Oups, I did it again !

 :: Le monde :: Les Cités Blanches :: Est :: Hytraz (Capitale) :: Port Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 15 Jan - 16:25
Amazen, une tahora aux yeux gris, Bertdan un elfin aux cheveux roux, Sarah une virenpienne aux écailles mauve et Uthan, un mzékils aux yeux rouges

Nous nous dirigeâmes vers l’entrepôt d’un pas décidé et, pour ma part, claudiquant. Les béquilles m’étaient d’une grande aide dans mon déplacement. Bien évidemment, j’étais en queue de cortège. Nous avancions en silence, seul le bruit de nos pieds indiquait que nous étions là. Après un bon moment à marcher, Tahiri s’arrêta devant un entrepôt désaffecté. Sarah fit signe qu’elle entrait la première. La virenpienne scruta le lieu puis nous fit signe que c’était bon.

Nous fouillâmes un bon moment sans rien trouver de probant. Tahiri semblait inquiète et déçue. Uthan fit part de ses doutes à Tahiri, l’elfe répliqua. La Demi-Déesse proposa de chercher une trappe pour accéder à un sous-sol. Tout le monde sembla d’accord. Au bout de quinze minutes je trouvais un tapis qui n’avait pas sa place ici. Je l’enlevais et découvrais une trappe. J’appelais tout le monde. Ils accoururent tous, intrigués. Sarah ouvrit la trappe et Uthan emprunta l’escalier de meunier qui conduisait en dessous. Amazen et Bertdan suivirent. Moi, dans mon état, je ne pouvais descendre. J’invitais donc Tahiri à suivre les autres et à me dire ce qu’il en retournait.

NOM DES DIEUX ! C’est un vrai vivier ici ! S’écria la tahora d’une voix forte. Y’a de quoi équiper une armée !
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Jan - 11:25
Grâce aux dieux, Lilith avait finalement trouvé une trappe cachée sous un tapis qui n'avait rien à faire ici. Je soupirai de soulagement, me disant que nous avions sûrement touché au but. J'espérais de tout cœur qu'il s'agissait bien de la planque d'armes. J'en eus la confirmation lorsqu'Amazen s'écria :

« NOM DES DIEUX ! C’est un vrai vivier ici ! Y’a de quoi équiper une armée ! »

Lilith m'invita alors à vérifier à mon tour, me demandant de lui détailler ce que je verrais en bas. A vrai dire je n'étais pas très chaude à l'idée de descendre dans un sous-sol bourré d'armes létales… Je ne vous fais pas un dessin sur les risques que cela représentait vis à vis de mon « don » divin.

A cela s'ajouta un mauvais présage : un satané corbeau se mit à croasser. Je levais les yeux vers lui et me demandais comment ce con avait pu entrer ici. Je m'apprêtais tout de même à descendre lorsque j'entendis un « cric » de mauvais augure. Je me tournais vers Lilith et vit alors d'où venait se bruit. Derrière la xen, un elfe balafré, aux cheveux noirs et longs, tirés en arrière en un catogan, enserré dans des vêtements qui, je pouvais en juger sans problème, étaient ceux d'un pirate, et plus précisément d'un capitaine. Il portait un tricorne sur la tête, et était vêtu d'une redingote noire. Il pointait un pistolet à gemme derrière la tête de Lilith, ayant prit soin de ne pas être entre ses ailes.

« - Haut les mains ! J'te conseille de pas essayer de te transformer la xen, sinon j'te fais sauter la tête comme une pastèque ! Et toi, l'elfe, ferme cette trappe, sinon j'transforme ton amie la royaliste en passoire !
- Vous faites une grosse erreur…
- C'est vous qui avez fait une erreur en venant ici… ferme la trappe ! »

J'exécutai l'ordre du pirate, et refermai la trappe sur les soldats qui nous accompagnaient. J'entendais déjà leurs protestations et leur surprise quand ils remarquèrent cela. On frappa à la trappe mais d'autres pirates vinrent se joindre au capitaine et se positionnèrent sur la trappe pour être sûr qu'on ne la forcerait pas. Je regardai alors tout autour de moi et compris que nous étions très mal barrés. Il y avait là tout un équipage de forbans, armés jusqu'aux dents et visiblement prêts à nous découper en rondelle au moindre signe de rébellion.

« - Alors c'est vous qui faites de la contrebande d'armes…
- Oh non, ma jolie ! Nous sommes les destinataires de ce butin ! Et comme nos chers fournisseurs ne sont pas en mesure d'honorer leur offre de marché, nous sommes venus nous servir !
- Des pirates Hayert'Väals !! » m'exprimais-je, comprenant enfin.
« - Tout juste, poupée ! On a besoin d'armes et d’équipements pour mettre à sac vos petites citées pourries. Autant dire que vous êtes des épines dans nos pieds… Mais j'vais pas vous tuer tout de suite… J'ai besoin de vous garder encore un peu vivantes… Vous voyez… ça fait quelques mois que mes hommes ont pas vu la terre ferme… ni de femelle !
- Espèce de sale porc… Tu vas regretter !!!
- Inutile de vous débattre mesdemoiselles, on ne vous tuera pas avant de vous avoir appliqué préalablement notre droit de cuissage ! Mouahahahah ! Mais si vous vous montrez coopérative, nous verrons à vous laisser en vie après ça ! »

C'était peine perdue… Je ne voyais pas comment tout cela pourrait finir bien. Mais il était hors de question que je laisse ces porcs me violer et en ressortir victorieux avec leur butin d'armes qui plus est. Leurs simples regards m’écœuraient, ces enfants de putain et d'Özan… J'entendis le corbeau croasser une nouvelle fois. Se pourrait-il que se soit… ? J'eus ma réponse très vite. Le corbeau se jeta sur le capitaine des pirates et lui arracha le pistolet des mains. Il poussa un cri de douleur alors que les serres lui labourèrent les doigts.

Je n'avais pas le choix… si je voulais nous sauver toutes les deux, vu le nombre qu'ils étaient, il fallait que j'use de mon avatar divin. Non il ne fallait pas… et si je perdais le contrôle ? Peu importe… Si je ne me transformais pas rapidement, Lilith serait blessée, peut-être même pire. Tant pis… Je n'avais pas le choix.

Je me saisis du manche de mon sabre et le retira de son fourreau. Je poussais alors un cri effroyable alors que tout mon corps se changeait sous les yeux effarés des pirates. Mes cheveux se teintèrent d'une couleur blanche comme la neige, et mes yeux virèrent au rouge carmin. En un battement de cil je me retrouvai devant le capitaine qui fit de grands yeux ébahis.

« Par Özan… que… Un… Un démon ? »

D'un rapide geste, je passais ma lame dans sa chair et ses os, et sa main fut tranchée… puis le haut de son crâne, dévoilant ainsi la découpe de son cerveau sanguinolent. Son tricorne tomba à terre, signal qu'il était temps pour moi de me tourner vers les autres forbans. Ils prirent les armes pour se défendre, mais d'un bond, je me retrouvais face à certains d'entre eux. Mes mouvements étaient surhumains, tout comme ma vitesse pour les exécuter. Je tranchais l'un d'eux en deux, et m'attaquer au suivant, lui décochant un coup de poing dans le ventre, avant de sauter pardessus et de briser le sabre d'un autre. Je découpais l'elfin en deux, à la verticale cette fois, et planta mon sabre en arrière pour achever le mzékils avec lequel j'avais fait saute mouton.

« Sale pute !! Faites lui sa fête ! » cria l'un d'eux.

Un grand humain noir et chauve pointa un pistolet à gemme sur moi et tira. Le projectile de feu traversa mon épaule sans que je ne bronche. Je me tournai vers lui et décidai alors qu'il serait le prochain à mourir. Enfin « décidai »… c'est un bien grand mot… Dans l'état où j'étais, je ne pouvais pas vraiment faire de choix, j'agissais plus avec mon instinct de démon de Gar'Haz. Voyant que je ne semblais pas souffrir de ma blessure, il se mit à crier avec horreur.

