L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Jeu 20 Oct - 11:12
Il m'était arrivé bien des aventures depuis que j'avais gagné le continent des Citées Blanches. J'avais enchaîné les contrats, les combats, et tout un tas de péripéties que je préférerai ne pas énoncer ici, car ce serait bien trop long à vous raconter. Je préfère donc plutôt vous conter une autre anecdote plus tranquille : mes vacances à la mer. Vous vous demandez sûrement ce que je faisais encore là, sur ce continent, alors que j'étais censée gagner de l'argent pour le quitter et me rendre à Zaï'Lou… Et bien la vérité, c'est que j'avais perdu la majorité de mon argent dans des histoires de remboursement de dégâts causés lors de mes différentes missions, et aussi pas mal d'argent non gagné parce que j'avais préféré jouer les héros plutôt que de faire ce que l'on m'avait demandé à la base. Être quelqu'un de bien, ça ne payait pas toujours… ça payait rarement même, mais j'avais mes principes et ma fierté.

Je sais ce que vous allez me dire : « Toi ? Tahiri ? Tu as de la fierté ? » Et bien oui… j'ai beau être une débauchée, coucher avec des inconnus, boire comme outre à vin, je sais aussi faire preuve de beaucoup d'honneur et de gentillesse. Et depuis que j'avais rencontré Vÿ et bien d'autres personnes, je m'étais efforcé de devenir quelqu'un de meilleur, quelqu'un qui se bat pour les justes et les opprimés, plutôt que pour celui qui paye plus cher que les autres. Mais comme à mes habitudes, j'avais en partie gâché mes chances de gagner beaucoup d'argent avec des erreurs… ou des choix pas forcément très lucratifs.

Je n'avais plus assez d'argent pour prendre un navire et me rendre à Zaï'Lou, et j'étais bien trop épuisée par mes récentes missions pour enchaîner avec de nouvelles. J'avais donc décidé de prendre un peu de repos au bord de la mer et la plage de Mar'Han était réputée pour son calme et sa fréquentation. La saison ne se prêtait pas vraiment à la baignade, il faisait bien trop froid et venteux pour ça, mais les embruns marins  et le bruit des vagues avaient ce pouvoir apaisant sur moi. Je pouvais rester des heures à contempler l'océan, sans jamais me lasser. C'est ce que j'étais en train de faire ce jour là, assise sur des galets, le cul endolori par ce contact un peu dur qui avait déjà duré un moment, je grignotai un morceau de pain, accompagné d'une terrine de poisson, spécialité locale de Koïdan, village situé non loin d'ici et où j'avais pris quelques jours à l'auberge contre de menus services. J'accompagnai mon casse-croûte avec une outre remplie de vin blanc tout aussi local que les terrines.

Je soupirai silencieusement devant l'immensité de l'océan, fascinée par ce spectacle grandiose. Voir l'océan me rappelait aussi de vieux souvenirs : l'île des Vaibïaëns, là où j'avais grandi, là où j'avais appris à me battre… et là où ma sœur était morte avec tous nos camarades… Je bus une gorgée de vin, une bonne gorgée, une de celles qui sont généreuses et qui vous donne une certaine satisfaction, ou un réconfort relatif. Je levais ma gourde en signe de salut, un peu comme on lève son verre pour trinquer à quelqu'un ou quelque chose.

Je trinque à ta mémoire frangine… J'espère que t'es bien chez papa… et que maman prend soin de toi là bas… J'ai rencontré pleins de nouveaux amis… mais tu sais comment je suis. Je ne reste jamais longtemps au même endroit. Tu dois me haïr de là où tu es… surtout que j'ai totalement trahi les Armes Vivantes… Ah… Mais tu sais quoi ? Morloc j'en ai rien à cirer… seuls les vivants m'intéressent… Ah… Bizarre pour une fille de Gar'Haz, hein ? Sauf que je suis vivante et que je compte bien le rester… pfff…

Je m'allongeais un bref instant sur les galets avant d'entendre le crissement de ces derniers un peu plus loin. Il y avait quelqu'un non loin d'ici, derrière moi, qui marchait sur la plage, je pouvais l'entendre. Je me demandais bien qui cela pouvait être…
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 285

