L'Aube des Mondes
Bonne visite dans notre univers.

Oh, c'est toi ? Que fais-tu là ? [PV Jared]

 :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Les Cités Blanches :: Forêt de Gubaz Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 15 Sep - 16:47
Je portais l'uniforme avec une certaine crainte. Certes, la peine de mort n'avait pas court ici ni même la torture. Enfin, c'est ce qui était écrit sur le papier, je ne sais pas ce qu'il en était réellement. Je soupirais doucement. Cela faisait quelques semaines, peut-être mois, que j'avais infiltré l'armée Royale. Et... Rien ! Que des patrouilles en ville, ni plus ni moins. Comment pouvais-je gravir les échelons si l'on ne me donnait pas de VRAIE mission ? Enfin, le plus important était d'être entrée dans les forces de l'ordre, non ?

J'errais sans but, c'était mon jour de congé. Je pensais à mon île si lointaine, comme mon enfance. Je m'assis sur un banc, pour une fois je ne portais pas ce foutu uniforme. J'observais des enfants jouer paisiblement. Jouer... Je n'en avais pas vraiment eu l'occasion. Sauf si dépecer un lapin est un jeu.... Secouant la tête, je me mis debout et allais voir ma monture. Je décidais, à la dernière minute, d'aller faire un tour dans la forêt environnante avec mon destrier et ami. Hatämê. Grimpant sur son dos, l'animal galopa vers les feuillages verts.

Cela faisait quelques heures que nous admirions la beauté sauvage de la nature. Morloc soit béni ! Certes, il n'en était pas le créateur c'était, mince quel était le nom de cette ancienne divinité ? Ah, oui Thaä l'Hermaphrodite. Je sautais au bas de ma selle et choisis de me baigner dans une petite rivière qui serpentait entre les arbres. Une fois en sous-vêtements, j'entrais dans l'eau. Elle était froide mais cela ne me dérangea pas plus que ça.

Il était bientôt midi. J'avais pêché deux beaux poissons pour mon repas. M'attelant à allumer un feu, il me sembla apercevoir une silhouette familière. Mais, je devais avoir de l'eau dans les yeux, c'était impossible. Cuisant mon festin, je fredonnais un vieil air guerrier. Un air datant d'une autre époque. Une mélodie certainement oubliée par les habitants des continents.

Une branche craqua non loin de moi. Je fronçais les sourcils sans me retourner, ce devait être une bête. Pitié faites que ce soit une bête. Je n'ai pas envie de me battre...
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 120

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Sep - 20:14


Rencontre agréable


Feat Lilith

Jared se doutait que le monde était vaste et lui réservait de nombreuses surprises mais ce n’est qu’en arrivant dans la capitale des cités blanche qu’il comprit à quel point il sous-estimait le monde extérieur. EN arrivant à Hytraz son objectif était de retrouver sa sœur d’arme Lilith qui avait récemment envoyé un message disant qu’elle avait réussit à intégrer la garde royal des Tahora’Han. Rien que de penser à ce nom arracha un frisson de dégout au jeune homme, que Morloc le protège de ceux qui l’avaient trahit. Sa répugnance ne dura pas longtemps, elle s’éffaca au moment même ou il penetrait dans la ville. Rapidement ses sens furent surchargés, trop de bruit, de bruit, d’odeur et d’agitation.

Le vaibïaën eut du mal à se focaliser sur sa recherche de jour, et même si il tentait tant bien que mal de retrouver une trace de sa sœur il rentrait chaque soir bredouille à l’auberge. La nuit la grande ville était plus agréable mais il était bien trop exténué pour en profité. Au bout de deux jour à se perdre, demander son chemin, se perdre encore, chercher Lilith et ne pas la trouver il décida d’abandonner momentanément sa tache et d’en apprendre un peu plus sur le mode de vie des arcaëllien de ce continent. La première chose qu’il fit fut de visiter le temple de la ville et de demander à un prêtre de lui enseigner ce qu’il y avait à savoir sur les divinités de ce monde.

