L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Lilith, fille des bois et forêts [FINIE]

 :: Registres :: Citoyens du Monde :: Recensés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 17 Juil - 10:44


Fiche de Présentation



Informations
☩ Lilith
☩ Née Kalhan mais utilise Yakan
☩ 22 ans

☩ Vaibïaën
☩ Pour le moment, aucune
☩ Guerrière
☩ Xen
☩ Lance et arc



Caractère
Lilith est une arcaëllienne différente et cela lui convient. Tantôt effrayante et meurtrière, elle peut se montrer douce et conciliante. Tout comme le feu, elle est indomptable et sauvage.

Ayant un grand respect pour son peuple, elle est obéissante. Si Fannÿ lui dit d'aller tuer untel sans raison, elle s'exécutera sans poser de questions. Elle n'est pourtant pas sans cœur ni même mauvaise. Sa notion du bien et du mal est juste différente de la votre. Peu encline à respecter ce monde blasphémateur, elle implore Morloc de pardonner aux pêcheurs.

Lilith est une perfectionniste et une arcaëllienne aimant se cultiver. Malheureusement, elle a lu tous les textes qu'il y avait sur l'île. Elle voudrait connaître le plus de choses possible. Apprendre ce que ce monde lui cache. Mais pour cela, il lui faut partir.

Ayant un côté aventurier, elle souhaite quitter cet endroit qui l'a vu grandir. Son rêve est de découvrir des peuplades sauvages à qui elle transmettrait sa foi ainsi que son savoir.

La xen a un côté sombre, elle aime les expériences nouvelles. Pour mieux comprendre comment fonctionne un corps, elle n'hésitera pas à ouvrir l'abdomen d'un animal et trifouiller dans les viscères de la créature.

Lilith est une jeune arcaëllienne combative, elle ne songera jamais à abandonner tant qu'elle pourra respirer. Sa détermination est sans faille.

Physique
Jolie fleur parmi les mauvaises herbes de ce monde, voilà ce que pense Lilith. Enfant de deux xens, elle possède de jolies ailes bleutées. Ses yeux en amandes sont marrons et ses cheveux sont bruns et plutôt longs. Lorsqu'elle combat, elle attache sa chevelure en une natte très serrée.  Sa peau n'est pas trop foncée ni trop pâle, elle semble bronzée en permanence. Son visage est ovale et lui donne un air quelque peu sérieux. Mesurant dans les un mètre soixante-cinq, elle n'est ni grande ni petite. Elle ne possède pas une poitrine proéminente, loin s’en faut en fait… Mais c’est bien plus pratique pour tirer à l’arc car cela dérange moins les mouvements. L'arcaëllienne est fine et un peu musclée. Cela est dû à son entraînement quotidien. Physiquement on peut qualifier Lilith de jolie plante qui a bien poussé sous un soleil chaleureux mais méfiance, elle est pleine d’épines acérées.

Elle s'habille de tissus légers et souples. N'aimant pas les froufrous et autre fioritures, elle porte des vêtements simples et pratiques. Tantôt une jupe ample, parfois un pantalon en lin. Toutes les couleurs lui vont, de la plus sombre à la plus chatoyante.

Elle aime se transformer en bsurt et en chat. Lorsqu'elle devient bsurt, elle a un pelage blanc. Quand elle se transforme en chat, elle également blanche. La métamorphose en bsurt lui sert à chasser et tuer, celle en chat à espionner.



Histoire
Lilith Kalhan, ce patronyme est le seul héritage qu'elle aura pu garder de ses parents. Les deux xens, extrêmement pauvres, vendirent  trois de leurs quadruplés à un marchand itinérant alors qu'ils avaient trois ans. Les Kalhan en tirèrent un bon prix, six-cent pièces d'or. Le marchand, fort de son achat, remarqua que Lilith était faible et en mauvaise santé. Il l'abandonna donc dans une forêt, la laissant à la merci des prédateurs. L'enfant, trop épuisée pour se déplacer, resta deux jours et une nuit sous l'arbre où elle avait été laissée. Le deuxième soir, elle se mit à pleurer comprenant que sa fin était proche. Appelez ça le destin, un jeune elfe passait par là. Il suivit les gémissements et plaintes jusqu'à arriver devant un grand arbre au tronc massif. Voyant la créature chétive qui s'y trouvait, il eut un mouvement de recule. Yakan, l'elfe, observa pendant de longues minutes la xen étendue qui brandissait hardiment ses bras squelettiques vers lui. Secouant la tête, il soupira et grogna qu'il ne devait pas s'encombrer d'une mourante. La petite plongea alors son regard dans les yeux émeraudes de l'arcaëllien. Dans ces pupilles il put y lire une détermination sans faille et une envie de vivre incommensurable. Regrettant d'avance son geste, il ramassa la gamine. Il savait que son chef allait lui taper sur les doigts s'il ramenait un enfant si maigre. Intérieurement, il pria sa Divinité de bénir la petite. Portant l'enfant jusqu'au village le plus proche, il demanda à voir un soigneur. Le verdict, peu engageant, tomba. Si la xen survivait, elle ne pourrait plus marcher. L'elfe, dépité, regarda une fois encore Lilith.  Il implora son Dieu de lui dire ce qu'il devait faire. Sa réponse fut un silence écrasant. Yakan, soupirant, décida que l'enfant trouverait sûrement son utilité quelque part. La lune, à son zénith, baignait le visage de la xen d'une douce lumière.

