[Demeure de Vÿdareen] Culpabilité

 :: Le monde :: Yban :: Est :: Domaine de Vÿdareen Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Jeu 26 Mai - 11:00
J’étais assise devant ma demeure à Yban près de la ville d’Ouya. Je buvais une bouteille d’hydromel directement au goulot. Depuis ma rencontre avec Grégoire je n’avais pas été sobre une minute. Je buvais pour oublier mon crime mais… Rien n’y faisait, je n’oubliais pas. Soupirant je portais la bouteille à mes lèvres et bus longuement. Mes employés et esclaves ne s’approchaient pas de moi. Je ne donnais plus de cours à mes élèves. J’étais une épave vivante. Je m’étais détruite. Kaliqua s’était joué de moi et Özan envahissait mon cœur. J’étais épuisée tant je cauchemardais la nuit. Je voyais Ange supplier que je cesse et je finissais par la tuer puis abuser son corps sans vie. C’était macabre et dégradant. J’enlevais la bouteille de mes lèvres, retenant mes larmes de rage. Que devais-je faire ? Comment me faire pardonner ? Devais-je rendre sa liberté à Ange ? J’enfouis mon visage dans mes mains. Tout cela allait trop loin… J’observais le monde d’un œil vitreux et terne. Qu’étais-je devenue ? Un monstre ? Sûrement… Je priais les Dieux pour qu’ils me pardonnent mais je savais que c’était vain. J’avais commis l’irréparable. L’impardonnable. Sur une mineure qui plus est. Je secouais la tête. Qu’allait-il advenir de moi ? Mais, après tout, ça n’était qu’une esclave… J’avais tout droit sur elle, non ? Non… C’était avant tout un être vivant avec des sentiments et des pensées. Pauvre petite, j’avais dû la traumatiser. Parbleu, j’étais dans un piteux état. Et j’avais envie de pisser. Je me levais en titubant et me rendis aux latrines. Je faillis tomber plus d’une fois en allant soulager ma vessie. Lorsque j’eu fini, je retournais sur mon banc cogiter. Tout cela ne faisait sens… Je me lamentais sur mon sort alors que je n’étais pas celle à plaindre. Ange devait être mal dans sa peau depuis que je l’avais violé… Et moi, j’étais là avec mes états d’âme. Je me levais et partie chercher l’esclave. Je la trouvais dans une chambre en train de faire le ménage.

Ange, tu as deux minutes ?

Lui demandais-je d’une voix pâteuse et lasse. Je m’assis sur le lit qui venait d’être fait et l’invitais à s’asseoir près de moi. J’attendis qu’elle ait posé ses fesses sur le matelas pour continuer. Je la regardais avec tristesse et culpabilité. Qu’allais-je pouvoir lui dire ?
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 126

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Mai - 16:01
La jeune rousse n'avait jamais comprise pourquoi sa maîtresse l'avait abandonnée seule avec les autres , ce qui l'avait plongée dans le malheur et dans la solitude, en effet elle se renfermi et restait seule même pour travailler elle se débrouilleait pour ne voir personne . Elle avait mal , elle se sentait abandonnée par la seule personne ne l'ayant jamais aimée . Des fois elle ne mangeait pas car elle n'arrivait pas à négocier le fait de manger seule . Mais elle avait appris beaucoup de choses sur tout en espionnant les autres une fois le travail terminé , elle avait maintenant presque totalement maîtrisée l'art de la parole et tous les jours découvrait pleins d'objets qu'elle examinait presque scientifiquement et leur donnait des noms comme les œufs transformés en bépoule , tous ces objets elle les stockait sous son lit et sous son armoire de peur de se les faire réquisitionner .

