Mar 22 Déc - 3:50


Fiche de Présentation



Informations
☩ Prénom
☩ Prénom Rooker
☩ Nom : Nelgen
☩ age : 35 ans
☩ sexe : ♂
☩ Groupe : Neutre (pour le moment)
☩ Orientation Sexuelle : Hétérosexuel
☩ Métier : Homme d'arme, ancien gladiateur
☩ Race : Tahora
☩ Arme(s) : Un arc, deux dagues et un cimeterre



Caractère
Le Tahora est un jeune loup plutôt solitaire. Depuis qu'il parcourt Arcaëlle, Rooker n'exprime plus aucun sentiment ou émotion. Les épreuves derrières lui on effacés les sourires qui faisaient rayonner son visage plus jeune.
Désormais, il est devenu méthodique, implacable froid et impartial.
Enfin, ça c'est qu'il s'est fixé.
Mais Rooker est un jeune homme bon et serviable, toujours prêt à aider les personnes en dangers. Parler lui plus de dix minutes et vous le verrai très vite tomber le masque.
La rhétorique et l'ironie sont ses armes favorites paradoxalement au fait qu'il est très respectueux, tant qu'il ne s'agit pas d'un soldat à l'air un peu trop hautain, ou d'un bandit.
Il n'en reste pas moins un Grand séducteur et un jeune homme galant, les femmes ayant toujours été sont (gros) point faible.

Physique
Rooker est un Tahora d'environ 1 metre 90 avec une musculature sèche. un visage carré, des yeux fin de couleur vert et des cheveux bruns coupés court, le tout trés souvent cachés derrière son casque, seul vestige de son passage chez les gladiateurs.
Il porte presque constamment l'armure de son défunt père : une armure complète en cuir, surmonter d'un haut de plastron et d'épaulières en métal légers, tout comme la paire de jambières. Armure qu'il a pris soins de modifier afin qu'elle soit un peu moins "tape à l'oeil".
Car il a déjà assez de ses ailes pour ça d'après lui. Ces dernières ne lui sont d'ailleurs d'aucune utilité, depuis son séjour dans les salles de tortures de la Principauté.
Le corps de Rooker et parsemer de cicatrices plus ou moins marquées, notamment dans le dos, due a de longue journée sous les fouets des bourreaux, mais aussi quelques-unes sur le reste du corps, vestige d'adversaires qui on eu au moins le merite de l'avoir blessé. L'une d'entre elle est assez caractéristique, car elle lui barre l'oeil gauche verticalement, heureusement il en a malgré tout garder la vue.
Il a aussi plusieurs tatouages, notamment sur les bras, une façon de recouvrir en partie une peau balafré.



Histoire
Mes chers parents

J'ai aujourd'hui arrêté de compter les jours qui passent depuis que je suis enfermé dans les geôles de la Principauté. En vérité, je n'ai plus de place dans la cellule pour les noter d'un trait symbolique.
Je me suis donc décidé à vous écrire des lettres grâce à la complicité d'un garde qui a pu me fournir de quoi écrire. Je voudrais vous faire le récit de ce pourquoi j'en suis ici et vous assurer que je suis innocent des actes pour lesquels on m'a condamnés.
Je voudrais en premier lieu, revenir au commencement, bien que vous connaissiez déjà cette part de mon passé.
Je suis née dans un petit clan Tahora, en marge des différentes sociétés que compose notre monde. C'était une tribu passive et paisible, qui vivait en total harmonie avec la nature environnante et subsistait par ses propres moyens. J'avoue ne pas avoir énormément de souvenir de cette époque, bien lointaine et que je n'ai connus que si peu de temps. En effet, tout juste âgés de cinq ans, nous avons subi un pillage d'un groupe de Lorcq qui eu raison de notre clan et sans le passage du sixième régiment de la Principauté, j'y serais moi aussi resté.
Mais voilà que toi, père, Lieutenant fraîchement promus, alors que tu venais de chasser ces monstres avec tes frères d'armes et que tu as découvert l'horreur de leur méfaits, tu m'as trouvé, pleurant parmi les décombres, orphelin de l'instant. Tu as vu en moi un miracle, l'enfant que tu ne pouvais avoir de ta femme mais que Ge-Ban t'avait offert.
Tu m'as alors emmené avec toi afin que nous formions, avec mère, la famille dont vous rêviez tant.
Et c'est ce qui est arrivé.
Pendant plus d'une quinzaine d'années, nous avons tout trois vécu des moments de joie, de bonheur, de paix, de peine, de colère, mais aussi d'amertume  et cela nous l'avons fait ensemble. j'ai appris de père les arts du combat, de la discipline et de l'honneur et de mère ceux de la courtoisie, de l'amour et du partage. Je n'aurais pu demander meilleure jeunesse que celle que je vivais alors.
Mais un événement plus que tragique à alors ternis cette vie de rêve, presque utopique que nous partagions.



