L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Une rencontre intéressante [libre]

 :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Zaï’Lou :: Ouest :: Youëh Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 6 Déc - 17:08
Assise près du feu, je regardais par la fenêtre le va et vient des gens. L’hiver était là ayant recouvert de son doux manteau blanc les rues. Le froid me glaçait le sang mais je me réchauffais en buvant quelques verres. Je soupirais dessinant un halo de vapeur dur le carreau de la fenêtre. Les élèves étaient rentrés chez eux pour ceux ayant une famille. Ils avaient trois semaines de congé. Je m’ennuyais ferme dans cette école à l’abandon. On frappa à la porte ce qui me fit sursauter. J’invitais la personne à entrer, c’était une servante. Elle m’apportait le courrier du jour. Je la remerciais et la congédiais aimablement. J’entrepris d’ouvrir mes missives avec patience. Il y en avait une dizaine. Rien de bien fascinant, essentiellement des factures.

La journée se passa sans que rien ne vienne me déranger. Une fois la nuit tombée, je pris ma cape en laine et sortie de mon bureau puis de la demeure pour me rendre dans une taverne que je fréquentais. Au loup d’or qu’elle s’appelait. Plutôt chic et bien famée. Il y avait beaucoup de bourgeois et de riches propriétaires. Je m’installais à ma table habituelle, près du feu. Commandant une bouteille d’hydromel et du fromage, j’observais la pièce. Il y avait beaucoup de monde ce soir. Je jetais un œil vers la fenêtre et vis qu’il neigeait. J’enlevais ma cape et la déposais sur le dossier de ma chaise. Ma commande, comme toujours, arriva rapidement. Je pris un morceau de chèvre et du pain et dégustais le tout avec ferveur. Ensuite je me servis un verre d’hydromel et le dégustais avec envie. J’aimais l’alcool, un peu trop diront certains. Mais chacun son vice comme je disais. Un sourire illumina mon visage à la première gorgée. La journée avait été maussade et ce soir je comptais bien m’amuser. En plus il y avait une barde qui chantait de merveilleuse mélodie accompagnée d’une harpe. Que du bonheur.

Les verres s’enchainèrent à leur rythme et bien vite je fus saoule. Mais je savais me tenir. Je mangeais en même temps que je buvais ce qui ralentissait un peu le taux d’alcoolémie. Soudain la porte s’ouvrit, apportant le froid. J’eus un frisson qui me parcourut l’échine. Je ne daignais même pas regarder le nouvel arrivant, trop occupée à boire. Mon visage s’illumina un instant en songeant que cette personne allait peut-être venir à ma table. Je pourrais faire la causette ainsi. J’attendis avec patience et qui vivra verra.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Déc - 18:22
Reconnais ce tour
Si gai, si facile,
Ce n’est qu’onde, flore,
Et c’est ta famille !… etc…

Rimbaud



Phadransie La Noire et sa BlackWasp s'étaient échouées en urgence sur les terres de Zaï'Lou. L'une plus morte que vive, déjà inconsciente. L'autre fière et haute, la coque lustrée et briquée, les voiles bien resserées contre leurs vergues, le Jolly Roger abaissé. Et le mortier à gemme Thä, étincelant, bien cinglé sur le pont principal du vaisseau Royal, bouclé sur ses affûts, sa gueule béante ouverte sur un enfer qui semblait encore plus noir que le nom de sa Capitaine. Phadransie n'avait pas de souvenirs de son arrivée sur Zaï'Lou. Les habitants du village de Lÿñor, là ou s'était échouée en urgence la Guêpe barrée par le nouveau Premier Lieutenant de Noire qui se mourrait, avait prodigué à la pirate les premiers soins, puis l'avaient faite transporter en urgence à Youëh. Lÿñor n'était qu'un village modeste, et peu d'habitants maîtrisaient le fluide Aän. A son inverse, Youëh était une cité de grande taille, ornée d’académies et d'écoles de magie, et les soigneurs s'y trouvaient en grand nombre. Phadransie La Noire s'éveilla un beau jour à l'intérieur de l'hopital de la cité. Ses souvenirs ne lui revenaient qu'en bribes, et elle enragea à l'idée de savoir sa BlackWasp loin d'elle, à Lÿñor et au coeur de toutes les convoitises. Le Second de bord la gardait précieusement à l'ancre, paraissait-il, mais Phadransie La Noire faisait preuve de paranoïa. On lui avait dérobé le Seventh Son. Qu'est-ce qui prouvait qu'on ne lui déroberait pas sa BlackWasp ? Sans parler de son mortier et de son canon à gemmes ? Non, elle ne pouvait pas demeurer là, à engloutir jour après jour du lait de pavot, de l'hydromel et des infusions arômatiques, par May'Veal !

Ainsi, sitôt qu'elle le put, et après des semaines de rédemption et d'alitement, elle quitta l’hôpital. Elle paya une auberge afin de disposer d'un lit à son avantage, et passa deux jours ici. Son épaule la faisait toujours souffrir, bien sûr, mais elle demeurait guérie sous son bandage. Phadransie était passée près de saluer Gar'Haz ! Mais elle allait vivre, et continuer à glorifier la mort avec simplicité sur les Grand'Eaux !

La Noire, originaire du Sud-Est d'Arcaëlle, était peu habituée au mode de vie de Zaï'Lou. C'était la première fois qu'elle posait le pied sur ce continent, l'air était frais, les aliments différaient de ce qu'elle connaissait, les mœurs également. Pour l'instant, elle passait la plupart de ses journées à dormir, trop épuisée pour joindre Lÿñor, ou même s'enfoncer un peu trop loin dans Youëh. Sa seule expédition se résuma à un rapide tour chez un marchand afin de changer sa chemise trempée de sang, poisseuse de crasse et d'embruns, ses bottes usées et son pantalon déchiré. Puis un soir, elle planta là l'auberge et entra dans une taverne.

« Quitte à se soigner, par l'enfer, autant bien se soigner !

La bouche pâteuse, elle commanda ce qu'il y avait de plus fort dans ce "trou à rats" et se prit la tête entre la main. Bon, si la soirée se passait bien, songeait La Noire, je regagne la BlackWasp et la Suppure dès demain ! Elle ne remarqua pas, à quelques pas d'elle, son ancienne connaissance aux cheveux argentés, Vÿdareen.

Elle ne la remarqua pas, car Phadransie La Noire était trop occupée à se torturer l'esprit.

- Renarde, petite pute. Je regrette tellement. Tu me manques...»
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Tout RP
Expérience : 218

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/aracnor
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Déc - 18:41
J’observais les flammes ronronner tranquillement dans l’âtre tout en buvant. Je détournais mon regard du feu et observais la pièce d’un œil morose. Soudain mon regard s’arrêta sur une personne familière. J’eus un sursaut de surprise mais ne bougeais pas. Je portais, sans m’en rendre compte, mon verre vers mes lèvres, buvant le délicieux nectar. Je réfléchissais, devais-je aller saluer la Noire ou pas ? Je fis tourner le délicieux liquide dans le verre. Je déposais mon contenant sur la table et me coupais un bout de fromage en quittant des yeux Phadransie. Une fois le pain et la tomme engloutis, je reportais mes yeux vers la Noire. Je ne m’étais toujours pas décidée à aller la voir. Je soupirais longuement, allais-je marcher droit ? Ne risquais-je pas de tomber lourdement comme une épave ? J’étais une outre bien pleine. Je tapais du poing sur la table, décidée à aller saluer ma connaissance. Je me poussais en arrière et me levais, sûre de moi. D’un pas titubant je m’approchais de Phadransie et posais une main sur son épaule une fois le chemin parcouru. Sans bonjour ni rien, je lui proposais de venir à ma table et m’en allais sans attendre sa réponse. Je tombais lourdement sur ma chaise qui grinça sous mon poids. Je me saisis de mon verre et le vidais d’une traite. Une fois fait, je saisie la bouteille et m’en servit un autre. Je le dégustais avec passion et envie. Puis, délicatement, je le posais sur la table ronde en bois de chêne. Je m’avachis sur ma chaise, attendant de voir si la Noire allait venir me rejoindre. Après tout c’était son choix et non le mien. Mon regard se perdit dans le vide. Si elle ne venait pas je serais sûrement déçue. Mais si elle venait, ce serait un moment de joie intense. J’allais pouvoir parler à quelqu’un. Ne pas boire seule. La barde entama un morceau mélancolique avec sa harpe. Je posais ma tête sur la paume de ma main. Battant la mesure du pied, je patientais, elle en mettait du temps cette Phadransie ! Je visais mon verre à nouveau et me servis encore. Je coupais un bout de chèvre frais et le tartinais sur une tranche de pain. Je portais le tout vers ma bouche et croquais de façon gourmande dedans.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 7 Déc - 19:28
Sous les draps la ligne exquise du dos
Ondulait, et dans l’ombre des rideaux
L’haleine montait, rythmique et légère ;
Un sommeil heureux et calme fermait
Ses yeux, et ce doux mystère charmait
Les vagues objets parmi l’étagère,

Verlaine



« Aye, Vÿdareen.