« Un démon… c'est un démon !!! »

Avant d'avoir finalement la tête tranchée… L'avantage au moins, c'est qu'il ne faisait attention qu'à moi et laissez Lilith tranquille… Mais quand j'en aurai fini avec tous ces pirates, arriverai-je à m'arrêter ? Est-ce que mon esprit n'allait pas succomber à l'envie de tuer la xen ? J'espérai sincèrement que non…
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Neutre
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Jan - 18:15
J’entendis le bruit d’une arme à feu derrière ma tête suivi d’une voix masculine peu engageante.

  Haut les mains ! J'te conseille de pas essayer de te transformer la xen, sinon j'te fais sauter la tête comme une pastèque ! Et toi, l'elfe, ferme cette trappe, sinon j'transforme ton amie la royaliste en passoire !

Je déglutis avec difficulté. Je me retins de faire volte-face de crainte de faire sauter les points de sutures. Il était hors de question de me transformer avec ma jambe. Les points sauteraient immédiatement. Je soupirais et levais les mains lorsque Tahiri dis :

Vous faites une grosse erreur…
C'est vous qui avez fait une erreur en venant ici… ferme la trappe !

Je vis l’elfe fermer la trappe sur les soldats qui nous accompagnaient. Mon cœur s’emballa et ma tension monta. Je ne pouvais laisser faire ça. Malheureusement, les pirates étaient en surnombre comparé à nous deux. Comment allions nous nous en sortir ? Je vis que la demi-déesse réfléchissait aussi.

Alors c'est vous qui faites de la contrebande d'armes… Exprima-telle d’un air qui me semblait soucieux.
Oh non, ma jolie ! Nous sommes les destinataires de ce butin ! Et comme nos chers fournisseurs ne sont pas en mesure d'honorer leur offre de marché, nous sommes venus nous servir !
Des pirates Hayert’Väal !!

Par Thaä… Comment avions-nous pu nous faire avoir de la sorte ? Je grognais, ne pouvant rien faire de constructif ou d’aidant. Les adorateurs d’Özan étaient bien plus nombreux que nous. Et plus organisés. Le capitaine reprit la parole de façon grossière :

Tout juste, poupée ! On a besoin d'armes et d’équipements pour mettre à sac vos petites citées pourries. Autant dire que vous êtes des épines dans nos pieds… Mais j'vais pas vous tuer tout de suite… J'ai besoin de vous garder encore un peu vivantes… Vous voyez… ça fait quelques mois que mes hommes ont pas vu la terre ferme… ni de femelle !
Espèce de sale porc… Tu vas regretter !!!
Inutile de vous débattre mesdemoiselles, on ne vous tuera pas avant de vous avoir appliqué préalablement notre droit de cuissage ! Mouahahahah ! Mais si vous vous montrez coopérative, nous verrons à vous laisser en vie après ça !

Quel enculé ! Je pestais et réfléchis. Comment devais-je réagir ? Je n’allais pas me laisser faire par ces saligauds ! Je vis alors Tahiri en pleine réflexion. Après un temps qui me sembla éternel, elle dégaina son sabre d’acier et là je fus sur le cul. Elle se métamorphosa immédiatement. Ses cheveux blanchirent, ses yeux rougirent. Elle n’était plus elle. Elle attaqua alors le capitaine, lui tranchant, avec dextérité, la main tenant le pistolet. Il beugla, m’assourdissant au passage, et elle le tua de sang-froid. Puis elle s’attaqua aux forbans. Elle les tua avec froideur et distance sans ciller. Certains la prirent pour un démon, d’autre invectivèrent pour la tuer. Je lâchais mes béquille et pris mon épée. J’engageais le combat avec l’un des pirates. Ce fut une danse rapide et efficace. Je lui plantais mon arme dans le cœur et il s’écroula. Tahiri, quant à elle, massacrait sans vergogne. J’étais admirative devant sa force et sa dextérité. Je restais admirative et décidais de me mettre dans un coin pour ne pas la gêner. Je ramassais mes béquille et allais entre deux caisses.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Jan - 10:03
L'avantage avec ma forme divine, c'est que je ne ressentais absolument pas la douleur, en tout cas pas sur le moment. A vrai dire, je ne ressentais pas grand-chose dans cet état, à vrai dire, j'étais à peine consciente de ce que je faisais. Il n'y avait plus vraiment de conscience, seulement des réflexes sur-développés et des instincts meurtriers.

Les forbans étaient en totale effervescence. Ils voulaient ma peau, et étaient persuadés qu'ils l'auraient. Selon leur logique, même si j'étais un « démon », leur nombre l'emportait. C'est pourquoi, ils se jetèrent à plusieurs en même temps sur moi. Je fis un bond pardessus leurs têtes et atterris derrière eux. Sans ménagement, sans la moindre perte de temps, je les découpais un à un, avec des gestes souples, sans aucun qui ne serve à rien. Ils étaient tous calculés pour que le suivant soit aussi mortel que le coup donné.

Il est vrai que je reçus quelques estafilades, je pris même un bon coup dans le flanc, mais cela ne me gêna pas outre-mesure. Ce qu'ils n'avaient pas calculé, c'était cela : le fait que je sois inépuisable, inarrêtable, malgré de multiples coups et blessures. Une véritable machine à tuer sans aucun point faible ni aucune émotion. Même les ennemis à distance n'étaient pas vraiment un problème. J'avais la capacité de pouvoir me déplacer à une vitesse ahurissante, avec des trajectoires ondulantes telles celles du serpent.

Une balayette pour faucher les jambes, un coup de sabre bien placé, un retour sur moi-même suivi d'un coup de pied dans la mâchoire pour déstabiliser l'ennemi et le sonner. Un coup, deux coups, puis un troisième, encore trois cadavres de plus. Les pirates, commençant à se retrouver en effectif réduit et sans capitaine, se mettent à paniquer et décident qu'il serait peut-être temps d'aviser une retraite stratégique. Mais c'est trop tard… Ils sont piégés. Ils tentent de se diriger vers les sorties, mais je suis plus rapide qu'eux. J'en fauche certains aux jambes, d'autres n'ont pas le temps de se rendre compte de ce qui leur arrive, ils ont déjà la gorge tranchée et tombe à terre. Certains implorent ma pitié, ne sachant pas que cela est vain dans mon état. Je ne les entends pas, je ne les vois pas vraiment. Ils ne sont que des âmes à moissonner et envoyer à mon père.

Finalement il ne resta pas un seul de ces arcaëlliens en vie. Je pouvais cependant sentir la présence d'une dernière âme… Je m'avançais vers la source de ce fluide encore vivace. Je me retrouvais finalement face à Lilith qui m'avait observée me battre depuis un abris de fortune, bien cachée derrière des caisses. Je levais alors mon sabre… Une âme de plus à envoyer au Royaume de Gar'Haz. Je ne sais si Lilith dit quelque chose à ce moment là, mais je n'en eus pas le souvenir. Tout ce que je vis dans ses yeux, c'est le lointain souvenir de ma sœur, me suppliant d'arrêter alors qu'elle pendait misérablement au bout de mon sabre en se vidant entièrement de son sang. Je me souvins alors de la terrible douleur qu'avais subit mon cœur, mon âme, et même mon esprit à ce moment là.

J'entendis le corbeau croasser à nouveau et lâchai mon épée aussitôt. Mes cheveux reprirent leur teinte naturelle, tout comme mes yeux. Je tombais à genoux et m'écroulais de douleur, perdant conscience dans le même temps. Ma nature d'elfe retrouvée, mon sang coula à nouveau normalement et s'écoula des blessures que j'avais subi.

« Oliry… » soupirai-je avant de sombrer purement et simplement dans l'inconscience.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Neutre
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Jan - 10:16
Tahiri se battait comme un démon des enfers de Gar’Haz. Rien ne l’arrêtait, ni les coups ni les blessures. C’était une vraie machine à tuer. Quand elle eut éliminée tous les pirates, elle se dirigea vers moi et leva son épée. Je m’exclamais alors :

Tahiri, non ! Je suis ton amie ! Ne fais pas ça !

