L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Première journée de travail [PV Vÿdareen]

 :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Zaï’Lou :: Est :: Zaï’Han (Capitale) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Dim 14 Fév - 19:04
C'est le premier jour de travail pour Samara !
L'entretien de la veille s'est plutôt bien passé pour elle. Très bien passé même ! Car elle a le droit d'amener sa mère avec elle afin d'habiter dans la grande demeure de sa patronne ! Ca sera parfait pour que la mère malade de l'elfe se sente bien et qu'elle puisse peut-être guérir plus facilement.
Elles arrivèrent toutes les deux sur le cheval que Vÿdareen avait prêté à Samara.
Cette dernière aida sa mère à descendre de la selle puis, après avoir laissé l'équidé à l’écuyer qui se trouvait là, elles entrèrent dans le grand hall, saluèrent brièvement les quelques élèves qui se promenaient puis montèrent les escaliers afin de se rendre au bureau de Vÿdareen. Samara aidait sa mère à marcher car elle paraissait déjà extrêmement fatiguée du voyage.
La jeune elfe toqua à la porte de sa patronne et attendait une réponse. Pas sûr qu'elle soit actuellement dans son bureau mais il n'était pas question que les deux dames continuent de se déplacer alors que la plus âgé souffre et est à deux doigts de s'écrouler...

"Pardon maman de t'avoir fait faire autant de route ... Mais je te promets que tu seras mieux ici ! Et je te rejoindrais après chaque journée de travail pour passer la nuit à tes côtés."

L'inquiétude de Samara pouvait se lire sur son visage tandis que la souffrance pouvait se lire sur le visage de sa mère.

*S'il vous plait, venez vite...* Pensait Samara.

Le couloir est affreusement vide, un léger courant d'air venait caresser le visage des deux femmes leur provoquant simultanément un frisson. Pas un bruit si ce n'est, au loin, des pas qui devaient appartenir à des groupes d'étudiants.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Fév - 19:24
Assise derrière mon bureau, je venais de donner un cours à des élèves. Je me remettais de mes émotions quand on frappa à la porte. Je soupirais et songeais que ce devait être Samara. Je me levais avec une certaine lassitude et allais ouvrir la porte. Je découvris effectivement Samara et une autre elfe qui devait être sa mère. Je vis que l’arcaëllienne était épuisée, je la pris par le bras et la fis asseoir sur un fauteuil des plus confortables. J’invitais Samara à entrer tout en la dévorant du regard. Je lui tournais le dos pour qu’elle ne s’aperçoive pas de mon désir et retournais à ma place.

Je suis ravie de vous voir ici ce matin. Ma Dame, je vais faire venir un serviteur pour qu’il vous conduise à vos appartements. Samara, je t’en prie prends place.

J’allais chercher une carafe d’eau et un verre pour la mère de l’elfe. Je soupirais en servant le verre, un œil sur le décolleté de Samara. Je souris en coin, elle était vraiment charmante. On frappa à la porte, j’invitais la personne à entrer. C’était mon frère lupan. Je lui demandais ce qu’il voulait et en profitait pour lui dire de conduire la mère de Samara à ses appartements.

Je suis là pour demander une permission d’aller en ville… Dit-il en lupan.
Pas de problème pour moi. Mais ne joue pas ! Répondis-je dans la même langue.

Il souleva la mère de Samara qui commençait à perdre connaissance et l’emmena dans ses quartiers.

Bien, ne t’en fais pas, elle est entre de bonnes pattes. Viens avec moi.

Je me levais et me dirigeais vers la porte puis pris la direction de la zone d’entrainement.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Fév - 20:52
Après finalement peu d'attente, Vÿdareen ouvrit la porte. Samara était contente de la voir et de sentir à nouveau ce climat de confiance instinctif qu'avait prit la relation des deux partenaires.
Sous les ordres de sa chef, l'elfe s'installa devant son bureau alors qu'un Lupan s'occupait de la mère malade. A la foi rassurée et inquiète, Samara prit une dernière fois la main de sa mère avant de la laisser entre les mains du Lupan.
A présent, le travail allait commencer ! Les deux personnes se suivaient jusqu'à arriver à l'endroit où se déroulait les entraînements.
L'esprit encore très occupé par sa mère, Samara entama une conversation qui n'avait aucun rapport avec l'activité qu'elle allait devoir exercer. Les deux filles étaient arrêtées et l'elfe plongeait ses yeux dans ceux de sa patronne avec un air un peu triste.

