Ven 22 Juil - 13:20
Grimoire de la connaissance infinie et absolue


Il est bien connu que les dieux sont constamment occupés, seulement certains s’occupent de choses plus importantes que d’autres aux yeux des hommes. Kaliqua par exemple se plaît à tourmenter et manipuler les mortels afin de servir, ou non, ses intrigues incompréhensibles. C’est dans ce but qu’un jour il répondit à la requête d’un arcaëllien qui priait les dieux jour et nuit afin d’apprendre ce qui était inconnu au reste du monde. Le dieu de la tromperie lui offrit un épais grimoire qui selon ses dires contenait les secrets passés, présents et à venir de ce monde et des prochains. Il y avait cependant une condition pour pouvoir en lire le contenu : accomplir la mission inscrite sur la tranche. Peu de temps après on pouvait ajouter un nouvel arcaëllien à la liste des victimes de la folie de Kaliqua…

Le grimoire de Kaliqua est à première vue un imposant, et richement décoré, tome que rien n’entrave. Cependant une puissante et immuable magie le retient fermé. Sur la tranche, entre les dorures et les parures, est inscrit la mission à accomplir afin de briser la magie du livre. Malheureusement il y a deux problèmes, la mission donnée par le dieu est totalement irréalisable pour un mortel et de plus chaque jour la tache est différente.


Propriétaire : Grégoire Boisdefer
Prix : 36 points d'expérience



Talisman du soleil et de la lune
Le soleil et la lune. Le jour et la nuit. La lumière et l’obscurité. Xad-Jo et Daÿl. La dualité et le conflit ne sont pas uniquement des affaires de mortel. Une grande dispute éclata en un jour oublié entre les deux déesses,sa cause aussi fut perdue depuis bien longtemps. Cependant l’on sait que cela se régla dans la violence, un désaccord primaire entre deux êtres supérieurs. Alors que l'évènement touchait à son paroxysme la première éclipse se produisit sur le monde d’arcaëlle, les mortels parlaient tout bas de fin du monde. Heureusement il n’était pas question pour le père des dieux de laisser ainsi les vivants pâtir des faits des dieux. Il canalisa donc l'énergie de cette dispute dans une étoile tombée sur Arcaëlle et annonça qu’à partir de cet instant et pour le restant des jours de ce monde la colère des deux déesses ne devait plus s’exprimer que par le talisman forgé par leur ressentiment.

Le talisman du soleil et de la lune et une broche qui possède un pouvoir aussi remarquable que handicapant : lorsqu’elle se trouve exposée aux rayons de la lune elle devient une puissante source de lumière et sous la lumière du soleil elle plonge les environ dans une profonde obscurité. Si la lumière de Xad-Jo n’est pas agressive et n’éblouit pas le porteur, l’obscurité de Daÿl le handicape tout autant que ceux qui voudraient attenter à sa vie.


Prix : 62 points d'expérience

Crâne des morts

Tout mortel s’est déjà surpris à penser : “si seulement je pouvais demander ceci.”, ou “J’aurai dû lui dire cela.”. Malheureusement, cette personne a rejoint le royaume de Gar’Haz et se trouve désormais hors d’atteinte des mortels. Voyant ainsi toute la sagesse qui échappait aux arcaëlliens par la perte de leur érudit Jurk s’entretint avec son mari. Elle assura qu’il fallait donner au mortel un moyen de Consulter ceux qui n’étaient plus afin qu’ils puissent hériter du savoir qui disparaissait peu à peu. Cependant cela contredisait les règles les plus basiques de la mort et des enfers, Gar’Haz faisait encore une fois face à la pitié de sa femme envers les arcaëlliens. Au bout de quelques siècles, le dieu de la mort abdiqua et foula le sol mortel afin d’y déposer son présent. Ainsi il ramassa le crâne du squelette d’un homme valeureux et en fit un canal direct vers le royaume des mort. De cette manière les hommes pouvaient enfin parler à leurs morts et lui n’aurait plus à supporter les réclamations incessantes de Jurk.