Elle lâcha son arme et redevint normal mais elle s’écroula. Elle était blessée sévèrement en plusieurs endroits. J’allais, aussi vite que je le pouvais, ouvrir la trappe. J’invitais les gardes Royaux à me suivre jusqu’à Tahiri. Amazen, la plus rapide d’entre nous, partie en volant vers la ville pour aller quérir une guérisseuse ou un guérisseur. Bertdan enleva sa cape et la roula en boule pour la glisser sous la tête de l’elfe. Sarah faisait le tour des forbans et achevait les survivants. Uthan restait muet. Il finit par dire d’une voix émue :

Elle nous a tous sauvés….. Au péril de sa vie !
Oui.

Ils ne l’avait pas vu sous sa forme divine effrayante et je ne tenais pas à ce qu’ils soient au courant. Amazen revint avec une jeune tahora aux cheveux bleus et aux yeux gris. Elle courut vers Tahiri et commença à utiliser aän.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Jan - 18:30
Une goutte, deux gouttes... puis une troisième... la pluie tombait contre mon visage tourné vers le ciel. Il était sombre, couvert de nuages noirs et épais. Qui étais-je ? Que faisais-je là ? Je n'en savais absolument rien. Mon esprit était complètement perdu dans un océan de questions sans réponse. Je tournais la tête sur le côté et vis le sol boueux autour de moi. Il avait déjà du pleuvoir avant que je ne me réveille. Il faisait si froid... Un sabre gisait dans la terre à côté de moi, encore à moitié couvert de sang. M'étais-je battu ? Étais-je blessée ? Aucune idée...

Je tentais tant bien que mal de me relever, glissant dans la gadoue. Il y avait une forte odeur, désagréable, immonde. Je me mis à vomir tellement j'en étais écœurée. Je regardais tout autour de moi et remarquai alors ce que je n'aurais pu soupçonner dans mon état : un océan de cadavres, de corps mutilés. Un campement entier avait été décimé. Faisais-je parti de ces personnes ? Étais-je la seule survivante ? Pour en être sûre, je hurlais à l'aide, espérant que l'on me réponde, que quelqu'un soit encore vivant. Mais personne ne répondit... J'étais seule... horriblement seule.

J'essayais à présent de me mettre debout, mais je glissais et pataugeais dans la fange. Je commençais à désespérer de pouvoir me lever. Je me mis à pleurer... bruyamment et sans m'arrêter. J'avais mal dans la poitrine, comme si il me manquait quelque chose, comme si j'étais incomplète. Je tournais mon visage vers l'épée qui était planté verticalement et remarquais alors qu'il y avait un corps au bout de cette dernière : une elfe aux cheveux verts... Je m'approchais d'elle et à la vue de son visage, tout me revint en mémoire : j'avais tué ma sœur jumelle... ainsi que tout le camp d'Armes vivantes que nous étions. Je pris le corps froid de ma sœur dans les bras, en retira l'épée, et la serra fort contre moi tandis que je hurlais de désespoir. Il ne me restait plus rien... Je n'avais plus de famille, ni d'ami, ni même de chez-moi. J'avais tout perdu en une nuit.

C'est ce souvenir qui me tira de mon état comateux... Je me réveillais à présent dans un entrepôt, entourée par des personnes que je connaissais à peine. Je tournais mon regard vers la xen qui me semblait la plus familière. Comment s'appelait-elle déjà ? Ah oui... Lilith... La fille qui me rappelait douloureusement ma défunte sœur dans sa façon d'être et de se tenir. Un autre arcaëllienne, une tahora celle-ci, était penchée sur moi, usant de son fluide äan pour me soigner. Je grimaçais de douleur et essayais de garder les yeux ouverts. J'avais probablement le regard complètement désabusé, car c'est ce que je ressentais sur l'instant : un profond sentiment de lassitude. Je tournais mes yeux de poisson mort vers Lilith, l'admirant un moment. Jurk soit louée, elle allait bien, je ne lui avais fait aucun mal. Je lui adressai alors la parole, d'une voix tout aussi lasse que mon expression.

- Huh... Je t'ai déjà dit que t'étais une belle femme ?
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Neutre
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Jan - 11:50
La soigneuse s’occupait de Tahiri pendant que nous autres nous faisions les cent pas. Bertdan finit par s’asseoir sur une caisse. L’elfe finit par ouvrir les yeux et je m’arrêtais de marcher. J’observais la demi-déesse qui me sembla lasse et fatiguée. Après tout elle avait combattu toute une cargaison de pirates. La tahora dit à Tahiri de ne pas bouger ni de s’agiter. La guérisseuse m’informa qu’elle avait presque fini. C’est à ce moment que l’elfe me déclara :

Huh... Je t'ai déjà dit que t'étais une belle femme ?
Heu…. Il me semble que oui mais je suis pas sûre… Heeeeu…. Merci du compliment…. Et…. Heu…. Economise tes forces.

J’étais très gênée mais essayais de le cacher. Peine perdue avec mes « heu ». je soupirais et pinçais l’arête de mon nez en maugréant. Comment pouvait-elle penser à dire ce genre de chose dans son état ? Je haussais les épaules. Après tout, c’était une grande mercenaire, sûrement surmontait elle les difficultés de cette façon. Je lâchais l’arête de mon nez et croisais les bras sur ma poitrine.

Après quelques minutes, la tahora nous informa qu’elle ne pouvait pas faire plus avec aän. Elle sortit alors du matériel de soin classique. Elle se pencha sur le bras droit de l’elfe et commença à recoudre la plaie présente. Je demandais à Tahiri :

Ce n’est pas trop douloureux ?
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Jan - 12:58
Lilith me répondit avec hésitation et des « heu... » gênés. C'était très amusant de la voir embarrassée à ce point. Elle se pinça l'arrête du nez en maugréant, ce qui la rendait plus adorable à mes yeux. Ma sœur faisait cela aussi quand elle était excédée de mon manque de sérieux. Mais je n'avais que ça pour lutter contre la dureté de ce monde : mon humour et ma fausse insouciance. Elle croisa finalement les bras sur sa poitrine avec un air grave.  Je souris doucement, c'était à peine perceptible mais mon sourire était franc.

Finalement, la tahora qui me soignait, interrompit ma contemplation et m'annonça qu'elle devait user de médecine classique pour guérir le reste de mes blessures. Je haussais les épaules et répondit un simple : « Ok ! » Lilith se tourna alors vers moi et me demanda :

- Ce n’est pas trop douloureux ?
- Hein ? Nan ! J'me suis déjà fait recoudre des centaines de fois et à force... AAAAAAÏE !!! Aïaïaïaïaïa !!!!! Ça fait mal bordel !!! Aaaaaah ah ahaaaaaïaïa !!!  
- Qu'est-ce que vous êtes douillette pour une mercenaire... soupira la guérisseuse.
- La ferme !! C'est pas vous qu'êtes en train de vous faire repriser comme un vêtement usé !!
- N'empêche que j'ai connu des enfants moins douillets que ça...
- La ferme, j'ai dit !! J'ai mal !!

Uthan, le mzékils, se permit alors d'intervenir, engageant la conversation, pensant probablement me faire oublier la douleur un instant en détournant mon attention.

- J'en reviens toujours pas que t'ai battu ces types à toi toute seule !
- Hein ? A moi toute seule ?
- Oui ! Tu as été d'une grande bravoure... Comment as-tu réussi à vaincre tout un équipage ? Et où as-tu appris à te battre pour être si forte ?
- Ah... Aha... Ahahahaha ! Heu... Ouais... heu... alors là... hum...

Je lançai un regard désespéré à Lilith avant de songer à une réponse convenable. Il fallait qu'elle soit crédible pour que j'évite la partie où je me transforme en avatar divin.