Il ne fut pas surpris d’entendre que Morloc n’avait pas sa place dans ce temple et lui adressa une prière, il ne pouvait cependant pas en vouloir au vieil arcaëllien. C’était la mission de son peuple que de porter au reste du monde la connaissance du statut divin du mzekils transcendé. Il apprit ainsi qu’il y avait un peu moins de vingt divinités toute liée à des choses plus ou moins utiles, il posa un peu plus de question à propos d’Othab et laissa échapper un sourire lorsqu’il entendit les qualificatifs employés par le prêtre mais ne s’autorisa aucun commentaire.

Le jour suivant son apprentissage dans le temple Jared  trouva finalement le poste de la garde royale et put demander ou trouver la dénommée Lilith. Avec indifférence le virenpien lui indiqua que ce n’était pas ses affaires et qu’il n’avait pas à le savoir. Le jeune homme fut surpris mais respecta le silence de l’homme, plus de colère ne lui apporterait rien et peut être ne le savait tout simplement pas ?

Jared ne pouvait trouver Lilith pour le moment il décida donc de s’éloigner de l’agitation de la ville, il interrogea les habitant à propos de la géographie de la région, acheta des provisions puis parti en remontant le fleuve. Il mit plusieurs jours avant d’arriver à la lisière de la forêt mais grace à la compagnie de son trëgon, nommé Ilian, et du corbeau, nommé Bran, il ne se sentait pas vraiment seul. D’affluent en affluent le jeune homme se retrouva auprès de ce qui semblait être un plan d’eau. Il ne savait pas à quel point il était grand mais il poserait le camp ici en attendant que sa situation s’améliore. Pendant toute la fin de la journée et la plus grande partie de la nuit il chassa de quoi se nourrir et tenta d’identifier de quoi étaient constitués les environs tant est si bien qu’il dormit jusqu'à tard dans la journée.

Lorsqu’il se réveilla son dos était légèrement endolori, il avait visiblement dérivé sur un pierre pendant son sommeil. Ilian le mena jusqu'à son sabre puis il mangea les restes de son repas de la veille. Il ne savait pas depuis combien de temps le soleil était levé mais la journée devait être bien avancé pour qu’il face aussi chaud. Il se redressa, se secoua légèrement puis demanda à Ilian de le guider vers le plan d’eau qui ne devait pas être bien loin. Il ralentit légèrement le pas en sentant l’odeur d’un poisson que l’on fait griller, une branche craqua sous ses pieds, quelqu’un était installé près de ce plan d’eau. A priori si Ilian acceptait de s’en approcher sans crainte il ne devait y avoir aucun soucis.

Il avança encore de quelques mètres et entendit l’air d’un chant familier, chanté par une voix familière. En s’approchant il fut pris par l’air guerrier et, bien moins timidement que ne l’était la voix, entonna la suite. Finalement lorsqu’il arriva l’air touchait à sa fin. A à peine un mètre devant lui il sentait la fin de la terre qui laissait place à l’étendu d’eau, il ne savait pas ou était l’arcaëllienne mais il laissa tout de même échapper quelques mots.


« Lilith ? Est-ce toi ? »

Il savait que ses oreilles ne le trompaient jamais et il était certain d’avoir entendu la voix de sœur d’arme qu’il cherchait tant. Avant même d’avoir un réponse il s’assit sur l’herbe fraiche, le sabre posé contre son épaule et enchaina sans préavis.

« Si tu savais le mal que j’ai eut à te retrouver ! En réalité je ne te cherchais pas vraiment dans cette forêt mais je suis tout de même content de te croiser. »

Ilian se posa à son côté et Bran sur son épaule. Il était heureux de croiser une présence amicale en plein territoire inconnu.