"Vous êtes sûre que ma mère ne risque rien avec cette personne ? ... Il faut que j'avertisse le soigneur de l'endroit où ma mère sera logée pour qu'il puisse la trouver. Sa chambre est-elle humide ? Si elle a besoin de quelque chose ou qu'il lui arrive un problème, quelqu'un saura t-il s'occuper d'elle ?"

Elle enchaînait les questions à une vitesse ahurissante. Ce n'est pas dans les habitude de Samara de se laisser submerger par les émotions mais, à ce moment là de l’interrogatoire, elle arrêta de parler pour laisser répondre Vÿdareen. L'elfe avait toujours ses yeux fixés sur elle car si elle les bouge, une larme en coulera à coup sûr. Elle se mordit la lèvre inférieure, serra les poings et se retenait tant bien que mal. Elle n'allait pas craquer le premier jour de sa formation tout de même ? ...
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Fév - 21:35
Nous étions sur la zone d’entraînement, Samara plongea son regard dans le mien et me submergea de questions. Je souris tristement, elle devait être proche de sa mère. Je la regardais avec attendrissement et lui répondis avec tendresse que sa mère ne risquait rien avec mon frère lupan. Je l’informais qu’un feu brûlait dans l’âtre de la chambre donc qu’elle n’était pas humide.

Pour ce qui est de son bien-être, une bonne reste auprès d’elle, elle utilise aän et s’y connait en soin.

J’avais envie de la prendre dans mes bras et de la rassurer le plus possible. Elle semblait tellement fragile… J’attrapais sa main dans la mienne et lui assurais que tout irait pour le mieux. Lâchant ses doigts, je me dirigeais vers un coffre où se trouvaient des épées en bois. J’en pris deux et en donnais une à Samara. Je me mis en garde et lui dis de m’attaquer, mais je voyais bien qu’elle était préoccupée. Je me redressais et m’approchais de la jeune elfe. J’ouvris les bras et la serrais contre ma poitrine.

Tout va bien se passer, on soignera ta mère.

Lui dis-je avec fois. Je relâchais mon étreinte et reculais, passant une main sur son visage pâle. Elle semblait trop inquiète, je devais lui changer les idées.

Aller, attaque moi !
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dim 14 Fév - 22:08
Vÿdareen faisait son possible pour soulager Samara. Cela fonctionnait très bien. Elle se sentait rassurée quand son corps était serrée contre le corps de sa protectrice. Elle ressentait quelque chose en plus que de la sécurité et du bien être ... Elle ne s'attarda pas sur ce détail, attrapa l'épée, recula de quelques pas et se mit en garde.

*Allé, il faut que je me ressaisisse. Ma mère ne voudrait pas que je sois triste à longueur de journée.*

Elle fronça ses sourcils, tendit sa jambe gauche en arrière pour ne poser que le bout de son pied au sol alors qu'elle pliait l'autre jambe afin de bondir si besoin. Ce ne sont pas des dagues mais une épée en bois. Un peu plus grand qu'une dague mais approximativement le même poids que les dagues qu'elle a l'habitude de manipuler alors, ça devrait aller.
Vÿdareen n'avait pas l'air de se mettre en garde. Pourquoi ?
Sans réfléchir plus longtemps, elle se jeta sur elle, épée tendue au dessus de sa tête afin d'abattre le premier coup au sommet du crâne de sa patronne. Coup qui, si il atteint sa cible, fera surement très mal car avec les émotions qui la submerge, Samara a frappé à pleine puissance. En revanche s'est réellement retenue sur la vitesse et la surprise de son coup pour ne pas blesser sa partenaire.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Fév - 20:49
J’étais ailleurs un court instant, ce fut suffisant pour que Samara lance une offensive qui me fit très mal à la tête. Je m’écroulais en couinant de douleur. Tudieu, ce que je peux être bête des fois ! Je me relevais en frottant le sommet de mon crâne et en lançant à mon vis-à-vis :

Bien joué, jeune fille.

