L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Premier cours aux élèves [RP solo]

 :: Le monde :: Zaï’Lou :: Est :: Zaï’Han (Capitale) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 28 Fév - 12:59
Le soleil commence à se lever et les rayons de celui-ci viennent doucement caresser les joues de notre jeune elfe encore profondément endormie.
A coté d'elle dort sa mère. Toujours affreusement malade et dont ses journées ne font que chevauchées des moments de sommeil et des moments de douleur. Le soigneur ne trouve toujours pas ce qu'elle est a.
La lumière naturelle, passant à travers les petites fenêtres de la chambre, se posent à présent sur les yeux toujours fermés de Samara qui fronça les sourcils. Se faire réveiller même avec cette douceur ne lui plaisant pas. Elle prit la couverture pour la remonter jusqu'au dessus de sa tête en poussant des petits gémissements de gènes. Avec tous ces mouvements dans le lit, la mère de Samara se mit à suffoquer puis à tousser longuement... Certes c'est moins agréable qu'un peu de chaleur qui se posent sur un visage mais beaucoup plus efficace. Au son de douleur de sa mère, la jeune elfe se redresse alors et pose une main sur le bras de la malade en lui demandant d'une voix mal réveillée :

"Maman ? CaAaa vaAaAAaaa ? ....." *HUM HUM* Fit-elle pour racler sa gorge afin de prendre une voix normale
"Pardon, maman ?"

L'elfe souffrante, après avoir finit de tousser, se tourne vers son enfant pour la regarder en souriant et presque en rigolant ... Qu'y avait-il de si drôle ?
Malgré le mal qui la ronge, elle utilisa toute l'énergie en elle pour projeter ses mains sur les côtes de Samara et lui faire des chatouilles.
Etant extrêmement sensible, la fille sursaute avant de s'étaler dans le lit, perdant toutes ses forces, et en rigolant à bouche grande ouverte, elle se tortille dans tous les sens sans vraiment contrôler ses mouvements et en tentant de supplier sa mère d'arrêter cette torture. Oui en "tentant" ! Parce qu'avec tous ses rires, difficiles de discerner les mots. Après une ou deux minutes de petite bataille acharnée, le calme est de nouveau présent. Samara se sentait bien ... Il est rare que sa mère se sente assez en forme pour jouer avec elle. La fille pose alors sa tête sur l'épaule de sa mère et ferme les yeux pour profiter de cet instant. Cet instant qui fut de très courte durée car d'un coup, Samara se souvenu qu'aujourd'hui c'est le jour du premier cours qu'elle doit donner à sa classe !
Alors : elle se lève en vitesse, s'habille très vite et embrasse sa mère sur le front avant de courir dans le couloir pour arriver le plus vite possible dans sa salle de cours.
Enfin arrivée ! Personne dans le couloir, parfait ! Samara était finalement arrivée en avance. Un peu essoufflée, elle prend appui sur le mur à coté de la porte de sa salle puis tente de reprendre un souffle stable et un rythme cardiaque plus lent. C'est alors que son petit groupe d'élève arrive dans le couloir, avançant tous ensemble en direction de l'elfe. Certains rigolent, d'autres ne prêtent pas d'attention à l'elfe et d'autres discutent entre eux. Pas la classe la plus facile à gérer visiblement ... Heureusement qu'ils sont peu nombreux ! 6 Elèves.
Un Lorcq marche en solitaire derrière le peloton, l'air énervé. Samara se souvient de toutes les têtes de ces élèves là. Le jeune Lorcq a l'air d'être un dur à cuir. Menant la troupe : les deux élèves qui avaient, d'entrée, manqué de respect à Samara en lui stipulant qu'ils voulaient la "baiser". Un elfe et un Xen. Ce sont eux qui rient aux éclats en voyant leur nouvelle professeur.
Samara sent la pression monter, elle n'a jamais été formé à gérer une classe ... Elle avait espéré que Vydäreen serait restée au moins la première journée avec elle pour lui montrer comment un cours se passe ... Tant pis ! La nouvelle prof' fera de son mieux !
Quand la petite troupe arrive enfin devant la salle, Samara ne les invite pas à entrer et leur dit que le premier cours se passera dehors. Sans trop broncher, la classe suit l'elfe et certains élèves se mirent à rire et à parler en messe basse. C'est sûr, ils sont pour la majorité en train de regarder les fesses de leur professeur...
Tout le groupe s'arrête dans la cours et c'est à ce moment là que Samara désigne deux de ses élèves. Elle explique qu'ils vont devoir se battre tous les deux mais avec certaines règles qu'ils ont sans doute peu l'habitude d'utiliser. Interdiction d'utiliser les mains et les bras ! Pour leur expliquer l'utilité de l'exercice, l'elfe expliqua qu'un bon combattant devait savoir se défendre même en ayant la capacité d'utiliser que certaines parties de son corps. Les bras étant les membres les plus utilisés, c'est souvent eux qui sont ligotés par exemple afin de rendre quelqu'un inoffensif.
Pour éviter toute forme de tricherie, les mains des deux élèves sont attachées dans leur dos avec de solides fils de fer.
Le combat commence. Les deux élèves sont plutôt maladroit sans l'utilisation de leurs bras... Coups d'épaules et coups de pieds sont les uniques attaquent qu'ils tentent. C'est d'un ennuie ... Après cinq bonnes minutes de combat, Samara met fin à ce supplice... Ils sont fatigués mais aucun d'eux n'a un petit bleue ...