Quand elle vit vy entrer elle crut voir un fantôme c'est pourquoi elle ignorât ses dires et lui sauta aux jambes les câlina' comme avec une peluche cela lui faisait plus que plaisir de revoir sa maîtresse
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Mai - 9:11
En prise au dégoût de moi-même, je ne m’attendais à ce qu’elle se jette sur mes jambes et les enlace dans une étreinte douce et confiante. Ne me haïssait-elle pas ? Pourtant elle avait des raisons pour… Je soupirais, l’obligeant, maladroitement, à se relever. Je me rendis compte que j’avais oublié ma bouteille en bas. Nouveau soupir. Tout cela n’avait de sens. Je l’avais violée et elle m’accueillait comme si j’étais son amante. Je décidais de lui parler simplement.

Voudrais-tu être libre ? Aller où bon te semble ? Après ce que je t’ai fait endurer, tu ne devrais pas avoir envie de rester près de moi…

Des larmes perlèrent aux commissures de mes yeux. J’étais en proie à une très grande honte et un chagrin sans nom. Je levais une main vers le visage d’Ange et repoussais une de ses mèches derrière son oreille droite. Puis, mollement, ma main retomba contre le lit. J’avais la tête qui tournait drôlement. Le sol n’était pas stable, je décidais de m’allonger un peu. Une fois étendue, je tournais la tête vers Ange et lui demandais :

Je peux faire de toi un être libre si tu le souhaites.

Je fermais les yeux mais le sol sembla se mettre à tourner encore plus vite. Ouvrant les paupières, je fixais mon esclave avec tristesse.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 126

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Mai - 16:08
La jeune esclave était si heureuse de revoir sa maîtresse enfin après ces longs mois , elle avait crû qu'elle ne reviendrait jamais et que la rousse resterait tout le long de sa triste et solitude vie sans la seule personne n'ayant jamais été aussi gentille avec elle . Mais néanmoins elle avait été conditionnée à obéir elle se leva donc et suivit sa maîtresse , elle comprenait juste le sens des mots que sa maîtresse avait osé prononcé devant elle dans sa tête laquestion ne se posait même pas enfin quoique pour la première fois de toute sa vie elle se mit à réfléchir par elle même .

"La dame est méchante elle nous a abandonné pendant une éternité et maintenant elle ose nous demander si on veut partir à jamais , mais d'un autre côté une fois dehors nous pourrons explorer tout le monde et découvrir beaucoup beaucoup beaucoup de nouveaux objets tous plus intéressant les uns que les autres , mais comment manger une fois dehors nous ne pourrons manger que les premiers jours puis si l'on a plus d'or ils nous faudra redevenir comme avant mais avec quelques d'autre , NON JAMAIS REVENIR SUR SES PAS ! Si pourquoi pas .

Elle parlait tout en réfléchissant sans s'y rendre compte et de plus sa voix était de plus en plus aiguë mais bon après quelques secondes de silence elle trancha intérieurement cette fois

" non je suis à vous "
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Mai - 17:07
Mon regard triste ne compris pas la réaction de l’esclave. Elle préférait être asservie plutôt que la liberté, chose que tout être vivant normal veut. Elle devait avoir un souci cette petite… Ou alors être trop habituée à l’esclavage et être vu comme un objet. Je soupirais, ne comprenant décidément pas Ange. Elle était étrange et totalement sur une autre planète. Je soupirais, lasse et exténuée ainsi que complètement ivre. Je me levais brusquement et décrétais :

La liberté c’est l’essence même de la vie… Pourquoi n’en veux-tu pas ? Tu pourrais découvrir le monde… Faire des rencontres.

Je grognais doucement et jurais en lupan. Comment pourrais-je retrouver mon honneur si elle restait là ? Je risquais de recommencer… D’ailleurs, à cet instant, j’avais envie de l’allonger et de lui faire l’amour. Mais je me retenais tant bien que mal. Je ne devais pas céder à mes pulsions destructrices. A nouveau, un soupir souleva ma poitrine. Je voulais comprendre cette gamine mais rien n’y faisait, elle était complexe et avait sûrement souffert énormément. Je lui pris la main et la regardais dans les yeux. Une larme perla et dévala lentement mais sûrement mon visage. Je voulais son bonheur et me faire pardonner.