Je lui souris aimablement et ramassais mon épée. Me mettant en garde, je lui fis signe de la pointe de mon épée en bois d’attaquer à nouveau. Elle semblait bien plus détendue qu’il y a quelques minutes, tant mieux. Je ne voulais pas de gens qui se morfonde. Mon regard plongea un bref instant dans son décolleté, vraiment joli ! Je rougis, j’étais désavantagée par mes pulsions… Je soupirais de bien-être lorsqu’elle bougea. Je parvins à la désarmer avec une certaine facilité, la tenant à la gorge. Je respirais son parfum discrètement. Nom de nom, qu’elle sent bon !

Libère-toi !

Lui dis-je avec force. Je ne mettais pas toute ma force, préférant lui laisser une chance de se libérer. Je glissais ma main gauche le long de son flanc et la chatouillais par pure enfantillage. Mon cœur battait pour elle, je sentais qu’elle était à moi, rien qu’à moi. Mais je n’étais pas l’arcaëllienne d’une seule personne… Prise dans mes pensée, je relâchais un peu la pression.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Fév - 23:03
Samara était extrêmement étonnée d'avoir réussi à atteindre sa patronne sur un coup aussi peu rapide et facile à anticiper. Elle ne devait pas être très concentrée...
Après s'être relevée, Vÿdareen attaqua à son tour avec aisance et assurance. L'elfe est désormais coincée, dos à son adversaire et entourée de ses bras. Cette dernière lui demande d'essayer de se libérer.
Soudain, elle se mit à chatouiller l'elfe qui se mit à rire aux éclats, elle commença à perdre ses forces et se laissa porter par sa chef, sourire au visage. Pourquoi avait-elle fait cela ? Pour la déconcentrer ? Drôle de technique... En tout cas, après quelques secondes de rire, Samara se redressa, fronça à nouveau les sourcils comme pour se concentrer et donna un violent coup de coude au ventre de son ennemie. Elle pu se libérer et reprit sa position de combat. Sans attendre que son adversaire se mette en garde, elle lança un nouvel assaut : elle laissa tomber son épée au sol, joint ses mains devant elle en fermant les yeux puis, une boule de feu fut propulser droit sur Vÿdareen. Vitesse moyenne, diamètre d'environ 10 centimètres et presque éblouissante.

*Essayez d'esquiver ça pour voir ...*

Le but n'est évidement pas de blesser sa partenaire mais de lui montrer de quoi elle était capable. Sans attendre que sa boule de feu atteigne ou non sa cible, l'elfe ramassa son arme en bois et couru dans la même direction que son sort le suivant de prêt.

*Si elle esquive, je tape.*
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Fév - 23:22
Elle eut un petit rire lorsque je la chatouillais. Je trouvais cela mignon et attendrissant. Elle parvint à se défaire de mon emprise en me mettant un coup de coude dans le ventre. Soufflée, je restais un instant pliée en deux. Je la vis alors jeter son arme et produire un mez’noï. J’étais pas dans la merde, je n’arrivais pas à reprendre mon souffle et, pliée en deux, je ne pus esquiver la petite boule de feu. Elle me frappa à l’épaule gauche me faisant lâcher un cri de mécontentement. Mais, étonnamment, je souriais. Elle était forte et ingénieuse, elle marquait des points. J’utilisais aän pour me soigner lui disant d’attendre une minute. Une fois la plaie soignée, je me mis en garde, prête à parer les coups à venir. Mon regard glissa et se retrouva entre ses seins… Il faut que j’arrête de la reluquer ! Mais, en même temps, y’a pas de mal à se faire du bien, non ?

Alors, Samara, quelle sera ta prochaine technique ?

Demandais-je sur un ton enjoué. Dieux, ce qu’elle était belle…. Je secouais la tête, chassant mes désirs de mon esprit. Je devais me concentrer, sinon je finirais pleine de bleus. L’elfe était vraiment attirante mais je devais faire fi de ça. Je mis en avant ma poitrine, espérant la désarçonner. Soudain, un cri.

M’dame Loumez ! M’dame Loumez !