Le temps s'écoula, l'enfant reprit des forces et, contre toutes attentes, marcha. Son père adoptif, lorsqu'elle eut huit ans, la forma au combat. Rapide, agile et vive d'esprit, elle se montra bonne élève. Yakan avait caché l'enfant aux autres membres par mesure de précaution. Il attendit que Lilith soit une excellente guerrière avant de la présenter. Lorsqu'elle fut prête, l'elfe conduisit la xen pour le rituel de passage. Bien évidemment, la colère gronda dans les rangs. Le chef de l'époque, furieux, clama :

Yakan, tu offenses nos lois et nos rites ! Mais, soit, j'accepte que cette péronnelle passe l'examen. Cependant, si elle périt, tu la suivras dans les limbes. Mon premier né, Kalbÿ, vient de fêter ses quinze hivers. Je l'oppose donc à ta pouliche.

Lilith, ayant grandi dans le culte de Morloc et du combat, ne rechigna pas face à cette décision. On lui offrit le choix des armes. Saisissant une lance sans un mot, elle se mit en position de défense. Kalbÿ, un jeune tahora, eut un sourire sadique. Il était bien plus grand, fort et entraîné. De plus, il était le digne fils du chef. Attrapant une lance, il se positionna face à la petite xen. Un frisson parcourut l'échine de l'arcaëllien lorsque son regard écarlate croisa celui de son adversaire. Ils se tournèrent autour un instant puis, tel un jeune loup, Kalbÿ attaqua. Lilith se figea ancrant ses pieds dans le sol et, au dernier moment, elle lâcha sa lance puis attrapa celle de son adversaire en effectuant un pas sur la droite. Dans sa course, le tahora ne put s'arrêter et tomba tête la première dans le sable de l'arène. Pendant qu'il se redressait, l'arcaëllienne ramassa sa lance tout en gardant l'autre dans sa main gauche. L'enfant avait une particularité : elle était ambidextre. Kalbÿ, faisant face à la xen, cracha de rage. Le silence régnait dans les gradins. Le souffle court, Yakan souriait. Celle qui jamais ne devait remarcher se tenait droite comme un I. Débuta alors la danse macabre. Le tahora était certes fort mais il était lent et pataud. Lilith n'avait donc que peu de difficulté à esquiver ses coups. La chorégraphie dura quelques minutes et, lorsque la xen en eut assez, elle se révéla. Faisant tournoyer la lance droite afin d'attirer le regard de son adversaire, elle déplaça furtivement mais rapidement la gauche vers le cœur de Kalbÿ. Le jeune tahora, empalé, garda une expression de stupeur sur le visage, restant un instant debout mais, après que Lilith  eut extrait la lance, il s'écroula tel une poupée de chiffons. Le chef, peu sentimental, félicita la nouvelle vaibïaën et l'envoya faire panser ses blessures.

Durant les sept années suivantes, elle se perfectionna dans son art et se cultiva le plus possible sur l'ancien temps. Il lui arrivait souvent d'aller sur la plage proche du village et de rêver de combats épiques et de livres fabuleux. Elle implora le Divin Morloc d'intercéder en sa faveur auprès des religieux afin qu'on lui confie une mission sur l'un des continents. Ses prières furent entendues, un beau matin, Fannÿ convoqua la xen. Elle lui demanda de partir avec une dizaine d'autres arcaëlliens vers les continents afin de ramasser des informations. La chef lui offrit un corbeau qui servirait de messager. L'animal avait été dressé à revenir à certains endroits dont l'île.

Durant de longues semaines, elle vogua avec ses camarades. Au fur et à mesure, le navire se vidait. Enfin, les Cités Blanches furent en vue.

Ainsi commence l'aventure de la jeune Lilith.

© By A-Lice sur Never-Utopia
Niveau 3
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 393

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 3
Revenir en haut Aller en bas
Mar 18 Aoû - 19:10
Quel blasphème ! Quel auto-validation ! PE-NA-LI-TE ! Nan j'bacon

Donc, donc, donc... tu me laisse pas vraiment me déchaîner sur ta fiche madame la fonda. Je serai presque tenté de la modifier pour te donner des pénalités.

Donc évidemment voilà tes 30 points d'expérience. Va, et défonce autant de gens que possible jeune demoiselles.
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Registres :: Citoyens du Monde :: Recensés-