Comment peux-tu vouloir m’appartenir après ce que je t’ai fait ? Je t’ai violé, abusé, déshonoré… Et toi… TOI ! Tu veux continuer à être près de moi ? Pourquoi ? Je ne te comprends pas le moins du monde, Ange. J’ai un « ami » qui m’a proposé de te prendre dans sa cité. Tu aurais un travail, une maison et une raison de vivre autre que l’asservissement… Alors, explique-moi…. Pourquoi ? Pourquoi veux-tu rester près de moi ?

Ma voix était hésitante et tremblante d’émotions. Et l’alcool n’arrangeait rien. J’avais, une fois encore, une fois de plus, trop bu. Je m’allongeais de nouveau sur le dos en soupirant fortement. Je voulais comprendre Ange mais n’y parvenais nullement. Après tout ce que je lui avais fait, elle ne voulait pas de la liberté que tant d’autres convoité. Je fixais le plafond d’un œil lugubre et triste. Cette enfant était incompréhensible. Elle souffrait sûrement d’un syndrome post-traumatique. Tout cela m’agaçait au plus haut point. Je me relevais brusquement et, à mon grand regret, je vomis. Mon estomac se tordit et ma bouche laissa passer le liquide visqueux qu’était devenu l’alcool. Je grognais une fois que j’eus fini de me ridiculisé et regardais Ange. Je lui intimais de nettoyer mon vomis et quittais la chambre pour aller retrouver ma bouteille.

Une fois dehors, assise sur le banc, je me mis à pleurer toutes les larmes de mon corps. J’en avais cure que des gens me voient. Je voulais oublier mon acte dégueulasse et sordide. J’étais coupable, je méritais la mort. Soudain, le visage de Tahiri m’apparut. Que dirait-elle si elle savait ? Et, putain, ce qu’elle me manquait. J’attendis qu’Ange me rejoigne dehors pour lui parler. Encore… Je savais que c’était vain mais je devais essayer de la convaincre d’accepter la liberté. Quitte à la battre comme plâtre pour qu’elle comprenne que je n’étais pas sa supérieure… Ce qui, dans le fond, était idiot. Non, je devais procéder autrement. Lui dire quelque chose pour que la liberté soit son nouvel objectif. Oui… J’allais faire ça. J’appelais l’esclave de tous mes poumons. J’attendis qu’elle vienne en buvant un coup d’hydromel.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 126

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Mai - 8:01
Pourquoi elle ne comprenait pas pourquoi s'évertuait-elle à les séparer et à la laisser seule . De plus elle restait sur sa position ce débat n'était qu'un dialogue de sourd , ange ne changerait jamais d'avis elle voulait rester chez vy malgré le point de vue de cette dernière , elle y était bien puis elle voulait rester avec sa maîtresse mais cette dernière avait parlé de viol hors la jeune rousse ne savait de quoi vy parlait ce mot ressemblait à vol mais la femme aux cheveux blancs ne lui avait rien volé elle verifia comme même sous son lit et son étagère si aucun de ses trésors n'avaient êtes subtilisés fort heureusement aucun mais elle ne comprenait pas et à force de réfléchir cela voulait peut-être signifier le moment bizarre de l'autre fois avant son départ puis elle entendu vy l'appeller à l'entente de cet appel la rousse courue à travers l'habitat pour finir devant la blanche et lui dit d'un ton confiant presque autoritaire

" Non ! Je ne veux pas partir de chez vous comme vous l'avez fait avec moi ou alors à une condition qui ne peut être négociée . Je veux créer et découvrir des choses afin d'aider les gens mais aussi de les rendre aussi ignorant que moi quand vous m'avez cherché , je veux découvrir. Je ne suis pas bête j'ai déjà fait pleins de mécanismes pour m'aider bon en cachette et en volant mais je les ai fais "

Dit-elle pleine d'espoir et de conviction dans les yeux
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 31 Mai - 8:35
Ange arriva alors que je buvais encore et toujours. J’étais ivre morte. Je tenais à peine assise. Mais je savais ce que je voulais : rendre son autonomie à l’esclave que j’avais violée. Elle me parla mais les mots ne pénétrèrent pas mon esprit, j’étais trop bourrée. Je me levais et l’attrapais par les épaules. Dieux ! Que ses lèvres était attirantes… Je secouais la tête pour chasser cette pensée de mon esprit. Mon visage était proche du sien et je posais mon front contre le sien. Je devais empester l’alcool. D’une voix tremblante je dis :

Tu dois bien avoir un désir ? Un souhait ?