"C'était vraiment moyen ... Aucun d'entre vous n'est un peu blessé, c'est triste."

Les élèves qui venaient de se prêter à l'exercice râlent et demandent à leur professeur de leur prouver qu'on peut se défendre sans l'aide de ces bras.

"Très bien je vais vous montrer. Qui veut tenter contre moi ? Je n'utiliserai pas mes bras et je laisserai à mon adversaire la possibilité de m'attaquer sans interdiction" Expliqua t-elle.

Le Xen un peu provocateur répondant au nom de Gad’Jen a envie d'essayer. Parfait, on va voir de quoi il est capable.
Samara place ses mains dans son dos et demanda à son élève de l'attaquer. Celui-ci, en se jetant rapidement sur son professeur criait :

"Je vais t'toucher les fesses après t'avoir mit KO et j'en ferai profiter mes camarades !"

*Drôle d'ambition* se dit Samara ...
Bref ...
Une attaque facile à esquiver. Puissante, assez rapide mais sans feinte et donc facile à anticiper.
L'élève rate son professeur, il se tourne vers elle et relance des attaques rapides uniquement faites de coups de poings. Aucun coup n’atteins l'elfe mais, il se rapproche progressivement du corps de celle-ci et ne tardera pas à arriver à ses fins. C'est pourquoi Samara décide de passer à l'attaque avant de paraître mauvaise combattante.
Elle attend ... Elle attend ... Encore un peu ... Ca y est ! Le Xen prend un grand élan pour attaquer avec puissance, quelques secondes avant le choc, elle bondit pour passer au dessus de l'attaquant, arrivant dans son dos et Samara se retourne alors très vite pour sauter et lui mettre un gros coup de genoux dans la nuque.
Gad’Jen tomba au sol et joins ses mains dans sa nuque pour tenter d'estomper la douleur. Il se relève et retourne avec les autres qui ont tous l'air assez impressionné.

"Compris ? A vous maintenant" Leur annonce t-elle.

Les combats se succèdent et Samara ne se gêne pas pour leur donner des conseils et même leur rabâcher leurs erreurs. Ils sont tous attentifs aux conseils et tentent de les prendre et les exécuter.
Elle a l'air d'avoir réussi à dompter sa classe. Du moins pour le moment...
Après deux bonnes heures de pratique, Samara leur annonce que le prochain cours aura lieu ce soir, rendez-vous devant la salle de classe à la tomber de la nuit et d'ici là, carte blanche !
Il est à présent temps pour Samara de retourner voir sa mère et de payer le soigneur.