D'une voix lasse, bien que non allégée de son tranchant habituel, Phadransie tira la chaise près de l'humaine et vint s'y asseoir. Elle tenait en main une choppe de bière encore pleine, qu'elle entreprenait de vider à grandes lampées. Étrange coïncidence que les coïncidences, justement. Voilà qu'elle avait fait équipe avec cette Vÿdareen dans l'affaire Khengis, il y avait à peine quelques mois de cela, et aujourd'hui elle la retrouvait, là, dans cette taverne paumée de Youëh, plantée ainsi comme couenne de lard. Rien que le nom de la ville puait la perdition. Lors de leur dernière alliance, elles avaient terrassé à elles-deux une jolie petite troupe d'officiers du Nord. Juste avant cela, le Virenpien monstrueux lui déchirait l'épaule de part en part et écrasait sous ses poings le minois de Vÿdareen. A l'observer d'un rapide coup de l'oeil, La Noire la jugea de bonne mine. Elle mangeait avec appetit, et c'était un euphémisme.
Elle, n'avait plus son tricorne depuis son réveil à l’hôpital, et le déplorait amèrement. Au moins, son fidèle crochet, ses armes, ses bijoux et des vêtements propres et neufs l'accompagnaient. Et elle était propre d'une douche de la veille même si son ventre était vide depuis plusieurs heures. Elle tenta de chasser de son esprit le nom de Renarde. Si il était vrai que tout le monde traînait avec lui ses fantômes, ceux de la jeune Capitaine Phadransie n'étaient pas de plaisante compagnie. Elle porta son verre à ses lèvres, sans regarder sa voisine de table.

- Tu as pas mal bougé depuis Hytan'Ek toi aussi. »
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Tout RP
Expérience : 218

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/aracnor
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Déc - 9:08
Phadransie avait fini par me rejoindre et me salua à sa façon. Je mâchais ma bouchée et l’avalais puis dis :

Salut la Noire !

Elle s’était assise à côté de moi et je pouvais sentir son parfum m’enivrer. J’avais oublié sa grâce et sa beauté sauvage. Je terminais ma tartine sans cérémonie et proposais du fromage à la Noire. Je mis le plateau entre nous deux. Je bus une large lampée d’hydromel et déposais mon verre sur la table. Après un long silence Phadransie me dit :

Tu as pas mal bougé depuis Hytan'Ek toi aussi.
Oui, en effet. Mais je suis rentrée à la maison mère depuis quelques temps déjà. J’ai eu une drôle d’histoire avec une esclave que j’ai affranchi. M’enfin, aujourd’hui est un autre jour ! Et toi, qu’est-il advenu de ta personne ?

Demandais-je avec curiosité. Pas une curiosité malsaine mais plutôt une curiosité amicale. Je pris un bout de tomme et le portais à ma bouche. J’étais curieuse par nature. Certains disent que c’est un défaut, mais moi je ne pense pas. Ça permet de belles aventures. Et qui dit aventures, dit rencontres ! Un frisson me parcourut l’échine. L’aventure….. Comme ça me manquait !
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Déc - 11:27
Que ferai-je de la lyre,
De la vertu, du destin ?
Hélas ! et, sans ton sourire,
Que ferai-je du matin ?

Hugo



Moi ? Bah j'ai fais passer ma Seconde pour une mutine afin de mettre le crochet sur un bon pretexte qui inciterait mes gars à l'abandonner pour morte sur une île désertes à des centaines de lieues de là, confetti paumé sur l'océan. Et mieux que ça ! Je l'ai achevé moi-même, lui préférant une mort lente, en transperçant ses chevilles et son épaule de mon sabre. A part ça j'ai failli y passer à cause de cette blessure à l'épaule mal soignée de la dernière fois, j'ai frisé l'amputation du bras avec la seule main valide qu'il me reste et, morbleu de merde ! je me suis réveillée y a moins de quatre jours dans cette ville de rats, loin de ma BlackWasp sous le commandement d'un Second dont je me rappelle tout juste le nom !

« Bah, l'entreprise, les trésors, l'aventure, tout ça. Je resterai pas dans ce trou à merde, y a ma BlackWasp qui m'attend au port, plus loin.

Phadransie, l'air morose, déjà fatiguée, termina sa choppe de bière et en fit la commande d'une seconde sur l'instant. Avait-elle envie de causer avec cette Vÿ ? Qui était-elle au juste ? Une riche marchande vu sa façon de parler. Au tout début, La Noire l'avait prise pour une technomancienne.

Elle fit un rapide examen de son état et de sa personne, et jugea plus agréable un peu de compagnie plutôt que retourner à la solitude de ses draps froids de l'auberge. Non pas qu'elle craignit le froid ni même la solitude. Mais à force de broyer du noir -haha ! la belle ironie !- elle en venait à accueillir l'invitation de Vÿdareen avec une certaine sincérité, voire une affabilité qu'elle tenta de dissimuler au mieux sous un visage de sévérité, quoique tiré par la fatigue. La pirate se saisit avec sa main bagué d'une tranche de pain qu'elle rompit en deux, avant de la porter à ses lèvres et :

- Morbleu, elle vient ma bière ou quoi !

Une fois resservi, elle la termina cul sec. Un rot lui échappa, elle s'essuya les lèvres d'un revers de la manche et arrêta la serveuse en tendant son bras muni du crochet sur son passage.

- Laisse-moi la carafe, va. Tu s'ras bonne, l'amie !

Et elle entreprit d'y tremper directement ses lèvres. Ce fut une fois bien pleine et de la mousse blanche aux commissures de ses lèvres qu'elle se tourna à demi vers Vÿdareen.

- Oublie pas que j'viens de l'Est d'Arcaëlle, moi. Je me sens pas trop chez moi, ici. Pis j'ai des choses à faire à la Suppure ! »
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Tout RP
Expérience : 218

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/aracnor
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Déc - 13:42
Et toi, qu’est-il advenu de ta personne ?

