L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

[MISSION] Outre-tombe... [Lieu : Ungal]

 :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Mar’Baal :: Est :: Villages Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 26 Jan - 14:20
Le spectre arrive à se dégager de Kanhxi. Il lance une attaque avec le fluide d'Aïdan qui touche la cible de plein fouet.

Les Hytrez approche dangereusement et parviennent à mordre deux soldats qui se transforme petit à petit.
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 727

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Mar - 21:53
- SHINDU FALLAH NA ! ILS ONT FAIT UNE PERCEE !

Décidément, si la situation était exécrable, il avait été possible de l'empirer. Non seulement l'elfe était possédé et attaquait les défenseurs, mais le virenpien aussi semblait en mauvaise posture. Et pour ne rien arranger, les hytrez avaient réussi à mordre deux villageois. Sans états d'âme, la demi-déesse laissa ses non-morts attaquer leurs semblables et sauta en bas, devant les portes. Elle repoussa quelques hytrez et élimina les deux personnes commençant à se transformer. Choqués, plusieurs miliciens la regardèrent. Cet instant de flottement suffit à permettre aux assaillants d'infecter d'autres défenseurs.

- Une morsure et c'est fini, il n'y a pas de remède ! Au moindre doute, vous êtes morts.

Sans se perdre dans des détails, Leylane estima que cela suffirait à leur faire comprendre que la pitié était désormais un luxe qu'ils ne pouvaient se permettre. Ses hytrez continuaient d'attaquer les envahisseurs, mais leur nombre semblait sans fin. Les portes dorénavant ouvertes semblaient bien inutiles... Il leur faudrait tenir bon pour ne pas laisser passer les créatures hideuses, sans quoi tout effort aura été vain. Elle donna ses directives au plus dégourdi du lot, des ordres assez simples. Ne céder aucun centimètre, ne laisser personne passer à l'ennemi, et ne pas hésiter. Faire front et tenir les positions. S'ils pouvaient trouver de quoi reformer les barricades, tant mieux. Sinon, former une ligne et résister avec ce qu'ils pouvaient avoir.
Elle se dirigea ensuite vers les possédés. Elle devait à tout prix les sortir de leurs hôtes et les envoyer au royaume de son père. L'elfe semblait lutter, mais le spectre était apparemment plus puissant. Attaquant le virenpien, il laissa une ouverture à la demi-déesse. Elle se jeta sur lui pour le plaquer au sol et fixa ses yeux carmins dans les siens avant de placer sa main sur le visage de l'elfe pour tenter de chasser l'esprit.

- Sors... et trouve le repos... susurra-t-elle, d'un ton lugubre.

Spoiler:
 
Niveau 2
avatar
Je suis dispo pour : 1 RP en cours, 1 Libre
Identité : Mon journal
Expérience : 81

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ, Dën, Nécromancie
Groupes: Neutre
Race: Demi-Déesse (Gar'Haz)
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 2
Revenir en haut Aller en bas
Mar 22 Mar - 15:06
Désormais, au bout d'une semaine sans réponse le tour de la personne saute
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 727

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Mar - 10:06
Je me retrouvais plaqué à terre, et vis les grands yeux rouges de l'elfe se fixer dans ceux du spectre. Elle plaça sa main sur son visage en prononçant des paroles derrière lesquelles je pouvais percevoir une puissante magie. Je ressentis à nouveau une violente douleur dans chaque centimètre de ma peau, comme si on m'écorchait vite, et soudain il était parti. Je prenais à nouveau pleinement conscience de ce qui m'entourait. La bataille avait tourné au chaos, il ne resterait bientôt plus que Kahnxi, l'elfe, et moi à combattre ces abominations. J'avais failli en devenir une, mais par bonheur, je n'avais tué personne avant que l'elfe ne me libère de l'emprise du spectre.

"Merci!" Lui disais-je.

