Thaä se mettre à japper et me tourner autour avec nervosité. Il me tira finalement en arrière par la cape et je me mis à protester.

Cependant, le loup venait de me sauver : le mur de roche érigé par ma mère biologique rougit d'un coup et explosa en morceaux, projetant des débris brûlants. Le loup m'avait évité de me prendre l'assaut de plein fouet. Loué soit Thäa, il continuait de me protéger et moi de croire en lui ! Le monstre cria alors avec fureur et s'exprima de sa voix sombre et roque :

Pauvres fous ! Croyez-vous que Thaä pourra vous protéger de moi, ici ? Ce temple sera votre tombeau !

Je sentis toute la détresse de Sëya monter en moi, étant liées l'une à l'autre par le médaillon. Elle pouvait sentir que j'étais toute aussi tendue qu'elle et que même si je le voulais, je ressentais énormément de peur. Mais je n'allais pas commencer à courir en implorant Jurk et Gar'Haz d'avoir pitié de mon âme, il fallait que j'affronte cette chose qui fut mon père naturel.

Le bsurt se jeta sur Saladin qui recula d'un pas et esquiva facilement son assaut malgré sans grande taille. Rapide le bougre... Un colosse aussi rapide... ça n'allait pas être facile à vaincre, mais pas impossible ! Par Thäa, j'allais le vaincre, mais pas seule. Le loup revint vers Sëya qui restait encore indécise. Je lui transmis par la pensée de ne pas oublier la tâche que je lui avais confié et elle s'exécuta sur le champs, s'en allant en courant vers les escaliers.

- Thaiel ! Va rejoindre Sëya et les autres ! Je m'occupe de lui !
- Vous ne pourrez m'échapper ! Il est inutile de fuir !
- Faux ! D'un : Je ne fuis pas ! De deux : Thäa me protège !
- Pitoyable descendance... Tu vas payer cher ton orgueil et ta foi aveugle en Thaä !

Je m'écriais alors avec férocité et créais dans la foulée deux pics de glace que j'envoyais se projeter en l'air. Ils manquèrent cependant Saladin... mais eurent sur lui l'effet que je voulais. Il usa de sa magie pour se créer une barrière d'ombre, qu'il dissipa aussitôt qu'il vit que mon attaque avait raté.

- Manqué ! Ne sais-tu donc point viser ? Décevant... Très décevant !
- Oh si ! Je sais viser ! Et même très bien ! Hé hé hé ! Je te l'ai dit ! Thäa me protège ! répétai-je en levant le doigt en l'air avec un sourire assuré.
- Quoi ?

Un craquement sinistre se fit alors entendre. Mon plan commençait à se mettre en place. Mes pics ne visaient nullement Saladin, mais l'effigie stylisé de Thaä qui trônait au-dessus de l'entrée... et accessoirement au-dessus de Saladin. La statue s'arracha du mur sous l'impact de la glace et tomba lourdement sur la créature d'Özan qui poussa un hurlement de douleur.

- Hé hé ! Idiot ! Idioooot !!! Ahahaha !

Ma mère biologique me regarda avec un air stupéfait et n'arriva pas à cacher un certain sentiment de fierté, mêlé à de la fascination.

- Bien... Bien joué !
- C'est pas fini ! Ça ne le retardera pas très longtemps ! Faut y aller !

Mais c'était peine perdue pour moi... Je tenais à peine sur mes jambes, comment pouvais-je le fuir ? C'est à ce moment là que je me rendis compte que le loup de Thäa était toujours là, à mes côtés, me regardant avec ses yeux pleins de perplexité.

- Thäa... Je vous aime ! Vraiment !

Je sautais sur le dos du canidé et me tournais alors vers Saladin qui commençait à dangereusement s'extirper des décombres de la statue. Il se mit à rugir de colère, ce qui provoqua une puissante onde de choc qui nous fit reculer en arrière. Mais je tenais bon, et le loup de Thäa également.

- Hé !!! Toi ! Idiot ! Tu continues à penser que tu peux t'en prendre à nous alors que nous nous trouvons sous la protection de Thäa ?
- Petite impertinente ! Je vais te faire regretter le jour de ta naissance !!
- Fallait se retirer au bon moment pour ça !

Oui... ça manquait cruellement de raffinement, mais ça l'avait mis suffisamment en colère pour qu'il se jette à ma poursuite sans se poser de question. Il fonça vers nous... Thäa que j'eus le souffle court à ce moment là. Je crus que mon cœur s'arrêterait sur l'instant. Le loup démarra en trombe et évita l'assaut du démon. Je lui fis signe de se retrancher dans les escaliers, ce qu'il fit. Il courut comme un fou et nous commençâmes l'ascension, poursuivis par la créature en fureur.