J’espérais juste que ce n’était pas que je couche avec elle. Je n’en aurais pas la force et le désir. Je me reculais, me laissant à nouveau tomber sur le banc. J’enfouis mon visage entre mes mains et me mis à pleurer de plus belle. J’avais tellement honte que je n’osais plus parler et à peine respirer. Je me saisis de ma bouteille et bus longuement, la vidant de son contenu. Excédée, j’envoyais le récipient volé au loin. J’avais toujours aussi soif mais je devais me montrer raisonnable. J’allais au puit et remontais le seau afin d’y puiser quelques gorgées d’eau. Ange ne bougeais pas.

Accepterais-tu d’apprendre un métier ?

Lui demandais-je de but en blanc. Je pouvais lui rendre sa liberté et en faire une élève de l’école.

Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 126

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Juin - 8:00
La rousse face à la situation de sa maîtresse n'eut que de la pitié envers elle , comment une femme si robuste pleurait pour quelqu'un d'aussi insignifiant Que l'esclave rousse de plus l'eau qu'elle buvait la faisait devenir un peu bête ses anciens maîtres l'utilisaient mais après l'avoir utilisée ils lui faisaient mal partout , l'adolescente eut peur d'avoir le même sort qu'avant son achat et partit en courant de peur s'isolant dans une cabane où elle se cachait la plupart de son temps où elle créait plein de mécanismes comme une lanterne accrochée au plafond s'allumant automatiquement dés que l'on ouvre la porte mais aussi un système complexe permettant de s'avère à l'intérieur de la cabane il ne suffisait que de pédaler . Tout ça elle rêvait de ne faire que ça et son grand rêve serait d'inventer une machine permettant de voler dans les cieux et peut-être voyager avec comme les ailés pour ceci elle avait été inspirée par des feuilles qui flottaient presque dans l'air et elle se créât deux hypothèses

La première serait d'entourer une cabine de feuilles et ainsi les feuilles pourraient retenir la cabine assez longtemps pour voyage ne serait ce qu'un petit peu juste la sensation devrait étre incroyable

Et la deuxième serait une boule de feuilles avec la cabine dessus ou dessous et à l'intérieur l'on enfermerait de l'air , pour la propulsion ce serait le même que pour son areateur en plus gros et avec plus de gens donc de pedales après pour la direction elle ne savait toujours pas
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 1 Juin - 18:01
L’esclave partit en courant, sans répondre à ma question. Je soupirais et me levais pour la suivre mais m’écroulais lamentablement. Un des employés me vit par terre et se rua vers moi pour m’aider à me relever. Je l’en remerciais gentiment et lui demandais de me conduire à ma chambre. Ce qu’il fit en silence, me jugeant certainement. J’avais que faire d’Ange en cet instant précis, tout ce que je voulais c’était dormir. L’employé m’allongea sur mon lit et me borda laissant une bassine à ma droite. Je fermais les yeux et tout se mit à tanguait dangereusement. Je pestais et ouvris les paupières, ce n’était guère mieux. Pourquoi me mettais-je dans un état pareil pour une esclave ? Et ma dignité ? Ma dignité devait être aux latrines au fin fond du trou. Je soupirais, lasse de mon idiotie. Boire ainsi ne m’apportais rien à part un mal être notable. Et une migraine le lendemain. Nouveau soupir et je tente de dormir. Le sommeil vint rapidement même s’il fut chamboulé par de nombreux cauchemars. Notamment ma pendaison par Grégoire Boisdefer pour viol.