Je reprenais mes esprits, me relevais, et voyais les Hythrez commencer à submerger nos maigres défenses. Je sautai du rempart, atterissai sans dommages, et dégainai mon épée et ma dague. Autour de moi, les défenseurs reculaient face à la vague d'ennemis. Certains tombaient et se faisaient littéralement déchiqueter par des hordes d'hythrez.

Je rentrai dans la mêlée, tournoyant et tranchant têtes et coeur avec mes deux armes. Je vis un défenseur tomber un terre, retenant la tête d'un hytrez pour ne pas qu'il le morde. Je courrai vers lui, et le transperçai de ma lame de part en part, atteignant son coeur. Lorsque je me retournai, je vis quatre hytrez fondre sur moi, dont un qui était un allié il y'a de ça quelques heures. J'en abattai deux, mais pendant ce temps, les deux autres réussirent à me projeter au sol avec une force inhumaine. Je lâchais mes armes en tombant, et n’avais donc plus que mes mains pour les empêcher de me mordre. Je sentais leur souffle fétide sur mon visage, leur mâchoire se rapprochant dangereusement de mon cou et de mon visage. Lorsque j'étais sur le point de me faire mordre, l'homme que je venais de sauver donna un puissant coup circulaire de gourdin qui écrasa la tête d'un hythrez, et capta l'attention de l'autre. Je profitais de ce répit pour sortir la dague dissimulée dans ma botte, et transperçai son cerveau. Je rangeai ma dague, et cherchai à tâtons mes deux armes. Je me relevai, et continuait à me battre avec pour moteur toute la rage qui m'animait. J'en tuai une quinzaine, les autres défenseurs à mes côtés, galvanisés par un mélange de courage et d'instinct de survie élémentaire.
Malgré notre détermination, nous étions trop peu nombreux, et la vague de créature nous faisait reculer inexorablement... .
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Mai - 17:37
Spoiler:
 

Malgré l'avancée des corps ambulants, le succès du renvoi des spectres suffit à redonner espoir aux défenseurs du village. Et leur permit de souffler un bref instant. Mais ce repos salvateur fut de courte durée, bien trop courte pour qu'ils puissent recouvrer leurs forces. A situation désespérée, solution désespérée. La demi-déesse chercha ceux qui étaient le plus à même de la défendre pendant qu'elle agirait. Elle n'aimait pas que son don soit au centre de l'attention, mais elle n'avait vraiment plus le choix... ils n'avaient plus aucun autre recours visible.
Leylane laissa l'autre elfe et le virenpien reprendre un peu de forces. Elle choisit un petit groupe de combattants -deux humains, un lorcq et un aracnor- et leur donna ses directives.

- Je vais avoir besoin de vous pour me défendre. Cela va me prendre beaucoup d'énergie, mais nous pouvons peut-être encore gagner si j'y arrive. Je vais tenter de les arrêter comme je l'ai fait pour les envoyer s'entretuer plus tôt. Mais je ne dois pas être déconcentrée, et encore moins blessée. C'est notre dernière chance de survivre à cette nuit. Vous pouvez refuser, mais la tâche me sera plus difficile. Si vous êtes prêts, rejoignez-moi au niveau des portes.

Les hommes acquiescèrent. Le plan était simple, elle utiliserait son don dans la mesure du possible pour contrôler un maximum de hytrez en simultané et à tour de rôle, pour les ramener à l'état de cadavres gisant au sol. Et les quatre combattants la suivirent jusqu'aux portes où les derniers défenseurs tenaient la position.
La fille de Gar'Haz se mit en position sur le poste de guet au dessus desdites portes. Jetant un œil à la horde macabre, elle commença par cibler les plus proches, les renvoyant dans l'oubli comme elle l'avait fait pour les spectres. Un à un, les premières lignes se renversèrent au sol, à quelques mètres de l'entrée du village. Mais cela lui prit du temps, et de l'énergie. Si elle réussit à bannir une partie des morts-vivants, il en restait encore une bonne partie. Et les minutes passant, les cadavres s'entassant, Leylane se faisait peu à peu envahir par la fatigue. Si elle réussissait à tenir encore un peu, les cadavres bloqueraient momentanément la progression des hytrez. C'était une manière de gagner du temps, certes, mais s'ils pouvaient tenir jusqu'au lever du jour, c'était suffisant.
Sous réserve que l'amoncellement ne se transforme pas en passerelle permettant aux créatures de franchir les remparts sans effort. Cela dit, l'attaque semblait se calmer.