© code by Lou' sur Epicode

Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Sep - 18:51
Mes prières semblèrent être exaucée. Un trëgon s'approcha de moi sans aucune crainte. J'avais le sentiment de le connaître... Étrange, non ? Une voix, plutôt familière, s'éleva. On me demanda de façon calme si j'étais bien Lilith. Je souris, seul un être avait cette voix. Je ne m'étais toujours pas retournée mais je l'entendis s'asseoir. Il prit de nouveau la parole, m'affirmant qu'il m'avait chercher et que, présentement, il ne me cherchait pas. C'est toujours comme ça en fait. Tu cherches quelque chose, tu ne trouves pas. Mais quand tu cesses tes recherches, là tu tombes dessus, comme ça. Je ris doucement. Un rire doux et un peu moqueur. Tournant mon poisson sur la broche au-dessus du feu, je murmurais :

Béni soit Morloc pour ces retrouvailles, mon frère. Depuis combien de temps es-tu sur ce continent, Jared ?

J'avais tourné la tête afin de voir mon camarade d'apprentissage. Il était toujours aussi beau et mystérieux. Comment un aveugle pouvait-il se promener dans les bois sans se heurter à un arbre ? Cela est, restera sûrement, un mystère. Je retirais les poissons de la broche, me levais et en mis un dans les mains de mon compatriote. J'ignorais s'il avait faim ou non et, à dire vrai, ça m'importait peu.

Ôtant la peau grillée de mon poisson, je partie à la découverte de la belle chair rosée. Dieu, que ça sentait bon. Le silence s'installa entre nous le temps que je mange. Une fois mon festin avalé, je jetais les arrêtes dans l'eau de la rivière puis me lavais les mains.

Pourquoi Fannÿ t'a-t-elle envoyée ? Je ne pense pas que l'armée Royale prendra un aveugle dans ses rangs...

C'est vrai, il était très bon combattant mais... Sa cécité restait un handicape non négligeable. Quelle place pourrait-il investir en ce monde barbare, païens et hostile... ? J'appréciais énormément mon frère d'arme. Il avait été bien plus qu'un simple frère à dire vrai. Il avait été un ami. Soupirant doucement, je sourie. J'avais envie de me baigner, encore. N'ayant pas remis mes habits, j'étais toujours en sous-vêtements. D'une voix enjouée je demandais à mon camarade :

Bataille d'eau ?

Oui, je sais... Je suis censée être adulte. Mais jouer n'est pas que pour les enfants, si ? J'entrais dans l'eau fraîche et attendis mon ami. Un bruit se fit entendre non loin de non. Sûrement un bête sauvage. J'appelais Jared afin qu'il vienne.
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 120

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Sep - 10:14


Rencontre agréable


Feat Lilith

La voix en provenance de celle qu’il savait être sa sœur d’arme naquit dans un murmure mais Jared en entendit chaque mot comme si ils avaient été prononcés à son oreille. Il ne s’était pas trompé, c’était bel et bien la voix de Lilith qui lui était parvenue. L’aveugle prit un temps avant de répondre à la question, il écouta le feu crépiter, huma l’odeur de ce qui grillait et d’une main assuré caressa lentement le plumage de l’oiseau juché sur son épaule. Il y avait tant de choses qui méritaient son attention et il ne pouvait toute les satisfaire, peu lui importait car à ce moment précis il éprouvait surtout la joie d’avoir retrouvé sa sœur.

« Très peu de temps, une semaine environs. J’ai à peine eut le temps de découvrir la grande cité dans laquelle tu réside avant de… ne plus la supporter. » il laissa planer un bref silence puis reprit avec un léger sourire « Chaque chose en son temps. »

L’oreille de Jared frémit légèrement en entendant les premiers pas se rapprocher, son nez fut plus lent à sentir l’appétissante odeur se renforcer. Il leva ses yeux aveugles vers les pas et l’odeur avant de finalement sentir leurs échos sur le sol, et la silhouette grossièrement dessiné dans le vent. Le jeune homme comprit qu’elle lui tendait quelque chose et il tendit la main afin de recevoir l’origine du fumet entre ses doigts. D’une main il tenait la branche et de l’autre il caressait son contenue : c’était un poisson qui conservait encore sa peau. Avec beaucoup de précaution Jared enleva la peau de l’animal puis commença à gouter la chair. La cuisson était parfaite.