Lui demandais-je de façon aimable. Je portais mon verre vers mes lèvres en attendant sa réponse qui ne tarda pas. Elle avait continué son bonhomme de chemin de Pirate. Elle m’annonça ne pas vouloir rester ici trop longtemps car son navire était ailleurs. Je remarquais qu’elle avait les traits légèrement tirés. Était-elle fatiguée ? Peut-être…. Je soupirais ne sachant quoi dire de plus. La barde entama un morceau joyeux et plein de vitalité. Une fois encore mon pied battit la mesure. J’aimais cet air entrainant. Je regardais alors la Noire et lui souris timidement. Elle s’énervait car sa bière n’arrivée pas assez vite. Une fois servie, elle engloutit la boisson cul sec et demanda le pichet après avoir roté. De nouveau, je soupirais et fixais mon regard sur le feu. Je songeais que je la mettrais bien dans mon lit cette petite pirate. Je me redressais sur la chaise qui grinça légèrement. Je regardais à nouveau Phadransie et lui souris avec ravissement lorsqu’elle parla. Je lui expliquais alors que j’avais grandi sur les routes apprenant le langage des canidés et des lupans. Je lui avouais que cette vie me manquait un peu. Je soupirais en buvant le reste de mon verre qui était à moitié plein. Je me resservis terminant la bouteille. Je fis signe à la serveuse de venir et lui commandais la petite sœur. Je trempais mes lèvres dans le nectar divin et frissonnais de plaisir. J’avais envie de m’amuser ce soir et pourquoi pas avec Phadransie. Après tout, elle devait avoir des envies comme tout le monde. Sinon j’irais aux putes…. J’en connaissais une qui criait fort bien. Annabelle qu’elle s’appelait. Une belle tahora aux cheveux roux et longs, au regard pénétrant d’un bleu enivrant. Je déposais mon verre sur la table en souriant. Je posais une main sur l’épaule de La Noire et lui dis que j’étais heureuse de la retrouver. J’étais complétement saoule et cela me désinhibée. Sans vraiment m’en rendre compte, je déposais un baiser sur la joue de Phadransie. Je sentais au fond de moi que cela allait la fâcher. Mais je ne pus m’en empêcher. Je ramassais mon verre et bue encore quelques lampées. Je souriais niaisement, le regard vide. Peut-être devrais-je arrêter de boire…. Naaaaan ! C’était si bon de se sentir légère. J’avais cessé de battre la mesure avec mon pied. Je plongeais mon regard dans celui de la Noire et lui demandais :

Tu sais, je suis pleine. Voudrais-tu danser avec moi ? Cet air est enivrant.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 8 Déc - 19:59
Il a mis son manteau de pluie
Parce qu'il pleuvait
Et il est parti
Sous la pluie
Sans une parole
Sans me regarder
Et moi j'ai pris
Ma tête dans ma main
Et j'ai pleuré

Prévert



« Tu sais, je suis pleine. Voudrais-tu danser avec moi ? Cet air est enivrant.

Je voulais te demander si tu serais d'accord de te marier avec moi, avait dit Renarde moins d'un mois auparavant. Pourquoi les mots de sa Renarde venaient se superposer ainsi avec ceux de cette donze aux cheveux argent ? Phadransie était-elle plus ivre qu'elle le pensait ?
Et comment elle lui avait répondu, à la Rousse, déjà ? Avec unE gifle en plein visage et un éclat de rire lubrique presque pris de convulsions. Elle se demandA, l'espace d'une seconde, comment le prendrait Vÿdareen si elle lui décollait la mâchoire de la gueule à coups de poings, avant de tracer entre ses deux oreilles une banderole sanglante du bout de son crochet ?

C'est seulement maintenant qu'elle prêta l'oreille aux sons de la barde. Ça n'était pas des chants pirates, bien sûr, faits pour glorifier avec simplicité le carnage et la mort, mais ça avait le mérite d'être entraînant, effectivement. D'un autre côté, La Noire ne se sentait pas de ce monde là. Elle était bien lunée, Vÿdareen avait de la chance.

Elle se contenta d'un regard noir à son intention tandis que la serveuse apportait une seconde bouteille, commandait par l'autre donze. Il suffit d'un coup d'oeil de la pirate afin de constater, à son regard vide et son sourire onduleux, que Vÿdareen était plus que pleine. Et cette sotte continuait à boire. Phadransie n'avait pas répondu à sa compagne de table, mais elle espérait que le regard noir à son égard avait été bien interprêté. Qu'elle tente une seconde fois d'apposer ses lèvres sur sa joue, ou de lui proposer une "valse" et c'est une toute autre danse que La Noire se promit de lui faire découvrir dans la soirée. Sur ce point là, Vÿdareen ferait une très bonne remplaçante de Renarde. Elle aimait Renarde, jusqu'à ses hurlements gutturaux lorsqu'elle la lacérait de son crochet. Chaque pouces de peau, penchée sur elle, leurs lèvres presque mêlées.

Vÿdareen voulait s'amuser ? Phadransie avait bien bu. Elle s'amuserait !

- Je ne danse pas. Et j'aime pas l'air. En revanche, il y a une toute autre musique que j'apprécie.

Elle lécha son crochet, le trouva fade. Habituellement, elle aimait y goûter le sang.

- Je crèches dans une auberge, à deux pas. Tu me raccompagnes ? »

Son œil unique étincelait.
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Tout RP
Expérience : 218

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/aracnor
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Ven 9 Déc - 10:24
Je ne danse pas. Et j'aime pas l'air. En revanche, il y a une toute autre musique que j'apprécie.

Elle lécha son crochet de façon sinistre à mes yeux.

Je crèche dans une auberge, à deux pas. Tu me raccompagnes ?

Je frissonnais tout cela ne me disait rien qui vaille. Mais, ces foutues hormones, j’étais tentée de la suivre. Cependant, il me restait une bouteille à boire. Le choix était dur…. Je m’enfonçais dans ma chaise et réfléchis avec le peu d’esprit qu’il me restait. Je craignais qu’elle ne s’amuse pas comme moi vu comme elle avait léché son crochet. Je me demandais qu’elle était sa façon de s’amuser et la question m’échappa. Je tournais la tête vers Phadransie et lui demandais :

Comment tu t’amuses ?

Je restais à bonne distance n’ayant pas oublié son regard noir. Je craignais que sa façon de jouer soit différente de la mienne… Très différente ! Je portais mon verre à mes lèvres et le bus d’une traite.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 10 Déc - 21:55
Je plongerai ma tête amoureuse d'ivresse
Dans ce noir océan où l'autre est enfermé ;
Et mon esprit subtil que le roulis caresse
Saura vous retrouver, ô féconde paresse,
Infinis bercements du loisir enbaumé !

Baudelaire



Que faire ? Lui répondre. Pas répondre. Alors une image revint à l'esprit de la jeune Capitaine. Celle de Vÿdareen, son alliée dans cette histoire, qui affrontait à ses côtés une dizaine d'officiers du port sur les quais de Hyta'Ek, sur Ma'Baal. Armée de sa fameuse ceinture d'invisibilité, ainsi que d'un pistolet à gemmes, la jeune humaine avait fait des dégâts. Elle était venue en aide à La Noire, la tirant même des quatre bras de Khengis, alors qu'elle ne lui avait rien demandé en retour. Bien sûr, elle était tentée, d'une part, de lui dérober son équipement et sa bourse -qui devait bien être pleine- mais d'une autre, elle ne voulait pas compter Vÿdareen au nombre de ses futures ennemies. Elle en avait bien suffisamment.

Enfin, d'un autre côté encore, quel meilleur moyen de lui dérober armes, bourses et ceinture qu'en l'amenant à se dévêtir ? Phadransie La Noire balaya ses pensées d'un revers de la main mentale, puis éluda totalement la question de l'arcaëlienne.