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Vaibïaën
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Oct - 21:22
Je me tenais droit sur le rebord d’une falaise en bord de mer. En contrebas, on pouvait voir la plage, mais avant de m’y rendre, je voulais savourer l’embrun marin mélangé avec cet air frais. Comme à mon habitude, je porte mon ensemble bleu. Certains diront qu’il est un peu léger pour la saison, mais c’est juste qu’ils n’ont pas l’habitude du froid. Après tout, j’ai toujours vécu dans le nord des Cités Blanches et mon père m’entraînait souvent lorsque le temps se faisait frais. D’une part pour l’entraînement en lui-même, d’une autre car cela permet de développer sa résistance au froid et enfin car s’entraîner nous permettait d’avoir un peu plus chaud qu’en restant assis à ne rien faire.

Inspirant profondément l’air salé, je lâcha un long soupire. Je n’avais encore jamais vu la mer, mais si j’avais su plus tôt pour cette ambiance calme, je serais venu depuis bien plus longtemps. Cet air marin était vraiment appréciable. Alors que j’allais tourner les talons afin de rallier le village le plus proche, je cru entendre une voix entre le bruit assourdissant de deux vagues. Me penchant légèrement au-dessus du vide, j’aperçus quelqu’un assis sur la plage formée de galet. Quelqu’un ici ? Voilà qui était intéressant.

Pour être franc, je ne m’attendais pas vraiment à croiser quelqu’un ici… Encore moins par ce temps là. Malgré tout, j’aurais pu partir comme si de rien n’était, mais, peut-être que cette personne avait entendue parler de ces armes que je recherche ? Je ne pouvais me permettre de laisser filer l’occasion d’en apprendre plus. Tant pis si elle ne savait rien, faire de nouvelle connaissance ne faisait pas de mal.

Prenant mon temps, je pris le chemin ralliant la plage de galets. Je me stoppa un instant afin d’observer l’inconnue, malgré qu’elle soit de dos. Apparemment il s’agissait d’une femme. Ça ne devait pas juste intéressant à présent, mais extrêmement intéressant. Il s’agissait sans doute de sa voix que j’ai entendu toute à l’heure. Je n’ai rien pu comprendre de ce qu’elle a dit mais qu’importe. Elle venait de s’allonger, c’était donc le moment pour moi de rendre en scène.

Ma lance dans le dos, les bras croisés devant mon torse, je ne cherchai pas à être discret. Les pierres polies crissèrent sous mes pas ce qui eut pour effet d’attirer l’intention de la belle inconnue, je pris alors l’initiative et engagea la conversation.

« Bien le bonjour à vous, Madame. Belle journée n’est-ce pas ? Certain diront qu’elle est un peu fraîche, mais personnellement ça ne me dérange pas. »
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1/2 Rp
Expérience : 200

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Ka
Groupes: Royaume
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Oct - 21:46
Je jetais un rapide coup d’œil en arrière et aperçu un humain, bel homme d'ailleurs, plutôt jeune, il ne devait même pas avoir la trentaine, cheveux foncés et mi-longs, habillé de bleu, mais surtout, portant une lance dans son dos. Il avait tout d'un mercenaire, me dis-je, aussi serait-il intéressant de lui causer, mais par politesse je préférai voir s'il venait d'abord à mon encontre.

Bien le bonjour à vous, Madame. Belle journée n’est-ce pas ? Certain diront qu’elle est un peu fraîche, mais personnellement ça ne me dérange pas. dit-il pour engager la conversation.
Ah ah ah ! Belle journée en effet ! dis-je d'un ton amusé, un sourire goguenard aux lèvres.

Il avait commencé la discussion de façon somme toute très banale, mais à vrai dire, je doutais pouvoir mieux faire à sa place. A vrai dire j'aurai probablement sorti ma rengaine habituelle, ce que je n'allais d'ailleurs pas tarder à faire. Et oui, malheureusement on ne change pas les habitudes d'une vieille elfe de 70 ans qui a bourlingué aux quatre coins d'Arcaëlle et qui avait ses manières à elle de faire les choses.

La fraîcheur me dérange pas non plus… tout comme la compagnie d'ailleurs ! Ahah ! Sauf si elle se trouve être désagréable ! Venez donc par là ! J'avais justement besoin de causer un peu ! J'ai de quoi boire et manger, si ça vous dit ! lui dis-je en tapotant le sol à côté de moi, pour l'inviter à s'asseoir.