Un arcaëllien en possession du crâne des morts a en sa possession un moyen de communiquer avec les morts. Pour cela il lui faut se rendre à l’endroit où l’arcaëllien voulu est décédé et appeler son nom. Le crâne s’animera et alors que ses mâchoires s’agiteront la voix d’outre-tombe du mort résonnera. La conduite de l’esprit ranimé n’est pas forcement positif. Cependant le crâne est porteur de l'énergie même du dieux de la mort et celui qui le transporte verra sa peau pâlir et ses muscles s'assécher comme s'il vieillissait prématurément.


Prix : 75 points d'expérience

La plume de vérité

Au commencement les choses étaient simples. Pures. Le mensonge n’existait pas encore et de ce fait, personne ne savait ce qu’était la vérité. Puis arriva Kaliqua, dieu trompeur, et le mensonge fit son apparition en même temps que la notion de vérité. Depuis ce temps la graine de la tromperie à germé et la vérité devient une vertu de plus en plus rare. Voyant le monde ainsi s’effondrer avec la disparition de ses bases fondamentales, Uoc’Thuy agit. Lui qui protège les marchands, les accords et le respecte des contrats ne pouvait tolérer le mensonge. Il attrapa donc un corbeau, oiseau noir de la parjure, utilisa une de ses plumes pour écrire et transforma son sang en encre. Et de ces outils divins l’on dit que le mensonge ne peut naître, seule la vérité sera écrite car telle est la volonté du dieu reptilien.

Quiconque utilise la plume de la vérité ne peut écrire sciemment de mensonge. S'il doit répondre à une question il peut rester évasif tant que ce qu’il écrit est la vérité. La plume et l’encrier d’Uoc’Thuy ne peuvent être séparés, personne ne pensera jamais à les séparer car la magie qui les affecte ne peut fonctionner qu’en présence des deux objets.


Prix : 41 points d'expérience

Jurk'Kaël

Une légende raconte qu'à Guz'Han, un fillette fut ressuscitée par Gar'Haz afin d'en faire sa première prêtresse. On dit aussi que se sont les larmes de Jurk, en plus des pouvoirs de Gar'Haz, qui ont permis ce miracle. Une autre légende raconte encore qu'une larme serait tombé au sol et se serait cristallisée en un joyaux que Jurk aurait fait sertir et offert à la petite fille. Cette pierre aurait le pouvoir de ramener à la vie une personne décédée.

Ce joyaux a le pouvoir de rendre la vie à une seule et unique personne. Le corps de la personne doit être encore frais (le rituel ne doit pas être exécuté 24h après la mort), et dans un état convenable pour un vivant (la personne ne doit pas être qu'un tas de cendre ou ne doit pas avoir été tranchée en deux, décapitée, ou vidée de ses entrailles), sans cela il sera impossible de ressusciter cette personne.
Une fois le médaillon utilisé, il sera toujours existant mais la pierre n'aura plus aucun pouvoir. La personne ayant été ressuscitée n'aura plus qu'une moitié d'espérance de vie. Il ne peut pas ressusciter quelqu'un décédé d'une mort naturelle.

Prix : 250 points d'expérience

Kaliqua'Rask

A l'époque où l'Empire était encore debout, vivait un arcaëllien capable de prendre n'importe quelle identité. Il pouvait se faire passer pour un forgeron, un simple paysan, ou un noble de la cour. Nul ne pouvait l'égaler dans l'art du déguisement et de la tromperie. Un jour, alors qu'il priait Kaliqua, son vœu le plus cher fut exaucé : le dieu de la tromperie lui offrit un masque capable de changer son visage et son apparence physique, complétant ainsi parfaitement son art de la duperie. L'arcaëllien pouvait à présent se faire passer pour une autre personne et ainsi usurper l'identité de nombreuses personnes. Au final seul Kaliqua ressortit gagnant de cette histoire. L'arcaëllien s'était perdu dans les nombreuses identités qu'il avait copiées, et devint fou, se prenant vraiment pour celui qu'il n'était pas. Il finit par se trahir et fut pendu pour sa traîtrise. On dit que le masque est finalement tombé entre d'autres mains… Qui sait où il peut bien être à présent ?