«  - Dis-moi, toi qui a bien voyagé dans l'Ouest d'Arcaëlle, tu aurais pas quelque chose sur l'Adopté du Roi-Pirate ? Le Seventh Son ? Ou le Eighth Son ? »

Elle termina son verre. Déjà vide ? Alors elle se saisit de sa main valide, de la bouteille à demi-pleine qu'avait commandé Vÿdareen, sans se faire prier. De toutes façons, si elle continuait à boire encore, elle finirait sûrement pliée en quatre dans la première ruelle, à vomir tout son saoul. La Noire ne se sentait pas de taille à agresser Vÿdareen, même pour la voler. Elle n'avait de cesse de se dire qu'elle ferait là une terrible erreur. Elle songea qu'elle était restée loin de sa BlackWasp trop longtemps, et se leva. Lorsqu'elle fut à la verticale, le sol dansait sous ses bottes. Merde, je suis ivre à ce point ? Elle embarqua quand même avec elle la bouteille, aidant Vÿdareen à se lever aussi. Et attendant sa réponse. Si cette dernière s'avérait positive, La Noire s'arrangerait pour que Vÿdareen dispose sur l'heure d'une cabine douillette à bord de son trois-mâts, prêt à pourfendre des forbans Hayert.
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Tout RP
Expérience : 218

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/aracnor
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Déc - 15:46
Je tapais du pied en rythme avec la musique, j’avais envie de danser et de rester là. Mais Phadransie n’était pas de cet avis. Après m’avoir posé une bien étrange question, elle choppa la bouteille et me tira par le bras pour que je la suive. Je grognais et finis par me mettre debout en titubant. Une fois sur mes jambes, je m’accrochais à la Noire pour ne pas tomber. Je repensais à cette péronnelle de prostituée et souris dans le vague. J’avais envie de voir cette belle tahora… Mais Phadransie m’entrainait avec elle vers la porte de sortie. Je l’arrêtais net et lui dis que je devais régler pour ce que j’avais consommé. Je fis demi-tour et allais au comptoir, je payais et retournais vers Phadransie. Tout sourire je lui annonçais que nous pouvions y aller. Je tenais à peine sur mes pieds. Nous sortîmes dans la neige et le froid. Je resserrais ma cape que j’avais eu le temps d’attrapais avant que la Noire ne m’entraîne avec elle. Une fois la cape en place, je frissonnais moins. Me tenant à Phadransie, je remarquais que la rue tanguait. Etrange… A moins que ça ne vienne de moi et de mon taux d’alcoolémie un petit peu haut…. Je me mis à rire avec discrétion, il fallait vraiment que j’arrête de boire ! Je demandais à la pirate où elle m’emmenait. Je ne voulais pas me faire détrousser.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Déc - 20:20
Les aubes sont navrantes. Toute lune est atroce et tout soleil amer.

Rimbaud



Ca tanguait pour Phadransie également, mais bien moins que pour Vÿdareen, semblait-il. L'arcaëlienne demeurait presque obligée de s'appuyer sur elle constamment, afin de parvenir à mettre un pied devant l'autre sans encombre. Elle avait l'air d'une funambule.

La Noire n'avait pas pris le temps de visiter Youëh. En fait, songeait-elle comme Vÿdareen marmonnait quelque chose qu'elle ne prit pas même le temps d'écouter, elle n'avait pas pris le temps tout court de visiter Zaï'Lou. Elle ne savait pas ou elle était. La seule chose sur laquelle elle pouvait compter en cet instant, était son instinct. Pirate, son instinct la guiderait automatiquement vers la côte, la mer et sa BlackWasp. La bouteille en main, elle s'avisa que Vÿdareen venait de lui poser une question, il y avait bien trente secondes déjà, mais qu'elle venait de l'éluder. La Noire se foutait pas mal de Vÿdareen. Elle était trop ivre pour comprendre ses attentes, à propos du Eighth ou du Seventh Son et des pirates de l'Est, Hayert'Vaal. Elle comptait donc l'embarquer de force à son bord, avant de pouvoir l'interroger à nouveau, quand elle aurait dessaoulé.

Pendue à son bras, Vÿdareen semblait, dans un élan de lucidité, se méfier soudainement et chercha à reculer, regagner la taverne. La Noire l'en empêcha en l'aggripant à l'avant-bras, et poursuivit son chemin. Elle sortirent de la rue qui les abritait. Empruntèrent une autre rue. Laissèrent derrière elle une place. Passèrent un temple. Puis pénétrèrent à l'intérieur d'une autre rue. Et la pirate dû se rendre à l'évidence. Elle était perdue. Elle pouvait poursuivre son chemin, toujours tout droit, et quitter Youëh (espérant rejoindre Lÿñor, mais Lÿñor était à plusieurs lieues de Youëh. De nuit, ivre et sans carte, elles pouvaient tout aussi bien se retrouver dans le trou du cul de la forêt la plus proche au lever de l'aube. Résignée, La Noire entra dans la première auberge qu'elle croisa. La rue ne lui semblait pas trop bourgeoise, par chance, la bâtiment non plus. Elle demanda une chambre, et fit signe à Vÿdareen de payer. Elle avait besoin de repos. Vÿdareen s'endormirait. Et elle, après avoir changé ses pansements, elle noierait le fantôme de la Rousse au fond de sa bouteille de brandy.
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Tout RP
Expérience : 218

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/aracnor
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Déc - 9:14
Nous avancions sans vraiment savoir où nous allions, du moins c’est le sentiment que j’avais. Je soupirais longuement en voyant que Phadransie ne répondais pas à mes dires. Elle semblait préoccupée par autre chose de bien plus important à ses yeux. Sûrement une histoire de navires. Les pirates… Ils ne pensent qu’à la mer et aux pillages. Je m’appuyais un peu plus sur la Noire ayant peur de tomber. Je ne faisais pas attention aux rues et aux décors que nous passions. Sauf ce grand temple. A qui était-il dédié ? Peut-être plusieurs divinités…. Je ne savais plus, j’étais bien trop ivre pour avoir un quelconque souvenir aussi futile. Nous arrivâmes devant une auberge à l’allure miteuse et sale. Phadransie entra et je la suivie un peu contre mon gré. Elle commanda une chambre avec deux lits. L’aubergiste annonça le prix et Phadransie me fit signe de payer. Je restais bouche bée un instant. Je devais payer pour ne même pas coucher un peu ? Soit, mais elle me rembourserait. J’attrapais maladroitement ma bourse et versais la somme au tenancier. Nous empruntâmes l’escalier qui menait aux chambres. Il grinçait fortement et lorsque l’on arriva devant notre porte, je l’ouvris à l’aide de la petite clef que m’avait donné l’arcaëllien. La pièce était de petite taille et en son centre trônaient deux lits simples rembourrés de paille. Mais vu mon état, je n’allais pas faire la difficile. Je lâchais Phadransie et commençais à me déshabiller. Je déposais ma cape sur le lit pour faire une couverture de plus. J’étais frileuse. J’ôtais mes bottes et mon pantalon ainsi que mon haut pour me retrouver en sous-vêtement. Sans me faire prier je me glissais entre les draps. Mes yeux se fermaient tout seul et la terre tournait à vive allure. Allais-je vomir ? Non.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Déc - 15:08
Reconnais ce tour
Si gai, si facile,
Ce n’est qu’onde, flore,
Et c’est ta famille !… etc…

Rimbaud



Tant de question embrumaient l'esprit de La Noire. Elle se trouvait ici, dans cette auberge, l'épaule en potage, à plusieurs lieues de son trois-mâts. A côté d'elle, Vÿdareen, la riche marchande. Qui était-elle au juste ? Phadransie n'en savait pas grand chose. S'en fichait-elle réellement ? Sûrement, oui. Déjà, Vÿdareen venait de s'affaler sur le matelas de paille, enroulée dans sa cape, en position foetale. La gamine avait trop bu, elle avait mal au coeur, cela se voyait. Meme si, l'observant, Phadransie La Noire remarqua qu'elle dormait comme un bébé.

A sa gauche, il y avait Vÿdareen. Et à sa droite, tout près d'elle, le fantôme de la Rousse. Si pour sa compagne le pont devait bien tourner, il en était pas de même pour la pirate. Elle aurait voulu boire plus, accentuer son ivresse, helas elle n'avais plus rien sous le crochet. Elle gromela un juron à l'attention de Me'Veal et tenta de trouver le sommeil, en vain. Au bout d'un moment, le reflet de sa Seconde sur la rétine, l'angoisse d'une mutinerie a la gorge, elle se leva, descendant au rez-de-chaussée. Un instant, l'envie de dérober à Vÿdareen ceinture et bourse l'engagea, mais elle buta net. Il était trop tard, et la nuit était trop noire pour ce genre de larcin. Elle récupéra auprès de l'aubergiste du tabac et de l'alcool, s'assit à la fenêtre, vue sur la ruelle merdeuse, et la termina doucement. Au loin, l'aube pointait sur les toîts rabougris de Youaëh. Vÿdareen dormait comme un loir. A son réveil, la bouteille que tenait Phadransie entre ses doigts frénétiques avait glissé au sol et s'y était brisée, vide. Et la tête branlante, le visage dissimulé sous son épaisse toison brune cascadant sur ses épaules, la Capitaine de la Blackwasp s'était assoupie.
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Tout RP
Expérience : 218

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/aracnor
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Déc - 16:34
Par chance je ne vomi pas de la nuit. Je dormis d’un sommeil de plomb sans aucun rêve. Cependant, je me réveillais plusieurs fois à cause de la qualité du matelas. Je pus alors constater que La Noire n’était pas là. Un peu inquiète, d’un pas titubant, je m’étais levée pour regarder mes affaires. Il ne manquait rien en apparence. Je me recouchais, satisfaite, et fermais à nouveau les yeux. Je n’eus aucune peine à me rendormir. L’alcool, encore bien présente dans mes veines, faisait son effet.