- Il y a une accalmie. Si nous pouvons tenir encore quelques temps, le lever du jour sera notre salut.

Et des combattants, légèrement plus en forme, se tinrent prêt à défendre ce qu'il restait des lieux. La vraie question était : qu'est-ce qui poussait les hytrez à cesser leur attaque à la venue du soleil ?
Niveau 2
avatar
Je suis dispo pour : 1 RP en cours, 1 Libre
Identité : Mon journal
Expérience : 81

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ, Dën, Nécromancie
Groupes: Neutre
Race: Demi-Déesse (Gar'Haz)
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 2
Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Mai - 10:42
L'elfe semblait réussir à tuer des hythrez par une magie que je n'avais jamais vue jusqu'alors. La force conjuguée de la magie de l'elfe et de l'ardeur retrouvée des défenseurs faisait reculer la vague de morts-vivants pour la première fois cette nuit. A mes côtés, un humain semblait en furie et écrasait des têtes à la chaine en poussant des cris de rage. Je profitais de ce laps de temps pour former un barrage Khan d'1m50 sur 20 m d long devant nous pour les ralentir.

"Ils vont essayer de contourner le barrage, concentrez vous sur les flancs, et ne leur laissez pas 1 pouce de terrain!"

Je désignai l'homme à la hache et deux autres défenseurs.

"Vous trois, mettez vous en ligne avec moi le long du barrage, et empêchez les au maximum de le franchir!"

Puis je criai à tout le monde:

"L'aube sera bientôt là, tenez bon, et nous survivrons à cette nuit, courage mes amis!!

Et je redoublais d'ardeur, les frappant de mon épée et les transperçant de ma dague en poussant des cris de rage. L'ivresse de la bataille me faisait oublier mes crampes et mes courbatures naissantes. Le temps semblait passer vite et au ralenti en même temps, sous l'effet de l'adrénaline.

Au bout de quelques temps, un rayon de soleil commençait à apparaitre, et il ne restait qu'une dizaine de hythrez. Je tournai la tête vers mes compagnons et vit que deux étaient à terre, inanimés. Leurs voisins avaient eu le bon sens de leur écraser la tête au moment où ils avaient été mordus. Je criai:

CHARGEEEEEEZ!

Et comme une seule personne, nous sautions au dessus du barrage, et massacrions le reste des morts-vivants. Ma première bataille touchait à sa fin, mais une autre arriverait surement bien trop vite... .
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 5 Juin - 19:54
Kanhxi est éliminé pour absence de jeu, il perd 10 xp
Niveau 10
avatar
Je suis dispo pour : Demandez, je vous servirais
Identité : Je peux être n'importe qui !
Expérience : 727

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Je peux tout maîtriser
Groupes:
Race: Toutes
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas
Lun 13 Juin - 19:00
Tandis que les défenseurs repoussaient les hytrez aux portes, grâce à leur force, grâce au fluide, Leylane continuait de se servir de son don pour les retourner les uns contre les autres. Elle fatiguait, mais l'adrénaline de la lutte pour la survie la tenait debout, de même que de voir que le jour approchait et que les morts-vivants attaquaient moins nombreux. L'elfe semblait savoir user de son propre fluide Khän pour les stopper. Et c'était efficace.
Bien vite, le nombre de non-morts se réduisit encore, tout comme le nombre des défenseurs avait diminué toute la nuit. Pour un peu, la demi-déesse aurait exprimé un "Anu belore dela'na" pour saluer l'arrivée du soleil et l'annoncer aux derniers habitants du village -pour les motiver. Mais elle avait autre chose à faire, et elle ne doutait pas que les villageois avaient remarqué les premiers rayons. La dernière charge de la milice improvisée eut raison des derniers hytrez aux alentours. Mais d'autres étaient repartis dans les bois... bien trop vite pour espérer les suivre. Il était peut-être possible de les pister, en admettant qu'ils ne soient pas simplement retournés à leur repos mortuaire une fois passé la lisière.