Kaliqua'Rask signifie littéralement : le masque de Kaliqua. Le pouvoir de ce masque est à l'image du pouvoir de son créateur : il permet de semer la zizanie en permettant à son porteur de changer de visage et d'apparence. Une fois le masque retiré, la personne redevient celle qu'elle était à l'origine. Ce masque, toutefois, bien que pratique, pourrait bien vous faire perdre votre identité.

Prix : 164 points d'expérience

Propriétaire : Le Pygargue

Le pendentif des âmes sœurs

Il était une fois, une arcaëllienne et un arcaëllien qui s'aimaient tous deux passionnément d'un amour pur et sincère. Les deux jeunes gens étaient si amoureux qu'ils ne pouvaient se séparer l'un de l'autre plus d'une journée. Hélas, le sort en a voulu autrement et le jeune garçon, par devoir envers sa famille, dut partir très loin de sa dulcinée. Effondrée de chagrin à l'idée d'être séparée de celui qu'elle aimait, l'arcaëllienne fondit en larmes et implora Saän et Kaän de lui venir en aide et de la sauver de la détresse. Les deux divinités ayant entendu son appel, lui vinrent en aide et lui offrirent un pendentif en deux parties, l'une pour elle, et l'autre pour son bien-aimé. Ils lui expliquèrent alors que ces deux parties leur permettraient de communiquer où qu'ils soient, peu importe la distance qui les séparerait. Les jeunes amants purent ainsi garder contact jusqu'à ce que la jeune arcaëllienne puisse rejoindre son aimé. Ils vécurent heureux jusqu'à la fin des temps et eurent beaucoup d'enfants.

Ce pendentif est composé de deux parties sécables en forme de demi cœur.
Cet artefact permet à ses possesseurs de communiquer entre eux via télépathie et ce même s'ils se trouvent à plusieurs kilomètres de distance l'un de l'autre.
Les possesseurs doivent ressentir l'un pour l'autre, des sentiments très forts l'un envers l'autre pour que l'artefact fonctionne. Il peut s'agir d'un amour pur, sincère et véritable, d'une très forte amitié de longue date et indestructible, ou d'un lien fraternel qui ne se brisera jamais.

Propriétaire : Morianne
Prix : 50 points d'expérience


Eau de Jouvence
Il y a longtemps de cela, un alchimiste cherchait le secret de la jouvence éternelle. Il mit des années et des années à étudier une solution, si bien que l'âge le rattrapa très vite. Lüten, dieu des enfants et de la raison, pour lui donner une leçon, lui offrit la formule d'une potion capable de rendre à l'arcaëllien sa jeunesse. Seulement il se rendit compte que l'effet n'était que temporaire et ne lui rendrait jamais les années qu'il avait perdu. On dit que la formule est tombée entre les mains d'un sorcier facétieux et qu'il l'utilise pour faire des tours aux gens.

Il s'agit d'une formule gravée sur un flacon pour produire une potion qui fait rajeunir l'arcaëllien qui en boit jusqu'à l'âge de son enfance. Les effets ne sont que temporaires et ne peuvent éviter la mort à une personne. Les ingrédients à collecter seront très spécifiques, et une fois la potion faite, elle ne sera valable que pour 4 utilisations, il faudra recommencer la collecte après.
La potion ne peut être produite que dans le flacon de Lüten (sinon elle n'aura aucun effet à part vous donner l'impression que vous buvez du pipi de chat) et ne peut donc pas être reproduite en plus grande quantité.

Prix : 148 points d'expérience

© By A-Lice sur Never-Utopia
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 775

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Je suis le Maître !
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Registres :: Les compétences et fluides :: Marché des objets magiques-