- C'était rien, vraiment ! Ils étaient nuls en fait ! Les trois quarts ne savaient même pas tenir une épée correctement ! Et puis Lilith m'a bien aidée aussi ! J'étais pas seule ! Ils pouvaient rien faire face à deux anciennes Armes vivantes !
- Ah ouais ? Toi aussi t'es un ancienne Arme vivante ?

Oh la boulette... Oh la terrible boulette ! Mais qu'avais-je dit ? Il fallait que je trouve quelque chose pour me rattraper. Il fallait que je trouve des arguments solides pour leur faire penser que je n'étais pas un danger pour tous. Mais qu'elle conne ! J'essayais de paraître naturelle et de ne pas montrer le moindre signe d'angoisse.

- Et... Et... Et comment ! Sauf que... Lilith et moi avions... un caractère bien trop trempé pour nous laisser dicter notre conduite et croire en un faux dieu ! Moi aussi j'ai ouvert les yeux et découvert la réalité ! Mais avant ça j'étais une Arme, oui ! C'est ça ! Et même une sacrée bonne ! Mettez vous ça dans l'crâne d'ailleurs ! Z'avez une sacrée chance d'avoir Lilith de votre côté ! Et je sais qu'elle ne vous trahira jamais ! C'est une sacrée femme, doublée d'une remarquable guerrière !

J'avais menti comme une arracheuse de dents, mais Uthan sembla accepter l'explication et se trouva admiratif (sans excès ni zèle). Les autres me donnèrent des accolades dans le dos, me faisant pousser des plaintes de douleurs tandis que la tahora qui me soignait les sermonnait de leur acte inconsidéré pour mes blessures. Ils se tournèrent également vers Lilith pour la féliciter. Je lui fis un clin d’œil, avec un sourire entendu et complice.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Neutre
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Jan - 14:46
Ce n’est pas trop douloureux ?

Lui demandais-je avec compassion et inquiétude. Elle me répondit que non en ponctuant sa phrase de « aïe ». Cela me fit rire doucement. Elle essayait de jouer les dures mais en réalité c’était une tendre. Une fois mon rire passait, je repris mon sérieux en écoutant Tahiri vanter nos exploits. Je compris immédiatement qu’elle mentait pour cacher sa part obscure. Alors j’entrais dans le jeu. Quand les autres vinrent me féliciter, je souris doucement en disant que ce n’était pas grand-chose et que la plupart des pirates étaient des bras cassés. Cela fonctionna au-delà de mes espérances. De toute façon, ils n’avaient rien vu de la scène au fond de leur cale.

J’ai fini ! Mais, par Thaä, ce que vous êtes douillette pour une mercenaire !

Elle remballa son matériel, je la payais et elle partit sans un mot de plus. Je regardais Tahiri et dis :

Amazen, va voir le général et dis-lui qu’on a trouvé la planque. Nous on reste là, au cas où.

La tahora déplia ses ailes et s’envola vers la caserne. Nous restâmes là sans dire un mot pendant un moment. Uthan déclara alors :

N’empêche, vous êtes très fortes… Je voudrais pas être votre adversaire !
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Jan - 16:48
a guérisseuse avait enfin terminé et après avoir remballé son matériel, elle conclut finalement :

- J’ai fini ! Mais, par Thaä, ce que vous êtes douillette pour une mercenaire !

J'attendais qu'elle ait le dos tourné et qu'elle s'en aille pour lui tirer la langue nonchalamment.  

- Amazen, va voir le général et dis-lui qu’on a trouvé la planque. Nous on reste là, au cas où. dit Lilith à l'intention de cette dernière.

La tahora déplia ses ailes et s’envola vers la caserne. Nous restâmes là sans dire un mot pendant un moment. Uthan déclara alors :

- N’empêche, vous êtes très fortes… Je voudrais pas être votre adversaire !
- Y a pas de raison que ça arrive, Uth', sauf si j'deviens dingue et que j'me mets à vouloir vous zigouiller ! Ahahahah !

Le mzékils me dévisagea et leva un sourcil interrogateur. J'étais visiblement la seule a avoir ri à ma blague.

- Ouais... non... effectivement c'était peut-être pas drôle comme blague...
- Non... pas vraiment... soupira le mzékils.
- Hum hum...

Le silence retomba, un peu plus pesant que le premier. Je soupirais et repensais alors à mon souvenir revécu il y a quelques minutes seulement. Je regardais ma main, sans vraiment la voir. En fait, j'avais le regard dans le vague, et toujours cette expression de poisson crevé sur le visage. Je me sentais terriblement seule encore une fois, terriblement incomplète, avec cette impression qu'il manque une partie de moi. Vide... C'était le mot le plus juste pour exprimer ce que je ressentais. Ma réflexion fut interrompue par Bertdan, qui tenait mon sabre entre les mains et me le tendit.

- Tiens, championne, je crois qu'il est à toi !
- Merci Bert'... Tu... Tu pourrais le ranger dans mon fourreau ? J'ai... du mal à bouger le bras.
- Pas d'problème !

Je soupirai de soulagement, voyant que Bertdan acceptait de ranger ma lame dans son fourreau sans m'en demander plus. Il s'éloigna un peu et je tournai alors mon regard vers la belle Lilith dont les ailes bleues me fascinèrent sur le moment. Elles me rappelaient le bleu de l'océan qui entourait l’île des Vaibïaëns. Je me décidais finalement à lui adresser la parole.

- Dis... ça t'arrive parfois d'avoir le sentiment que l'Île te manque ?

J'insistai sur l'Île pour qu'elle comprenne bien que je ne parlais pas de n'importe quelle île. J'étais persuadée qu'elle verrait de quelle île je parlais.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Neutre
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Jan - 17:10
Je souris à la réflexion d’Uthan mais fis la grimace à la remarque de Tahiri. Décidément, elle savait parler… Je soupirais et décroisais mes bras, je les laissais pendre le long de mon corps et me mis à rêvasser. Je songeais au temps lointain où je n’étais qu’une enfant insouciante et libre. Enfin presque libre… Nouveau soupir. L’île me manquait parfois, son climat clément, la douceur de mon chez moi, Yakan et sa façon de cuisiner catastrophique. Heureusement j’avais pris le relais quand je fus assez grande et j’étais une bonne cuisinière. Un sourire se dessina sur mes lèvres. Je fus interrompue par Bertdan qui rendait son sabre à Tahiri. Je le regardais le mettre dans le fourreau sans un mot ni une question. Appuyée sur mes béquilles, j’avais mal sous les bras. Je décidais donc de m’asseoir sur une caisse. Une fois installée, l’elfe me demanda si l’île me manquait.

Oui, souvent. D’ailleurs, c’est assez drôle, j’y pensais à l’instant. J’avais mon maître, Yakan, qui était un cuistot désastreux. J’ai rien mangé de bon jusque mes dix ans. Il cramait tout, haha. Mais il était gentil. Il doit être sacrément déçu de me voir tourner le dos à nos tradition…. Mais bon, c’est la vie. J’ai fait un choix et je l’assume même si ce n’est pas facile tous les jours…

Je m’étirais longuement en grimaçant de douleur. Je regardais la demi-déesse droit dans les yeux et lui retournais la question. Après tout ça faisait si longtemps qu’elle avait quitté l’île qu’elle devait plus lui manquer. A moins qu’elle n’y ait un être cher. Je pensais à Fannÿ, notre chef. Elle devait me haïr au plus haut point. Je soupirais doucement et souris à Tahiri. Je ne voulais pas la mettre mal à l’aise. Alors je souriais bêtement et simplement.

Cependant, l’elfe n’eut pas le temps de répondre. Une garnison débarqua dans l’entrepôt avec Amazen. Le général Sal’Han était là. Impressionnant. Il s’approcha de moi, je fis mine de me lever mais il me dit de rester assise. Il demanda où était la cache. J’ordonnais à Sarah de faire le tour du propriétaire au général à l’étage du dessous. Une fois qu’il eut vu, il ordonna aux cent soldats présents de récupérer les armes et de les mettre à l’abris. Il demanda ensuite ce que c’était que tous ces cadavres.