Un tahora de seize ans arriva en haletant à mon niveau. Je lui dis de reprendre son souffle avant de parler. Puis, une fois qu’il fut plus calme, je lui demandais ce qu’il se passait.

Des brigands, M’Dame ! Il attaque la grange à foin !

Je soupirais, sûrement des arcaëlliens de main de Samaël… Je fis signe à Samara de me suivre et nous nous mîmes à courir vers les réserve. Là se tenaient fièrement un aracnor, une tahora et un xen. Le xen se transforma en tigre et m’attaqua pendant que la tahora disait :

Samaël veut ta tête, Loumez !
Qu’il vienne la prendre lui-même !

Répondis-je, hors de moi.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Fév - 14:11
Encore une surprise ! La boule de feu avait atteint sa supérieur ...
Samara en venait vraiment à se demander si elle le faisait exprès ou non ... Allé, ce n'est pas le moment de faiblir, l'elfe doit relancer une attaque rapidement pendant qu'elle est en position de supériorité.
Au moment où elle prit ses appuis pour bondir en direction de son adversaire, des cris se firent entendre de loin. Un jeune homme demandait de l'aide à Vÿdareen ... Un attaque ? Ici ? Mais qui peut bien vouloir du mal à cette école ?
Ha oui ... Samaël peut-être... Comment avait-il su si vite que Samara n'avait finalement pas tuer sa cible ? Peu importe, tout le monde se hâta d'aller à l'endroit de l'attaque où ils virent trois personnes, de race différente, en train de brûler la grange.
Effectivement ce sont des hommes de mains de Samaël.
Pas de perte de temps avec ces imbéciles, Samara joint ses mains devant son visage, les deux index collés et relevés puis lança un sort qui invoqua un mur de feu autour de l'aracnor ennemi. Le mur ne tiendrait que quelques minutes, il fallait se débarrasser des deux autres.

"Chef, allons-y !"

L'elfe sortit ses deux dagues et se précipita sur les deux sujets de Samaël qui étaient en train de se demander comment faire sortir leur allié de ce mur de flamme.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Fév - 20:02
Samaël veut ta tête, Loumez ! Cracha la tahora alors que le xen devenait tigre
Qu’il vienne la prendre lui-même !

Répondis-je, hors de moi. Je sortis mon pistolet visant la tête de la brune aux ailes blanche. Mais avant que je ne tire, elle déploya ses ailes, me faisant viser le vide. Elle fondit sur moi, épée en main. Je dégainais la mienne et parais son coup avec grâce entaillant son bras avec une dague que j’avais à la ceinture. Il était temps de tester cette ceinture d’invisibilité ! Je la fermais et devenait non visible aux yeux des autres. Je reculais de trois pas et fis le tour du tigre. Mais son flair me trahit, il attaqua, j’esquivais mais pas assez rapidement. Je fus griffée au bras gauche. Folle de rage, je lançais une offensive à la gorge du prédateur. Ma dague s’enfonça dans son cou comme dans du beurre. Il grogna et se débattit. Je fis glisser la lame pour lui faire un joli sourire sous la gueule. Un de moins ! Alors qu’il gisait et agonisait dans son propre sang, je m’élançais vers la tahora, ne prêtant pas attention à Samara. Une fois dans le dos de la brunette, je plantais mon épée qui ressortie entre ses côtes. Du sang coula de sa bouche, rouge et chaud. Mon côté lointain lorcq refaisait surface. Mon ascendance de prédateur s’éveillait. Je dégrafais la ceinture, il ne restait que l’aracnor prisonnier du mur de flammes.

Samara, détruit le ! J’éteins le début d’incendie.

J’attrapais un sceau que me tendait un élève et visais les flammèches qui léchaient déjà les réserves. Nous fîmes une chaînes afin d’endiguer les flammes ravageuse. Je balançais sceau après sceau afin d’éteindre le feu. J’espérais que l’elfe s’en sorte. Le feu fut bien vite éteint. Je fus soulagée et les élèves aussi.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Fév - 0:10
Alors que Samara se jetait sur les deux ennemies qui n'étaient pas entourés par le feu, Vÿdareen attaqua à son tour, se rendant invisible et en très peu de coup. Comment avait-elle pu tuer deux personnes avant même que Samara puisse arriver à leur niveau ? La rapidité sans doute ...
Vÿdareen demanda à l'elfe de s'occuper du dernier survivant prisonnier des flammes pendant qu'elle étendrait la grange qui brûlait.
Pour suivre les ordres il fallait que Samara attende que le mur de feu s'arrête. Elle s'approcha donc de celui-ci, fixa avec un air énervé l'Aracnor qui se trouvait derrière les flammes et lui dit :

"Tu viens de la part de Samaël ? Je vais te laisser partir. Rejoins le et dis lui que Samara compte s'occuper de lui très prochainement."