Le jour devait être levé depuis belle lurette. Un beau soleil hivernal brillait dans le ciel azur. Je quittais le lit, tremblant de froid. Je m’habillais rapidement, sans faire de toilette. Puis je descendis vers la salle principale. J’aperçus Phadransie endormie près d’une fenêtre. Je n’osais pas allais la déranger de crainte de me prendre un coup de crochet. Je commandais un petit-déjeuner et m’assis à une table. On m’apporta un thé bien trop clair et du pain avec de la confiture de fraise. Le tenancier me souhaita un bon appétit et s’en alla vaquer à ses occupations.

Une fois le petit-déjeuner englouti, je m’approchais, tout en restant à bonne distance, de la pirate. Je murmurais son nom pour la réveiller. Aucune réaction… Je recommençais à nouveau. Elle était belle quand elle dormait. Elle était belle tout court. Mais trop jeune pour moi, c’était certain. Bien qu’avec mes gênes de tahora je faisais moins que mon âge. Je soupirais et tirais une chaise vers moi afin de m’y assoir. Encore une fois je murmurais le nom de la pirate. J’eus le sentiment qu’il y avait eu une réaction.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Déc - 20:19
Elle n’aimait pas que par vous je souffrisse.
Elle est morte et j’ai prié sur son tombeau ;
Mais je doute fort qu’elle approuve et bénisse
La chose actuelle et trouve cela beau.

Verlaine



« Perdu !

Son sabre, de très bel acier originaire du Royaume venait de lui voler des doigts en décrivant dans les airs un arc de cercle digne des plus grands funambules d'Arcaëlle ! Mais la pirate avait anticipé ce coup-là ! Déjà, l'humaine s'était laissée glissée, littéralement, sous le Virenpien gigantesque, arc-boutant ses jambes sous son bassin, ne lachant pas de l'oeil sa cible ! Les pièces d'armures noires au niveau de la jupes hérissée de piques et d'acier sombre du Capitaine Khengis produisirent un "cling" sonore lorsque la Noire buta contre elles ! Puis elle trouva la faille en un fraction de seconde ! Malgré toutes les zones qu'elles couvraient, ces enchâssement de parcelles métalliques possédaient une faille ! Rapide, la pirate introduisit sans laminer son crochet d'or entre deux tronçons de l'armure du monstre à quatre bras, et le planta le plus avant possible ! Un rictus de jouissance déforma son visage sitôt qu'elle tira ferme sur son bras, retirant son crochet planté profond, et avec lui une bonne parcelle de peau reptilienne !

L'instant d'après, elle roula sur plusieurs mètres, transpercée par la queue aiguisée comme une lame de rasoir du Virenpien ! Son épaule percée de part en part, elle sentait le sang quittait son corps à gros bouillon.

Sa dernière vision fut le coup de sabre qu'assénait leur ennemi à cette Vÿdareen, qui chutait, tandis que son pistolet à gemme lui volait des doigts. Un coup d'une telle ampleur aurait dû découper en deux l'humaine et Phadransie La Noire ne savait toujours pas, aujourd'hui encore, comment sa compagne s'en était sortie indemne.

Est-ce qu'il arrivait à Vÿdareen, comme il lui arrivait parfois à elle, de rêver aussi de leur rencontre avec Khengis ? Cette dernière remontait déjà à plusieurs mois, c'était vrai. Mar'Baal. Autre continent. Autres terres. Autre mœurs.

« Non, non, je ne dormais pas, c'est faux ! cria Phadransie La Noire tout en émergeant de son sommeil, se cognant au passage le sommet du crâne contre l'encadrement de la fenêtre de l'auberge.

La pirate cligna plusieurs fois de l'oeil. Vÿdareen se trouvait près d'elle, et au loin, un soleil timide, mais haut, bien haut par-dessus les nues tremblotantes de Youëh. Phadransie La Noire lorgna rapidement la bouteille d'alcool brisée à ses pieds, sur le sol. Elle mâchilla plusieurs fois à vide, tentant de se souvenir du goût dudit alcool, englouti la veille. Un mélange du coin, sans aucun doute. Alliance de bière, de fruit locaux et d'eau. La Noire se frotta le sommet du crâne. Elle aurait peut-être une bosse demain. Par May'Veal ! Elle lança à la destination de Vÿdareen ce qui semblait s'approcher le plus d'un sourire, puis entreprit de se lever -prenant garde au niveau de l'encadrement, cette fois-ci !

- Belle journée pour voler, l'amie.

Sans doute Vÿdareen ne saurait-elle pas comment prendre ce mot-là. Il est vrai que "voler" pouvait avoir plusieurs significations, en particulier lorsqu'il sortait des lèvres de La Noire. La douleur lancinante à son épaule gauche se réveillait doucement. Emmerdant, ça. Elle ne savait dire si elle allait mieux ou non. Mais La Noire n'avait jamais appris à céder aux coups du sort. Il fallait avancer. Elle prit place à une table et commanda de quoi se remplir la panse. L'aubergiste leur apporta une bonne miche de pain ainsi qu'un pot qu'il avait mis au feu, et quelques noix. La Noire détacha le bandana rouge qui enserrait ses cheveux, avant de le nouer de nouveau, davantage serré. Il lui manquait plus qu'à se procurer un tricorne, et des armes à feu. Car si on ne l'avait pas dépossédée de son sabre et de son fourreau en même temps que sa BlackWasp, elle ne pouvait point dire la même chose de ses deux pistolets à six coups. Elle repensa à la Rousse. La Rousse dans toute sa splendeur. "Je vous aime Phadransie" avait dit cette idiote. Elle ne chantait plus le même refrain, bien sûr, lorsque la lame de sa Capitaine avait caressé son amoureux de gosier.

Phadransie La Noire s'envoya une bonne cuillère de pot-au-feu derrière les dents. Vÿdareen semblait déjà plus en forme qu'hier. La pirate remarqua qu'elle portait de nouveau sa ceinture. Et sa bourse au côté. Par la Suppure, les cons qui avaient le coeur en feu avaient souvent l'habitude de beugler à tout coin de rue "je suis à toi tout entier, corps et âme, car tu es à la fois mon ciel et ma terre". Conneries.

C'est alors que fit interruption dans l'auberge un groupe d'hommes. Un Elfin était avec eux. La Noire haussa un sourcil en les reconnaissant. Et l'arrivée de ses hommes jusqu'à Youëh ne pouvait signifier qu'une chose...

- La Wasp a été enlevée ! rétorquèrent-ils.

La pirate remarqua qu'ils endossaient vêtements déchirés. A bout de souffle, les cinq forbans avaient l'air d'avoir couru tout Zaï'Lou, par l'enfer !

- Comment ça la Wasp a été enlevée ? rugit La Noire, négligeant finalement le pot mis au feu ! Vous désirez un coup de crochet à brûle-pourpoint pour vous mettre les tripes à l'air un bon coup, bande de fils de pute ? C'est quoi ce bordel ?

Les pirates échangèrent entre eux des regards effrayés, et se donnèrent des grands coups de coude ! Ce fut finalement l'Elfin qui fut désigné pour avancer d'un pas et expliquer à sa noire Capitaine les circonstances de cet "enlèvement". Déjà, Noire s'était levée et brandissait sous le nez du marin un crochet affamé !