C’était les Hayert’Väal à qui ils devaient livrer les armes. Tahiri et moi nous sommes chargés d’eux. Ils faisaient partie de la piraterie.
Bien… Il va falloir les enterrés ou les incinérés. On s’occupera de ça après les armes. Tahiri, votre récompense. Il tendit une bourse bien ronde à la demi-déesse de Gar’Haz. Pour service rendu au Royaume, 200 pièces d’or bien méritées.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Jan - 10:39
Lilith sortit de sa rêverie et me répondit avec ce que je supposais être quelque chose comme de la nostalgie.

Oui, souvent. D’ailleurs, c’est assez drôle, j’y pensais à l’instant. J’avais mon maître, Yakan, qui était un cuistot désastreux. J’ai rien mangé de bon jusque mes dix ans. Il cramait tout, haha. Mais il était gentil. Il doit être sacrément déçu de me voir tourner le dos à nos traditions... Mais bon, c’est la vie. J’ai fait un choix et je l’assume même si ce n’est pas facile tous les jours…

J'eus un léger sourire amusé. C'est vrai que Lilith n'avait pas quitté les Armes en en massacrant une partie. Elle avait probablement des gens auxquels elle tenait auparavant. Les choses avaient changé à présent... Elle me retourna finalement la question, mais je n'eus le temps de répondre : un garnison de soldats entra dans l'entrepôt, dirigée par le général Sal'Han. Après qu'il eut constaté la présence de l'arsenal qui se trouvait en bas de nos pieds et les nombreux cadavres qui jonchaient le sol, il se tourna vers nous et demanda qui étaient tous ces cadavres.

- C’était les Hayert’Väal à qui ils devaient livrer les armes. Tahiri et moi nous sommes chargés d’eux. Ils faisaient partie de la piraterie. répondit Lilith.
- Bien… Il va falloir les enterrés ou les incinérés. On s’occupera de ça après les armes. Tahiri, votre récompense, il se tourna vers moi et me tendit une grosse bourse, pleine d'or. Pour service rendu au Royaume, 200 pièces d’or bien méritées.

Je regardais la bourse pleine avec deux grands yeux ahuris. Était-ce vraiment pour moi ? Je pris la bourse avec précaution et la rangeai dans ma besace. Je me tournai alors mon regard vers le général.

- Merci, m'sieur ! Heu... j'veux dire... mon général ! Euh... 'fin nan je suis pas militaire donc techniquement...
- Ahahah ! Ça va aller, Tahiri, ça va aller ! Le Royaume saura se rappeler de votre acte de bravoure et du service que vous lui avez rendu. J'espère que nous pourrons compter sur vos services à l'avenir.
- Je... heum... Loin de moi l'idée d'vous décevoir, mais j'pense que ça fait bien trop longtemps que je me suis absentée de chez moi. Zaï'Lou n'a rien d'exceptionnel comparé à ici, mais... il y a une certaine humaine qui me manque... et j'ai hâte de la retrouver. Je pense que je partirai dans peu de temps.
- Je vois... Dommage. Cependant, si vous revenez au Royaume, n'hésitez pas à nous informer de votre présence. Nous serions ravis de vous compter parmi nous, même si cela est temporaire.
- J'vous remercie de votre sollicitude. J'oublierai pas la proposition !

Nous échangeâmes une poignée de main concluant ainsi l'affaire. A présent que j'avais de quoi me payer le voyage de retour, il était hors de question que je m'attarde plus qu'il ne le fallait au Royaume. Je me tournais alors vers Lilith et tapotai ma besace.

- Ça te dit d'aller boire un verre avec l'elfe dévergondée que je suis ? On pourra parler tranquillement de ce qu'on a vécu sur l'Île comme ça ! Ahah ! Et j'pourrais aussi répondre à ta question du coup.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Neutre
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Jan - 14:38
Ça te dit d'aller boire un verre avec l'elfe dévergondée que je suis ? On pourra parler tranquillement de ce qu'on a vécu sur l'Île comme ça ! Ahah ! Et j'pourrais aussi répondre à ta question du coup.

Je sautais au bas de ma caisse et récupérais mes béquilles. Je lui lançais un « allons-y » et quittais l’entrepôt après avoir salué Amazen, Bertdan, Sarah et Uthan ainsi que le Général. Nous prîmes la direction d’une auberge que je connaissais bien. L’ « Enac », raffinée et pas trop cher. J’avançais tant bien que mal sur la route pavée. Ce n’était absolument pas pratique ce genre de chemin avec des béquilles…. Plusieurs fois je pestais en faisant tomber une béquille au sol. Je n’étais pas douée avec ce genre d’engin. Tahiri devait sûrement se dire que j’étais nulle.

Nous arrivâmes enfant à l’auberge de l’Enac. Je poussais la porte et entrais allant m’asseoir près de l’âtre où un feu ronronnais doucement. Une marmite était posée au-dessus et un doux fumé s’en échappait. Je m’assis sur une chaise la faisant grincer légèrement. Je déposais les béquilles par terre à ma droite. Une serveuse vint à notre rencontre et demanda ce que nous voulions boire. Je commandais une bouteille d’hydromel et deux verres. Elle s’en alla chercher ma commande. Je regardais l’elfe et lui demandais d’une voix douce :

Alors, est-ce que l’île te manque ?
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Jan - 18:07
Elle accepta mon invitation et nous nous dirigeâmes ainsi, vers une auberge qui s'appelait « L'Enac ». J'avais évidemment les moyens de m'offrir la finesse qu'offrait cet établissement avec tout ce que j'avais gagné, mais il fallait que j'en garde un peu pour mon départ. Après avoir salué nos compagnons, nous prîmes le chemin. En route, Lilith fit plusieurs fois tomber ses béquilles. Je voulu l'aider mais voyant sa ténacité, je me disais alors qu'elle se sentirait peut-être blessée dans sa fierté de guerrière si je l'aidais. Je n'en fis rien, lui faisant parfois quelques sourires désolés.

Nous arrivâmes finalement à l'auberge qui, je devais bien l'avouer, avait un certain prestige. Nous nous installâmes à une table près de l'âtre et Lilith commanda un bouteille d'hydromel et deux verres qu'on ne tarda pas à nous servir. Je réglais de suite la somme due et nous servis deux verres, un pour chacune. Elle me dit alors :

- Alors, est-ce que l’île te manque ?

J'esquissai un sourire amusé, lui tendis son verre, puis lui répondis :

- Parfois, oui, même après autant d'années... C'est... étrange en fait. Je n'y ais pas forcément vécu des jours paisibles et heureux. J'étais en général la dernière... celle qui se fait engueuler et est obligé de faire toutes les corvées parce qu'elle n'a pas réussi les exercices ou qu'elle a fait n'importe quoi. Mais pourtant... pourtant la vie là bas me manque...

Je bus une bonne gorgée de mon hydromel et soupirai en regardant le feu d'un air vague, un pâle sourire aux lèvres.

- A vrai dire c'est plus ma sœur qui me manque... Tu sais... le lien entre deux jumelles, toutes ces conneries qu'on raconte... C'est sûrement vrai.

Je bus une nouvelle gorgée d'hydromel, posai le verre sur la table, puis m'adossa à la chaise en la balançant légèrement en arrière, les pieds sur la table.

- Mais je ne me plains pas... Maintenant je suis libre, je peux faire ce dont j'ai toujours eu envie, et malgré les coups dur que m'a parfois réservé la vie, et ben j'm'en sors pas trop mal et j'ai mes petits moments de bonheur à moi !

Je pris à nouveau le verre d'hydromel en main et regarda sa jolie couleur dorée briller à la lueur du feu de bois. Ce que j'aimais boire... Un peu trop même. Il fallait que je freine un peu là dessus, surtout que boire ne résolvait absolument aucun problème. Je me tournais alors vers Lilith et lui demanda avec un sourire goguenard.  