Le jour pointait à l’horizon, je me levais avec un mal de tête phénoménal. Allant à la salle d’eau, je pris un bain froid pour me réveiller. L’eau glacée me fit frissonner. Ensuite, un peu plus fraîche, j’allais à la salle de repas. Je devais me reprendre en main. Une esclave était en train de mettre la table. Je la gratifiais d’un sourire et m’assis au bout de la table. Les élèves, les esclaves et les employés arrivèrent dans un joyeux brouhaha qui me donna encore plus la migraine. Je ne vis pas Ange, ce qui, je l’avoue, me soulagea. Je mangeais du bacon ainsi que des œufs avec appétit. Une fois mon repas englouti, je quittais la table.

Prenant une monture, je décidais de me rendre à Ouya pour la journée. L’air frais qui me fouettait le visage finissait de me réveiller.

Arrivant dans la ville, je laissais le cheval à l’entrée et pénétrais dans la cité. J’avais besoin de m’aérer un peu l’esprit. Je fis le tour des boutiques et m’arrêtais à midi pour manger dans une taverne. Une fois repus, je retournais à la ferme.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 126

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Juin - 13:01
La rousse s'endormit sur ses plans dans son atelier de fortune et quand elle se réveilla , la jeune femme se dépêchât de partir travailler afin d'avoir un maximum de temps à consacrer à son projet qui était d'enlever sa maîtresse et de repasser une bonheur comme l'autre et d'après demander sa libération .

Une fois la demeure de vy lavée de fond en comble elle cherchât un chariot à roues sur lequel pouvait posé et transporté le corps de sa supérieure caché sous un drap qu'elle posa sur le chemin entre l'écurie et la taverne ou elle allait se diriger.

elle avait attendu toute l'après midi le retour de sa maîtresse à sa demeure et tout ce déroula comme prévu et elle assomma donc la jeune femme aux cheveux blancs avant de la transporter sur son chariot jusqu'à son atelier ou elle attendit que la femme au cheveux blancs se réveille et une fois réveillée et lui dit

JE veux refaire une nuit comme l'autre fois et après je veux une formation pour construire ça (dit-elle en montrant ses plans) et enfin j'accepterais ma liberté
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 22 Juin - 18:31
A peine avais-je passé le pas de la ferme que je sentis un violent choc derrière mon crâne. Je m’écroulais, inerte. Je me réveillais quelques instants plus tard, en présence d’Ange. J’avais foutrement mal à la tête et avais du mal à me concentrer sur ce qu’elle disait. J’étais entouré d’objets étranges qui m’étaient inconnus. Je reportais mon attention sur l’esclave qui voulait faire l’amour avec moi si je comprenais bien. J’avais du mal à saisir cette jeune arcaëllienne. Ne l’avais-je pas violé ? Ne devrait-elle pas me haïr ? Je soupirais doucement et écoutais le reste de sa phrase avec attention. Elle me montra les plans d’une étrange chose en disant qu’elle voulait une formation pour le construire et qu’ensuite elle accepterait la liberté. Je soupirais. Drôle de façon de s’y prendre… Elle… Elle m’avait assommée et emmenée dans une cabane loin de tous. Elle pouvait très bien me tuer si elle le voulait. Je soupirais doucement et me levais en me tenant la tête.

Tu devrais me haïr pas en redemander… Et moi qui me ronge les sangs en culpabilisant de t’avoir violé… Mais apparemment tu as aimé ça vu que tu en redemande. Tu es bien étrange, Ange. Je me grattais le menton, réfléchissant J’accède à ta requête cependant, qu’est-ce que ce truc ?

Demandais-je en montrant le plan. Je n’avais foutrement aucune idée de ce que pouvait être cet engin digne de Kaliqua. J’étais sobre pour une fois et donc en pleine possession de mes moyens. J’attrapais le poignet d’Ange et l’approchais de moi. Mes lèvres se lièrent aux siennes dans un baiser tendre. Puis, prise de conscience, je reculais.