- Sëyaaaaa ! Prépares-toi à foutre le feu !!! hurlais-je avant de me rendre compte que j'avais toujours mon pendentif pour lui transmettre le message par télépathie, ce que je fis immédiatement pour être sûre qu'elle soit prête.

Je vis ma mère biologique nous attendre tout en haut de l'escalier aux côtés de Sëya. Elle avait pris la fuite bien avant nous, mais dans l'urgence de la situation, je ne l'avais pas vu se mouvoir pour prendre les escaliers. Mais c'était parfait... Elle nous serait d'une grande aide face à Saladin... Et Thaiel ? Où était-il ? Avait-il monté les escaliers comme je lui avais demandé ? Je n'en savais rien...
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 54

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan
Groupes: Neutre
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 10 Fév - 17:25
A la demande de la joueuse, je vais décrire ce qui se passe pour Thaielsen.

Thaielsen, tu te retrouves nu et apeuré face à une menace terrible. Morianne semble avoir un plan pour affronter la bête et te demande de fuir. Tu ne sais pas trop quoi faire, tu es paralysé par des sentiments négatifs. Tu commences tout de même à reculer, effrayé par la puissance de Saladin qui ne semble pas très affecté par le premier stratagème de Morianne. C'est à ce moment là que sa mère te vient en renfort et te tire avec elle vers les escaliers. Vous les gravissez rapidement, croisant Sëya sur votre route.

Elle t'abandonne finalement à ton sort, préférant prêter main forte à Sëya, plutôt que s'occuper de toi. Il te semble qu'à ses yeux, tu es comme qui dirait un poids mort, tu es presque même... indésirable, même si elle ne l'a pas clairement dit. Tu continues brièvement ton chemin, légèrement déstabilisé par tout ceci, et tu finis presque par abandonner espoir, avant de croiser le regard du mage Barthémilius. Tu sens dans ses yeux, une lueur enflammé, cette lueur qui est le reflet de son humanité, de tout ce qu'il y a de plus fervent dans les sentiments humains. Il retire son long manteau rouge, et d'une voix suave te dis ceci :

« Tiens ! Mets ceci ! Ce n'est pas que ta nudité me dérange, bien au contraire, entre homme virils, il n'y a pas de honte à avoir... mais tu vas chopper froid, mon gars ! »

Il pose son manteau sur tes épaules, et en l'enfilant, tu peux sentir sa chaleur parcourir ton corps. Il semble si chaud et si confortable, que tu te sens soudainement mieux, plus à l'aise. Tu en as presque oublié Näzver que tu vois entre les mains du magicien qui te regarde avec un léger air soupçonneux.

« Et je suppose que ceci t'appartient, n'est-ce pas ? Si j'étais toi, je ne le laisserai pas entrer en possession de notre ennemi actuel... si tu vois ce que je veux dire ! »

Tu peux entendre Näzver te parler... il ne semble pas très emballé par l'idée de tomber entre les mains de Saladin.

Il a raison ! Thaiel ! Me laisse pas entre les mains de ce dégénéré de Saladin ! J'le sens pas ce type ! Rien que de boire son âme... brrrr... je n'imagine même pas à quel point il doit être tordu maintenant qu'il n'en a plus... *

Et c'est à ton tour de poster Ethan.
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 775

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Je suis le Maître !
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 8:54
Ah ! P’tain ! Pomper mes dernières réserves de fluides me donnait l’impression qu’on essaie de m’arracher un truc qui serait tellement accroché au fond de moi qu’on m’arracherais l’intégralité de ce que à quoi ce truc est attaché.

Pour le rien arranger, c’est un tel bordel à l’intérieur du temple qu’on dirait une fête très bien arrosée. Ça explose, ça hurle et ça doit sans doute courir dans tout les sens. Malgré tout cela, je tentais de me concentrer sur mon unique objectif du moment : Malaxer ce qu’il me restait du fluide. Et autant dire qu’avec leur boxon et l’impression que j’essayais de moi-même m’arracher mon âme, c’était une mission bien compliquée.

Pour ne rien arranger (Bien que c’était bien moins handicapant que le reste), un elfe avec des excroissances dans le dos arriva totalement nu. Qu’est-ce que… Oh et puis merde ! Pourquoi je me pose toute ces questions, moi ? En plus les excroissances de ce nouveau gusse me fait penser au… Attend… C’est quand même pas… Bon bah… Je crois que si je survie à cette bataille, je pourrais affirmer que j’en ai vu des choses… Bien plus que ce que peut voir un humain en toute une vie.

