L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Mar 2 Fév - 23:45
J’avais entendu des rumeurs sur un objet qui pourrait mettre utile. Une épaulette magique. Je ne savais pas sa localisation exacte mais je songeais fortement à me rendre sur l’île des Sirènes Elfiques. On racontait que sur cette île il y avait une grotte très profonde et la rumeur voulait que l’épaulette soit enfouie dans les profondeurs d’une grotte. L’île était habitée par les sirènes et une famille de lions féroces et sauvages. M’armant, je pris la direction du port. Là, je montais à bord d’un navire qui passerait non loin de l’île. Je payais un peu plus cher afin d’avoir une barque pour m’approcher de l’île. Je ne craignais plus trop pour ma vie, si je devais mourir ce serait dans l’honneur. Le bateau s’ébranla et quitta les quais. Nous naviguâmes quelques jours avant qu’un marin me dise que nous étions proches du sanctuaire des sirènes. Je pris la barque qui fut mise à l’eau par quatre marins. Je voyais l’île convoitée mais elle était à trois bonnes heures de rame. Me faisant les muscles, j’accostais sans mal l’île sous le regard bienveillant des sirènes qui chantaient. L’une d’elle s’approcha de mon embarcation, ses cheveux rouge flottant derrière elle. Elle se mit à rire en voyant mes armes. Elle déclara alors :

Combattre lionnes et lions te coûtera la vie, comme tous les autres avant toi.

Je ne prêtais pas attention à sa prédication, bien trop déterminée à avoir cette épaulette. Attrapant ma lance, je me mis en marche sur le chemin unique de l’île. Quelques animaux vivaient en harmonie ici. Après deux heures de marche, je vis une famille de lions se prélasser sur un rocher près de corps en décomposition ou de squelettes. Mes prédécesseurs. Je devais la jouer fine. Posant ma lance, restant cachée par la végétation, je pris la forme d’un puissant bsurt. Sans trop réfléchir, je courais vers l’entrée de la grotte. Quelle ne fut pas ma surprise d’entendre un lion parler !

Arrêtes toi si tu veux vivre, Lilith Yakan !

Comment connaissait-il mon patronyme ? Je fus stoppée dans mon élan et, déconcentrée, je repris forme xen. Nue. Sans arme autre que mon fluide. Les lionnes me tournaient autour en grondant. Tel était pris celui qui croyait prendre. D’un coup je compris cette expression. Je pestais et me tournais vers le lion parlant.

Je veux juste visiter la grotte…

Dis-je innocemment, espérant que mon stratagème passe. Le lion à la crinière pourpre se mit à rire. Un rire à faire froid dans le dos. Il se leva en baillant. S’étira. Puis, il me dit :

Prends-tu les fils et filles de Ge-Ban pour des imbéciles ?  !

Il grogna et me sauta dessus. Je me retrouvais sur le dos, entre ses pattes puissantes. Pestant, j’implorais la clémence du lion parlant. Il se retira et déclara :

Si tu arrive à nous battre, sans tes armes, tu seras digne de l’épaulette. Mais nous ne sommes pas le seul obstacle, saches le.

Priant les Dieux de me venir en aide, je commençais à me métamorphoser en bsurt. Une lionne me sauta dessus me faisant tomber sur la roche dure. Mon bras gauche fut entaillé par la pierre coupante. Ils n’allaient pas me laisser me transformer, c’était peine perdue. J’invoquais alors mon tigre de feu qui joignit ses forces aux miennes. L’animal incandescent chargea une lionne au pelage sombre. Le combat s’engagea entre les deux félins. Mez’Aram me serait utile aussi. Je fermais les yeux pour sentir les flammes m’entourer. Fermant les poings, j’accueillis la première lionne qui me sauta dessus. J’avais compté quatre lionnes et trois lions. La partie n’était pas gagnée d’avance. La lionne gémit lorsque les flammes léchèrent sa fourrure et lorsqu’elle s’embrasa elle hurla de douleur courant dans tous les sens. Une de moins reste trois et trois. Le lion parlant gardait ses distances, observant la scène de loin. Une seconde lionne m’attaqua, je vis mon tigre de feu attaquer une des lionnes à la gorge et déchiqueter sa chair. Elle s’écroula, perdant beaucoup de sang. Mon bouclier de feu commençait à s’estomper. Les lions me tournaient autour sans attaquer. Le sort n’était pas à durée indéterminée. Je parvenais à le garder trente minutes grand maximum. Cela faisait déjà quinze minutes que je l’avais invoqué. De plus, ça me pompait de l’énergie. Je vis alors une pierre en forme de losange. Elle semblait affutée, tranchante. Je roulais vers elle et la pris dans ma main droite. Je n’avais pas d’armes mais je pouvais m’en créer. Mez’Aram disparut soudainement dès lors, les lions me foncèrent dessus. Je pris un violent coup de griffe sur la poitrine. Le sang afflua abondamment. Mais je ne me laissais pas décourager.