- Alors ? Tu as quoi à dire enculé ? C'est trop vous demander que de veiller deux jours sur mon bâtiments, morbleu de merde !? Il s'est passé quoi encore ? C'est le Roi-Pirate ?!
- Non, Capitaine.
- L'Adopté alors ? Ce fils de pute d'Ildezeeth !
- N..Non, Capitaine.
- Le Eighth ? La dernière fille ?
- Non, non Capitaine. C'est l'oiseau !

La Noire se surprit à échanger un coup d’œil avec Vÿdareen. Puis elle gratifia le lascar d'un coup de pied en plein abdomen qui l'envoya cracher ses tripes au sol. Elle jugea plus rapide de s'adresser aux autres !

- Quel oiseau ? C'est quoi cette histoire, par tous les diables !
- Un Capitaine Royaliste, Capitaine. Un Xen. Il vient des Cités Blanches.
- Qu'en ai-je à foutre ?
- C'est qu'il nous est tombé dessus, il y a tout juste quelques jours ! Il arborait le pavillon du Royaume. Il vient de l'Ouest, mais il est le délégué de la Reine, d'après c'que j'en ai compris moi, afin de se venger de l'attaque de Maal, sur Ray'Bauz.

La Noire tira à elle une chaise, s'y asseyant, jambes écartées entre le dossier sous son menton. Elle accouda ses deux bras, se massant la tempe de sa main valide, mimant une migraine.

- Un Xen du Royaume. Il a pris ma BlackWasp. Et bien sûr vous, l'équipage, n'avez rien fais contre cela.
- Mais bien sûr que si, glapit le pirate ! On s'est battu, on a ferraillé ferme contre ces aristo', mais y nous ont eu ! C'étaient des Xen, répéta-t-il comme si une fois n'avait pas suffi.
- Xen, Elfe, Mzekil, Elfin, Aracnor, Humain, quelle différence !?
- Il se fait appeler le Pygargue, Capitaine. Il a l'pouvoir de se changer en grand aigle au col blanc ! M'est avis qu'on devrait pas trop rester sur Youëh, Capitaine. Il a la 'Wasp maintenant, en plus de sa caravelle, le Prince de Hytraz ! Nous, on a réussi à s'échapper, mais tous nos camarades sont aux fers, dans l'estomac du Prince. C'qu'il est redoutable, le Xen et son Lieutenant. Le Pygargue.

Phadransie La Noire détestait l'idée qu'un Royaliste sorti de nulle part profite d'un instant de faiblesse afin de lui dérober son bien le plus précieux. Elle allait buter ce Xen, ce "Pygargue".

- Où est l'Oiseau ?
- Nous on s'est échappé quand on a vu qu'le combat était perdu. Il est pas loin derrière !
- C'est moi qu'il veut, ou mon bâtiment ? rugit la pirate.

Les marins se concertèrent du regard.

- Plutôt l'bâtiment je dirai. Le Pygargue a pas manifesté trop d'attention à votre nom, Capitaine. Avec tout mon respect...

Phadransie La Noire cracha.

- Je disposerai bientôt de ce Xen selon mon bon plaisir. Tout d'abord, je dois regagner le port de Lynör ! Voir si la guêpe est toujours à l'ancre !
- Capitaine, insista l'Elfin qui venait de se relever, il vaut mieux pas. Le Xen a beaucoup d'hommes, des ailés. Que des ailés. Y étaient moins que nous, mais c'étaient tous des soldats d'élite. Ancré comme on était, on a rien pu faire !
- Vous n'êtes que des incapables, voilà pourquoi vous n'avez rien pu faire ! Je veux ce Xen, ce petit Oiseau à mes bottes ! Et le plus vite sera le mieux.

Elle se tourna vers Vÿdareen qui avait tout écouté, mais rien dit jusqu'à présent.

- Tu n'as rien de prévu l'amie ? Joins-toi à moi, sitôt que j'aurai récupéré ma BlackWasp, je te filerai le Prince de Hytraz. L'Oiseau en revanche, ce petit ailé prétentieux, il est à moi.

Elle se leva, posément, remettant la chaise à sa place.

- Et je lui arracherai bien plus que ses petites ailes ! »

Elle éclata de rire.
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Tout RP
Expérience : 218

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/aracnor
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Déc - 9:36
Alors qu’elle venait t de se réveiller en disant qu’elle ne dormait pas et en se heurtant la tête à l’encadrement de la fenêtre, je retins un rire moqueur. Après qu’elle fut servi en nourritures, entra plusieurs lascars. Elle les connaissait vu comme elle leur parlait. Je décidais de rester en retrait et de ne pas m’en mêler. Tout ce que je retiens c’est qu’on avait réquisitionné le navire de la Noire et que ça ne lui plaisait pas. Je soupirais doucement, prête à partir quand soudain Phadransie m’héla. Elle me proposait de l’aider à récupérer son navire et d’avoir le mien. Mais ça ne m’intéressais pas. Cependant j’écoutais la Pirate parler. Je me levais de la chaise où j’étais, me frottais les mains et souris. J’expliquais à la Noire que je n’avais pas besoin de bateau et que donc ça proposition n’était pas alléchante pour moi. Cependant, je n’étais pas contre une petite bagarre. Je lui proposais d’aller chercher des montures, des bsurts de préférence, pour aller jusqu’à son port. Pourquoi des loups géants ? Parce que dans les combats ils font de sacrés dégâts ! Une fois tout cela expliqué à Phadransie, je me dirigeais vers la porte. L’ouvrant en grand j’invitais la Noire et ses larbins à me suivre. Je m’engageais dans la rue merdique et la quittais vite. J’espérais que Phadransie suive.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Déc - 20:22
Mais son nom, c’est bonheur ! Ah ! qu’il souffre et jouit,
Extasié le jour, halluciné la nuit
Ou réciproquement, jusqu’à ce qu’il en meure !

Verlaine



Des bsurts ? Phadransie La Noire dû reconnaître qu'il s'agissait là d'une très bonne idée. Elle n'y avait pas songé un seul instant ! Oui, même si elle était bien plus habituée aux combats sur mer, selon les dires de ces hommes -qui couraient derrière elle en ce moment-même, tentant de la rattraper- ce Xen plumé était tombé sur la BlackWasp tandis que celle-ci demeurait à l'ancre, sur le port. Point de manœuvrabilité. Point de possibilité de retraite. Point de canonnade possible. Bien sûr, l'Oiseau ne devait pas savoir que les hommes de La Noire feraient le choix de se battre à l'épée et au corps à corps, plutôt que celui de montrer les dents à ce soi-disant Prince de Hytraz, quitte à bombarder tout Lÿñor. D'ailleurs, se demanda-t-elle, pourquoi ses marins ne l'avaient-ils pas fait ? Pourquoi ne pas avoir sorti les canons, ouverts les sabords, et fait feu ? Que importait Lÿñor ! Ils venaient droits de Port-Suppure, tout à l'est d'Arcaëlle ! La seule solution que trouva Phadransie La Noire fut que le Pygargue les avait pris par surprise. "Des ailés. Que des ailés", avait dit le forban. Putain, cracha La Noire. Ce piaf, ce Xen des Cités Blanches a ma BlackWasp. Il a mon canon à gemmes Mez. Le mortier Thä. Que les enfers avalent ce fils de pute.

Elle cogna dans le dos de Vÿdareen lorsque cette dernière s'arrêta. La Noire sourit. Des bsurts. C'était parfait, en vérité. Elle déplumerait cet Oiseau. Elle démembrerait ce Xen. Lui arracherait les ailes !

« Ne perdons pas de temps l'amie ! Plus vite nous achetons ces montures, plus vite je récupère mon bâtiment ! Et mon petit Oiseau !

La Noire brandit son crochet face à son cache œil, afin d'accentuer toute la menace qui planait entre ses mots.