J'avais en effet un grand besoin de parler, j'étais ce genre de personne qui aime bien voyager seule et ne pas être contrainte par des liens qui m'obligeraient à me tenir à un endroit précis sans pouvoir partir, mais il était vrai aussi que j'aimai la compagnie et la discussion, peu importe avec qui s'était.

Oh ! 'scusez-moi ! J'me suis pas présentée… Tahiri, femme à tout faire ! C'est comme mercenaire mais en un p'tit peu mieux ! Et vous, c'est quoi votre nom ?

Et voilà ! Que vous avais-je dit ? La rengaine habituelle…
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 285

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Vaibïaën
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Oct - 22:26
L’inconnue répondit qu’il s’agissait en effet d’une belle journée, un sourire aux lèvres. Maintenant que j’étais plus proche, je pouvais mieux la détailler. Une elfe au cheveux vert, à la tenue plutôt provocante, j’aime bien les femmes qui n’ont peur de rien… Remarque j’ai toute les femmes, mais qu’importe. Elle m’affirma que la fraîcheur ne la dérangeait pas non plus, au même titre que la compagnie. Mais serait-ce une invitation ?

C’était en effet le cas, elle m’invita à venir m’asseoir à ses côtés, argumentant qu’elle avait besoin de causer un peu, qu’elle avait même de quoi boire et manger si le cœur m’en disait. Je ne pouvais refuser pareil invitation. Sans un mot, je pris place à l’endroit qu’elle me présentait. J’ai connu mieux que des galets niveau confort, mais je ne vais pas me plaindre.

À peine ai-je pris position à côté de l’elfe, qu’elle s’excusa et se présenta sous le nom de Tahiri, femme à tout faire. Femme à tout faire était un équivalant de mercenaire, mais en un petit peu mieux selon elle, puis elle me demanda mon nom. C’était dans l’ordre des choses, c’est donc avec un de mes plus beau sourire que je répondis à sa question.

« Ethan. Ethan Eisherz, à votre service, Madame. »

Les présentations faites, nous pouvions réellement commencer à parler.

« Si être femme à tout faire est un peu mieux qu’être mercenaire, alors j’ai tout intérêt à devenir un homme à tout faire. »

J’avais dit cela sur un ton peu humoristique. Si je devenais homme à tout faire, je aurais sans doute qu’un réputation de gigolo auprès des femmes. J’ai un certain honneur et je ne tiens pas à ce que les femmes me retiennent comme étant l’amant d’un soir… Quoique… Non. Ce n’est pas à ce genre de chose que j’aspire. Mais revenons à notre discussion.

« Vous disiez vouloir de la compagnie afin de parler… Puis-je vous interroger sur le sujet ? »
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1/2 Rp
Expérience : 200

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Ka
Groupes: Royaume
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Ïfercha, celui qui dévore
Ethan : #ccff99
Ïfercha : #ffff99
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 20 Oct - 22:55
Je fus amusée par ses paroles. Tout d'abord par le « Madame » qui me faisait bien rire. On ne pouvait pas vraiment dire que j'eus été une « dame » à proprement parlé. Mais qu'importe, il serait assez tôt pour lui dire qu'il n'était pas nécessaire de me désigner de la sorte. Après cette présentation, il rebondit sur ce que j'avais dit plus tôt, à propos du fait que j'étais une femme à tout faire et qu'il avait tout intérêt à être un homme à tout faire, ce qui est la deuxième choses qui m'amusa. Il l'avait pourtant dit avec un sérieux des plus implacables, mais c'est ce qui était le plus drôle. Je continuai de glousser légèrement et l'écouta jusqu'au bout. C'est à ce moment là que les choses se compliquèrent un peu pour moi.

Vous disiez vouloir de la compagnie afin de parler… Puis-je vous interroger sur le sujet ?

Je m'éclaircis légèrement la gorge, afin d'être sûre qu'il m'entende et que je ne ravale pas mes mots.

Commençons déjà par une chose importante : pas de « madame » avec moi ! Appelle-moi simplement Tahiri !