- Et toi ? Y a un truc qui te fais vibrer dans la vie ? T'as des passions ? Des passes-temps favoris ? Un amoureux ou une amoureuse ? Fu fu fu !
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Neutre
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Jan - 18:25

Alors, est-ce que l’île te manque ?

Lui demandais-je d’une voix douce et amicale. Elle nous avait servi chacune un verre d’hydromel qu’elle avait payé un peu plus avant. Je dégustais mon verre avec lenteur pendant qu’elle parlait. Ce qui lui manquait le plus, et c’était plutôt évident, c’était sa jumelle. Je baissais la tête, me souvenant qu’elle l’avait tuée. J’eus un sourire triste en relevant la tête et je soupirais, je ne savais pas quoi dire. Heureusement, elle me questionna. Beaucoup trop de questions… Je ne savais par où commencer. Je bus une lampée de mon verre et réfléchis longuement. Je finis par prendre la parole d’une voix calme et posée :

Ce qui me fait vibrer, comme tu dis, c’est de me battre. J’adore les combats et surtout gagner. Ce qui n’est pas gagné face au Général, haha. J’adore m’entrainer et jouer de la lame et du fluide. Je suis une guerrière dans l’âme et ma condition actuelle veut que je sois au top de la forme. Chasser les adorateurs d’Özan n’est pas de tout repos. Je fis un silence, devais-je répondre pour le galant ou la galante ? Allez jouons le jeu. Il n’y a, pour le moment, personne dans ma vie et c’est mieux ainsi. De toute façon je n’ai jamais fait la chose…. Je ne sais même pas comment m’y prendre. Mais une chose est sûre, je préfère les courbes douce d’une femme à la carrure mastoque d’un homme !

J’émis un petit rire amusé puis je bus finissant mon verre par la même occasion. L’auberge était quasiment vide à cette heure-là. Je fis signe à la serveuse de venir et commandais un plateau de charcuteries et de fromages avec du pain. Je réglais lorsqu’elle apporta ma commande. Je mis le plateau entre Tahiri et moi.

Et toi, tu as quelqu’un dans ta vie ? A ton âge tu dois être mariée et avoir des enfants, non ?
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Jan - 18:46
Elle sembla réfléchir et me répondit très franchement. C'est comme ça que j'en appris de belles. Alors ainsi elle n'avait jamais fait la chose et n'avait aucune idée de comment faire ? Intéressant... très intéressant pour moi ! Elle rajouta également qu'elle préférait les courbes d'une femme aux muscles d'un homme. Je gloussais de plaisir et réfléchis à une réponse. Lilith commanda un plateau de charcuterie qu'on nous apporta prestement. Je n'osais pas encore lui proposer mon idée, aussi attendis-je qu'elle me pose une question à son tour. J'étais en train de boire dans mon verre d'hydromel quand elle me demanda :

Et toi, tu as quelqu’un dans ta vie ? A ton âge tu dois être mariée et avoir des enfants, non ?

Je recrachai alors tout ce que j'avais dans la bouche et me mis à rire aux larmes. Je tapa mon front contre la table ainsi que mes poings, essayant de reprendre mon sérieux, puis me mis à nouveau à rire de plus belle. Je n'en pouvais plus. C'était vraiment mal me connaître que de poser ces questions, mais c'est justement pour cela qu'elle les posait, pour mieux me connaître. Je m'essuyai les yeux, humides de larmes de rire, ainsi que mes lèvres couvertes d'hydromel, puis je soupirai et répondis amusée :

Fu fu fu ! Quelqu'un dans ma vie... Si tu savais... Non... Je ne suis ni mariée, et j'ai encore moins d'enfant... ça serait probablement irresponsable de m'en confier d'ailleurs. Je suis pas vraiment du genre à fonder une famille... Pas mon truc. Y a bien Vÿ que j'aime beaucoup, et qui est un jolie brin de femme, mais toutes les deux, on n'est pas du genre à batifoler pendant des heures et à se projeter dans le futur. On n'a aucun projet pour l'avenir...

Je soupirai et gloussai à nouveau, toujours autant amusée par sa question. Je n'allais pas m'en remettre, décidément. Mais c'était le moment d'attaquer, je le sentais bien. Je me redressai et lui lança un regard de braise.

Par contre, pour ce qui est de la chose, je sais y faire, et même fort bien. Je pourrais t'apprendre, si tu veux... Fu fu fu !
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Neutre
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 9:32
Et toi, tu as quelqu’un dans ta vie ? A ton âge tu dois être mariée et avoir des enfants, non ?

Sa réponse fut très étrange car elle se mit à rire en tapant des poings sur la table. C’était un de ces fous rires incontrôlables et prenant tout notre sérieux. Je me sentis rougir doucement, honteuse de ma question qui déclenchait l’hilarité chez ma camarade. Pour cacher ma gêne je pris un bout de fromage et du pain. L’elfe finit cependant par s’en remettre et reprit son calme. Après un soupir, que je sentis amusé, elle me déclara :

Fu fu fu ! Quelqu'un dans ma vie... Si tu savais... Non... Je ne suis ni mariée, et j'ai encore moins d'enfant... ça serait probablement irresponsable de m'en confier d'ailleurs. Je suis pas vraiment du genre à fonder une famille... Pas mon truc. Y a bien Vÿ que j'aime beaucoup, et qui est un jolie brin de femme, mais toutes les deux, on n'est pas du genre à batifoler pendant des heures et à se projeter dans le futur. On n'a aucun projet pour l'avenir...

Ainsi il y avait cette Vÿ dans sa vie mais rien de sérieux cependant. Je me redressais sur ma chaise et bus un peu d’hydromel que je m’étais resservie entre temps. Tahiri gloussa à nouveau. Etais-je si drôle que ça ? Sûrement.

Elle me lança un regard bizarre et dis :

Par contre, pour ce qui est de la chose, je sais y faire, et même fort bien. Je pourrais t'apprendre, si tu veux... Fu fu fu !

Ce fut à mon tour de cracher le contenu de ma bouche et de, non pas rire, mais rougir. Je gesticulais sur ma chaise, mal à l’aise. Pour me donner de la constance, je bus doucement un peu d’hydromel.

Je… Je… Heu…. Merci pour la proposition mais… Je suis mineure…. Vous auriez des problèmes…. Enfin je crois. Je… Heu…. Non merci. Pas que vous ne soyez pas attirante, loin de là mais, je ne suis pas encore prête…. Et… Heu… Voilà…

Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 10:00
Je pouffais de rire face à la gêne de Lilith. Elle se tortilla dans tous les sens face à ma proposition indécente. La pauvre avait même recraché le contenu de sa bouche, tellement elle avait été surprise. Elle refusa bien évidemment l'offre de manière forte courtoise, horriblement gênée. J'eus un sourire goguenard et continuais de la regarder avec des yeux de braise. Je gloussa doucement et lui répondit finalement :

Je plaisantais bien sûr. T'es encore trop jeune pour moi... Loin de moi l'idée de faire ça avec une mineure... Et t'es pas obligée de me vouvoyer soudainement ! Fu fu fu ! T'en fais pas ! Mais peut-être que dans quelques années...

Je pouffais de rire à nouveau, la voyant à nouveau rougir.

J'te taquine ! L'important c'est de le faire quand on se sent prête !

Je pris un morceau de saucisson et l'engouffra dans la bouche avant de le mastiquer bruyamment, sans la moindre gêne. Je jetais à présent quelques coups d’œil furtifs autour de moi pour voir s'il n'y avait pas quelque jolis minois à dévêtir du regard. Je ne pouvais décemment plus imaginer Lilith nue, en sachant qu'elle était mineur et que je n'aurai aucune chance avec elle... pas avant quelques années en tout cas. Mais l'auberge était affreusement vide de monde. Je décidais donc de tourner à nouveau mon regard vers la xen qui était encore plus jolie avec son air gênée et le rouge aux joues. Bon sang... Pourquoi n'avait-elle pas quelques années de plus ? Quoique cela m'aurait peu importé si elle avait été consentante... Enfin je crois...