Tu n’es encore qu’une enfant…
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 126

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Juin - 2:06
La rousse n'était pas étonnée par la réaction de sa maîtresse ,qui savait qu'elle ne l'avais emené ici que pour discuter seul à seul . D'ailleurs fort-heureusement elle accepta .elle allait donc repasser un moment de bonheur intense . Quel plaisir . Mais elle ne comprenait pas le mot viol mais s'en fichait elle était heureuse.

-c'est le plan de ma deuroulette ( espèce de vélo avec un petit moteur ) mais je ne sais pas comment on la fait .

Elle continua de parler jusqu'à ce qu'elle fut coupée par sa maîtresse. Aidée d'un baisé  . Quand ange essaya de l'enlacer la femme recula en parlant encore du fait qu'elle ne soit qu'une enfant mais une enfant ne ferait jamais de machines et ne devrait pas travailler et encore moi faire l'amour ayant rompu ces trois règles Ange ne se considérait désormais plus pour une enfant mais une adulte et saura donc sur la jeune femme aux cheveux blancs pour l'enlacer et enfin se mettre en dessous de sa maîtresse sur son lit très usé pour enfin repasser une nuit comme elle rêvait depuis la dernière fois
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 29 Juin - 10:26
Le fait que je dise qu’elle n’était qu’une enfant ne sembla pas la freiner. Elle me jeta sur son vieux lit miteux et se jeta sur moi. Je soupirais en souriant et caressais la chevelure d’Ange. J’étais intriguée par toutes ces machines inconnues. Oubliant les convenances et la retenue, j’embrasais la petite esclave. Ma main glissa sous ses vêtements pour aller à la rencontre de sa fleur. Je commençais en douceur en titillant son entre-jambe avec un seul doigt. Je fis des vas et viens plus ou moins rapide. Puis, gênée par les vêtements, je retirais ma main et commençais à déshabiller Ange. Une fois qu’elle fut nue, je la mis sur le dos et embrassais son corps pâle. Mes lèvres arrivèrent à son intimité et je commençais à l’embrasser avec ferveur. Pour lui donner plus de plaisir j’allié un doigt à mon baiser. J’avais un peu honte de profiter ainsi d’elle mais c’était à sa demande alors…. Je remontais doucement vers sa bouche et lui volais un baiser tout en jouant dans sa fleur avec mes doigts.

Tu aimes ?

Demandais-je d’une voix haletante où l’on sentait un certain plaisir. Je regardais Ange dans les yeux. Pourquoi avais-je accepter ? C’était immorale ce que je faisais. Elle n’était même pas majeure…. Mais, prise dans l’élan, je continuais. Je soupirais, ahanais et haletais. Son corps était chaud et tendre.

Tu es vraiment étrange…

Soufflais-je dans un geste doux.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 126

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Juil - 11:50
La jeune fille avait enfin eue ce qu'elle voulait . Cela faisait des mois Qu'elle avait attendu ce moment où elle pourrait enfin recroiser la chair de sa maîtresse . Elle se laissait faire elle préfèrait , la rousse n'aurait jamais eue le cran de tenter quelque chose , après tous ce n'était qu'une débutante . Se croiser avec sa propriétaire était aussi pour elle source d'inspiration c'était la première fois qu'elles avaient fais que ses idées de machines lui étaient venues . Elle pris tout de même son courage à deux mains et sans rien dire juste en haletant de plaisir , la rousse était passée au dessus de sa propriétaire. L'esclave descendit alors pour déshabiller la jeune femme . La rousse se rapprocha alors de sa fleur pour l'embrasser sensuellement du moins cela était son intention . Tout en embrassant la rousse prit avec ses deux mains la poitrine de la jeune femme tout en la massant .

je vous aime madame . Pourquoi m'avez vous abandonné ?