Mes chers parents

Je reprends mon écriture après quelques jours ou les séances de torture ont étaient sans fin. Je commence tout juste à retrouver les sens de mon pied gauche, je l'avais cru casser.Mais je dois reprendre là où j'avais cesser d'écrire.
Comme vous le savez, on m'a enfermer pour une raison bien précise.
Cette jeune fille dont on m'a attribué le meurtre, m'était et m'est encore totalement inconnu. Je n'ai fait que retrouver son corps gisant et tenter de trouver de l'aide. Mais quand la garde est arrivez sur les lieux, j'étais désigné comme bourreau de la mort et l'on ne me laissa rien dire pour ma défense. J'ai alors subi des interrogatoires d'une violence qui me firent remémorer des souvenirs que je croyais et que j'espérais perdu à jamais. Je n'ai cessé de clamer mon innocence, mais on ne chercha pas à m'entendre. Il fallait un coupable et j'étais le parfait candidat. Mais jamais je n'aurais bafouer l'honneur que père m'avait enseigné et qui faisait la fierté de notre famille. je n'ai jamais fait preuve de violence contre une personne dans l'incapacité de se défendre et encore moins si je n'avais de raison de le faire. J'espère que votre cœur vous assure que je vous dis la vérité.
Heureusement, le titre de Lieutenant que père a acquis m'a permis d'éviter la peine de mort et ainsi d'avoir ne serait ce qu'une infime chance de me sortir de cet enfer carcérale. Je reste digne et fort malgré les tortures et autres humiliations que je subis et j'espère très vite avoir le droit de tenter ma liberté au jeu de l'arène. Peut être vous verrai-je, dans l'une des tribunes, comme nous le faisions il y a encore quelques années.



Mes chers parents

vingt-deux combats. Voilà le prix que je dois payer pour sortir de cet enfer. Autant dire que mes chances sont improbables. Mais savoir que d'échanger mon collier noir de prisonnier contre le vert des gladiateurs peux me permettre de vous retrouver et de regagner ma liberté me remplis de joie ! Je ferai tout pour que cela se fasse. je dois par ailleurs faire face à l'idée que c'est une liberté biaisée. Je crains de ne plus pouvoir utiliser mes ailes, trop abîmé par les tortures incessantes que j'ai subis. J'espère avoir tort.
J'ai fait la connaissance d'un jeune bretteur : Isaac. Il était à la rue et a été pris en flagrant délits de vol à l'étalage alors qu'il tentait de manger ce qu'il pouvait.. Il a eu de la chance de ne pas avoir eu droit à la peine de mort. Enfin, est ce réellement une chance ? Je n'en suis pas sûr, je ne suis plus sûr de rien à vrai dire. Je me demande si nous aurons à combattre ensemble. Je ne l'espère pas.



Ma chère mère

La nouvelle mes venus comme un coup de poignard. je n'aurai jamais cru cela possible. Père était le plus honorable des hommes que j'ai pu connaitre. Je pleure depuis deux jours déjà et j'ai encore beaucoup de difficultés à écrire ces lignes. Je voudrais être là, pour te soutenir dans cette terrible épreuve. Malheureusement, aucune permission ne m'a été accorder. Je reste un criminel aux yeux de la justice. Je ferai en sorte de rester entre ces murs le moins longtemps possible. Je suis de tout cœur avec toi mère, sois en certaine. L'annonce de sa mort a fait grand bruit dans les rangs. Des gardes sont venus me témoigner leurs peines et leurs condoléances, mais en suis-je vraiment digne ?  
Il y a trois jours, j'ai remporté mon premier combat. C'est la première fois que je verse le sang de ma main. C'est quelque chose de très difficile, même si je m'étais préparer a ça. Et je dois encore le faire, vingt et une fois, encore.



Ma chère mère

Ils l'ont tué. Sous mes yeux, alors que j'avais refusé de le faire. Isaac est mort. Je l'ai vaincu dans l'arène et je n'ai pus me résoudre à lui ôter la vie. Alors, ils l'ont fait à ma place, en m'obligent à regardé. C'était mon ami, comment pouvais-je le faire ? J'ai été punis à une semaine dans les geôles et trente coups de fouet par jour. C'est l'une des plus terribles épreuve que j'ai subis à ce jour. Mais j'ai retenu la leçon, je ne me laisserai plus faire. Je dois mettre mes sentiments de côté jusqu'à ce que je finisse ma peine. Encore quinze combats. quinze et je serai libre. Je ne pourrai plus me résoudre à vivre dans cette ville pour autant. J'y ai vécu bien trop de souffrances.



Ma chère mère

Je n'arrive toujours pas à comprendre, pourquoi un homme doit-il subir autant d'épreuves pour prouver son innocence ? La justice de la Principauté n'en est finalement pas une. Il me reste six combats avant de voir le bout de ma peine. Je promets de revenir te voir dès que j'en serais sortis. Mais viendra-tu avec moi si je pars ? Mon cœur se déchire a l'idée que tu veuilles rester malgré tout ce qui s'est passé entre les murailles de cette cité.



Ma chère mère

Demain est un grand jour. Le dernier combat. Demain j’assénerai le dernier coup de glaive et alors je pourrai vivre en homme libre. Mais a quel prix. Tant de sang versé pour la libération d'un seul homme. Je ne ressent plus de souffrance face à la mort de père et d'Isaac. Je ne ressent plus rien d'ailleurs. Serai-je devenu un monstre ? Alors que le monde s'ouvre à moi, suis-je finalement digne de me diriger vers lui ? Ou devrait-je mourir pour expiés les péchés que j'ai commis pour prouver mon innocence? Mon esprit se perd dans ces questions.
Demain est un grand jour.
Je suis entré dans ces geôles en innocent et j'en ressortirais en meurtrier.

© By A-Lice sur Never-Utopia
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Déc - 19:48
Bienvenue =)

Penses à uper quand tu as fini ^^
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 208

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Déc - 23:22
Merci pour l’accueil Wink

Je pense avoir terminé ma fiche, à vous d'en juger :p
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Déc - 8:46
Bonjour et bienvenue.

Une fiche prenante et bien écrite. Une histoire plutôt émouvante qui explique le caractère du personnage. Je te valide donc et t'offre 30 XP pour ton fluide. Il y a des demandes de RP en attente si tu souhaites te lancer dans l'aventure ^^

Bienvenue chez nous et bon jeu =)
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 775

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Je suis le Maître !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Registres :: Citoyens du Monde :: Morts au combat-