- T'aimes la bagarre, toi ? Ca s'ra pas la première fois qu'on dégainera ensemble ! On devrait bien s'entendre ma belle ! Je te laisserai même ta part sur le Xen, si tu le veux ! »

Elle comptait laisser Vÿdareen payer les bsurts avant de s'apercevoir que les bestioles, apparemment, lui appartenaient. Utiles, ma foi. C'était pas une marchande de merdaille à l'évidence, cette godiche là. Mais pour l'instant, elle préparait déjà un plan d'attaque efficace. Elle allait devoir laisser son mortier à gemme Thä cracher tout ce qu'il avait dans le ventre !
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Tout RP
Expérience : 218

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/aracnor
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Déc - 10:52
A mon grand soulagement, la Noire suivait. Nous arrivâmes devant ma demeure qui faisait aussi office d’écuries. J’allais vers les box des bsurts et en attrapais un nombre suffisant. Je confiais à Phadransie un bsurt aussi noir que son nom dont le prénom était Dagen. Je pris Nyra pour ma part. Je sautais sur le dos de la bête et demandais à la noire par où il fallait aller. Nyra sentais mon excitation, et ne tenait pas en place. Elle piétinait sur place en grognant. Je flattais son encolure et lui dis de se calmer. Je regardais la pirate, attendant sa réponse. Ses compagnons ne semblaient pas rassurés par les bsurt. Je fixais sans ciller la scène et ris sous cape, il avait fière allure ces pirates…. Je soupirais doucement, ce n’était pas gagné. Mon regard revint sur la Noire. Nyra s’impatientait et moi aussi. J’avais besoin d’action et vite.

On y va ?

Demandais-je un peu sur les nerfs. Je fixais l’horizon un bref instant et fini par me tourner vers les compagnons de Phadransie. Je leur dis que s’ils ne se décidaient pas à monter, ils allaient finir dans l’estomac des bêtes. L’elfin fit un arrêt sur image et s’empressa d’enfourcher sa monture. Je souris, satisfaite.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Déc - 16:44
Mais sachant la vie, qu'il nous faut aimer
Nous autres, frères de la côte : Radiance !
J'n'ai pu refréné de ma viole un air
Pour tenir compagnie aux vers
La corde au cou sur la fin de journée
Toute droite, sur ma peau, elle balance
L'ultime ballet des pantins costumés.



Chevaucher un bsurt, songeait Phadransie La Noire, c'était pas si différent que chevaucher un hÿgan. Même si le cas des hÿgans bénéficiaient d'une attention toute particulière, doublée d'un profond respect, de la part de la pirate à l'oeil noir. Devant elle, Vÿdareen ouvrait la marche, et il ne faisait aucun doute que cette dernière était habituée à chevaucher. Jusqu'à aujourd'hui, La Noire ignorait tout de l'élevage des bsurts. Elle ne pensait pas même que cette pratique existait. Courante dans l'Ouest d'Arcaëlle ? Rarissime dans l'Est ? Atypique dans les deux cas. La chance fut avec elle, Phadransie La Noire se tira de cette chevauchée sans grand mal, et tous ses hommes purent suivre (au prix probable d'une ribambelle d'efforts et de grandes crampes sitôt que leurs pieds embrassèrent de nouveau le sol) !

Enfin, Vÿdareen, Phadransie La Noire et les forbans atteignirent Lÿñor. Le bsurt entre ses jambes était nerveux, et Phadransie se surprit à dévoiler un sourire aigre et mauvais. Elle partageait le goût du sang avec sa monture. Du sang de Xen ! Un Xen aristocratique qui plus était ! Cela la changerait de ses éternelles courses-poursuites aux pirates Aracnors.

Conformément à toute attente, le port de Lÿñor n'abritait pas la BlackWasp. L'Oiseau s'en était rendu maître, et l'avait emmené avec lui. Seuls quelques marins, quelques dockers et visiblement deux officiers du port, arpentaient les quais la tête ailleurs ou absorbés dans leur travail. Des nuées de mouettes et de rats les entouraient, un peu partout où leurs regards voulaient bien se poser.

« On fait quoi Cap'taine ? demanda l'Elfin en repliant ses ailes détraquées dans son dos et massant son menton imberbe.

Phadransie La Noire, le regard brûlant de rage, scrutait l'horizon et ne répondit jamais. Que faire ? C'était une grande question, oui. Là où aurait dû se trouver la BlackWasp moins de douze heures plus tôt, trônait à présent un grand vide. Une place que bientôt, un navire anonyme paierait pour occuper. Le prince de Hytraz. Le Royaume. Les Cités Blanches. Selon toute logique, c'est par là qu'il faudrait aller. Vu que ce Pygargue avait refermé sa griffe sur l'équipage de la Black, il ne manquerait pas de les emmener jusqu'à sa capitale, Hytraz justement, afin de les y faire pendre. C'est un raisonnement qui se tenait, non ? Phadransie La Noire fit part de ce dernier à Vÿdareen, contenant difficilement la rage qui écumait entre chacun de ces mots.

D'un autre côté, le temps qu'elle parvienne à trouver un bâtiment pour joindre les Cités Blanches, il se pouvait tout-à-fait que le Pygargue ait déjà honoré tous les gosiers de ses pirates avec une jolie corde de chanvre. Alors, peut-être devrait-elle prendre le contre-pied, et justement partir vers l'Est ? Avec l'aide du Gouverneur, Henry Tarentt, son demi-frère Aracnor, elle pourrait lever une petite armada et aller balancer quelques boulets sur Hytraz. Si la Reine voulait la guerre, elle allait la lui donner !

Que ferait Renarde ? Que lui conseillerait-elle si elle avait été là en ce moment ? La Noire songea qu'elle venait à peine de se débarrasser de la Rousse que les ennuis s'accumulaient effroyablement sur sa tête. Curieuse coïncidence !

- On ne fait rien pour l'instant. Venez. On rentre. »

Elle loua une auberge sur le port, confia les bsurts aux bons soins d'un palefrenier et commanda trois bouteilles de rhum. Elle se servit avant de servir Vÿdareen. Tu pensais vraiment que le Xen serait resté à l'ancre, à t'attendre ? Imbécile !
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Tout RP
Expérience : 218

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/aracnor
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Mar 27 Déc - 17:44
Nous chevauchions à belle allure vers le port. Les bsurts se fatiguaient moins vite que les chevaux ce qui était un plus. Les pirates ne se débrouillaient pas trop mal avec leur monture ce qui me soulagea. A dire vrai je m’attendais à tout moment à en voir un tomber de la bête. Nous finîmes par arriver à bon port mais le navire de la Noire brillait par son absence. Phadransie écumait de rage mais essayait de le cacher tant bien que mal. Cependant, je pouvais comprendre sa colère. Une pirate, capitaine qui plus est, sans navire n’avait plus de raison d’être. Mais, j’en étais sûre, elle retomberait sur ses pieds. Après un long silence suite à la question de l’elfin, elle finit par prendre la parole. Elle dit qu’il ne fallait rien faire et qu’il fallait rentrer. Rentrer où ? J’eus vite la réponse lorsque nous atterrîmes dans une taverne peu fréquentable. Phadransie commanda trois bouteilles de rhum et me servit un verre. Je la remerciais d’un sourire et pris le verre que je portais à mes lèvres. Je vidais le godet d’une traite. Dieux ! Que c’était fort… Je soupirais et commandais à manger pour tout le monde. Un bon gigot d’agneau avec des haricots blancs remonterait le moral de tout le monde. Je saisis une bouteille et me servis à nouveau. Cette fois je bus plus doucement, il ne servait à rien de rouler sous la table au bout de deux verres.

Que compte tu faire maintenant, La Noire ?

Demandais-je gentiment et aimablement pour voir si je pouvais lui venir en aide. En tout cas je ne me lancerais pas dans une guerre, c’était certain. Mais si je pouvais lui donner un coup de main à mon niveau, pourquoi pas. Je souriais doucement et gaiement. Même s’il n’y avait pas de raison de se réjouir…. J’enquillais mon verre alors qu’on nous apportait les assiettes. Je pris couteau et fourchette et commençais à manger.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Déc - 11:05
Si le viol, le poison, le poignard, l'incendie,
N'ont pas encor brodé de leurs plaisants dessins,
Le canevas banal de nos piteux destins,
C'est que notre âme, hélas ! n'est pas assez hardie.