Dit la jeune fille tout en haletant . Elle n'avait jamais réussi à répondre à cette question.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Juil - 12:32
Alors que j’étais au-dessus d’Ange, elle fit un mouvement pour échanger nos positions et commença à me déshabiller. Elle embrassait ma fleur avec une certaine tendresse tout en massant ma poitrine. Je poussais des petits gémissements heureux. Je la fis revenir vers moi et l’embrassais tendrement. Elle me demanda pourquoi je l’avais abandonnée. Je lui répondis que ce n’était pas le cas mais que j’avais des affaires ailleurs. Je la caressais tendrement, lui donnant moult plaisirs. Mon regard se perdit dans le sien. Nous fîmes l’amour ainsi durant un bon moment. Quand ce fus fini, je me rhabillé.

Maintenant que tu as eu satisfaction, tu es libre. Viens ici que j’enlève ton collier.

Je souriais doucement et gentiment. Je ne voulais pas la brusquer. Je lui dis que maintenant elle allait pouvoir découvrir le monde. Qu’elle allait pouvoir rencontrer des gens. Le monde s’ouvrait à elle dans toute sa splendeur. Je n’avais qu’à enlever le collier de son asservissement. Je tendis un bras vers elle pour qu’elle me rejoigne. Elle allait être libre de ses mouvements. Je baissais le bras, voyant qu’elle ne bougeait pas.

As-tu peur ?

Lui demandais-je doucement.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 126

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Juil - 17:45
Comme Ange l'avait prévu ce moment magique lui avait emplis la tête de nouvelles idées plus qu'utiles . Elle resta nue après tout personne ne viendrait. Sa maîtresse si gentille voulut comme officialiser sa libération en enlevant le collier de l'esclave .

je ne veux pas l'enlever afin de toujours me rappeler d'où est-ce que je viens et de toujours respecter chaque être vivant. ( après avoir marqué une pause ) Je vient de penser que j'aimerais bien changer de maison . J'aimerais vivre à ... ( se gratte la tête) Hyldraz dans les citées blanches. donc je me demandais si ça vous dérangerait de me donner de l'argent pour m'installer et pour commencer. Je pourrais vous donner des machines quand vous voulez d'accord ?

Dit l'ancienne esclave toute sourire en tendant la main à sa nouvelle amie
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 31 Juil - 18:00
Je regarde l’ancienne esclave avec surprise, elle voulait garder le signe de son asservissement ? Quelle étrange idée. J’acceptais de lui donner une bourse bien garnie. Je sortie de la cabane pour aller dans mon bureau, le jour commençait à poindre. Une fois dans mon bureau, j’ouvris un coffre avec une clef que je portais autour du cou. J’en sortis deux bourses bien pleines. Les tenant fermement, je me rendis de nouveau vers la cabane d’Ange. Je lui remis l’argent en lui souhaitant bonne chance. Je lui proposais une monture pour ses déplacements. J’avais dans l’idée de lui donner un cheval du nom d’Artun. Il était jeune et vaillant. Je lui proposais également une charrette pour mettre ses objets de valeur. Il lui faudrait aussi une arme, je sortie à nouveau de la cabane et me rendis vers l’entrepôt. Je pris trois dagues et les ramener à Ange.

Pour te défendre si le besoin s’en fait sentir. Je suis contente que tu acceptes la liberté, tu verras c’est très agréable.

Je lui souris doucement, je ne savais pas trop quoi dire de plus. Je déposais un baiser sur la joue d’Ange et m’en allait vers ma chambre, j’avais besoin de dormir. Une fois dans mon lit, je fermais les yeux et m’endormis rapidement.

Je me réveillais à midi lorsqu’on frappa à ma porte. Je grognais et allait ouvrir.

Dame Loumez, on vous attend pour le repas.
J’arrive.

Je me lavais et m’habillais rapidement et descendis les marches jusqu’à la salle de repas. Je m’installais en bout de table et invitais tout le monde à se servir.
Niveau 6
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 126

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 6


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Yban :: Est :: Domaine de Vÿdareen-