Vous êtes plus nombreux mais j’ai été élevée dans l’art du combat !

Leur hurlais-je. Cela sembla les faire réfléchir. Je sentis alors un mouvement dans mon dos, Je me retournais juste à temps pour voir une lionne bondir. Je brandis ma pierre et lui écorché le ventre. Elle grogna de douleur et se mit en retrait. Je ne devais pas forcément tuer les lions, juste les blesser suffisamment. Une fois que je compris cette information, je me lançais à la tête d’une lionne, la dernière et lui entaillais sévèrement le buste. Le rouge macula vite son corps. Elle se mit à l’écart à son tour. Restait les trois lions. Le parlant, sûrement le sage de la famille, se tenait en retrait comme pour m’évaluer. Les deux autres, chargeant en feulant, ne semblaient pas très malin. Avant qu’ils n’arrivent sur moi, je devins bsurt blanc. J’attrapais le premier lion par le cou et l’envoyais au loin. Le second recula, hésitant. Puis il me bondit dessus, mordant ma chair. Le sang abonda. La plaie était profonde mais un coup de patte bien placé fit voler le lion au loin. Le lion parlant se mit à rire.

Ta magie sera inutile dans la grotte, tu peux entrer mais je ne garantis pas que tu en sortes.

Reprenant forme arcaëllienne, j’entrais dans la grotte sombre et humide. Je longeais les parois lisses tenant ma pierre comme un objet précieux. Il y eut alors un grondement sourd. Puis une voix.

Qui trouble le sommeil de Yujäan le combattant ?

Face à moi se tenait un lupan très grand au pelage rouge sang. Il tourna son regard aveugle vers moi et renifla dans ma direction. Sa gueule s’étira, comme s’il souriait. Là, je l’avoue, j’eus peur pour ma vie.

Je ne suis que Lilith Yakan. Je viens pour l’épaulette.
Oui, je sais qui tu es et ce que tu veux. Mais pour ça il faudra répondre à une question. Une unique question qui décidera si je te tue ou si tu repars avec l’épaulette du lion.  
Une… Question ?
C’est moi qui la pose ! Sois prête, tu ne l’entendras qu’une fois et ce que tu prononcera en premier sera la réponse. Quel mot commençant par la lettre C désigne quelque chose qui peut être clair ou obscur, humide ou sec, ouvert ou fermé, noir ou rose?

Je me mis à réfléchir. Les devinettes, ce n’était pas mon fort. Et celle-là était particulièrement dure. Quel mot commençant par la lettre C désigne quelque chose qui peut être clair ou obscur, humide ou sec, ouvert ou fermé, noir ou rose? Je retournais la question dans tous les sens, priant le ciel de me venir en aide. Je m’assis pour réfléchir plus à mon aise.

As-tu trouvé ?

Je ne devais pas répondre à cette question. Car, il l’avait dit, le premier mot que je prononcerais serait la réponse à la devinette. Soudain, mon visage s’illumina. Le jour est clair, la nuit est obscur, la pluie est humide, le soleil est sec, les nuages peuvent être noir ou avoir des reflets rose. J’hurlais, sûre de moi :

Le ciel !

Il sembla profondément déçu mais s’inclina. J’avais trouvé. Son corps s’évapora dans l’humidité de la grotte laissant apparaître un autel où était posé l’épaulette du lion. Je m’en approchais, passais un doigt sur l’objet puis je le saisie fermement. Quittant la grotte à bout de force, je ne vis pas les lions ni les lionnes. J’allais reprendre mes habits et mes armes. Maintenant, je devais attendre trois jours pour qu’un navire passe et aille aux Cités Blanches. Les sirènes me soignèrent et furent très sympathiques. Quand arriva le troisième jour, je pris mon embarcation et retournais en mer afin de rejoindre le bateau que j’avais vu approcher. J’avais réussi.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 120

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Mers et océans [ZONE RP] :: Île des sirènes elfiques-