L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Tahiri Rösenwand

 :: Registres :: Citoyens du Monde :: Recensés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Lun 11 Avr - 18:42


Fiche de Présentation



Informations
☩ Prénom
☩ Tahiri Rösenwand
☩ 69 ans
☩ Féminin
☩ Vaibïaën
☩ Bisexuelle, « Homme, femme... du moment que ça se baise... » - citation de Tahiri
☩ Mercenaire, vagabonde
☩ Demie-divinité, Gar'Haz et une elfe.
☩ Un sabre légèrement courbé et un sabre en bois également courbé



Caractère

Tahiri est une elfe à la personnalité complexe et comporte deux facettes vraiment distinctes qui pourtant se rejoignent en un point central qui fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui.
La première facette que l'on voit le plus souvent d'elle et qui saute rapidement aux yeux, c'est ce côté relativement désabusé de la vie. Tahiri a tendance à vagabonder de lieux en lieux, sans se fixer, sans même chercher à se faire des amis, simplement profiter de l'instant présent en bonne compagnie. Elle a tendance à dormir beaucoup, être fainéante, en faire le moins possible et profiter des autres pour se faire payer un coup à boire et engloutir des quantités grotesques de nourriture. Car oui, Tahiri aime manger, mais surtout boire beaucoup, à tel point qu'elle se met parfois minable pour oublier ses problèmes... ses démons...
Elle est aussi grossière, vulgaire, et n'hésite pas à utiliser un langage très fleuri pour s'adresser aux autres, qu'il s'agisse d'un clochard ou d'une reine, peu importe pour elle, tout le monde est logé à la même enseigne et ceux qui se croient supérieur ne se font que des illusions. Comme elle le dit si bien elle même à ce genre de personne : « On est tous égaux face à la mort... »
De plus elle est totalement dévergondée, sans gène aucune, sans grande pudeur. Elle aime sortir des blagues salaces et faire des allusions sexuelles. En parlant de sexe, elle a tendance à avoir un bon appétit en la matière et ne rechigne presque jamais à une partie de jambe en l'air (sauf quand elle a décidé que non, pour diverses raisons comme le fait que quelqu'un ne lui plaise pas ou qu'elle soit simplement fatiguée par exemple.).
Elle est également très dépensière et a tendance à débourser très vite ce qu'elle a gagné, ce qui fait qu'elle est souvent sans le sous à vagabonder de ville en ville.
Il arrive souvent que Tahiri ait une attitude désinvolte et fasse un peu n'importe quoi. Il lui arrive très souvent de faire des choses absurdes, volontairement ou non d'ailleurs.
Malgré tout cela Tahiri est plutôt une gentille personne avec du cœur même si elle refuse de le montrer directement et préfère jouer les je-m'en-foutiste. Si une mission lui tient à cœur, si le sauvetage d'une personne lui paraît juste, elle le fera sans hésiter, même sans argent à la clef.
La deuxième facette de sa personnalité est beaucoup plus effrayante. En réalité, Tahiri est un monstre lorsqu'elle commence à se battre et tient une arme en main. Sa nature de demi-déesse prend le dessus, et en tant que fille de Gar'Haz, elle se sent le devoir d’emmener à son père les ennemis qui se trouvent face à elle. Le simple fait de brandir une arme létale (arme blanche) lui fait perdre sa volonté et la transforme en véritable faucheuse, sans la moindre pitié. Elle se sent d'ailleurs toujours obligée de tuer ses ennemis, sans en épargner un seul. Cet état la rend d'ailleurs extrêmement agile et meurtrière.
Lorsqu'elle ne veut tuer personne lors d'un combat, elle s'oblige à utiliser un sabre en bois, confectionné spécialement afin de résister à sa folie meurtrière.
Elle possède un lourd passé qui fait d'elle une personne parfois sombre et énigmatique quand les choses se compliquent et qu'elle n'a plus envie de rire et de faire la mariole.