Oui, j'étais comme ça, le genre de personne qui, d'un seul coup, se met à vous tutoyer sans la moindre hésitation. Après tout j'étais ce qu'on pourrait appeler une fille sans gêne… et sans pudeur. C'est pour vous dire à quel point j'étais sans gêne.

Et… oui ! Je voulais effectivement de la compagnie ! Après tout, c'est mieux que d'être seule à parler à des morts qui ne sont plus de ce monde ! Ahum…

Je restais silencieuse un moment, me rendant compte que ces mots étaient extrêmement gênant. Oui, je sais, je viens de vous dire à l'instant que j'étais sans gêne, mais vous savez ce que c'est… On exagère toujours la vérité.

Un peu de vin ? demandai-je en tendant l'outre remplie de vin blanc au dénommé Ethan. Tu peux me poser les questions que tu veux. J'ai pas vraiment de tabou. C'est juste que voyager seule ça a pour effet de me lasser un peu… J'ai besoin de parler et ça fait un moment que j'ai pas parlé de tout et de rien à un parfait étranger ! Ahahah !
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 285

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Vaibïaën
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Ven 21 Oct - 23:21
Tahiri semblait s’amuser de mes réactions. Non pas que cela me vexe, mais j’aurais bien voulu savoir en quoi j’étais amusant. Si cela me permettait de laisser une meilleure image de moi, je me devais de savoir. Malheureusement pour moi, toutes les femmes n’ont pas le même caractère… Mais que dis-je ! Au contraire ! Heureusement que toutes les femmes ne sont pas les mêmes ! Sinon charmer chacune d’entre elles n’auraient intérêt ! Sinon, j’en étais où déjà… Ah oui ! L’elfe.

Après ma question concernant le fait qu’elle voulait discuter, l’ambiance ce tendit un peu, c’est en tout cas l’impression que j’eus. Tahiri s’éclaircit la gorge avant de prendre la parole. Elle commença en me demandant de l’appeler par son nom et non avec des « Madame ». Elle continua, ajoutant qu’elle voulait effectivement de la compagnie afin de discuter, car il était mieux de converser avec quelqu’un, que seul avec les morts.

Aurais-je touché un point sensible ? Je m’en voudrais si une de mes questions venais à attrister une femme. Un silence ce posa alors que je cherchais quelque chose à dire afin de ne plus avoir à parler de mort. C’est finalement l’elfe aux cheveux verts qui brisa ce silence en me proposant un peu de vin. Elle m’annonça que je pouvais lui poser n’importe quelles questions, qu’elle était sans tabou, c’était juste la solitude qui commençait à se faire pesante et qu’elle voulait simplement parler de tout et de rien avec un inconnu.

Je refusa le vin qui m’était proposé d’un signe de la main et réalisa enfin qu’elle me tutoyais. Après tout, au diable l’étiquette.

« Même si tu es sans tabou, on va commencer en douceur. Donc si je puis me permettre : Qu’est-ce qui t’as mené ici, sur cette plage et es-tu originaire des Cités Blanches ? »

Simple curiosité de ma part, je l’avoue, mais pour une fois que je peux en apprendre plus sur une femme sans risque qu’elle me prenne pour l’un de ces innombrables abrutis qui tentent leurs chances auprès d’elles. Même si, je l’avoue, j’ai généralement plus de chance que ces abrutis, en même temps avec ma gueule d’ange.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1/2 Rp
Expérience : 200

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Ka
Groupes: Royaume
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Ïfercha, celui qui dévore
Ethan : #ccff99
Ïfercha : #ffff99
Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Oct - 10:57
Il fit signe qu'il refusait mon vin. Je n'en pris pas offense et en bus une gorgée à sa place. Tant pis pour lui me dis-je, ça en ferait plus pour moi. Je lui laissais tout de même la terrine de poisson et la miche de pain à portée, des fois qu'il ait faim. Il me dit en réponse à mes propos :

Même si tu es sans tabou, on va commencer en douceur. Donc si je puis me permettre : Qu’est-ce qui t’as mené ici, sur cette plage et es-tu originaire des Cités Blanches ?

Je me mis à grogner, à moitié en soupirant en fait, comme une élève indisciplinée qui vient de se faire poser une question agaçante par son instituteur. Mais nous n'avions clairement pas ce genre de rapport, et je me devais bien de répondre.