L'aracnor s'énerva, tenta de bondir sur l'elfe en passant à travers le mur de flamme et c'est ce qu'il fut. En revanche, l'elfe avait prévu cette possible réaction et l'attrapa par le cou juste à la sortie du mur. Elle le souleva, fit un pas en avant afin que son adversaire brûle petit à petit. Ce dernier hurlait à la mort, s'accrochant au poignet qui le soulevait. Elle continua :

"Je te relâche si tu acceptes ma requête."

Il accepté en hurlant qu'il le ferait puis, une fois libéré, parti en courant.
Samara se tourna vers les élèves qui étaient là, en observation, l'incendie est à présent éteint et tout est rentré dans l'ordre. Vÿdareen allait-elle présenter la nouvelle formatrice ?
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 17 Fév - 20:18
Le feu était éteint, c’était une bonne chose. En contrepartie, Samara avait laissé l’aracnor partir. Je ne sais pourquoi mais cela me mit hors de moi. Je me ruais vers l’elfe et l’attrapais par le col, mes yeux roses étaient furibonds. Je lui demandais d’expliquer pourquoi elle avait laissé partir un ennemi. Je la relâchais et reculais de trois pas avant d’ajouter :

Je t’avais dit de l’éliminer !

Je la fixais de toute ma hauteur et j’ordonnais aux élèves de vaquer à leurs occupations habituelles. Ils se dispersèrent dans un silence moribond, ils savaient que quand j’étais en colère, j’étais mauvaise. Je toisais Samara, ne la quittant pas du regard.

Quand je donne un ordre, on l’exécute !

Hurlais-je à moitié. Je n’étais pas de nature violente mais l’envie de la gifler prenait le dessus sur mon envie de regarder sa poitrine. Je soupirais, pinçant l’arête de mon nez. Je maugréais entre mes dents des insultes en lupan qu’elle ne pouvait comprendre. Je finis par redescendre en pression et ajoutais :

Bon ! Ce qui est fait est fait ! Mais la prochaine fois, obéit !

Je l’invitais à me suivre dans mon bureau afin qu’elle écrive une missive au soigneur pour signaler sa position et celle de sa mère. J’en profitais pour passer par les appartements des elfes. Je regardais la mère de Samara allongées sur le lit à baldaquins bleus. Je la saluais de la tête et lui demandais si tout se passais bien. Elle me répondit que oui et que la bonne était très efficace. Satisfaite, je dis à Samara de me rejoindre dans mon bureau dès qu’elle en aurait envie. Je laissais sous-entendre qu’elle pouvait rester avec sa mère un moment.

Tu entreras dans le bureau sans frapper. Compris ?

Dis-je sèchement. J’étais très mécontente qu’elle est laissé un ennemi en vie mais il fallait que je me calme afin de ne pas la faire fuir. Je croisais mon frère lupan et lui demandais de se débarrasser des corps dans la cours. Il me demanda où les mettre, je répondis de les noyer dans le lac non loin.

J’entrais dans mon bureau et m’affalée dans le fauteuil sans rien faire de spécial. Je soupirais et me relevais allant chercher un verre et une bouteille d’eau de vie. Il fallait que je me remette de mes émotions, et vite !
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Fév - 0:34
Samara a énervé sa patronne ... Mauvaise chose pour son premier jour.
Elles se rendirent toutes deux dans la chambre où se trouvait la mère de Samara qui courut se mettre à coté d'elle en lui tenant la main. Elle ne prêtait à présent plus attention à Vÿdareen jusqu'à ce qu'elle lui demande de la rejoindre dans son bureau quand elle sera prête. L'elfe allait surement se prendre des reproches et allait surement subir des menaces mais peu importe, elle était prête à les entendre.
Quand la chef fut partie, Samara entama une conversation avec sa mère :

"Nous nous sommes fait attaquer par des hommes de Samaël. A priori ils venaient pour Vÿdareen. J'en ai laissé partir un et elle n'a pas apprécié ... Mais j'ai ordonné au survivant de passer un message à Samaël pour lui dire que je vais le retrouver."