Physique

Tahiri est de constitution plutôt robuste, sans être tout à fait musculeuse, elle possède une forme physique qui lui permet de se mouvoir aisément et avec rapidité.
Elle est de taille relativement moyenne pour une elfe, mesurant environ 1m80 tout au plus. Elle est plutôt fine et élancé d'ailleurs, un trait racial assez commun somme toute. Elle ne possède pas non plus une poitrine imposante qu'elle pourrait d'ailleurs juger incommodante pour les combats, cela dit cela ne l'empêche pas de reluquer les femmes aux formes généreuses.
Elle possède une très bonne force dans les bras et les poignets, due à ses longues années d'entraînement intensives à manier le sabre.
Tahiri a un visage plutôt ovale, encadré d'une très longue chevelure verte comme les feuilles naissantes au printemps qui lui descendent jusqu'au bas des fesses. En parlant de ses fesses, elles sont plutôt petites et rondes, joliment dessinées par des muscles fermes.
Le teint halé de sa peau lisse et ferme contraste avec ses yeux d'un vert émeraude qui lui donnent un regard intensif.
En général Tahiri porte un pantalon en cuir, avec par dessus des braies en cuir également ainsi que des bottes montantes. Elle porte un panel de ceintures assez conséquent pour y attacher ses fourreaux et ses poches d'équipement. Elle laisse très souvent son nombril à nu, le bas de son ventre sans rien au-dessus et porte une veste en cuir très courte qui laisse voir son décolleté. De façon générale elle préfère les tenues légère voir provocantes aux protections lourdes qui ralentirait son style de combat rapide et mortel.
Lorsqu'elle est dominée par sa nature demi-divine, ses yeux virent au rouge sang et sa peau se grise légèrement, elle dégage également une aura inquiétante et son expression devient froide et inhumaine.



Histoire

Tahiri est une elfe à l'histoire qu'il est bon de mentionner pour celles et ceux qui veulent en apprendre d'avantage sur elle. En effet, elle n'est pas du genre à se confier à n'importe qui et il fut par bien des moyens compliqué de lui tirer l'histoire qui vous sera conté ici.

La jeune elfe naquit  il y a de cela soixante neuf ans, de l'union étrange d'une elfe et de Gar'Haz, le dieu des enfers. Un jour que le dieu errait sur un champs de bataille à collecter l'âme des morts, il entendit une femme elfe pleurer sa souffrance et son désarroi pour son défunt mari, tombé au combat, l'ayant laissé seule et surtout sans enfant. La pauvre elfe n'avait rêvé toute sa vie que de cela, porter un enfant, l'éduquer et le chérir, le voir grandir et un jour prendre son envol et lui donner de beaux petits enfants. Mais ce rêve était à présent hors de sa portée, son mari était mort, et elle n'avait plus le cœur à chercher un autre époux… C'était avec lui et lui seule qu'elle voulait un enfant.  

Le dieu qui passait par là, voyant là une opportunité, fit à l'elfe une proposition. Il allait lui offrir un enfant et ainsi effacer sa peine et son tourment. Elle accepta, honorée par l'offre si généreuse du dieu de la mort à laquelle elle ne s'attendait absolument pas. Après de longs ébats, Gar'Haz s'en retourna à son royaume et laissa l'elfe à son sort.

C'est ainsi que neuf mois plus tard, Tahiri et sa sœur jumelle virent le jour. Elles furent  toutes deux éduquées pendant toute leur petite enfance par leur mère, aimante et protectrice. Mais comme le destin est bien cruel, Gar'Haz revint voir la mère des enfants, mais cette fois-ci ce n'était pas pour son mari qu'il était venu, ni pour ses filles… c'était pour elle. Alors qu'elle s'occupait à jouer avec ses filles, la mort l'emporta subitement. Son cœur avait lâché…

Les deux petites filles furent livrer à elles-même. Tahiri pleura toutes les larmes de son corps et resta longtemps inconsolable, sa sœur quant à elle ne se laissa pas abattre et pris soin d'elle. Le temps passa et elles ne pouvaient plus se débrouiller seules. Alors qu'elles erraient sur les routes, à la recherche d'un nouveau toit, d'une nouvelle famille et de nourriture, elles tombèrent sur un homme d'âge mûr qui sembla ravi de voir deux jeunes âmes errantes sans famille.

Il les emmena avec lui et les fit rejoindre alors les rangs qui étaient les siens, ceux des armes vivantes : les Vaibïaën. Tahiri et sa sœur Oliry furent des recrues de choix, entraînées très jeunes à se battre. L'une fut plus adroite que l'autre : Oliry. Toujours meilleure, toujours plus rapide, toujours plus disciplinée. Elle était si douée que sa sœur commençait presque à en être jalouse et plus le temps passait, plus cette sensation s'accentuait, nourrissant un peu plus les conflits entre les deux sœurs qui s'étaient entendu si bien jusqu'à présent.

On leur enseigna les préceptes de Morloc, on leur fit adorer ce dieu. Mais Tahiri était trop indisciplinée, trop têtue, et elle n'avait que faire de ce dieu. Gar'Haz était son père… c'était le seul dieu qu'elle s'autorisait à prier… Oliry n'était pas aussi bourrue et accepta très vite les enseignements. Les dissensions entre les sœurs se creusèrent un peu plus malgré leur amour mutuel.