La fatigue et le manque d'argent… En fait je ne viens pas vraiment de quelque part… même si j'ai un « chez-moi » à Zaï'Lou à présent. Le truc c'est que j'étais en voyage à Yban et qu'en voulant quitté le continent, je me suis gourée de navire… et au lieu de me retrouver à Zaï'Lou, comme convenu, ben j'me suis retrouvé ici… sans argent pour rentrer chez moi… Alors j'ai commencé à faire quelques missions, très fatigantes et…

Je crois vous en avoir déjà parlé chers lecteurs, mais j'imagine que j'étais bien obligée de le répéter pour que cet Ethan ne me prenne pas pour une folle. Après tout, je n'étais pas censée savoir que tout ceci n'était qu'une histoire et que je n'étais qu'un personnage fictif. Oui, je sais, c'est pas courant les personnages qui brisent le quatrième mur. Désolée ! Je reprends !

… et il se trouve que j'ai fait pas mal de… bourdes pendant les missions, et du coup je n'ai pas forcément eu la paie que j'aurai du avoir… bref. Je n'ai pas assez pour partir d'ici, mais je suis trop crevée pour enchaîner d'autres missions, alors je prend des vacances en bord de mer avant de reprendre les missions et gagner assez d'argent pour me payer un voyage !

Belles explications ! J'étais plutôt fière de moi à ce moment là. Surtout qu'elles étaient pure vérité. Mais une question me brûlait les lèvres.

Et toi ? Tu viens d'ici ? Que fais-tu dans l'coin ?
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 285

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Vaibïaën
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Oct - 19:54
Ma question semblait quelque peu agacer mon interlocutrice. Elle commença en répondant par un mélange entre grognement et soupire avant de prendre la parole.

La fatigue et des problèmes financiers étaient la raison de sa présence ici, puis elle déclara ne pas venir réellement de quelque part, même si elle avait un chez elle à Zaï’lou. Le fait qu’elle « ne vient pas vraiment de quelque part » m’intrigua, mais la réaction qu’elle avait eut avant de prendre la parole me laissa penser qu’il s’agissait un sujet sensible et, même si elle se disait sans tabou, mieux vaut ne pas aborder les sujets sensibles trop tôt.

Elle continua en m’expliquant qu’en voulant retourner chez elle, elle avait prit le mauvais navire et ce dernier l’amena ici, aux Cités Blanches. Elle avait donc entreprit de se faire de l’argent en acceptant quelques missions de mercenariat, missions qui se voulaient épuisantes. Malheureusement, elle commit plusieurs erreurs lors de ces missions. Il en résultat un salaire moins importants que prévu. Elle s’est donc retrouvée avec trop peu d’argent pour partir et la fatigue l’empêche de continuer son travail, elle revenait donc prendre un peu de repos ici. Puis elle reprendra les missions afin de quitter les Cités Blanches.

Je ne pouvais que souhaiter qu’elle parvienne à réunir suffisamment de fond afin de reprendre la route de son foyer. Mais en attendant, elle me retourna la question : Qui j’étais et ce que je venais faire dans le coin. Avant de prendre la parole, je remonta mes manches jusqu’aux coudes, par habitude.

« En effet, je viens d’ici. Ägher, mon village natal n’est pas très loin d’ici. Comme je viens aider de temps à autre aux champs et à la défense du village, je me suis dit que je profiterais de l’occasion pour venir ici, respirer un peu l’air marin. Ça change de l’air de la capitale et je peux assurer que ça fait du bien. »

Voilà, c’était à peu près tout… Remarque. Concernant la proximité d’Ägher, je ne suis pas sûr, étant un peu fâché avec les distances… Bah, peu importe. C’était à nouveau à mon tour de poser une question, mais laquelle ? Rien ne me venait à l’esprit jusqu’à ce que je me souvienne de ce défi que je m’étais lancé.