L’autre mage… Je sais même pas comment il s’appelle. Donc l’autre mage lui donna son manteau pour éviter qu’il chope froid et lui fit une remarque sur son étrange bâton. Une arme qui ne devait, apparemment, pas tomber entre les mains de nos ennemis. Qu’est-ce qu’il voulait dire par là ? Serait-il possible que… J’irai lui demander après la bataille… Si nous y survivons. En tout cas, je peinais à malaxer en continue le peu de fluide qu’il me restait. Pourvu que le plan de la mékils fonctionnerait, car dans tout les cas, je serais dans le mal après.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 18:37
Les choses commencent à se compliquer à présent. Morianne, tu as fait tomber sur Saladin, la statue de Thäa, mais ce dernier semble s'en être plutôt bien remis. Il est même plutôt furieux de ce que tu lui as infligé et se met à ta poursuite. Alors que tu montes les marches, tu l'entends grogner derrière toi. Il est légèrement trop grand pour se mouvoir correctement dans l'escalier, il a du mal à progresser, mais tant bien que mal, il y parvient, détruisant les murs sur ses côtés comme s'il ne s'agissait que de fétus de paille.

Il n'y avait visiblement rien pour l'empêcher de progresser, sauf peut-être Sëya? Toi qui attends en haut des marches, tu vois Morianne vous rejoindre et se positionner derrière vous. Sa mère biologique semble prête à t'aider à déverser un torrent de flammes sur ce monstre, malaxant depuis tout à l'heure son fluide. Vous voyez déjà Saladin arriver, hurlant toute sa rage et sa colère. C'est maintenant où jamais de faire pleuvoir les flammes sur lui.

Thaielsen, je ne te fais pas plus de description que je ne t'en ai déjà donné au post précédent. Mais tu as tout de même quelque chose en plus qui se révèle à toi : les cris lointains de la bête tandis que vous continuez de progresser vers le toit du temple. Vous passez une porte, Ethan, Barthémilius et toi et vous retrouvez enfin sur le toit, sous la pluie battante. Barthémilius est déjà en train de malaxer son fluide de foudre depuis un moment alors qu'il fait une espèce de grimace un peu bizarre, mélange à la fois de dégoût et de perplexité. En réalité il semble surtout prêt à en découdre avec la Bête !

Ethan, tu crois comprendre que l'arme dans les mains de Barthémilius se trouve être une arme maudite d'Özan. Il la confit à Thaielsen, confiant, mais tu te méfies... cette arme pourrait bien causer votre perte à tous les trois... et également aux autres. Tu restes sur tes gardes malgré que ton esprit soit concentré sur ton malaxage de fluide. La foudre gronde toujours, et tu te demande si cela est vraiment une bonne idée de manipuler du fluide de foudre comme ça... Ou peut-être est-ce justement le but de Morianne...

Exceptionnellement, pour ce tour ci, en raison d'événements particuliers, je ferais une intervention à chacun de vos posts. N'y voyez là aucune mauvaise intention de la part du MJ, il s'agit simplement de faire en sorte que tout le monde puisse être acteur de l'action qui va se dérouler (correctement ou non d'ailleurs *rires machiavéliques*).
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 775

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Je suis le Maître !
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 19:04
J’avais gravi les marches quatre à quatre. Je malaxais mon fluide mez tant que faire se peut. Les autres arrivèrent en haut des escaliers talonnés par Saladin. Je sentis mon cœur s’emballer et mon corps trembler. Je regardais Morianne et sans avoir eu d’ordre j’envoyais un mez’noï sur le père biologique de Morianne. Cela ne sembla pas le ralentir plus que ça, cependant il stoppa son avancé et émit un rire cynique. Que devais-je faire ? Je renvoyais une boule de feu sur l’arcaëllien, enfin ce qu’il en restait. Mais l’être semblait ne pas ressentir la douleur. Je pestais intérieurement.

Il est bien trop fort pour nous !

M’écriais-je à l’attention de ma dulcinée. Il fallait trouver une parade, un moyen de le détruire définitivement. J’envoyais une autre boule de feu dans sa direction. Il continuait de rire machiavéliquement. J’étais épuisée et mes jambes cédèrent sous mon poids. J’appuyais ma main gauche sur la paroi murale et me relevais tant bien que mal. La peur m’habitait tel un monstre grouillant. Il fallait bloquer Saladin et vite….. Usant de mes dernières force j’envoyais un mez’noï encore plus puissant. Les rambardes en bois prennent feu et Saladin recule un peu, se pliant en deux. Les poutres alentour commencent à brûler aussi bloquant Saladin dans son avancé.

N’ayant plus de force, je fais volte-face et m’enfuie avec les autres sur le toit. Il pleut toujours autant. De toute façon je n’ai pas eu le temps de sécher. Je malaxe mon fluide Ka, cela pourrait être utile.
Niveau 7
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 108

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez
Groupes: Principauté
Race: Demi-Déesse fille de Thaä et d'un mzékils.
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 7



Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 15 Fév - 19:13
Sëya, tu as balancé une véritable avalanche de sorts de feu sur Saladin, mais ceux là n'ont eu que peu d'effet. Tu as finalement décidé d'opter pour une dernière et puissante boule de feu qui a touché les poutres alentours. Tu vois que la mère de Morianne a décidé de faire pleuvoir un torrent de flammes, ce qui te fait un peu penser à un souffle de dragon. Il prend toute la larguer de l'escalier et vient lécher d'autant plus les poutres que tu as déjà mises en feu.