Baudelaire



A force de discussion, Phadransie en vint à apprendre par Vÿdareen que la peine capitale était proscrite au sein du Royaume. Une bonne nouvelle. Mais le problème qui se posait était le même. Se lancer à la poursuite de la BlackWasp qu'elle avait pris soin d'équiper contre toute offensive, ou bien partir à la Suppure afin d'y lever deux ou trois bâtiments, histoire de revendiquer la BlackWasp tout-en-partant avec un net avantage. Le Pygargue qui se trouverait en face d'elle aurait deux bâtiments, lui. Dont un équipé de montures à gemme Mez et Thä. Que l'enfer emporte le Royaume !

Une autre idée vint germer à l'esprit de Phadransie ! Si l'Oiseau servait la Reine, alors il y avait moyen d'obliger l'Oiseau à lui rendre son bâtiment en passant directement par ladite Reine. Faire pression sur la Reine des Cités Blanches serait peut-être plus facile que le faire sur ce Pygargue dont elle ignorait tout.

« Maintenant on va procéder à un enlèvement. Je veux obliger ce fils de pute à me rendre ma BlackWasp yeux dans l’œil. Appareillez avec moi camarades, jusqu'en enfer s'il le faut, et je vous rendrai riche. Ce marsouin va voir ce que sont de vrais pirates !

Elle avala cul-sec son verre et se resservit aussitôt.

- On va prendre un bâtiment Royaliste avec à sa tête quelques soldats ou généraux haut-placé. On le rançonne. On récupère la BlackWasp et le butin qui va avec.

Personne ne trouva rien à redire. Selon toute attente, ce plan-ci prévoyait le retour à Port-Suppure, ce qui ne paraissait pas déranger outre mesure l'équipage. L'Ouest d'Arcaëlle semblait les avoir assez éprouvé. Lorsque La Noire songeait à ce Xen qui avait avec lui son mortier et son canon à Gemme qu'elle avait eu tant de mal à acquérir, elle resserait nerveusement les doigts autour de son verre. Dédaignant le verre, elle s'attaqua directement à la bouteille.

- J'crois que la Reine est marié, avança l'Elfin qui était avec eux. J'sais pas qui c'est son mari, ni même si c'est un putain de roi, mais avec d'la chance on peut l'avoir. De Ray'Bauz aux Cités Blanches, il est obligé de passer par la mer. Il ferait un otage de choix.
- Un otage duquel j'enverrai chaque semaine à la Reine un morceau prélevé sur son corps, jusqu'à ce que ma BlackWasp me soit rendu !

Elle se tourna vers Vÿdareen. Cela faisait un moment qu'ils parlaient entre eux. Sous ses bottes, la pièce commençait à tanguer. La Noire était épuisée par l'enchaînement des derniers événements, et se rendit compte qu'elle avait peu dormi.

- Tu saurais nous procurer un bâtiment pour aller jeter sur la Suppure, toi ? »
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Tout RP
Expérience : 218

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/aracnor
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Mar 3 Jan - 15:01
Tout en mangeant, j’écoutais Phadransie parler. Nous avions discuté un peu et je l’avais informé qu’au Royaume la peine capitale n’existait pas. Cela avait semblé la soulager quelque peu. Mais je pouvais me faire des idées. Une fois mon assiette terminée, je pris mon verre et bus gloutonnement son contenu. Une fois le récipient vide, je saisis une bouteille et le remplis à nouveau. Une fois fait, tout en écoutant la Noire et l’elfin parler, je me mis à réfléchir rapidement. Je n’avais pas de navire à moi mais je pouvais en acheter un et le prêter à Phadransie pour un temps indéterminé. Cela ne me dérangeait nullement. Mon regard croisa celui de la pirate, après un temps de silence à savourer mon verre, je lui fis part de mon idée.

Je peux toujours acheter un navire et te le prêter le temps qu’il faudra pour que tu récupère ton bâtiment. Cependant, ce ne sera pas gratuit. En échange je veux une part du butin que tu auras obtenu. Par exemple deux pour cent. Je ne suis pas gourmande en or. Je peux également te prêter des bsurt de combat pour t’aider dans ta quête.

Je lui fis un sourire entendu et bus longuement à mon verre. Je ne savais ce qu’était la suppure que par des ragots. C’était un lieu mal famé fréquenté essentiellement par les pirates. Quelqu’un de sain d’esprit n’irais pas. Et j’étais saine d’esprit. La serveuse ramassa mon assiette et celles des autres. Le rhum n’était pas mauvais mais je préférais l’hydromel. J’en commandais donc une bouteille. Lorsqu’elle fut sur la table je m’en saisis et me servis gentiment une lampée de ce breuvage divin. Je vidais le verre en trois gorgées. Je regardais Phadransie et lui demandais si mon idée lui allait.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Jan - 16:09
Il faut être toujours ivre. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules, il faut s’enivrer sans trêve.

Baudelaire



Phadransie La Noire écouta d'une oreille attentive la proposition de Vÿdareen. Entre ses doigts aux ongles vernis de noirs, le rhum arrangé tanguait doucement entre ses parois de verre. Et il s'évaporait étrangement.

« Je marche, Vÿ. Il me faudrait un bâtiment léger et rapide. Je veux des pièces en batteries, pour pouvoir me défendre. Je peux me charger de trouver les pièces, si tu t'occupes du rafiot. Je gagnerai la Suppure avec, et tu auras de mes nouvelles bientôt. Quand j'aurai récupéré ma Guêpe. Et la tête de l'Oiseau qui s'est cru de taille à s'opposer à elle. Pour les bsurts, c'est inutile. J'me démerderai sans.

Et elle élança, à l'attention de l'Elfin qui commençait à sombrer dangereusement au fond de son verre, ses grandes ailes effrités pendantes mollement derrière son dos, traînant jusque sur le sol.

- Pas vrai, vous z'autres ?

Ledit Elfin sursauta séant, et répondit -sans doute par automatisme- un "Aye ! aye ! Capitaine !" repris en choeur par les trois autres lascars. La Noire lança à l'attention de sa camarade marchande un étrange sourire. Elle leva sa bouteille, l'invitant à trinquer.

- On se reverra vite, alors ma belle. Tchin ! »
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : Tout RP
Expérience : 218

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s):
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/aracnor
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Mer 4 Jan - 17:33
Les compères de Phadransie répondirent par un « Aye ! Aye ! Capitaine ! » qui manquait un peu d’enthousiasme à mon goût mais la pirate semblait satisfaite. Elle refusait l’aide de mes bsurt ce qui me fit un léger pincement au cœur. J’aimais mes bêtes et adorais montrer leur efficacité. Cependant je souriais simplement.

On se reverra vite, alors ma belle. Tchin !
Oui, j’espère. Santé !

J’avais trinqué avec La Noire de façon sobre et distinguée. Dieux, qu’elle était belle… Mais je ne devais pas penser à la mettre dans mon lit, ça ne fonctionnerait pas. Par conséquent, je me contentais de la reluquer sauvagement et discrètement. Ses comparses étaient dans un joyeux état et entamaient des chants de la mer. Je ne les écoutais pas vraiment trop absorbée par les lèvres de Phadransie. Je bus quelques gorgées d’hydromel tout en tapant en rythme du pied. Je ne savais pas trop quoi dire de plus et l’alcool n’aidait pas. Je soupirais d’aise et commandais un plateau de fromage pour mes compagnons et moi avec une belle miche de pain. La serveuse nous apporta ça prestement. Je pris un bout de chèvre et une tranche de pain. Je portais le tout à ma bouche et mâchais joyeusement. C’était foutrement bon !

Tu veux faire quoi ce soir ?

Demandais-je la bouche pleine à La Noire.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Zaï’Lou :: Ouest :: Youëh-