« Dis-moi, Tahiri… J’ai, récemment, entendu une rumeur qui parlait d’armes… Spéciales. Elles seraient surpuissantes, mais on dit de cette puissance, qu’elle est incontrôlable. Est-ce que tu aurais des informations à ce sujet ? »

Depuis que j’avais entendu cette discussion entre ce mercenaire et ce marchand, je n’arrivais plus à penser à autre chose qu’à cette rumeur. Si ces armes existaient, quelque chose en ce monde mériterait peut-être toute mon attention.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1/2 Rp
Expérience : 200

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Ka
Groupes: Royaume
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Ïfercha, celui qui dévore
Ethan : #ccff99
Ïfercha : #ffff99
Revenir en haut Aller en bas
Sam 22 Oct - 21:18
Il disait venir d'Ägher, un village non loin d'ici. Je me grattais la tête un moment et me demandais à quel point il était proche de la plage. Il était possible que le village soit plus au nord de cette plage… Après tout Koïdan se trouvait plutôt au sud par rapport à ici… à moins qu'Ägher se trouve plus dans les terres. Mais bon, peu m'importait. Je faisais confiance à cet homme qui, je devais bien l'avouer, était plutôt charmant. En tout cas il connaissait également la capitale, probablement parce qu'il avait dû y chercher quelques affaires que l'on ne trouve pas dans un village. A moins que se soit du mercenariat, ce qui expliquerait la lance dans le dos, mais visiblement il était aussi armé pour une bonne raison : combattre d'éventuels dangers qui menaceraient son village natal. Soit. Cela me paraissait tout aussi plausible, les deux n'étant pas contradictoires.

C'est alors qu'il m'interrogea au sujet d'armes spéciales aux pouvoirs surpuissants et incontrôlables. Je croisais les bras et fis une moue quelque peu contrariée. C'était en fait plus une tête que je faisais quand je réfléchissais plutôt que lorsque j'étais déçue, ce qui arrivait assez rarement en fait. Je pris un moment avant de prendre la parole.

Hum… Des armes spéciales hein ? Tu parles probablement des reliques qui foisonnent un peu partout en Arcaëlle… Enfin… foisonnent… pas tant que ça… C'est très difficile de mettre la main dessus… Enfin j'espère que tu parles de ça, parce que j'aurai peut-être une idée sur le sujet. En revanche… quand tu parles d'incontrôlable… Ça me fout un peu les chocottes… J'espère que tu n'as pas dans l'idée de partir à la recherche des armes maudites d'Özan… Crois-moi, il ne t'arrivera rien de bon en partant à leur quête. Ce sont des armes dangereuses, même pour leurs porteurs…  Si tu veux que je te parles de ces armes, va falloir que tu me prouves que t'es pas une simple tête brûlée qui cherche des sensations fortes… Et puis j'ai pas très envie d'envoyer quelqu'un au casse-pipe.

Je pris à nouveau le temps de la réflexion et me vint alors quelques interrogations en plus de celles que j'avais déjà exposées.

Tu es mercenaire c'est ça ? Dis moi… ça te dirait pas de rejoindre mon clan de mercenaires ? L'avantage c'est que j'aurai plus facilement confiance en toi et que je pourrais régulièrement te donner des informations sur les armes et artefacts. Comme je parcours Arcaëlle de long en large, je tombe souvent sur des informations intéressantes, mais je préfère les partager avec mes camarades, même si t'es plutôt chou et que j'ai bien envie de te faire confiance !
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 285

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Vaibïaën
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Lun 24 Oct - 0:12
Lorsque je l’interrogeai au sujet des armes spéciales, Tahiri afficha une moue contrariée et croisa les bras. Ma question l’aurait-elle vexée ? Aurait-elle préférée que nous continuions à parler de nous ? La réponse vint rapidement. Il s’avéra qu’elle réfléchissait, car elle me demanda si par « arme spéciale » je voulais parler des reliques, ces objets rare qui attise la curiosité de plus d’un. Je n’eus pas le temps de répondre qu’elle continua sur sa lancée, car il semblait exister quelque chose qui lui inspirait beaucoup moins confiance.

Par surpuissante, elle avait pensée reliques, mais le fait d’ajouter l’adjectif incontrôlable lui fit penser à toute autre chose. Elle évoqua alors les armes maudites d’Özan. Selon elle, il ne m’arrivera rien de bon si je me m’étais sur la piste de ces armes qui, en plus, étaient dangereuse même pour leur porteur. Elle était réticente à m’en parler, ne voulant pas envoyer une tête brûlée, en manque de sensations fortes, au casse-pipe.