« En effet, Fannÿ ne m’a pas envoyé rejoindre la même armée que toi, félicitation au passage. Elle m’a plutôt orienté vers ce qu’il reste du règne de notre dieu en ce monde et estimait qu’il me serait plus aisé de m’appuyer sur ce que tu avais pu apprendre avant de m’aventurer en terrain inconnu. Enfin, tu comprends pourquoi je suppose. »

Cela faisait des années que Jared ne vivait plus sa cécité comme un handicap pour son rôle premier : faire la guerre. Cependant il devait bien avouer que sur la plupart des autres domaines ce n’était certainement pas un avantage. Il ne connaissait ni les valeurs ni le mode de vie de l’arcaëllien moyen et ne doutait pas qu’il existait des être assez malfaisant pour tenter de tirer profit de son handicap. La chef du clan lui avait donc conseillé de prendre, dans un premier temps, conseil chez sa sœur qui semblait s’être bien intégrée.

La proposition de la bataille d’eau surprit Jared, il ne se souvenait pas avoir connue sa sœur aussi joueuse mais l’idée était tentante. Il devait cependant admettre qu’il était toujours un peu réticent avant de s’aventurer dans un milieu aquatique. Non pas qu’il éprouve une peur particulière pour les bains, mais dans l’eau la plupart de ses repères se trouvait brouillé aussi étrange que cela puisse paraitre, il détestait agir à l’aveugle. Malgré tout il se fit un raison et commença à se déshabiller avant de se plonger dans l’eau fraiche.

Dans un premier temps il s’immergea totalement puis se concentra sur ses sens afin de repérer Lilith. Quelques secondes de silence s’écoulèrent, un silence comparable à celui qui précède le bruit sourd des épées qui s’entrechoquent tant et si bien que Jared ne pu s’empêcher d’adresser une courte prière à Morloc. Puis un bruissement brisa le silence et la bataille d’eau débuta aussi violente qu’enfantine. L’eau gicla dans toutes les directions et les rire partirent plus loin encore. Profitant d’un instant ou il savait sa sœur très proche il balança ses bras comme un puissant étau, la souleva autant qu’il le pu puis il la lança.

Un éclair de crainte traversa son esprit au moment ou il se demanda s’il y avait bien de l’eau là ou il l’avait envoyé mais le bruit sourd du corps qui s’écrase à la surface de l’eau le rassura et il se laissa tomber en arrière.




© code by Lou' sur Epicode

Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Mer 30 Sep - 17:18
HRP:
 

Il me rejoins après une courte hésitation. Cela m'amusa un peu. Qu'est-ce qu'il pouvait être sérieux et sage parfois. Je crois que la vie dans le Royaume m'avait un peu changé. J'étais tout autant joyeuse mais moins stricte avec moi-même. Je m'autorisais des moments de jeu et de détente sans me prendre la tête. J'étais, comment dire... Plus libre ? Ma croyance n'était, cependant, pas ébranlée. Morloc avait été trahi et assassiné. Je me devais d'obéir à ses dogmes. Après tout, n'étais-je pas née pour ça ? Enfin passons, Jared avait plongé mais, je ne le voyais pas remonter. Un instant je me demandais s'il n'avait pas fini noyé. Soudain, je sentis que l'on me soulevait et me jetais. Atterrissant dans l'eau et coulant, je ris avalant de l'eau. Je refis surface, lançant mes cheveux en arrière, m’étouffant à demi avec l'eau avalée. Malgré tout, je riais de bon cœur devant cette farce enfantine. Je me retournais, faisant face à mon frère d'armes. Plongeant, je nageais vers lui et, une fois que je fus au niveau de ses jambes, je sortis la tête de l'eau criant :

Bwaaaaaaah !