Alors comme ça, tes passes-temps... c'est la baston, hein ? dis-je tout en mâchonnant nonchalamment un morceau de saucisson. Dommage que t'ai cette blessure... j'aurai volontiers fait quelques passes d'armes avec toi... avec un sabre en bois bien sûr. Les sabres en acier... ça m'donne des allergies comme t'as pu le voir. De très vilaines allergies...

Je faisais bien sûr référence à mon don divin, mais je préférais ne pas le mentionner directement. On ne sait jamais, des fois que ça tombe dans des oreilles indiscrètes. Je continuais alors de m'empiffrer de pain et de saucisson, tout en me délectant raisonnablement d'hydromel et en ayant d'yeux que pour la xen.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Neutre
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 11:49
Je… Je… Heu…. Merci pour la proposition mais… Je suis mineure…. Vous auriez des problèmes…. Enfin je crois. Je… Heu…. Non merci. Pas que vous ne soyez pas attirante, loin de là mais, je ne suis pas encore prête…. Et… Heu… Voilà…

Elle pouffa de rire devant mon malaise. Je ne savais plus où me mettre et bafouillais de plus belle lorsqu’elle me regarda. Elle gloussa doucement et finit par dire :

Je plaisantais bien sûr. T'es encore trop jeune pour moi... Loin de moi l'idée de faire ça avec une mineure... Et t'es pas obligée de me vouvoyer soudainement ! Fu fu fu ! T'en fais pas ! Mais peut-être que dans quelques années...

Je rougis de plus belle, je ne m’étais même pas rendu compte que je l’avais vouvoyé. Je m’excusais bêtement et pris mon verre que je portais à mes lèvres afin d’en boire le contenu. Elle ajouta qu’elle me taquinait et que l’important était de le faire lorsque l’on se sentait prête. Je pris un autre bout de pain et du jambon de pays. Pendant que je mangeais discrètement, Tahiri piaffait en mâchant son saucisson. Elle revint sur mon passe-temps. Oui, la baston était mon hobbit. Etrange non ? Pas tant que ça quand on est une ancienne arme de Morloc…. Je soupirais et souris. Elle ajouta :

Dommage que t'ai cette blessure... j'aurai volontiers fait quelques passes d'armes avec toi... avec un sabre en bois bien sûr. Les sabres en acier... ça m'donne des allergies comme t'as pu le voir. De très vilaines allergies...

J’eus un petit rire amusé même si ce qu’elle venait de dire n’était pas drôle. J’avais vu le résultat de l’acier sur elle. Et c’était loin d’être amusant.

Je serais vite sur pieds et je te montrerais mes capacité si tu es encore là !
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 13:47
- Je serais vite sur pieds et je te montrerais mes capacité si tu es encore là ! me répondit-elle avec enthousiasme.

J'eus un sourire amusé et fit oui de la tête en ajoutant : « Hum hum ! », la bouche trop encombrée de nourriture pour parler. Je bus une longue gorgée d'hydromel et nous resservis toutes les deux.

- Ouais ! Je pense que j'ai encore de quoi me payer quelques jours de vacances et de nuits à l'auberge le temps que tu sois remise sur pied et que je m'en aille pour Zaï'Lou ! Je serais quand même chagrinée de ne pas savoir à quel point tu sais te battre... et qui de nous deux est la plus forte !

Toujours le sourire aux lèvres, j'attendais sa réaction. J'avais vraiment envie de voir à quel point elle savait se débrouiller. Un initiée, face à une non-initiée mais qui avait quelques années en plus dans ses faits d'armes... le combat promettait. Je me disais même qu'il serait peut-être amusant de mettre des enjeux à tout cela. Après tout, ça ne ferait que monter notre motivation à nous battre entre nous. J'avais déjà mon idée de prix, si c'était moi qui gagnait ce combat, et cela me motivait grandement. J'espérais qu'elle accepterait la proposition d'enjeu.

- Tu sais quoi ? J'ai même une idée qui nous motiverait ! Et si on pariait quelque chose à ce duel ? Ça te dit ? J'te laisse décider de ta récompense en cas de victoire.

Je me coupais un morceau de fromage et de pain en attendant sa réponse. Je me voyais déjà en train d'échanger les coups d'épée avec elle, virevoltant l'une autour de l'autre dans une danse guerrière, savourant ce moment unique que seules les personnes comme nous pouvaient comprendre. Moi aussi j'aimais me battre... énormément même. Pas autant que boire et copuler, certes, mais il fallait bien avouer que le combat arrivait en troisième position dans ma liste des choses que j'aimais faire. Ça n'en serait que d'autant plus plaisant avec quelqu'un que je ne devrais pas tuer à la fin du combat, et, qui plus est, était une jolie jeune femme.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Neutre
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 16:41
Je serais vite sur pieds et je te montrerais mes capacités si tu es encore là !

Cela sembla l’enchanter hautement. Elle assura avoir encore de quoi se payer des congés avant de rentrer chez elle. Elle avoua qu’elle serait chagriné de ne pas voir à quel point je savais me battre. Je souris doucement, fière d’être un challenge. Je regardais l’elfe droit dans les yeux, une lueur de défis dans le regard mais ne dis rien pour autant. Je sentais qu’elle avait une idée derrière la tête. Et l’idée était plaisante lorsqu’elle me l’exposa. Un pari, c’était excitant. Elle me proposa de choisir le lot du gagnant. Je proposais alors dix pièces d’or. J’avais des frissons sur tout le corps à l’idée de ce combat et de son enjeu. Je pris un morceau de charcuterie et le fourrais dans ma bouche. Je mâchais longuement et déglutis difficilement. Le morceau était gros.

J’ai déjà vu de quoi tu étais capable, je pense que ce combat sera intéressant. Pourrons-nous user du fluide ? J’aime me métamorphoser dans mes combats. J’en ai la capacité alors pourquoi m’en priver ?

Je ris doucement et bus une gorgée d’hydromel. Posant délicatement mon verre sur la table, je me servis en fromage et en pain. Je pris de la tomme de chèvre bien faite et bonne. Je regardais un instant la salle qui commençait, petit à petit, à se remplir. Une barde, une jolie tahora aux cheveux or et aux yeux bleus, vint s’installer sur l’estrade pour chanter. Elle jouait de la harpe à merveille. J’adorais cet instrument à corde si classe et doux. Je tapais du pied en rythme avec la musique mais grimaçais de douleur. J’avais oublié ma blessure recousue le matin même. Il faudrait que j’aille voir un mage d’aän pour arranger ça plus vite… Quitte à payer le prix !

Mon regard plongea dans le décolleté de Tahiri. C’est qu’elle avait une sacrée paire de nichon…. Comparait à moi qui étais plate comme une planche à pain. Mais je gardais espoir qu’ils poussent. Quoi que, pour se battre il vaut mieux ne pas en avoir trop. Surtout à l’arc, arme que je voulais apprendre à utiliser. J’étais en plein dedans avec le Général. Je soupirais, c’était long d’apprendre ! Mes yeux quittèrent les seins de l’elfe et remontèrent vers son regard qui était charmeur. Dommage que je sois mineure. Je souris à Tahiri en espérant qu’elle n’ait pas remarqué mon matage désinvolte de son corsage.

Demain j’irais voir un mage aän pour accélérer la guérison de ma jambe.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Mar 24 Jan - 20:17
Dix pièces d'or... voilà ce qu'elle me proposa comme prix pour le défi. Je soupirai et ronchonna quelque peu. Dix pièces d'or ? Ça n'était pas du tout motivant ! Je voyais quelque chose d'autre, de plus... personnel ! Sinon ça n'aurait aucun intérêt ! J'attendis tout de même qu'elle continue à parler pour lui expliquer mes intentions après. Elle me demanda alors si nous pourrions user du fluide pendant les combats, prétextant également qu'elle aimait se métamorphoser dans ses combats. Je n'étais pas très emballée à dire vrai. L'utilisation de fluide et la transformation en bête présentaient de nombreux risques assez mortels. J'accepterai probablement la proposition à quelques conditions.