Les armes maudites d’Özan… D’Özan… Maintenant que j’y pense, quelque chose de surpuissant et hors de contrôle aurait de grande chance de provenir de lui. De telles armes ne peuvent amener qu’au chaos et pourtant… Utiliser une de ces armes pourrait être un avantage. Une puissance, aussi incontrôlable soit elle, si elle est lâchée dans le camp adverse peut faire énormément de dommage. Cela pourrait permettre au Royaume d’avoir un certain avantage… Au prix d’une vie…

Et puis, je pense être suffisamment têtu et déterminer pour résister à ce que pourrait me faire l’une de ces armes… Au pire… Autant faire connaissance de quelqu’un qui serait capable de m’éliminer si je venais à n’échouer dans la maîtrise d’un tel pouvoir. Mais avant tout, il me faut des informations et Tahiri ne semblait pas vraiment prête à mes les donner, elle proposa cependant un compromis.

Elle me proposa de rejoindre son clan de mercenaire. Ainsi elle aurait plus facilement confiance en moi et elle partagerait plus aisément ses informations glanées un peu partout dans le monde… Même si je semble ne pas lui déplaire et qu’elle ne demande qu’à me faire confiance. Rejoindre un clan, hein ? Ma foi… Ça aurait ces avantages. De la compagnie pendant les missions, des connaissances un peu partout, des camarades de beuverie… Et puis… Si son clan comporte d’autres femmes, je ne peux me permettre de passer à côté d’une telle occasion.

« Ta proposition me plait bien. Eh bien… Marché conclu, Tahiri. Tu peux me considérer comme l’un des tiens… À moins qu’il n’y ait quelques formalités de recrutement avant que celui-ci soit effectif ? »
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1/2 Rp
Expérience : 200

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Ka
Groupes: Royaume
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Ïfercha, celui qui dévore
Ethan : #ccff99
Ïfercha : #ffff99
Revenir en haut Aller en bas
Lun 24 Oct - 0:38
Je regardai alors le jeune Ethan avec stupéfaction. Peut-être m'attendais-je à ce qu'il refuse ma proposition comme bon nombre de personnes avant lui, pour ne pas dire toutes. Mais il avait accepté, et avec enthousiasme qui plus est. J'avais encore du mal à réaliser ce que je venais d'entendre, mais le jeune homme semblait plus que sincère. J'écarquillai les yeux, les clignai, regardai un instant autour de moi pour m'assurer que ce n'était pas un canular, et finalement attrapai le mercenaire par les épaules.

YOUHOUUUUU !!! Putain ! Enfin ! Voilà qui me plaît bien ! Ahahah ! Je croyais que personne n'allait… euh… je veux dire, que tu n'allais jamais accepter ! Et ben ça, pour une bonne surprise ! J'ai bien fait de prendre ces vacances moi ! Ahahah !

J'éclatai d'un rire puissant et sincère. Je tapotai amicalement Ethan dans le dos et finis par répondre à sa dernière interrogation.

Ok, Ethan ! La seule condition pour rentrer officiellement dans le clan, c'est de venir te gaver de boissons alcoolisées avec moi à la taverne la plus proche ! Hé hé hé ! Et justement, Koïdan est pas loin, et j'y ai laissé mes affaires à l'auberge ! Alors t'en dis quoi, cher nouvel associé ? Ça te branche de venir boire quelques verres avec moi ? On parlera tranquillement de notre collaboration et des armes et reliques devant une bonne 'tite chopine ! Hé hé !

Je lui souris avec enthousiasme. C'était si plaisant d'avoir enfin quelqu'un qui acceptait mon offre. Il est clair que j'allai chouchouter mon unique associé autant que je le pouvais. En tout cas il était sûr que je lui paierai la première tournée et peut-être même les autres qui suivraient. Je me voyais déjà en sa compagnie, dans cette taverne, à lui révéler ce que je savais et lui dire à quel point il était génial d'avoir accepté mon invitation. Il est clair qu'il pourrait devenir mon bras droit et surtout, premier membre du clan après moi.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 285

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Vaibïaën
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Lun 24 Oct - 22:23
Eh bien ! Si je m’attendais à un tel enthousiasme ! Elle regarda les alentours, clignant des yeux, comme si elle était perdue ou si elle venait de se réveiller. Elle m’attrapa alors par les épaules avant d’exprimer sa joie par un cri.