Mais, il s'était, entre temps, laissé tomber en arrière. Effet de surprise, néant. Pouah ! Pas de chance. Je me déplaçais jusqu'à lui et appuyais sur sa tête, l'immergeant. Je lâchais prise rapidement, alertée par un bruit. Plus précisément, des rires sadiques. Tenant mes vêtements dans ses mains crasseuses, un arcaëllien se rinçait l’œil. Il était accompagné par cinq autres personnes. Deux mâles et trois femelles. Celui qui semblait être le chef, un aracnor, me lança avec amusement :

Alors, les z'amoureux, on fait des galipettes dans l'eau ? Sortez petits furoncles, j'ai les bourses qui me démangent jeune fille et toi, mon garçon, on va... Que va-t-on lui faire ? Le vendre chez les esclavagiste ? Nous rapporterait un peu ce mioche.

Je ne sais pourquoi, mon sang ne fit qu'un tour dans mes veines. La colère me submergea et je ne pus me contrôler. Je lançais, outrée, sur un ton n'acceptant pas la réplique :

Saloperie ! Sais-tu à qui tu parles ? Je vais te donner une leçon que tu n'oublieras pas de ci-tôt !

D'abord silencieux et le regard hagard, ils se mirent à rire à gorge déployée. Ne portant que des sous-vêtements, je me contre-fichait de les abîmer. Ma transformation en bsurt ne prit que quelques secondes. Folle de rage, je bondis sur les saligauds. Rira bien qui rira le dernier, pensais-je. En trois foulées, j'arrivais à leur niveau. Ma mâchoire s'ouvrit et un bras fut arracher. Pourquoi tuer quand on peut faire souffrir ? L'aracnor hurla, pestant contre mes crocs. Le fixant droit dans les yeux, je mâchouillais son membre arraché. Le sang coulait abondement, il hurla des ordres à ses sous-fifres. N'ayant pas réfléchis, je fus rapidement encerclée. Advienne que pourra ! En quelques secondes, je devint chat. Me glissant entre les jambes de mes agresseurs, je retournais vers la rivière, reprenant peu à peu forme xen. Au passage, j'attrapais mon épée.

Jared, frère, prêt à tuer ?
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 120

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Sam 3 Oct - 22:24


Rencontre agréable


Feat Lilith

Jared resta quelques instant sous l’eau, il relâcha complètement ses muscle et profitait de l’apesanteur presque nulle au sein des flots. Plongé dans ce monde aquatique il était véritable aveugle, il ne pouvait sentir, les sons étaient étouffés, tha était inefficace et khan incertain. Cependant il comprit que quelque chose n’allait pas en entendant une voix inconnue traverser le liquide. Il émergea la tête de l’eau il identifia la source de la voix, derrière lui se trouvait un orateur bien peu accueillant et il était accompagné d’au moins trois personnes. Jared parvint tout de même à noter un détail non négligeable à propos de l’orateur, le cliquetis régulier qui accompagnait ses paroles le désignait en tant qu’aracnor.

Il fut prit de vitesse lorsque, oubliant ses leçon sur l’art de la guerre, Lilith se lança à l’assaut. Son odorat l’averti du typique changement de forme de sa sœur, sans vouloir l’offenser mais en tant que bsurt elle avait une odeur… envahissante.  S’ensuivit l’arrivé de l’odeur du sang mais pas le hurlement de la mort, soit elle avait raté son coup soit elle avait délibérément laissé vivre sa cible. Aucune autre alternative n’était possible. Profitant du fait que sa sœur d’arme attire sur elle toute l’attention –du moins c’est ce que ses oreilles lui disait- Jared se dirigea vers la terre ferme et siffla trois fois. Ce signal anodin indiquait à Ilian qu’il devait porter son arme au jeune homme, ou du moins lui indiquer clairement son emplacement. L’animal, fort intelligent, opta pour la première option tant et si bien que lorsque Lilith l’interpella il tirait déjà sa lame.