Sa mère répliqua :

"Je ne suis pas sûre que tu ais fais le bon choix, il pensait peut-être que Vÿdareen t'avais tué lors de ta dernière mission, maintenant il va savoir que tu l'as trahi et ..." Elle se mit à tousser très fort et se plia de douleur. Après quelques secondes à agoniser elle reprit :
"Samaël va peut-être vouloir se venger de toi, même si je pense que tu n'es pas sa principale priorité."

"Je veux venger mon père et je veux qu'il le sache. C'est tout ce qui m'a poussé à faire cela"

La conversation continua plusieurs minutes puis Samara se leva, sortit de la pièce après avoir embrassé sa mère et se dirigea vers le bureau de sa supérieur. Comme demandé, elle entra sans frapper, referma la porte et se tint debout devant le bureau de la propriétaire des lieux qui était en train de boire un verre.
Samara la regardé dans les yeux, comme à son habitude. L'elfe n'avait l'air ni angoissé ni rongé par le remord. Elle était consciente d'avoir désobéit mais elle est également sûre d'avoir fait le bon choix. Elle prit donc la parole en première :

"Je m'excuse d'avoir désobéi à vos ordres mais il n'était pas dangereux et ne méritait pas de mourir. Selon moi une punition lui suffisait largement pour qu'il arrête de servir de larbin à Samaël. Je suis persuadée que celui là ne viendra plus nous embêter. Il a supplié que je le laisse en vie, il était envahi par la peur alors que je ne l'ai presque pas touché, ce n'est pas un combattant expérimenté et il travail sans doute à contre cœur, comme moi à l'époque, pour ce débile de Samaël. Vous aussi vous m'avez laissé partir à la taverne alors que j'étais venue vous tuer."

A cet instant, Samara se demandait si elle n'avait pas lâché trop d'arguments en un seul coup ... Elle n'avait même pas attendu de savoir pourquoi elle était convoquée dans le bureau, peut-être que Vÿdareen ne voulait pas lui parler de cela ? ...
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Fév - 17:11
Après une certaine attente Samara arriva dans mon bureau et, avant que je n’aie le temps d’ouvrir la bouche, elle débita un flot de paroles. Elle avait bien commencé en s’excusant et son argumentaire était bon. Je soupirais et l’invitais à s’asseoir sur un des sièges face au bureau. Je croisais les mains sous mon menton et l’observais, ma colère était partie mais pas mes hormone. Mon regard glissa vers son décolleté puis revint vers son visage radieux. Je bue une gorgée de mon verre et le posais avec délicatesse. Mes yeux plongèrent dans les siens, j’espérais la faire frémir.

Il n’y a pas de doute, tu es une bonne combattante. Cependant, il va falloir obéir à mes ordres sans trop penser. Je te demande pas d’être sans âme, loin de là. Mais si je dis quelque chose, il faut exécuter. J’ai préparé ton contrat de travail. J’attrapais un parchemin que je plaçais devant elle. Tu peux le lire et le signer si tu es en accord avec ma façon d’être.

Je lui fis un sourire des plus aimables espérant que mon autorité ne la fasse pas fuir. J’allais ensuite la présenter aux élèves. J’avais en tête cinq ou six élèves à mettre sous sa tutelle. Ils n’étaient pas de bons marchands et loin d’être de bons soigneurs. Par contre au combat ils étaient doués. Je pensais notamment à mes deux punis de la veille consigné dans leur chambre. J’allais lever leur punition et les mettre entre les mains de Samara. Cela me semblait être une bonne idée. Je regardais l’elfe sans rien dire, me concentrant sur son regard. Mes hormones étaient en ébullition et ça ce n’était pas bon. Une arcaëllienne comme elle ne serait pas intéressée par une personne telle que moi.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Fév - 17:49
Finalement, Samara ne s'eut pas si sa patronne allait lui parler de ça ou non... Plutôt que de lui répondre elle lui donna le contrat de travail. L'elfe signa sans attendre et sans lire le parchemin.
Elle prit le contrat, le tendit à Vÿdareen en lui annonçant :

"En revanche, Samaël est à moi. J'ai un compte à régler avec lui."