Après avoir ouvert la porte de la chambre, la jeune elfe pouvait constater que le médecin est déjà là. Il fait faire des tests à la malade puis, après avoir fini et sans avoir décrocher un mot, il demande à Samara de l'accompagner à l'extérieur de la pièce. Ca ne sent pas bon ...
Il expliqua longuement qu'il n'arrive vraiment pas à trouver d'où vient son mal mais qu'il se développe et qu'il peut dors et déjà savoir quels organes seront touchés prochainement. Pour le moment les poumons sont attaqués et endommagés, sa fatigue ne cesse de croître et un virus en est la cause. Mais bientôt ... Elle sera aveugle. A l'annonce de ce syndrome, l'elfe s’assoit au sol et pose ses mains sur son visage en pleurant.
Après s'être reprit, elle resta là, assise au chevet de sa mère souffrante et ne sachant pas ce qui allait lui arriver.
Combien Samara aurait pu donner pour que Vÿdareen soit présente pour la consoler ...

Le soir arrive très vite et la jeune elfe avait reprit du poil de la bête avant de se rendre devant sa salle de cours où les élèves, impatients visiblement, attendaient déjà.
Impossible de soupçonner un instant que la professeur avait passé une sale journée ! Elle a l'air motivé et en forme.

"Bon, dans un périmètre de 2 kilomètres autour du manoir, j'ai dissimulé des épées de bois. J'ai demandé à une amie ..." Elle s'arrête un bref instant de parler.
*Et dire que j'ai demandé à ma mère ... Il ne vaut mieux pas qu'ils sachent que ma mère se trouve ici. On ne sait jamais...* Pense t-elle avant de recommencer :
"D’ensorceler les épées afin qu'elles soient un peu fluorescentes. Une fois que vous aurez récupéré les épées, vous devrez trouver vos camarades et réussir à les toucher avec votre épée. Qu'ils soient armées ou non ! Le sortilège permet également de voir si vous avez touché votre adversaire car celui-ci aura une marque fluo causé par votre arme.
Ceux qui sont touchés et donc mort, rejoignez moi dans la cours. C'est parti !
"

Les élèves ont tous l'air emballé par cette épreuve. Ils partent tous en courant et Samara part se poster au point de ralliement qu'elle leur a donné.
On entendait des cris, des rires ... Ils s'amusent plus qu'autre chose. Ils ont intérêt à prendre cet exercice au sérieux car la prochaine fois, ça sera avec des armures et des vraies épées.
Après quarante bonnes minutes, le premier élève revient, tâché d'un bleue turquoise fluorescent et fortement déçu.

"Raconte moi ?" Demande Samara

Ce dernier lui explique qu'il n'a pas eu le temps de trouver d'épée et que déjà Kïlloyen, le Lorcq, en avait deux et qu'il s'est jeté sur lui.
Bien que solitaire et turbulent, il a l'air malin ce Lorcq ! Samara n'a jamais interdit de prendre deux épées il est vrai.
Une heure plus tard, tous étaient revenus ! Chacun leur tour, les élèves expliquent leur aventure.
Dès le début de la partie, visiblement le Lorcq n'avait pas l'intention de trouver une épée pour éliminer rapidement les autres mais plutôt de trouver un maximum d'épée pour les rassembler, en gardant deux dans les mains et en se dissimulant prêt des autres épées qu'il a trouvé pour tendre une embuscade. Il réussira à éliminer 3 de ses camarades de la sorte. Les deux autres ont tout de même réussit à trouver une épée et se sont battus entre eux. Match nul, les deux personnes se sont tâchés en même temps. Débrouillard ce Killoyen ! Prometteur même.
L'exercice est à présent finit, chacun retourne dans sa chambre et le prochain cours aura lieu demain.

La jeune elfe est à présent dans son lit, blottie contre sa mère n'oubliant pas que d'ici peu, celle-ci ne pourrait plus voir son visage.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Zaï’Lou :: Est :: Zaï’Han (Capitale)-