L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Mirenöa, un noble épris d'une fleur de la nuit mais un assassin silencieux

 :: Les parchemins calcinés :: La tombe des anciens :: Vieux parchemins jaunis Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Sam 21 Mai - 1:50


Fiche de Préféfini



Informations
☩ Mirenöa
☩d'Evenlëndär
☩ 51 ans
☩ Masculin
☩ Elfe

☩ Royaume
☩ Un arc et des fioles de poisons de son cru... et ses fluides Mez et Kâ
☩ Noble et mercenaire

☩ Autres : Mirenöa a les cheveux longs qui lui arrive dans le milieu du dos. Même s'il les attache souvent, il lui arrive de les laisser lâchés. Il possède un phénix du nom de Mär'vi.
LIBRE



Caractère
Mirenöa est un elfe de nature calme et posé mais qui sait aussi se faire entendre. Avec lui en cas de conflit, pas de poing qui vole non ou d'échange violent car notre ami préférera avant d'en venir d'employer la méthode diplomatique avant d'en venir vraiment aux mains.

Si la discussion en vient aux cris et que notre cher elfe à la chevelure bleue n'arrive pas à se faire entendre, il n'hésitera pas à se servir de son arc pour planter une flèche dans le sol, s'arrangeant pour que cette dernière effleure de près les protagonistes pour les faire taire...avant de leur adresser un grand sourire innocent et de reprendre la conversation comme si de rien n'était.

Mirenöa est un noble avec son barda de protocoles à respecter lorsqu'il se trouve en milieu mondain mais autant vous dire que c'est le genre chose qui le fatigue de bien se tenir en société juste pour garder une bonne image... image qu'il n'hésite pas à casser en faisant le mur pour aller à "La Rose de Nuit" voir SA prostituée attitrée : une dénommée Faëlynn dont il s'est très épris à force de rendez-vous nocturnes. POur elle, il serait prêt à briser les protocoles qu'il doit incessamment respecter et serait prêt à laisser tomber son titre de noble pour être à ses côtés.

Mais...méfiez-vous de l'eau qui dort, car sous cet air calme se cache aussi un vrai sadique capable de déverser du poison dans votre verre ou votre assiette pendant que vous aurez le dos tourné. Parce que oui, notre cher elfe au doux sourire est aussi un amateur de poisons en tous genre qu'il prépare dans sa pièce secrète dont il garde farouchement l'emplacement pour lui seul. Mirenöa n'en paraît pas, en apparence, mais il opère secrètement comme mercenaire à son compte. Manipulateur comme pas deux, il n'hésitera pas à faire passer votre mort pour naturelle et ne sera jamais à court d'argument pour vous faire aller dans son sens.

Malgré ce petit penchant morbide pour les poisons, Mirenöa reste quelqu'un de fidèle et loyal que se soit envers la Reine actuelle dont il est destiné à être l'un des conseillers tout comme son père, en amitié ou même en amour. D'ailleurs en parlant d'amour, notre ami est quelqu'un d'entier et qui est prêt à offrir les plus beaux trésors à sa jolie fleur de la nuit. Une femme peut bien lui faire du charme, il restera de marbre face à elle alors que devant Faëlynn il fondra littéralement. Mais attention car aussi fidèle Mirenöa peut-il être envers son aimée, il se montrera très jaloux et possessif si un autre touche celle pour qui son coeur bat.

Il sait que c'est la profession de sa fleur aux yeux océan que de coucher avec d'autres mais secrètement, il rêve juste d'empoisonner quiconque posera ses mains sur SA Faëlynn.

Histoire
Seul héritier d'une famille de nobles, Mirenöa est né avec une cuillère en argent dans la bouche. Dès son plus jeune âge, il entre à la cour de la Reine où il suit son père et où il est présenté à cette dernière de qui il devient proche de par ses pitreries au grand dam de son père qui est un des conseillers de Sa Majesté.

Son éducation se passe essentiellement dans le manoir de ses parents où ces derniers lui paient les meilleurs professeurs pour l'instruire quand ils ne sont pas en train de lui enseigner les protocoles de bonne conduite au sein de de la cour : comment se tenir en société mondaine, formules de politesses, révérences, marques de respect envers la Reine, danses pratiquées à la cour... et autres matières qui ont tôt d'ennuyer notre jeune elfe qui, pourtant, met de la bonne volonté à suivre ce que ses parents lui enseignent. Il est choyé, aimé et est couverts de vêtements et bijoux tous aussi chatoyants et coûteux les uns que les autres. Mais bientôt, alors qu'il est âgé de 29 ans, Mirenöa a envie de voir l'envers du décor et de se mêler à la population grouillante qui règne à Hytraz...