« Toujours ma sœur. »

La pointe de son épée quittait le fourreau et le vabïaën remettait sa vie entre les mains toutes puissantes de son dieu. Une fois encore Morloc déciderait de son destin. Jared savait ou se trouvait Lilith, les années d’entrainement à ses côtés l’avaient habitué à repérer sa présence parmi les autres. Le jeune homme sentait donc deux présence bien distincte s’approcher, le bruit des pas se faisait de plus en plus pressant et finalement pénétrèrent dans la zone couverte par son fluide. On lui avait dit un jour « Sur un champ de bataille tous les arcaëlliens sont égaux. » et cette fois ci plus que toutes les autres fois ou il avait croisé le fer il comprit la porté de cette citation. Il avait beau être aveugle, handicapé de naissance, l’arcaëllien, ou l’arcaëllienne, qui se tenait devant lui a cette instant avait un handicap bien plus grand. Le doute.

« Mais… tu es aveugl… »

Le geste était précis et un sifflement plus tard, l’être qui un jour fut vivant s’écroula ouvert de l’aine jusqu'à l’épaule. L’odeur du sang fut bien plus oppressante et Jared sentit un recul de la part du compagnon de celui, ou celle, qui venait de tomber. Malheureusement il ne pouvait en tirer profit car désormais cet adversaire était sur ses gardes et il serait bien plus difficile de le vaincre. Mais le vabïaën ne douter pas de ses capacités à le vaincre, lui et ceux qui suivraient à moins que sa sœur ne s’en occupe avant. Le silence oppressant qui précédait tous les affrontements s’effondra bientôt avec le premier choc entre les deux armes. Rapidement Jared identifia l’arme de celui qui se tenait devant lui comme étant un cimeterre et s’adapta. Après quelques coups les deux arcaëlliens firent quelques pas en arrières.

« Les gars, cet enculé à tué Narissa ! »

Celle qui était tombé était donc une arcaëllienne ? Ainsi soit-il. Jared ne patienta pas plus longtemps avant de repartir à l’assaut, accélérant toujours plus l’intensité des ses assaut.

Sans qu’il ne puisse le voir, sans que personne ne lui accorde d’importance, Bran venait de se poser sur le cadavre de Narissa. Le festin pouvait commencer.

© code by Lou' sur Epicode

Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Dim 11 Oct - 15:28
Il était effectivement prêt à tuer. Vif et rapide, il élimina une des ennemis. Mais je n’avais pas le temps d’admirer son art. Je me mis en position et attaquais. Ma lance virevolta dans les airs et s’abattit sur le crâne d’un des imbéciles. Un peu sonnait, il recula de trois pas et, après avoir murmurais « Mez’Noï », il s’enflamma en recevant la boule de fluide où était concentré le feu ardent des enfers. Il se mit à courir dans tous les sens en hurlant de douleur. Puis, il tomba à genoux, faisant silence. Les brûlures avaient eu raison de lui. Malheureusement, je ne pus admirer la combustion bien longtemps. Le chef au bras manquant se rua sur moi. Ce devait en être trop pour lui. Il avait escompté tomber sur des proies faciles et, au lieu de ça, il devait se battre. Il se transforma alors en araignée bien répugnante d’environ un mètre dix de diamètre. Ses sept pattes cliquetèrent sur le sol lorsqu’il se rua sur moi. Nue comme au jour de ma naissance, je n’eus guère besoin de prendre garde à mes vêtements lorsque je devins bsurt. Le combat de titans commença. Ses mandibules, suintant de poison, essayèrent d’agripper une de mes puissantes pattes de devant. La gauche atterrie dans un de ses yeux globuleux orangés, le crevant sur le coup. Dommage que je ne puisse parler sous cette forme, sinon j’aurais pu dire « Pique-nique douille c’est toi l’andouille », en crevant un à un ses yeux. Cependant, je le faisais dans ma tête, m’amusant à percer les globes oculaires de la créature qui bondissait de plus belle à chaque perte. Une fois qu’il fut aveugle, je repris forme xen, fis une roulade jusque ma lance, restant à genoux j’attrapais mon arme et la brandis comme un de ces héros de l’ancien temps. L’aracnor vint s’y empaler.

D’autres volontaires ?