Une grande question subsistait cependant : qui était à l'origine de cela -ou quoi- ? Une investigation restait possible, mais il fallait faire vite. Et il y avait plus urgent dans l'immédiat, comme s'occuper des pertes, des mordus, des blessés... Après une attaque de cette ampleur, il y avait fort à faire. Il y avait aussi la possibilité d'en appeler à Gar'Haz, son père, en espérant qu'il daigne répondre. Leylane craignait la réaction des villageois après avoir été forcée de se servir ouvertement du cadeau légué par le dieu des morts. Mieux valait pour elle ne pas trop trainer dans les environs.
Elle devrait tout de même se reposer avant de penser à prendre la route... Mais où ? Et quand ? Pour l'heure, elle réfléchissait à la suite des évènements, toujours postée au-dessus des portes de la ville, observant les survivants refermer ce qu'il restait desdites portes. La reconstruction de leur foyer allait pouvoir commencer, les hytrez ne reviendraient peut-être pas avant un moment...
Niveau 2
avatar
Je suis dispo pour : 1 RP en cours, 1 Libre
Identité : Mon journal
Expérience : 81

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Thâ, Dën, Nécromancie
Groupes: Neutre
Race: Demi-Déesse (Gar'Haz)
Voir le profil de l'utilisateur
Niveau 2
Revenir en haut Aller en bas
Dim 19 Juin - 19:14
La bataille finie, l'adrénaline commençait à retomber, et les défenseurs à pleurer leurs morts. Beaucoup restaient prostrés, couverts d'un mélange de sang d'hytrez et de leurs camarades morts au combat. D'autres, ayant trouvé de la gnôle on ne sait où, étaient assis en cercle et se passaient l'outre silencieusement. Moi même je n'étais pas exempt d'une certaine tristesse devant tous ces morts, devant cette folie maléfique qui animait ces créatures. Lorsque j'étais soldat errant, j'ai vu des camarades mourir au combat, mais pas autant, pas des dizaines comme cette nuit. Mais enfin, il fallait se reprendre, et déblayer tous ces cadavres qui empestaient. Je découvrais l'odeur de merde et de charogne qui marquait une fin de bataille et ce n'était guère réjouissant.

Amis! Vous aurez tout le temps pour pleurer vos morts. Sachez que par votre courage à la bataille, vous les avez honorés, et vous avez sauvé votre village. Une nouvelle ère commence pour vous, et il faut la construire dès maintenant. Reconstruisez les murs, rendez les plus solides, entrainez vous au combat, et rien ne pourra vous menacer. Mais la tâche la plus difficile s'annonce maintenant, car il va falloir bruler tous ces cadavres. Je sais que vous souhaiteriez enterrer vos morts, mais lorsque les morts se relèvent pour marcher, on n'est jamais trop prudent."

Nous passions donc la journée à trainer ces cadavres hors du village, avant de les faire bruler au crépuscule. Le jour suivant, nous nous reposions et je me sentais enfin prêt à partir. Je disais adieu aux villageois, ainsi qu'à cette étrange elfe aux pouvoirs inquiétants, sans qui nous serions pires que morts à l'heure qu'il est. Puis, je sautais sur mon cheval, et partait retrouver le navire marchand qui m'avait déposé ici, ne sachant toujours pas où aller... .
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Mar’Baal :: Est :: Villages-