Elle affirma que cela lui plaisait. Elle commença à dire qu’elle croyait que personne n’allait accepter, mais rectifia rapidement en affirmant qu’elle croyait que je n’allais jamais accepter. Aurait-elle déjà fait des propositions qui se sont vues refusées ? Il faudrait vraiment n’avoir aucun goût pour refuser une proposition venait d’une femme comme elle… Mais, je ne peux m’empêcher de penser de m’interroger sur la raison de son enthousiasme. Il était tellement grand qu’on dirait que je suis le premier à accepter, à moins que cela fasse longtemps et qu’elle commençait à désespérer de recruter d’autre camarade. Bah ! Qu’importe ! Peut-être le saurais-je un jour.

L’elfe éclata de rire en me tapant amicalement dans le dos avant de répondre à ma question concernant les formalités de recrutement. La seule qu’elle m’imposait était celle d’aller nous bourrer dans l’auberge la plus proche, en l’occurrence celle de Koïdan, où elle y avait ses affaires. C’est vrai que parler de tout et n’importe quoi autour d’une bonne boisson ne me dégoûtais pas, de plus, il s’agissait d’une invitation de la part d’une femme qui est, une camarade et ma patronne, aucune raison de refuser.

« Comment refuser une telle proposition ? De plus, même si la fraîcheur ne me dérange pas, je ne dirais pas non au confort d’une auberge. »

Je me levai un peu rapidement afin de me dégourdir un peu les jambes. Je tendis ma main à l’elfe, comme on tend sa main à un frère ou une sœur d’arme.

« Et pour bien commencer notre partenariat... Je suis sûr de vider plus de bouteille que toi ! »

Voilà comment commencer sur des bases saines. Un bon vieux défi de vidage de chope en bonne et dûe forme.
Niveau 1
avatar
Je suis dispo pour : 1/2 Rp
Expérience : 200

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Ka
Groupes: Royaume
Race: Humain
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 1


Ïfercha, celui qui dévore
Ethan : #ccff99
Ïfercha : #ffff99
Revenir en haut Aller en bas
Mar 25 Oct - 13:27
Voilà qu'il acceptait ma proposition d'aller boire un coup à l'auberge. Et bien ce garçon me facilitait drôlement, il fallait l'avouer. La chance commençait enfin à me sourire à nouveau. Elle m'avait déjà souri une fois, lorsque j'avais rencontré Vÿ, ma magnifique et somptueuse bienfaitrice (qui commençait à, soit dit en passant, me manquer un peu quand même). Et j'avais à présent à nouveau la chance de côtoyer un jeune humain intéressant qui semblait plus ou moins sur la même longueur d'onde que moi. Il me tendit la main et accepta son aide pour me lever avec la plus grande des joies. Je ramassais précipitamment la nourriture et la boisson dans la besace que je trimballais avec moi tandis qu'il continuait de parler.

Et pour bien commencer notre partenariat... Je suis sûr de vider plus de bouteille que toi !

Je me tournai brusquement vers lui et levai un sourcil, un sourire complice sur mes lèvres. Cet homme ne savait absolument pas dans quoi il venait de s'embarquer.

Tu veux parier ? Tu parles à une elfe qui a bourlingué à travers tout Arcaëlle et qui connaît tous les bord… toutes les tavernes de toutes les grandes villes importantes. Tu crois pouvoir tenir la distance, gamin ? Hu hu hu !

Bien sûr, le gamin n'était pas dit méchamment, c'était plus un qualificatif amical pour lui signifier qu'il ne tiendrait jamais contre l'elfe que j'étais avec toute l'expérience que j'avais.

Aller ! Viens ! On va vérifier si tu tiens aussi bien l'alcool que tu l'prétends ! Fu fu fu !

Je pris donc les devants et l'agrippai par le bras, le tirant avec moi pour rejoindre Koïdan et son auberge. Il était de voir ce que cet homme avait dans le ventre. Mon futur associé avait intérêt à tenir la distance.


La suite c'est par ici !
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 285

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Vaibïaën
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Les Cités Blanches :: Nord :: Plage de la Mar'Han-