- Hum... Un combat avec toutes nos capacités disponibles, hein ? Ça peut être dangereux... je te demande juste de faire attention à ne pas m'arracher la tête avec tes griffes, ni de me carboniser à coup de fluide... Sinon oui... éventuellement.

Une barde vint s'installer sur l'estrade de la taverne et se mit à jouer de la harpe. Elle était plutôt charmante cette tahora et j'avoue que mon attention fut plus captivée par ses courbes et son visage que par sa musique. Je la dévorai du regard un moment avant de reporter mon attention vers Lilith que je surpris en train de reluquer mon décolleté. Je piaffais intérieurement et trouvais là l'occasion trop tentante pour lui exprimer mes intentions quant aux enjeux du duel. C'était le moment ou jamais. Je fis cependant mine de ne pas l'avoir remarqué, histoire de ne pas gâcher la surprise au moment où je lui révélerai mon plan.

Elle fixa à nouveau son regard vers le mien et je lui accorda alors un sourire charmeur. Elle me sourit en retour, ce qui avait le don de m'attendrir encore plus. Elle prit finalement la parole avant moi :

- Demain j’irais voir un mage aän pour accélérer la guérison de ma jambe.
- Hum hum ! C'est une bonne idée... quant à moi j'en ai une autre ! A vrai dire je trouve que l'enjeu des dix pièces d'or n'est pas assez excitante ! Tu vois... J'imaginais autre chose... quelque chose de plus... personnel, disons ! Voilà mon offre ! Vu que tu sembles apprécier la vue de mon décolleté, je te propose la condition suivante ! Si JE gagne, tu me donnera ta première fois... Et quand je dis ta première fois, je parle bien sûr de « la chose ». Après, à toi de voir ta récompense si tu gagnes... 10 pièces ce n'est peut-être pas terrible en comparaison de ta première fois, alors hésite pas à me demander quelque chose de très difficile à te donner ! Fu fu fu ! Après tout, ça ne devrait pas te déranger comme enjeu, à moins que tu ais trop peur de perdre face à moi !
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Neutre
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Mer 25 Jan - 10:20
Tahiri prit la parole et parla longuement. Je l'écoutais avec attention.

Hum hum ! C'est une bonne idée... quant à moi j'en ai une autre ! A vrai dire je trouve que l'enjeu des dix pièces d'or n'est pas assez excitante ! Tu vois... J'imaginais autre chose... quelque chose de plus... personnel, disons ! Voilà mon offre ! Vu que tu sembles apprécier la vue de mon décolleté, je te propose la condition suivante ! Si JE gagne, tu me donneras ta première fois... Et quand je dis ta première fois, je parle bien sûr de « la chose ». Après, à toi de voir ta récompense si tu gagnes... 10 pièces ce n'est peut-être pas terrible en comparaison de ta première fois, alors hésite pas à me demander quelque chose de très difficile à te donner ! Fu fu fu ! Après tout, ça ne devrait pas te déranger comme enjeu, à moins que tu ais trop peur de perdre face à moi !

Je rougis au-delà du possible. Elle avait remarqué…. Attends ! Ma… Première fois ? Ce n’était pas déplaisant mais jouer ça à un duel c’était un peu comme le jouer à pile ou face ! Que pouvais-je proposer d’aussi tordu et inattendu ? Je me creusais la tête en quête d’une idée. Rien… Le néant…. Que pouvais-je proposer ? Je bus lentement mon verre et songeais à une idée. Rien ne venait, je n’avais pas l’esprit des paris…. Puis je me souvins de sa grosse bourse d’or pour rentrer chez elle. Non, je ne pouvais mettre en jeu cela. Ce serait injuste… Je soupirais, levais le doigt puis le baissais. Je n’avais fichtrement aucune idée. Je finis cependant par sortir :

Je veux ton épée d’acier si tu perds. C’est mon prix.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Jan - 9:31
Je la regardai avec un air d'ahuri et répétai alors, incrédule :

Mon épée d'acier ?

Mon épée d'acier... Celle que je m'étais faite forger par un ami... Un très bon ami forgeron avec qui j'avais passé une nuit si mémorable. Devais-je la mettre en jeu pour un duel ? N'était-ce pas un peu trop ? En fait, en comparaison d'une première fois, je me demandais si ce n'était pas trop peu... Mais j'y tenais quand même à cette épée, pour moi, elle était précieuse. C'était un souvenir d'un ami qui avait disparu et dont je n'entendrais peut-être plus jamais parler. Que fallait-il faire ? N'était-ce pas une injure que de la parier dans un duel face à une quasi-inconnue ?

Et puis, zut ! Je ne devais pas vivre dans le passé. Cette épée, peu importe qui me l'avait offerte, pouvait bien servir d'enjeu. Après tout, Lilith tenait autant à sa vertu, peut-être même plus, que moi à cette épée. Elles nous étaient à  la fois précieuses et en même temps, les mettre en jeu signifiait que nous étions toutes les deux prêtes à avancer dans la vie.

Hmm... Ok ! Je suppose que cette lame vaut bien ta vertu ! Elle m'a été offerte par un ami... Nous parions toutes les deux quelque chose de précieux... Le combat risque d'être vraiment incroyable ! Il va falloir qu'on se surpasse pour conserver ce à quoi l'on tient... et obtenir ce que l'on désire. Très bien, ma foi ! Le défi en vaut la chandelle.

Je nous servis à toutes les deux un verre rempli à ras bord d'hydromel et levai alors le mien pour trinquer.

Je lève mon verre à notre futur duel. Et que la meilleure gagne ! Puisse Ge-Ban, faire que ce duel soit sous les meilleures auspices !
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 171

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Neutre
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Homme, femme... du moment que ça se baise...
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Jan - 16:18
Mon épée d'acier ?

Me demanda-t-elle d’un air ahuri et incrédule. Je souris et hochais la tête. Tahiri se plongea dans une longue réflexion qui accapara toute son attention. Je jetais un œil à la salle qui s’était remplie. La barde chantait joyeusement des mélopées guerrières avec sa harpe en accord avec sa voix. Je me demandais quelle serait la réponse de l’elfe qui semblait plongée dans des souvenirs d’antan. Je soupirais et pris mon verre afin de boire son contenu. Elle finit par revenir parmi nous et déclara :

Hmm... Ok ! Je suppose que cette lame vaut bien ta vertu ! Elle m'a été offerte par un ami... Nous parions toutes les deux quelque chose de précieux... Le combat risque d'être vraiment incroyable ! Il va falloir qu'on se surpasse pour conserver ce à quoi l'on tient... et obtenir ce que l'on désire. Très bien, ma foi ! Le défi en vaut la chandelle.

Mon verre était vide je ne pouvais donc pas trinquer à cette décision mais il fut bien vite rempli par la Demi-Déesse de Gar’Haz. Elle énonça alors :


Je lève mon verre à notre futur duel. Et que la meilleure gagne ! Puisse Ge-Ban, faire que ce duel soit sous les meilleures auspices !
Que Ge-Ban guide nos actes lors de ce combat singulier et amical. Je vais te mettre la pâtée ! Haha !

Je faisais la fière en apparence mais je sentais que ce serait ardu et complexe de gagner face à une telle adversaire. J’avais cependant hâte d’y être pour lui montrer mes capacités diverses et variées. Allais-je user de la lance ou de l’épée ? Il faudrait aller à la caserne sur le terrain d’entrainement. Là nous aurions un large choix d’épées en toc qui ne blessent pas mais font de jolis bleus. Je souris et portais mon verre vers mes lèvres afin de boire l’hydromel contenu dans le récipient. Ce délicieux nectar me fit frissonner de partout.  

J’ai hâte d’y être !
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 330

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Les Cités Blanches :: Est :: Hytraz (Capitale) :: Port-