Le temps passa, et les deux sœurs avaient atteint l'âge de 20 ans. C'était jeune pour des elfes, mais déjà leur vision du monde était complètement changée. Oliry avait totalement embrassé la cause des Vaibïaën tandis que Tahiri avait gardé ce qu'elle jugea le meilleur dans cet enseignement, priant en secret son père de l'aider. La mésentente entre les deux sœurs avaient finalement atteint un point assez sévère, surtout qu'Oliry était la préférée de leur instructeur, tandis que Tahiri était bonne dernière du fait de son manque de discipline. Elle ne manquait d'ailleurs pas de provoquer sans cesse Oliry en duel. Mais rien n'y faisait… à chaque fois, Tahiri finissait au tapis sous le regard sévère de sa sœur qui semblait de plus en plus déçue de son comportement.

Vint alors ce jour… ce jour funeste qui restera gravé dans sa mémoire à jamais. Le temps était orageux, sombre, et Tahiri désespérait de trouver un moyen d'enfin montrer à tous qu'elle serait la meilleure, qu'elle était tout aussi forte que sa sœur jumelle. Elle rempli une bassine d'eau et se lava le visage, cherchant une idée, une solution. Elle s'était éraflée la joue à l'entraînement et du sang coula dans la bassine d'eau. Elle se pencha au-dessus, songeant à son père… quand soudain son reflet apparut dans les remous de l'eau.

Surprise mais enthousiaste, elle fit part de ses problèmes à son dieu de père. Il l'écouta attentivement et décida qu'il était temps pour elle d'acquérir son véritable potentiel de semi-déesse. Il lui dit alors de se saisir d'une arme, une vraie, et d'affronter encore une fois sa sœur en duel. Il lui promis alors de lui prêter sa puissance. Mais Tahiri ne se doutait alors pas de la puissance et de la noirceur que ce pouvoir. Elle ne savait pas qu'elle allait devoir en payer le prix…

Elle se saisit d'un sabre en acier, comme le lui avait suggéré son père,  elle sortit de la tente où l'on entreposait les armes et s'avançant dans camps. Elle dégaina l'épée et soudain… le néant… le vide. Plus rien… Elle s'était totalement effacée. A son réveil, son sabre était enfoncé dans la poitrine de sa sœur, et les autres membres du camp étaient tous à terre, gisant morts dans leur sang. Un frisson d'horreur parcourut l'échine de Tahiri, puis tout son corps. Elle regarda avec désarroi sa sœur qui avait les larmes aux yeux et crachait du sang.

« Pourquoi ? Pourquoi, Tahiri ? »

Elle se mit à pleurer à son tour, implorant Oliry de la pardonner, qu'elle ne comprenait pas. Elle perdit totalement son sang froid et se mit à paniquer, cherchant quelqu'un pour venir en aide à sa sœur… Mais il n'y avait personne… Elle les avait tous tués…

Sa sœur finit par mourir dans ses bras, elle leva le visage au ciel et hurla.

« Mais qu'est-ce que vous m'avez fait !? Pourquoi père !?? POURQUOI ?! »

La question resta sans réponse… Tahiri finit par s'évanouir. Elle se réveilla plus tard au milieu des morts. Elle rassembla tout le monde au même endroit, alluma un grand feu, et s'en alla, pleine de remords, hantée par les personnes qu'elle avait massacré sans même en être consciente.

Depuis cette époque, Tahiri erre de lieu en lieu, enchaînant les contrats sans intérêts, dépensant son argent à tort et à travers, se saoulant jusqu'à n'en plus pouvoir et vivant des aventures sans lendemain avec des inconnu(e)s. A force elle est devenue plus endurcie, moins concerné par les autres, elle vie sa vie sans se soucier de ce que pense les autres et profite de la moindre occasion pour s'amuser, ou tout simplement profiter des petites choses de la vie, sans aucune réelle ambition.



Derrière l'écran
Prénom ou pseudo sur le web : Tom
Âge : 27 ans
Comment as-tu connu le forum et qu'en penses-tu ? : Grâce à un ancien membre du forum
Des points à améliorer sur ADM ? : Il y a toujours quelque chose à améliorer, mais pour le moment pas d'idée.
Aimes-tu les licornes ? : Owiiiiii ! Les cornes, ça m'excite !

Un petit mot ? : Ben en fait j'ai déjà Morianne et Beorn en personnage. ^^

© By A-Lice sur Never-Utopia
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1/1 RP
Expérience : 285

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ
Groupes: Vaibïaën
Race: Elfe Demi-Déesse Gar'Haz
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 4
Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Avr - 19:00
Bonjour et bienvenue (enfin re)

Une fiche intéressante, émouvante et prenante. Un personnage des plus décalé avec l'idéologie des armes vivantes.

Je te donne 30 xp pour ta prestation.

Tu es donc validée
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 726

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Registres :: Citoyens du Monde :: Recensés-