Un beau soir, il attend que ses parents s'endorment puis enfile une cape dont il rabat la capuche sur sa tête avant de sortir du manoir par une porte secrète. Son agilité et sa discrétion sont telle qu'il arrive à échapper à la vigilance des gardes qui sont postés à l'entrée de la demeure. C'est de nuit qu'il découvre la capitale avec ses tavernes d'où sortent chants, rires et bonne humeur, ses auberges aux repas frugales et l'ambiance conviviale qui y règnes, son port avec ses bateaux amarrés et aux eaux sombres reflétant l'image de l'astre lunaire et ... ses maisons closes dans lesquelles il courtise et couche avec quelques fleurs de la nuit avant de regagner tout aussi discrètement le manoir puis sa chambre.

Avec le temps, il continue de s'exercer à la maîtrise de ses deux fluides mais développe plusieurs côtés sombres qui lui servent bien quand il en a besoin :pour commencer cette passion morbide pour les poisons dont il ignore lui-même la provenance. Passion qui le pousse à étudier les différentes plantes et manières de fabriquer ces substances mortelles, à faire des essais pour obtenir le poison parfait : celui qui sera incolore, inodore et surtout qui ne laissera aucunes traces visibles faisant ainsi passer une mort par empoisonnement pour une mort naturelle. Une aisance des mots et une verve le rendant capable de manipuler n'importe qui sur n'importe quoi simplement avec les mots qu'il faut sur le ton qu'il faut.

Mirenöa sait que les mots ont le pouvoir véritable et il sait en faire usage dans n'importe quelles circonstances, quel que soit l'interlocuteur qu'il a en face de lui. Ses côtés sombres en plus de son agilité, sa discrétion à se déplacer et l'envie de se faire son propre argent pour ses plaisirs personnels le poussent à devenir mercenaire et à remplir des contrats. Ses victimes, il les approche le plus naturellement du monde et ne porte aucuns signes qui leur laisseraient à penser qu'il est venu pour les tuer.

Il leur parle naturellement, les invite à manger avec lui puis attends patiemment que ses victimes se lèvent pour repasser une commande avant de verser une dose mortelle de poison dans leurs verres d'alcool ou dans leur assiette de nourriture à l'aide d'une bague qu'il porte constamment. Quand le poison ingéré commence à faire effet, il aide ses victimes à monter dans une chambre qu'il aura payé à sa sortie en disant qu'il avance le prix à son invité qui n'a pas été de main morte sur l'alcool, puis fait son tour avant de rentrer chez lui. Lorsqu'on lui annonce que sa victime est décédée, Mirenöa regarde ses interlocuteurs choqué et prend un air triste et contraint en disant qu'il est désolé pour la personne.

C'est au cours de l'une de ses escapades nocturnes que Mirenöa fait la rencontre de Faëlynn à la "Rose de Nuit" et la trouve à son goût... il a, alors, 48 ans et elle va sur ses 19 ans. Sa beauté et son caractère le séduisent et il a, alors, un énorme coup de foudre pour elle. Nuits après nuits, il va la voir pour discuter et coucher avec elle et peu à peu, ils apprennent à se connaître et s'apprivoisent. Un beau soir, il lui fait la demande de devenir sa femme et Faëlynn lui révèle alors qu'elle n'y connaît rien au sentiment amoureux et qu'il est le seul être masculin en dehors de son propre père en qui elle a une totale confiance.

Surpris d'un tel aveu, notre noble lui demande alors de lui raconter son histoire et dans quelles conditions elle est arrivée à la "Rose de Nuit". Faëlynn lui raconte un peu son enfance et arrive au fameux soir où son oncle l'a enlevée et l'a copieusement violée après l'avoir solidement attachée au lit. Elle lui raconte l'expression de satisfaction de l'homme de lui avoir enlevé son innocence et sa virginité en une seule puis comment ce dernier a voulu rouler Äria à qui il l'a vendue pour 1500 pièces d'or en prétextant qu'il avait des problèmes d'argent. Mirenöa ne dit rien mais dans son esprit, il prépare déjà l'assassinat de cet odieux personnage qui a enlevé à deux parents leur unique enfant avant d'abuser d'elle et de la vendre comme prostituée dans une maison close.

L'elfe sait que les jours de cet homme infâme sont dorénavant comptés et qu'il n'est plus qu'une question de temps avant qu'il ne l'envoie aux portes du Royaume de Gar'Haz. Faëlynn lui fait néanmoins une promesse : s'il arrive à lui faire ressentir le moindre battements de coeur ou tout autre sentiment lui montrant qu'elle est véritablement amoureuse de lui, elle s'engage à devenir sienne pour toujours.

Mirenöa sourit à ce petit défi que lui donne la jeune femme et se jura à cet instant de tout faire pour montrer à Faëlynn qu'elle peut s'autoriser à aimer sans la moindre crainte d'être trahie par lui...



© By A-Lice sur Never-Utopia
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Les parchemins calcinés :: La tombe des anciens :: Vieux parchemins jaunis-