Elle se leva, s'étira de tout son corps bras levée au ciel en poussant un petit gémissement de bien être. Le torse bombé, le sourire aux lèvres, Samara avait l'air heureuse d'avoir un vrai contrat !
Elle reprit un posture normale avant de poser ses deux mains sur le bureau et de se pencher en avant, laissant son décolleté s'élargir un peu. Elle fixa sa supérieur dans les yeux, lui fit un grand sourire qui laissa paraître ses deux fossettes et lui demanda avec enthousiasme :

"Quand commence t-on ? !"

L'elfe ne jouait pas volontairement de ses charmes, elle ne sait pour le moment pas que son interlocutrice est potentiellement attirée par son physique. Et de toute manière, Samara a le don d'avoir une tenue et une attitude provocante sans le vouloir. Ses vêtements mettent bien ses formes en valeur mais elle ne les mets que parce qu'elle les trouve très beaux, sa coiffure est toujours bien ajusté mais c'est parce qu'elle adore prendre soin de ses longs cheveux et sa façon de marcher et de se comporter font penser à une fille aguichante et sûre d'elle alors que c'est une façon pour elle de se tenir normalement. La seule chose qui pourrait convaincre les autres personnes qu'elle n'est pas volontairement provocante c'est lorsque son comportement "d'enfant" prend le dessus. Il va parfois lui arriver de sautiller, de dire des bêtises, de bouder ou de faire des choses que seulement les enfants font... Certains trouve cela puéril et d'autres trouve cela attendrissant.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 18 Fév - 18:32
Elle me tendit le contrat en me stipulant que Samaël était à elle. Je hochais la tête pour toutes réponses. Puis, elle se leva et je l’imitais. Elle s’étira poussant un gémissement de bien-être qui me fit frémir. Elle me demanda quand elle commençait, je souris en zieutant son décolleté avec discrétion. Je ne savais si elle jouait volontairement de ses charmes ou pas mais en tout cas ça me plaisait bien. Je l’invitais à me suivre dans le couloir tout en ouvrant la porte la quittant des yeux. J’allais directement à la chambre de l’élève le plus turbulent de l’école. Kïlloyen. UN jeune lorcq de quatorze ans. Je frappais à sa porte et il m’invita à entrer. Je lui présentais Samara lui disant que désormais tous ses cours auraient lieu avec elle. Je l’invitais à nous suivre. Sur le chemin je croisais Häya, une elfe de seize ans. Je lui fis le même topo qu’à KÏlloyen. Puis nous allâmes voir les deux punis. D’abord Hÿdan, l’elfe de dix-sept ans puis Gad’Jen le xen de quinze ans qui ne se gêna pas pour siffler Samara en lui lançant un :

On baise ?

Je lui mis une claque derrière le crâne et continuais mon recrutement. Yazë, une humaine de douze ans était la suivante sur la liste. Lui expliquant sa nouvelle fonction, elle sembla ravie. Restait Axel, un virenpien de treize ans. Je le trouvais en train de traîner dans la cours. Il avait tendance à sécher les cours le petit chenapan.

Voilà ta classe, fait de ton mieux. Je te redonne les noms : Kïlloyen, Häya, Hÿdan, Gad’Jen, Yazë et Axel.

Dis-je en montrant chaque élève. Je lui dis que ses méthodes seraient toutes acceptées si l’un d’eux contrevenait à ses ordres. Puis, je lui tournais le dos, la laissant dans la cours. Je ne retournais pas dans mon bureau, j’avais un cours à donner.
Niveau 5
avatar
Je suis dispo pour : 3/3
Expérience : 55

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Äan
Groupes: Neutre
Race: Métisse humaine/tahora
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 5


Objet en ma possession :

La ceinture


Pouvoirs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Zaï’Lou :: Est :: Zaï’Han (Capitale)-