Jeu 26 Nov - 1:18


Pranok



Informations
☩ Pranok
☩ ?
☩ 20ans
☩ Masculin
☩ Lupan

☩ Neutre
☩ Hache de guerre à deux mains
☩ guerrier-rodeur

LIBRE



Caractère
Pranok est un lupan assez calme pour sa race de part l'éducation basée sur la réflexion de Varek Omnius le virempien. Il possède un très grand respect et une gratitude éternelle envers Varek car il lui à sauver la vie quand il avait 15 ans dans une forêt en flamme. Il le suivra envers et contre tout et fera tout pour le protéger. Il connaît l'histoire de son ami mais ne sait rien de son père car il reste vague dessus.

Il est très obstiné, surtout quand il chasse, une proie ne peut lui échappée même s'il passe un temps énorme pour la traquer. Il possède aussi une très forte volonté, surtout de survie et pour résister à la douleur physique.

Sa rage/haine envers les humains est assez prononcé et cherche à trouver les responsables de la destruction de son clan et surtout de la mort de ses parents. Varek lui à expliqué que tout les humains ne sont pas responsable de cela et pense que Pranok y a adhéré, mais en vérité celui-ci fait de gros efforts pour son ami mais à beaucoup de mal envers les humains qui continuent à le rejeter et à vouloir le persécuter ou pire le tuer.

Enfin il ne se sent vraiment bien qu'en forêt ou pendant un combat. Il a adopté l'usage d'une arme plutôt que ses crocs et griffes, mais dans la fureur d'un combat cela peut changer.

Histoire
Pranok est né dans la Forêt de Haïyoz du continent Zaay. Son clan s'y était installé depuis de nombreux cycle de lune. Le clan des Poils Brûlés était reconnu et fier de leur tradition de tatouages tribaux essentiellement situés sur les épaules du lupan dès son plus jeune âge. Cette tradition entraîne les plus jeunes à résister à la douleur physique et surtout marque leur future place dans le clan. Plus les volutes et circonvolutions étaient étalées sur les épaules et le haut du dos, voire les biceps, et plus le rang prévu pour le jeune lupan était élevé.

Pranok était né de Viren et Portur, les alphas de l'époque, et donc il était tout naturellement prévu qu'il le devienne également. Il fut donc tatoué plus rudement que les autres et surtout sur une surface beaucoup plus étendue. L'enfant, alors âgé de 7 ans, avait tenu durant les trois heures de tatouage à coup de pointes d'os imbibées d'encre. Il ne cria pas mais ne pus empêcher ses larmes de couler. Le pré-requis pour que son rang soit reconnu était de ne pas s'évanouir durant l'opération surtout durant le nettoyage à l'eau claire, ce que Pranok passa haut-la-main. Il fut entraîné à toutes les techniques de combat lupan plus durement que n'importe qui d'autre et surtout sous l'oeil attentif de l'alpha, son propre père. Sa première chasse fut couronnée de succès et il rapporta, du haut de ses 11 ans, au clan un chevreuil d'une belle taille qu'il avait traqué pendant des heures, qu'il avait tuer et ensuite transporté jusqu'au clan. Son père et les siens étaient fiers de lui et espéraient beaucoup du futur alpha. En quelques mots Pranok était heureux et libre.

Mais la nuit précédant la cérémonie de ses 16 ans et donc son passage à l'âge adulte la terreur s’abattit sur ses semblables. Pour ses préparer à son passage à l'âge adulte il devait aller s'isoler en forêt pour chasser, et rapporter le cœur d'un bsurt qui l'accepterai en tant que grand chasseur lupan après un âpre combat. Il suivit donc son instinct et rencontra le bsurt qui semblait l'attendre, un vieil individu qui attendait sa potentielle mort après le combat qui s'en suivrait. Il fut impressionnant et sans pitié, Pranok et le bsurt déployait des trésors de férocité pour venir à bout de l'autre. La jeunesse finit par l'emporter sur l'expérience et le nouvel adulte lupan entreprit de remercier le vieux bsurt et Othab pour lui avoir permis de participer à ce grand combat qui faisait de lui maintenant un mâle apte à prendre sa place dans le clan. Mais lors de son retour avec le cœur fumant du grand canidé il sentit l'odeur de bois brûlé et d'incendie. Il courut vers le campement et se heurta à l'incendie qui ravageait le lieu. Il entendait les hurlement de ses frères et sœurs en train de mourir calcinés par les flammes. Il reprit ses esprits quand il entendit le hurlement caractéristique de son propre père et de sa mère plus loin au-delà de la zone. il se dirigea dans cette direction, lâchant le cœur en chemin. Il courut sans réfléchir et se retrouva bloqué par un mur de flammes qui lui permis d'assister à la scène. Il vit ses parents, les alphas, et quelques autres lupans de son clan en cercle autour de quelques jeunes louveteaux. Ils étaient assaillit par une troupe d'humain dans des vêtements de métal et avec du tissu de couleur claire, et surtout armés jusqu'aux dents. Le combat fut très violent mais ses frères n'avaient clairement pas l'avantage il les vit tomber un par un sous les lames des humains. Sa mère tomba bien avant son père, décapitée par derrière. Son père fut le dernier debout pour protéger les louveteaux. Il en tua quatre avant de succomber sous le nombre de ses blessures. Pranok ne comprit pas ce que les humains lancèrent par la suite mais le comprit bien vite les louveteaux furent tous massacrés et chacun de ses frères furent méthodiquement décapités. Furieux et en rage il voulut se lancer vers ses monstres qui avaient massacrés son clan mais le feu redoubla de violence et il dût faire demi-tour. Il fut piégé dans une clairière qui s'enflamma très vite aussi jusqu'à l'apparition dans le ciel d'un dragon qui lâcha un virempien à la carrure impressionnante, portant une toge marron qui laissait transparaître l'armure en dessous. Il s'avança dans les flammes en faisant de grand gestes et les flammes semblaient s'écarter petit à petit de lui, bien que certaines le touchèrent. Il s'avança vers Pranok lui tendis la main et le saisit fermement contre lui. Il parla dans une langue inconnue du jeune lupan et le dragon descendit en rase-motte et les attrapa au passage.

"Tu l'a échappée belle jeune lupan, je suis Varek Omnius et je promet de te protéger."

Depuis ce jour Pranok s'intégra tant bien que mal chez les Zaï'an auprès de Varek et ne le quitta plus jamais, le suivant dans ses voyages, ses découvertes et sa folle envie de tout comprendre de ce monde.



© By A-Lice sur Never-Utopia
Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Les parchemins calcinés :: La tombe des anciens :: Vieux parchemins jaunis-