Tu décides de fuir sur le toit, et tu as songé que concentrer un peu de fluide Ka serait une bonne idée, et tu as bien fait. Ton action sera peut-être décisive pour la suite. En tout cas vous entendez tous les poutres des escaliers commencer à craquer et à céder tandis qu'une bonne partie de l'édifice commence à s'écrouler sur lui même, faisant tomber la Bête sous une avalanche de pierre. Mais cela sera-t-il suffisant ?

C'est à ton tour Morianne, et ta mère te presse de fuir l'endroit qui commence à ne plus être très sûr et stable. Tu dois te dépêcher de sortir de là au risque de finir ensevelie sous les gravas.
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 775

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Je suis le Maître !
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Fév - 9:43
Sëya fit pleuvoir un déluge de feu sur Saladin, mais celui-ci ne sembla pas en être déstabilisé. Pire encore, il en riait tant cela était inefficace contre lui.

- Il est bien trop fort pour nous ! me cria-t-elle.
- Continue !! Vise les poutres !  lui rétorquais-je.

Je ne sais si elle m'entendit dans tout ce vacarme, mais sa dernière boule de feu qui était quand même assez conséquente, explosa et mis le feu aux poutres. Bien joué, mais ça ne serait surement pas assez pour les faire céder aussi rapidement que je l'aurai voulu. Je tournais ma tête vers ma mère biologique et la vit se mettre à lancer un puissant souffle de flammes qui embrasa encore plus les poutres de soutien et celles-ci commencèrent à craquer.

QUOI ? NOOOOON !!!  hurla Saladin qui venait de se rendre compte de la chose.
Prochaine destination : le rez-de-chaussée !!!  lui criais-je avec satisfaction.
Petite gâaaaarce !!!  

Les poutres cédèrent et l'escalier se mit à s'affaler sur lui même, emportant Saladin dans sa chute. J'eus à peine le temps de me tourner vers Sëya qu'elle était déjà partie.

Dépêche-toi, Ba... Morianne ! Allez, vite !  me hurla ma mère.
Fonce ! J'arrive !  lui répondis-je.

Je fis signe au loup de Thäa de foncer, ce qu'il fit sans hésitation. Ma mère et moi sortîmes des escaliers en train de s'effondrer pour rejoindre le toit où tout le monde nous attendez.

Personne n'est blessé ? Tout le monde est prêt ?  
Prêt ? Tu penses vraiment que lui faire tomber un escalier sur le coin de la gueule n'était pas suffisant ?  s'étonna Barthémilius, le mage.
Ça m'étonnerait... Préparez vous !! Dès que vous le voyez, vous lui balancez tout à la gueule !

Je me retournais alors vers la sortie des escaliers, constatant qu'elle s'était également effondrée sur elle même suite à mon passage. J'avais eu chaud on dirait, et ce n'était pas encore terminé. Le loup de Thäa n'aurait pas été là... Je serais sûrement morte avant d'avoir vu mon plan se dérouler. Encore un peu... encore un peu et nous pourrions peut-être le vaincre.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 0/1
Expérience : 54

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Dën, Äan
Groupes: Neutre
Race: Mzékils
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Je suis un mal... mais un mal nécessaire.

Le pendentif des âmes sœurs :


Pouvoir:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 16 Fév - 10:17
Morianne, tu t'es sortie in-extremis de cette situation délicate, mais comme tu le prévoyais, rien n'est encore fini. Alors que tu conseilles aux autres de se tenir prêt, vous entendez et sentez tous le sol trembler et des secousses se faire de plus en plus puissantes. La tour qui mène au toit commence à se fracasser pour de bon et vous voyez commencer à sortir des gravas une main noire, velue, et griffue.

Les pierres roulent les unes sur les autres et le monstre qu'est devenu Saladin jaillit de sous les décombres. Il commence à se changer, se transformer encore... et encore... Ses bras prennent de l'ampleur, une longue queue commence à pousser dans son dos et il y a comme des espèce de piques qui lui sortent du corps... grognant et hurlant comme un démon avide de chair arcaëllienne. Le tonnerre gronde, un éclair frappe non loin du temple et un instant, éclaire l'immonde Bête dont les yeux brillent d'un éclat malveillant, ses pupilles se réduisant à deux grandes fentes noires qui vous observent avec fureur.

Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 775

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Je suis le Maître !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Kaïl :: Ouest :: Wasdkioljer-