Dis-je sur le ton de la plaisanterie en voyant les bandits partir en débandade. L’araignée reprenait peu à peu forme arcaëllienne. La respiration sifflante, ma lance percée un des poumons. L’être qui allait mourir jura devant les anciens Dieux qu’un jour il reviendrait des enfers pour me dévorer l’esprit. Si cela lui faisait plaisir, soit. Arrachant la pointe de ma lance de sa cage thoracique je lui répondis :

Ta mort est quelque peu inutile mais saches que Morloc te pardonne tes erreurs.
Mo…Morloc ? Balbutia le mourant Que vient foutre en ce lieu l’ancien Empereur ?

Je ne pris même pas la peine de lui répondre et, grâce à un couteau sur sa ceinture dont je m’étais saisie, je lui tranchais la gorge. Le sang afflua et sa vie le quitta. S’en était fini. N’ayant plus d’ennemis à tuer, j’allais vers mes vêtements et m’habillais sans un mot. Ensuite, je pris le temps d’enlever le sang sur mon corps pâle. Une fois fait, je lançais à Jared sans le regarder :

La nuit va tomber, je dois rentrer à Hytraz. Nous nous retrouverons mon frère. Je réside dans la caserne. Si tu as besoin de moi, demande Lilith Yakan.

Sans autres cérémonie, je me mis en route vers ma mission. Cependant, je songeais à beaucoup de choses et l’une d’elle était la suivante : ma lutte était-elle juste ?
Niveau 4
avatar
Je suis dispo pour : 1 rp / 2
Expérience : 120

Carnet de bord
Fluide(s)/Compétence(s): Mez, Ka, Thâ
Groupes: Royaume
Race: Xen
Voir le profil de l'utilisateur https://arcalleblog.wordpress.com/
Niveau 4


Épaulette du lion:
 




J'écris en #40A497
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Oct - 19:46


Rencontre agréable


Feat Lilith

L’odeur était de plus en plus pressante. Tout d’abord l’odeur du sang une fois les premiers arcaëlliens au sol. Ensuite l’odeur de la peur qui s’échappait du bandit qui à chaque coup porté par Jared reculait d’un pas. Et enfin l’odeur de la chair grillé, Lilith avait une fois de plus fait prévaloir son art. Il y avait de moins en moins de bruit de combat comme si quelque chose pétrifiait les derniers combattants et le jeune homme ne doutait absolument que sa sœur en fût la cause.

Cependant son adversaire n’avait pas le loisir de profiter d’une seconde de répits, de plus il était complètement dans la zone de perception du vabïaën. Jared sentait les mouvement du coupe jarret qui pensait avoir une journée rentable. Celle-ci s’acheva lorsqu’il tenta de jeter un coup d’œil à ce qui se passait derrière lui. Le jeune guerrier sentant son opposant relâcher son attention se jeta sur l’occasion de clore un affrontement qui n’avait que trop durer. Un pas sur le côté, éviter un coup hasardeux puis frapper. Le geste était fluide et pourtant débordait de brutalité.

La tête de son adversaire roula sur le sol dans la seconde suivante. Il ne rengaina pas sa lame tout de suite, non seulement il devait la nettoyer mais en plus il souhaitait écouter les dernière parole de sa sœur au chef des bandits. Lorsqu’elle finit par l’achever Jared adressa de nouveau une prière silencieuse à son dieu. Le cliquetis des mandibules de l’aracnor s’arrêtèrent au moment ou il relevait la tête.

« Va ma sœur, puisse Morloc guider tes pas. »

Ce furent les seuls mots que Jared eut le temps de prononcer avant que sa sœur ne le quitte. Cet agréable moment en compagnie d’une voix familière prenait fin et il n’avait même pas pu demander à Lilith des conseils à propos de ce monde nouveau. Il semblait qu’il allait devoir faire avec et improviser.


© code by Lou' sur Epicode

Invité
Invité
avatar
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Aube des Mondes :: Le monde :: Le Monde d'Arcaëlle [ZONE RP] :: Les Cités Blanches :: Forêt de Gubaz-